Index thématique

acedia : 423.

actes manqués, voir Freud (théories).

abondance (société d’) : 589.

agressifs (instincts) : 301, 303, 549, 565, 572,

583, 619, 627, 662.

alchimie, alchimistes : 259, 289, 363, 693, 716, 741, 753, 888.

Alcooliques anonymes : 756-757. alcoolisme : 277, 313, 352, 368, 404, 409, 422,639-640,647,669,711,756-757, 856. Allemagne : 229,256,257,258-259,284-286, 851.

Alsace : 104, 120, 123, 228, 285, 355, 357, 358, 369, 772, 824, 844, 852. ambivalence : 826.

âme : 37-38, voir aussi archétypes ; perte et réintégration de l'—, 36-40.

Ame du monde : 110,148,178,192,232,751. amour : – déçu, 174, 244 ; – et libido, 546, 825 ; mald’—,56-57,79,781-782 narcissique, 729, voir aussi narcissisme ; – romantique, 231 ; – de soi-même, 235, 243, 729 ; – de transfert, 556. analyse : auto-analyse, voir Freud, Jung ; complexes, voir Jung (psychologie analytique) ; – de la destinée, 892-893 ; – dialectique, 272,274,351 ; – didactique, 556,

584, 740, 755, 901 ; – existentielle, 795, 875, 888 ; – pratiquée par les non-médecins, 873 ; – psychologique, voir Janet ; – sauvage, 555, 824-825, 835, 864-865.

anarchisme, anarchistes : 254, 260, 281, 777, 779, 783, 786, 793, 795, 817, 871. Angleterre : 256, 284. angoisse : théories de…

Homey, 665 ; Lopez Ibor, 890 ; Neumann, 245, 246, 575 ; Rank, 868-869 ; Stekel, 617, 619 ; voir aussi Freud, angoisse (névrose d'). voir Freud (théories), animus, anima, voir Jung (théories), anthroposophie : 237, 704. antisémitisme : 442, 445, 446, 474, 476,477-478, 488, 489, 492, 572, 584, 593, 694, 695, 786, 789, 791, 879-880, voir aussi Juifs.

aphasie : 132, 151, 319, 502, 779.

arbre magnétisé : 102-103,195,215,217-218, 219, 220, 279.

archétypes : âme, 728, 730, 739 ; Dieu, 747 ; enfant divin, 733, 740, 758 ; esprit, 730 ; magna mater, 255,731,739,753 ; sauveur, 53,72,740, 894 ; soi, 731,732,747 ; vieux sage, 255,306,730,739 ; vierge mère, 322, 323 ; Wotan, 745 ; voir aussi Jung (Théories).

aristocratie : 213-214,282-283,287,791,897, 898

Arméniens : 286-287, 786, 817, 819, 844, 847, 852, 886.

art : – médiumnique, 197-198 ; psychologie de l'—, 129, 253, 567, 815 ; voir aussi beauté.

associations libres : 554-555, 579, 750, 859.

associations et sociétés : 225, 258, 296 ; Académie des sciences de Paris, 359,763-764 ; Académie des sciences morales et politiques, 374, 379 ; Association

médico-psychologique britannique, 328 ; Association psychanalytique internationale, 479, 481, 688, 821, 824, 833-834, 840, 841, 842 ; Association psychiatrique de Berlin, 818-819 ; Institut psychologique internationale, 366, 795 ; Kepler-Bund, 831-832 ; Monisten-Bund, 589, 831 ; Psy-chologischer Club de Zurich, 691, 692, 869-870 ; Société allemande de psychothérapie, 693-695, 880 ; Société des amis réunis de Strasbourg, 104 ; Société de l’Harmonie, 96-97, 104, 217, 220, 228 ; Société internationale de psychothérapie, 693-694 ; Société de neurologie de Paris, 374, 802 ; Société psychanalytique viennoise, 479, 604, 828, 839, 870 ; Société psychanalytique du mercredi, 478, 479, 491, 604, 804 ; Société de psychologie, 374 ; Société de psychologie individuelle, 605 ; Société de psychologie physiologique, 362, 365-366, 768 ; Société de psychothérapie de Paris, 368, 842 ; Société de recherche psychique, 118,150,339,345, 362, 692, 770 ; Société suisse de psychologie pratique, 371,694 ; Société viennoise des médecins, 457, 458-464, 474, 497.

astrologie : 259, 294, 742. auto-agressivité : 301, 305. auto-analyse, voir Freud, Jung, autoconsistance : 662, 668. autodestruction : 244, 288, 303, 305, 582. autoduperie : 300, 576, 582. automatique : dessin –, 197, 561 ; écriture –, 117,118,137,140,150,157,197, 344, 346, 383, 390, 391, 397, 561, 780, 858, 859 ; parole –, 391, 397, 561, 579, 780, 858.

automatisme : – ambulatoire : 155, 177 ; – psychologique, voir Janet, autopunition : 156, 552, 870. autosuggestion, voir suggestion.

