Transition

« Tourner alors le rationalisme du passé de l’esprit à l’avenir de l’esprit, du souvenir à la tentative, de l’élémentaire au complexe, du logique au surlogique, voilà des tâches indispensables à une révolution spirituelle.

…………………………………………………………………

Bref, il faut rendre à la raison humaine sa fonction de turbulence et d’agressivité. On contribuera ainsi à fonder un surrationallsme qui multipliera les occasions de penser.

…………………………………………………………………

Il n’y a que l’imprudence qui puisse avoir un succès. Il faut aller le plus vite possible dans les régions de l’imprudence intellectuelle.

………………………………………………………………………

Les connaissances longuement amassées, patiemment juxtaposées, avaricieusement conservées, sont suspectes. Elles portent le mauvais signe de la prudence, du conformisme, de la constance, de la lenteur. »

(Gaston Bachelard, Le surrationalisme. Inquisitions, Juin 1936, et M, juin 1986)