Index bibliographique

Dans le texte, les références entre crochets comportent deux groupes de chiffres : le premier renvoie aux ouvrages ci-dessous numérotés ; le second, en italique, aux tomes, pages ou articles de ces ouvrages.

[1] Abelous (J.-E.), Introduction à l’étude des sécrétions internes, Traité de physiologie normale et pathologique, t. IV, Paris, Masson, 1939, 2e éd.

[2] Ambard (L.), La biologie, Histoire du monde, publiée sous la direction de E. Cavaignac, t. XIII, Ve partie, Paris, de Boccard, 1930.

[3] Bégin (L.-J.), Principes généraux de physiologie pathologique coordonnés d’après la doctrine de M. Broussais, Paris, Méquignon-Marvis, 1821.

[4] Bernard (Cl.), Leçons de physiologie expérimentale appliquée à la médecine, 2 vol., Paris, J.-B. Baillière, 1855-56.

[5] – Leçons sur les propriétés physiologiques et les altérations pathologiques des liquides de l’organisme, 2 vol., Paris, J.-B. Baillière, 1859.

[6] – Introduction à l’étude de la médecine expérimentale, Paris, J.-B. Baillière, 1865.

[7] – Rapport sur les progrès et la marche de la physiologie générale en France, Paris, Imprimerie impériale, 1867.

[8] – Leçons sur la chaleur animale, Paris, J.-B. Baillière, 1876.

[9] – Leçons sur le diabète et la glycogenèse animale, Paris, J.-B. Baillière, 1877.

[10] – Leçons sur les phénomènes de la vie communs aux animaux et aux végétaux, 2 vol., Paris, J.-B. Baillière, 1878-79.

[11] – Philosophie (Manuscrit inédit), Paris, Boivin, 1938.

[12] Bichat (X.), Recherches sur la vie et la mort, Paris, Béchet, 1800, 4e éd., augmentée de notes par Magendie, 1822.

[13] – Anatomie générale appliquée à la physiologie et à la médecine, Paris, Brosson & Chaudé, 1801, nouv. éd. par Béclard, 1821.

[13 bis] De Blainville (C.), Histoire des Sciences de l’organisation et de leurs progrès comme base de la philosophie, Paris, Périssé, 1845. (Dans le t. II voir Haller ; dans le t. III, voir Pinel, Bichat, Broussais.)

[14] Boinet (E.), Les doctrines médicales. Leur évolution, Paris, Flammarion, s. d.

[15] Bordet (J.), La résistance aux maladies, Encyclopédie française, t. VI, 1936.

[16] Bounoure (L.), L’origine des cellules reproductrices et le problème de la lignée germinale, Paris, Gauthier-Villars, 1939.

[17] Brosse (Th.), L’énergie consciente, facteur de régulation psychophysiologique, dans l’Évolution psychiatrique, 1938, n° 1. (Voir aussi à Laubry et Brosse [70].)

[18] Broussais (F.-J.-V.), Traité de physiologie appliquée à la pathologie, 2 vol., Paris, Mlle Delaunay, 1822-23.

[19] Catéchisme de la médecine physiologique, Paris, Mlle Delaunay, 1824.

[20] – De l’irritation et de la folie, Paris, Mlle Delaunay, 1828.

[21] Brown (J.), Éléments de médecine, 1780, trad. fr. Fouquier, comprenant la Table de Lynch, Paris, Demonville-Gabon, 1805.

[22] Cassirer (E.), Pathologie de la Conscience symbolique, dans Journal de psychologie, 1929, p. 289 et 523.

[23] Castiglioni (A.), Histoire de la Médecine, trad. fr., Paris, Payot, 1931.

[24] Caullery (M.), Le problème de l’Évolution, Paris, Payot, 1931.

[25] Chabanier (H.) et Lobo-Onell (G.), Précis du diabète, Paris, Masson, 1931.

[26] Comte (A.), Examen du Traité de Broussais sur l’irritation, 1828, appendice au Système de politique positive (cf. 28), t. IV, p. 216.

[27] – Cours de philosophie positive : 40e leçon. Considérations philosophiques sur l’ensemble de la science biologique, 1838, Paris, éd. Schleicher, t. III, 1908.

[28] – Système de politique positive, 4 vol., Paris, Crès, 1851-54, 4e éd., 1912.

[29] Daremberg (Ch.), La médecine, histoire et doctrines, Paris, J.-B. Baillière, 2e éd., 1865, « De la maladie », p. 305.

[30] – Histoire des sciences médicales, 2 vol., Paris, J.-B. Baillière, 1870.

[31] Déjerine (J.), Sémiologie des affections du système nerveux, Paris, Masson, 1914.

