Table des matières

Avant-propos à la septième édition

Première partie. Le groupe et les groupes

Chapitre premier. Le concept de groupe

Étymologie

Résistances épistémologiques au concept de groupe

Les représentations sociales du groupe

Chapitre II. Historique

Penseurs français

Sociologues germaniques

Chercheurs américains

Chapitre III. Théories

La sociométrie selon Moreno

La dynamique des groupes selon Kurt Lewin

L’approche non directive selon Rogers

Les théories cognitivistes

La critique des présupposés expérimentalistes : S. Moscovici

La perspective psychanalytique

Chapitre IV. Les méthodes

L’étude des groupes naturels

L’analyse de l’interaction

Le recours aux groupes artificiels

Bibliographie de la première partie

Deuxième partie. Les phénomènes de groupe

Chapitre V. Pouvoir, structures, communications

A / Pouvoir et structures

I / Évolution du concept de pouvoir

II / Le pouvoir dans les groupes naturels

III / Le pouvoir dans les groupes expérimentaux

IV / Un schéma dynamique de fonctionnement des groupes restreints

Énergie utilisable et énergie latente

Locomotion de groupe et systèmes de tension

Énergie de production et énergie d'entretien

Retour sur la classification des groupes

Examen des facteurs de progression vers les buts

V / La prise de décision dans les groupes restreints

Les chemins vers les buts

Les processus de la décision

Les effets de la décision de groupe

Conclusions

B / Les communications dans les groupes restreints

Considérations générales

Les obstacles a la communication

1. Le processus de la communication

2. Classification des obstacles à la communication et esquisse de remèdes

a) Au niveau du locuteur, on distinguera :

b) Les obstacles matériels ne seront qu’évoqués ici, car ils ressortissent à la psychophysiologie76.

c) Au niveau de Fallocuté, on trouve des facteurs symétriques des précédents ; ce sont :

a) Au niveau du locuteur :

b) Au niveau des obstacles matériels : en tenir compte, les éliminer si possible.

c) Au niveau de l'allocuté :

Les réseaux de communication et la coopération dans les groupes restreints

Autres variables

Conclusions

Chapitre VI. Interaction, affectivité

A / Relations interpersonnelles et processus opératoires

I. — Les réseaux d’affinités et le moral

La découverte d’Elton Mayo

Les diverses acceptions du terme « moral »

L’objectivation des réseaux d’affinités en rapport avec le moral

L’évolution des affinités

Quelques exemples d’applications pratiques

II. — Le degré de lucidité dans les relations interpersonnelles : La fenêtre Johari

III. — L’autorité et l’influence

Les styles de commandement

1. Expérimentation

2. Un modèle théorique d'après Norman R. F. Maier

3. Les nuances nécessaires

4. Conclusions

Les recherches sur l’influence

Les normes de groupe

Le problème de la dépendance

IV. — La résistance au changement

Considérations générales : l’inertie des systèmes et l’équilibre quasi stationnaire

Les expériences en milieu industriel

Conclusions

V. — La créativité du travail en groupe

VI. - Les rôles et les attitudes dans les groupes restreints

Les rôles

Les attitudes

Conclusion : attitudes et rôles

B / Affectivité et mentalité de groupe

I. — L’émergence de nouvelles variables intermédiaires

II. — F. Redl et les « émotions de groupe »

IV. — Les conceptions de Max Pages : l’angoisse et le lien

V. — J. Luft et l’« habeas emotum »

VI. — Les mentalités de groupe

a) Cas des groupes expérimentaux

b ) Cas des groupes naturels

Bibliographie de la deuxième partie

Troisième partie. Les domaines d'application

Chapitre VII. Éléments de dynamique des groupes comparée

Les sociétés animales

Les groupes affrontés à des conditions physiques extrêmes

La famille

Les groupes d’enfants

Les groupes asociaux

La palabre

La question de l’agressivité intra-groupe et inter-groupes

Chapitre VIII. Applications aux milieux professionnels

Les groupes de négociation

La formation des adultes en groupe

L’intervention par le groupe dans les organisations

L’analyse transitionnelle125

Chapitre XIX. Les psychothérapies de groupe

La sociothérapie

La groupe-analyse

Les groupes d’enfants par des activités

Les thérapies familiales

L’analyse transactionnelle

Les « nouvelles thérapies »

Le renouvellement des méthodes de groupe

Du groupe a la communauté : le mouvement C.O.R.I.

Bibliographie de la troisième partie

Annexes

I. — Conduite et observation des réunions-discussions

1. Les fonctions de l’animateur de réunion par J.-Y. Martin

1. Par rapport au contenu

1 . 1. Dès le début

1.2.    Au cours de la réunion

2. Par rapport aux participants

2.1. Ordre et discipline de la parole

2.2.    Tenir compte des particularités des uns et des autres

2.3.    Équilibrer les moments de discussion et les moments de réflexion

2.4.    Faire l’inventaire des ressources de chacun

2.5. Conséquence

3. Par rapport au groupe en tant que tel

3.1.    Conscience du groupe

3.2.    Remarque sur la procédure de « test du groupe »

3.3.    Débloquer le groupe quand il est bloqué

3.4.    Conséquence

4. Conclusion

2. Classification des réunions par J.-Y. Martin

3. Fonctions et rôles dans un groupe (d’après Kenneth Benne et P. Sheats, 1948)

I. — Rôles centrés sur la tâche (progression du groupe)

II.    — Rôles de maintien de la cohésion

III.    — Besoins individuels et rôles « parasites »

II. — Diverses méthodes de réunions-discussions

4. La méthode des cas (par H. Touzard)

5. La méthode de discussion en Phillips 66 (par Didier Anzieu)

6. La discussion en panel (par Jean Muller)

Consignes

Conclusion

7. Le « brainstorming » ou réunion de créativité (par Guy Serraf)

La méthode d’Osborn

La méthode de Gorfon

Les méthodes d’association forcée

Les techniques analytiques

Le « brainstorming », instrument de formation

Domaines d’utilisation des techniques de « brainstorming »

8. Le groupe de diagnostic (ou t-group, ou groupe d’expression verbale) exemple de formulation des consignes (par D. Anzieu et J.-Y. Martin)

Commentaires

Bibliographie générale

a)    Kurt Lewin

b)    Ouvrages de base

c) Revues en langue française

d) Œuvres littéraires et artistiques

1) Romans à lire :

2) Films à voir :

e) Supplément bibliographique à la 10e édition (automne 1993)