Avant-propos de la deuxième édition

L’intérêt toujours croissant que suscite la psychanalyse paraît maintenant s’étendre jusqu’aux Études sur l’hystérie. L’éditeur désire publier une nouvelle édition de cet ouvrage épuisé. Bien que les vues et les méthodes exposées dans la première édition aient été profondément modifiées, rien n’a été changé dans le texte. En ce qui me concerne personnellement, j’ai cessé de m’occuper activement de ce sujet, n’ai pris aucune part à son important développement et n’ai rien su ajouter aux données de 1895. C’est pourquoi je me contenterai de souhaiter que mes deux chapitres contenus dans ce volume paraissent sans remaniement dans cette nouvelle édition.

J. Breuer

En ce qui me concerne, je trouve également que la seule solution possible était de reproduire le texte de la première édition sans y apporter de modification. L’évolution, les modifications de mes vues au cours de treize années de travail sont trop considérables pour que je risque, en les ajoutant à cet ancien exposé, d’en altérer entièrement le caractère. Au reste, je n’ai aucune raison de vouloir supprimer ce témoignage de mes premières opinions. Je ne les considère d’ailleurs pas comme erronées, mais simplement comme des tentatives pour aborder des concepts qui, après des efforts prolongés de ma part, ont fini par s’imposer. Le lecteur attentif trouvera en germe, dans ce livre, tout ce qui s’est ultérieurement ajouté à la théorie cathartique : le rôle du facteur psycho-sexuel, celui de l’infantilisme, la signification des rêves et le symbolisme de l’inconscient. Le meilleur conseil que je puisse donner à toute personne qu’intéresse l’acheminement de la catharsis vers la psychanalyse est de commencer par les Études sur l’hystérie et de suivre ainsi la voie que j’ai moi-même parcourue.

Freud

Vienne, juillet 1908.