[32] Delbet (P.), Sciences médicales, dans De la méthode dans les sciences, I, par Bouasse, Delbet, etc., Paris, Alcan, 1909.

[33] Delmas-Marsalet (P.), L’électrochoc thérapeutique et la dissolution-reconstruction, Paris, J.-B. Baillière, 1943.

[34] Donald C. King (M.), Influence de la physiologie sur la littérature française de 1670 à 1870, thèse lettres, Paris, 1929.

[35] Dubois (R.), Physiologie générale et comparée, Paris, Carré & Naud, 1898.

[36] Duclaux (J.), L’analyse physico-chimique des fonctions vitales, Paris, Hermann, 1934.

[37] Dugas (L.), Le philosophe Théodule Ribot, Paris, Payot, 1924.

[38] Ey (H.) et Rovart (J.), Essai d’application des principes de Jackson à une conception dynamique de la neuro-psychiatrie, dans l’Encéphale, mai-août 1936.

[39] Flourens (P.), De la longévité humaine et de la quantité de vie sur le globe, Paris, Garnier, 1854, 2e éd., 1855.

[40] Frédéricq (H.), Traité élémentaire de physiologie humaine, Paris, Masson, 1942.

[41] Gallais (F.), Alcaptonurie, dans Maladies de la nutrition, Encyclopédie médico-chirurgicale, 1936, lre éd.

[42] Genty (V.), Un grand biologiste : Charles Robin, sa vie, ses amitiés philosophiques et littéraires, thèse médecine, Lyon, 1931.

[43] Geoffroy Saint-Hilaire (I.), Histoire générale et particulière des anomalies de l’organisation chez l’homme et les animaux, 3 vol. et 1 atlas, Paris, J.-B. Baillière, 1832.

[44] Gley (E.), Influence du positivisme sur le développement des sciences biologiques en France, dans Annales internationales d’histoire, Paris, Colin, 1901.

[45] Goldstein (K.), L’analyse de l’aphasie el l’étude de l’essence du langage, dans Journal de Psychologie, 1933, p. 430.

[46] – Der Aufbau des Organismus, La Haye, Nijhoff, 1934.

[47] Gouhier (H.), La jeunesse d’A. Comte et la formation du positivisme : III, A. Comte et Saint-Simon, Paris, Vrin, 1941.

[48] Guardia (J.-M.), Histoire de la médecine d’Hippocrate à Rroussais et ses successeurs, Paris, Doin, 1884.

[49] Gurwitsch (A.), Le fonctionnement de l’organisme d’après K. Goldstein, dans Journal de Psychologie, 1939, p. 107.

[50] – La science biologique d’après K. Goldstein, dans Revue philosophique, 1940, p. 244.

[51] Guyénot (E.), La variation et l’évolution, 2 vol., Paris, Doin, 1930.

[52] – La vie comme invention, dans L’Invention, 9e semaine internationale de synthèse, Paris, Alcan, 1938.

[53] Halbwachs (M.), La théorie de l’homme moyen : essai sur Quêtelet et la statistique morale, thèse lettres, Paris, 1912.

[53 bis] Hallion (L.) et Gayet (R.), La régulation neuro-hormonale de la glycémie, dans Les Régulations hormonales en biologie, clinique et thérapeutique, Paris, J.-B. Baillière, 1937.

[54] Hédon (L.), et Loubatières (A.), Le diabète expérimental de Young et le rôle de l’hypophyse dans la pathogénie du diabète sucré, dans Biologie médicale, mars-avril 1942.

[55] Herxheimer (G.), Krankheitslehre der Gegenwart. Strœmungen und Forschungen in der Pathologie seit 1914, Dresde-Leipzig, SteinkopfT, 1927.

[56] Hovasse (R.), Transformisme et fixisme : Comment concevoir l’évolution ?, dans Revue médicale de France, janvier-février 1943.

[57] Jaccoud (S.), Leçons de clinique médicale faites à l’Hôpital de la Charité, Paris, Delahaye, 1867.

[58] – Traité de pathologie interne, t. III, Paris, Delahaye, 1883, 7e éd.

[59] Jaspers (K.), Psychopathologie générale, trad. fr., nouv. éd., Paris, Alcan, 1933.

[60] Kayser (Ch.) (avec Ginglinger A.), Etablissement de la thermorégulation chez les homéothermes au cours du développement, dans Annales de Physiologie, 1929, t. V, n° 4.

[61] – (avec Burckardt E. et Dontcheff L.), Le rythme nycthéméral chez le Pigeon, dans Annales de Physiologie, 1933, t. IX, n° 2.

