Conventions relatives à la présentation

1 / Les textes sont précédés :

a/ de la référence des principales éditions en allemand (notamment première publication, GW, SA), en anglais (SE) et en français (première traduction et traduction disponible en dehors des OCF.P) ;

b/ d’une courte notice relative aux conditions d’élaboration, de rédaction et de publication.

2/ La typographie respecte fidèlement les deux procédés utilisés par Freud pour mettre certains mots ou phrases en évidence : le romain interlettré et l’italique.

3/ La traduction, sauf indication explicite, est faite d’après le texte des GW, dont la pagination est indiquée en marge. Les variantes et les ajouts sont indiqués en note.

Deux signes sont intégrés au texte :

a/ un astérisque suivant le mot chose quand il traduit Ding et non Sache dans les usages métapsychologiques ; un astérisque suivant le mot objet quand il traduit Gegenstand et non Objekt ; un astérisque suivant les mots représenter, représentant, représentance quand ils traduisent repräsentieren, Repräsentant, Repräsentanz, et non pas vertreten, Vertreter, Vertretung ;

b/ des points entre les éléments d’un mot composé de Freud qui forment un tout indissociable ; ces points sont utilisés uniquement dans les cas où il faut lever une ambiguïté.

4/ Les notes de Freud sont appelées par un chiffre arabe.

5/ Les notes des traducteurs sont appelées par une lettre minuscule. Elles comprennent :

a/ les mots allemands dont la traduction pourrait créer une confusion par rapport à d’autres termes ;

b/ la traduction des citations (hormis les locutions latines d’usage courant telles que coitus a tergo, dementia praecox…) données par Freud dans une autre langue que l’allemand ;

c/ l’explication de certaines allusions à des expressions allemandes, jeux sur les mots, etc. ;

d/ la référence de certaines œuvres ou idées et de personnages évoqués par Freud.

Adjointes aux notes de Freud, elles sont mises entre crochets.