Remerciements

Ce livre regroupe les études qui proviennent de mon travail dans le cadre du projet de recherche en psychothérapie de la Fondation Menninger. Je remercie le Dr Robert Wallerstein, précédent directeur de ce projet et directeur de recherche à la Fondation Menninger, de m’avoir stimulé et encouragé à poursuivre mon travail particulier sur les états limites dans le cadre de ce projet. Sous sa direction et également par la suite, lorsque, après le départ du Dr Wallerstein de Topeka, je devins le directeur de ce projet de recherche, j’ai eu le privilège de bénéficier du soutien efficace et des critiques constructives de toute l’équipe collaborant à ce projet. Parmi eux, je suis particulièrement redevable aux Drs Gertrude Ticho, Ernst Ticho, Anne Appelbaum, Stephen Appelbaum, Leonard Horwitz, Esther Burstein et Lolafaye Coyne, qui ont lu les divers articles que comprend ce livre et avec lesquels, j’ai pu en discuter en détail. Les idées du Dr Ernst Ticho sur la relation et les différences entre psychanalyse et psychothérapie ont largement influencé ma technique d’approche des patients limites.

D’autres amis et collègues m’ont aidé et stimulé parmi lesquels le Dr Herman Van der Waals, précédent directeur du Topeka Institut For Psychanalysis et du C. F. Menninger Memorial Hospital ; ses idées m’aidèrent à développer mes formulations sur les personnalités narcissiques et leur traitement ; le Dr Jerome D. Frank, professeur émérite de psychiatrie à la Johns Hopkins University School of Medecine, et directeur du centre de recherche en psychothérapie de la Henry Phipps Clinic qui m’initia aux méthodes et formulations difficiles de la recherche psychologique.

Mrs. Virginia Eicholtz, secrétaire du Bulletin of the Menninger Clinic, fut très patiente et assez persuasive cependant, pour que mon anglais se transforme en un véritable anglais.

Ma femme, le Dr Paulina Kernberg, fut ma critique la plus inventive et la plus créatrice. Sans ses interrogations constantes et ses encouragements lorsqu’elle lisait mes travaux, je n’aurais pas pu les effectuer.

Enfin, je suis profondément reconnaissant à Mrs. Mary Patton, secrétaire de direction du C. F. Menninger Hospital, et à Mr. Jean Thomas, secrétaire du General Clinical Service of the New-York State Psychiatrie Institute, pour leur dévouement, leur précision, et leur extraordinaire efficacité dans la préparation de la publication de ce livre.

Otto Kernberg