Première partie. Le syndrome érotomaniaque

Note de l’éditeur : nous avons respecté la manière qu’avait de Clérambault d’utiliser les lettres majuscules.