[62] – (avec Dontcheff L.), Le rythme saisonnier du métabolisme de base chez le pigeon en fonction de la température moyenne du milieu, dans Annales de Physiologie, 1934, t. X, n° 2.

[63] – (avec Dontcheff L. et Reiss P.), Le rythme nycthéméral de la production de chaleur chez le pigeon et ses rapports avec l’excitabilité des centres thermorégulateurs, dans Annales de Physiologie, 1935, t. XI, n° 5.

[63 bis] – Les réflexes, dans Conférences de physiologie médicale sur des sujets d’actualité, Paris, Masson, 1933.

[64] Klein (M.), Histoire des origines de la théorie cellulaire, Paris, Hermann, 1936. (Voir aussi à Weiss et Klein [119].)

[65] Labbé (M.), Étiologie des maladies de la nutrition, dans Maladies de la nutrition, Encyclopédie médico-chirurgicale, 1936, lre éd.

[66] Lagache (D.), La méthode pathologique, Encyclopédie française, t. VIII, 1938.

[67] Lalande (A.), Vocabulaire technique et critique de la philosophie, 2 vol. et 1 suppl., Paris, Alcan, 1938, 4e éd.

[68] Lamy (P.), L’Introduction à l’étude de la Médecine expérimentale. Claude Bernard, le Naturalisme et le Positivisme, Thèse lettres, Paris, 1928.

[69] – Claude Bernard et le matérialisme, Paris, Alcan, 1939.

[70] Laubry (Ch.) et Brosse (Th.), Documents recueillis aux Indes sur les « Yoguis » par l’enregistrement simultané du pouls, de la respiration et de l’électrocardiogramme, dans La Presse médicale, 14 oct. 1936.

[71] Laugier (H.), L’homme normal, Encyclopédie française, t. IV, 1937.

[72] Leriche (R.), Recherches et réflexions critiques sur la douleur, dans La Presse médicale, 3 janv. 1931.

[73] – Introduction générale ; De la Santé à la Maladie ; La douleur dans les maladies ; Où va la médecine ? Encyclopédie française, t. VI, 1936.

[74] – La chirurgie de la douleur, Paris, Masson, 1937, 2e éd., 1940.

[75] – Neurochirurgie de la douleur, dans Revue neurologique, juillet 1937.

[76] – Physiologie et pathologie du tissu osseux, Paris, Masson, 1939.

[76 bis] Lefrou (G.), Le Noir d’Afrique, Paris, Payot, 1943.

[77] L’Héritier (Ph.) et Teissier (G.), Discussion du Rapport de J.-B. S. Haldane : L’analyse génétique des populations naturelles, dans Congrès du Palais de la Découverte, 1937 : VIII, Biologie, Paris, Hermann, 1938.

[78] Littré (E.), Médecine et médecins, Paris, Didier, 1872, 2e éd.

[79] Littré (E.) et Robin (Ch.), Dictionnaire de médecine, chirurgie, pharmacie, de l’art vétérinaire et des sciences qui s’y rapportent, Paris, J.-B. Baillière, 1873, 13e éd. entièrement refondue.

[80] Marquezy (R.-A.) et Ladet (M.), Le syndrome malin au cours des toxi-infections. Le rôle du système neuro-végétatif, Xe Congrès des Pédiatres de Langue française, Paris, Masson, 1938.

[81] Mauriac (P.), Claude Bernard, Paris, Grasset, 1940.

[82] Mayer (A.), L’organisme normal et la mesure du fonctionnement, Encyclopédie française, t. IV, Paris, 1937.

[83] Mignet (M.), Broussais, dans Notices et portraits historiques et littéraires, t. I, Paris, Charpentier, 1854, 3e éd.

[84] Minkowski (E.), À la recherche de la norme en psychopathologie, dans l’Évolution psychiatrique, 1938, n° 1.

[85] Morgagni (A.), Recherches anatomiques sur le siège et les causes des maladies, t. I, Épître dédicatoire du 31 août 1760, trad. fr. de Desormeaux et Destouet, Paris, Caille & Ravier, 1820.

[86] Mourgue (R.), La philosophie biologique d’A. Comte, dans Archives d’anthropologie criminelle et de médecine légale, oct.-nov.-déc. 1909.

[87] – La méthode d’étude des affections du langage d’après Hughlings Jackson, dans Journal de Psychologie, 1921, p. 752.

[88] Nélaton (A.), Éléments de pathologie chirurgicale, 2 vol., Paris, Germer-Baillière, 1847-48.

[89] Neuville (H.), Problèmes de races, problèmes vivants ; Les phénomènes biologiques et la race ; Caractères somatiques, leur répartition dans l’humanité, Encyclopédie française, t. VII, 1936.

