L’attention au cours du récit des rêves

Comme on le sait, le psychanalyste ne doit pas avoir une écoute tendue quand son patient parle, mais maintenir le libre jeu de son propre inconscient au moyen de l’« attention également flottante ». Je voudrais faire une exception à cette règle en ce qui concerne les récits de rêves faits par le patient, car là chaque détail, chaque nuance de l’expression, l’ordre dans lequel le contenu du rêve est présenté, tout cela doit être discuté dans l’interprétation. Il faut donc s'efforcer de noter minutieusement le texte des rêves. Je me fais souvent raconter les rêves compliqués une seconde fois et même une troisième fois si nécessaire.