Deuxième partie. Troubles du langage écrit

Les écrits des aliénés offrent au médecin un intérêt tout spécial et leur connaissance approfondie peut être d’une grande utilité pour le diagnostic en particulier médico-légal, alors qu’ils sont parfois les seuls documents qu’ait l’expert pour pouvoir se prononcer dans un cas de testament, par exemple.

La plupart des auteurs121, qui se sont plus particulièrement occupés de ce point spécial, ont toujours envisagé les écrits des aliénés sous les deux aspects suivants : soit comme mode d’expression des idées délirantes, soit comme représentation graphique. Sans doute cela est exact ; mais dans cette description, l’écrit, sous ses deux aspects, est surtout considéré dans ses rapports directs avec telle ou telle forme vésanique déterminée.

Nous devons ici envisager la question à un point de vue beaucoup plus général. Aussi modifierons-nous un peu le cadre habituel en adoptant pour l’étude du langage écrit un plan semblable à celui qui nous a servi pour le langage parlé, en y introduisant cependant les quelques variations nécessaires inhérentes à la nature même du sujet.