[90] Nolf (P.), Notions de physiopathologie humaine, Paris, Masson, 1942, 4e éd.

[91] Ombredane (A.), Les usages du langage, dans Mélanges Pierre Janet, Paris, d’Artrey, 1939.

[92] Pales (L.), État actuel de la paléopathologie. Contribution à l’étude de la pathologie comparative, thèse médecine, Bordeaux, 1929.

[92 bis] Pales et Monglond, Le taux de la glycémie chez les Noirs en A.E.F. et ses variations avec les états pathologiques, dans La Presse médicale, 13 mai 1934.

[93] Pasteur (L.), Claude Bernard. Idée de l’importance de ses travaux, de son enseignement et de sa méthode, dans Le Moniteur universel, nov. 1866.

[94] Porak (R.), Introduction à l’étude du début des maladies, Paris, Doin, 1935.

[95] Prus (V.), De l’irritation et de la phlegmasie, ou nouvelle doctrine médicale, Paris, Panckoucke, 1825.

[96] Quêtelet (A.), Anthropométrie ou mesure des différentes facultés de l’homme, Bruxelles, Muquardt, 1871.

[97] Rabaud (E.), La tératologie dans Traité de Physiologie normale et pathologique, t. XI, Paris, Masson, 1927.

[98] Rathery (F.), Quelques idées premières (ou soi-disant telles) sur les Maladies de la nutrition, Paris, Masson, 1940.

[99] Renan (E.), L’avenir de la science, Pensées de 1848 (1890), Paris, Calmann-Lévy, nouv. éd., 1923.

[100] Ribot (Th.), Psychologie, dans De la méthode dans les sciences, I, par Bouasse, Delbet, etc., Paris, Alcan, 1909.

[101] Rœderer (G.), Le procès de la sacralisation, dans Bulletins et mémoires de la Société de Médecine de Paris, 12 mars 1936.

[102] Rostand (J.), Claude Bernard. Morceaux choisis, Paris, Gallimard, 1938.

[103] – Hommes de Vérité : Pasteur, Cl. Bernard, Fontenelle, La Rochefoucauld, Paris, Stock, 1942.

[104] Schwartz (A.), L’anaphylaxie, dans Conférences de physiologie médicale sur des sujets d’actualité, Paris, Masson, 1935.

[105] – Le sommeil et les hypnotiques, dans Problèmes physio-pathologiques d’actualité, Paris, Masson, 1939.

[106] Sendrail (M.), L’homme et ses maux, Toulouse, Privat, 1942 ; reproduit dans la Revue des Deux Mondes, 15 janv. 1943.

[107] Sigerist (H.-E.), Introduction à la médecine, trad. fr., Paris, Payot, 1932.

[108] Singer (Ch.), Histoire de la biologie, trad. fr., Paris, Payot, 1934.

[109] Sorre (M.), Les fondements biologiques de la géographie humaine, Paris, Colin, 1943.

[110] Struhl (J.), Albrecht von Haller (1708-1777). Gedenkschrift, 1938, in XVIe Internat. Physiologen-Kongress, Zürich.

[111] Teissier (G.), Intervention, dans Une controverse sur l’évolution. Revue trimestrielle de l’Encyclopédie française, n° 3, 2e trimestre 1938.

[112] Tournade (A.), Les glandes surrénales, dans Traité de physiologie normale et pathologique, t. IV, Paris, Masson, 1939, 2e éd.

[113] Vallois (R.-J.), Les maladies de l’homme préhistorique, dans Revue scientifique, 27 oct. 1934.

[114] Vandel (A.), L’évolution du monde animal et l’avenir de la race humaine, dans La science et la vie, août 1942.

[115] Vendryès (P.), Vie et probabilité, Paris, A. Michel, 1942.

[116] Virchow (R.), Opinion sur la valeur du microscope, dans Gazette hebdomadaire de médecine et de chirurgie, t. II, 16 févr. 1855, Paris, Masson.

[117] – La pathologie cellulaire, trad. fr. Picard, Paris, J.-B. Baillière, 1861.

[118] Weiss (A.-G.), et Warter (J.), Du rôle primordial joué par le neurogliome dans l’évolution des blessures des nerfs, dans La Presse médicale, 13 mars 1943.

[119] Weiss (A.-G.) et Klein (M.), Physiopathologie et histologie des neurogliomes d’amputation, 1943, Archives de Physique biologique, t. XVII, suppl. n° 62.

[120] Wolff (E.), Les bases de la tératogenèse expérimentale des vertébrés amniotes d’après les résultats de méthodes directes, thèse Sciences, Strasbourg, 1936.