Autriche, Autriche-Hongrie : 91, 286-287, 437, 607, 844-846, 847, 849-850, 851-852, 853, 860, 883.

Baroque : 215, 223-224, 279, 289, 898. beauté (origine sexuelle de la) : 332. bisexualité : 234, 321,467,534-538,585-586, 619, 628, 729, 805-807. bolchevisme : 608, 615, 847, 852, voir aussi communisme.

Bollingen (fondation) : 696. bourgeoisie : 214, 282, 897. bourse : 442, 760, 872, 876, 878.

Burgenland : 592-593, 599, 603.

Burghôlzli : 122, 275, 312-316,371,684-688, 698,710-713,753,771,800,804,811,814, 821, 869.

ça : 305, 551-553, 573, 867. catalepsie : 106, 110-112,129,140,147,151-152, 175, 384, 764.

cathartiques (méthodes), voir psychothérapie dynamique moderne.

cérébrale (mythologie) ou Him-mythologie : 313, 455, 503, 504-507, 574, 580. chaman : 37, 41-44, 71, 100, 179, 900-901, voir aussi guérisseur.

champ de conscience : 386, 400, 430, 578. civilisation (théories de la) : 212, 302, 306, 309, 563, 566, 852, 876. classes laborieuses : 120-121, 282, voir aussi prolétariat.

comique (psychologie du) : 529-532, 656-657, voir aussi humour, mots d’esprit, communautaire (sentiment), voir Adler (théories).

communisme : 256, 608, voir aussi bolché-visme.

compensation : 301, 313, 348, voir aussi Adler (théories).

complexes : 432,560,577,578,584,711-712, 723, 725, 755, 812, 838. congrès et rencontres : 116, 296 ; (art et science, Saint-Louis, 1904), 367, 808 ; (hygiène, Genève, 1882), 295 ; (hypnotisme, Paris, 1889), 363, 774-776 ; (hypnotisme, Paris, 1900), 795-796 ; (magné

tisme, Paris, 1889), 776 ; (médecine, Londres, 1881), 128 ; (médecine, Paris, 1900), 795 ; (médecine, Madrid, 1903), 805 ; (médecine, Budapest, 1909), 821-822 ; (médecine, Londres, 1913), 368,434, 688, 837-840 ; (psychanalyse, Salzbourg,

1908), 479, 604, 818 ; (psychanalyse, Nuremberg, 1910), 479, 824 ; (psychanalyse, Munich, 1913), 719, 837, 840 ; (psychiatrie, Zurich, 1955), 696 ; (psychiatrie et neurologie, Amsterdam, 1907), 368, 686, 815 ; (psychologie, Paris, 1889), 296, 516 ; (psychologie, Londres, 1892), 296, 365, 780 ; (psychologie, Munich, 1896), 187, 296,366,398,473,789-791 ; (psychologie, Paris, 1900), 796-797 ; (psychologie, Rome, 1905), 368 ; (psychologie, Genève,

1909), 368, 819 ; (psychologie, Oxford, 1923), 369 ; (psychologie, Paris, 1937), 374 ; (psychologie médicale, Bruxelles), 825 ; (psychologie physiologique, Paris, 1889), 774,780 ; (recherches sexologiques, Berlin, 1926), 873 ; (symposium de Witten-berg, 1927), 875 ; (Worcester, université Clark, 1909), 687, 820-821.

conscience morale (origine de la) : 302. création artistique et littéraire (psychologie de la) : 203-204, 567. crime et criminalité : théories de…

Alexander et Staub, 876 ; Gross, 331, 528-529,542,577,779 ; Lombroso, 309, 580 ; Mailloux, 670 ; Reik, 570 ; Tarde, 550 ; voir aussi Adler, Freud, Nietzsche, hypnose, procès.

criminologie : 331, 366, 528, 582, 617, 670, 713, 755, 779, 821, 905. cryptomnésie ; 118, 204-205, 348-349, 651, 723, 750, 798, 905.

culpabilité (sentiment de) : 55, 64, 80, 156, 193,196,243,246,302,552,575,582, voir aussi autopunition, surmoi. cure d’âmes, voir psychothérapie religieuse.

dadaïsme : 588, 849, 857. darwinisme : 265-270 ; – social, 261, 267, 270, 279, 589, 653, 831. décadence : 307-309, 801. dégénérescence : 309, 393, 578. démasquante (psychologie) : 300, 305, 576. démons, diables, esprits mauvais : 34, 38-40, 45-53,84-85,226, 394,423, 570,705,748, voir aussi exorcisme, possession, dépression, voir mélancolie, dictateurs (psychologie des) : 694, 745. divination, boule de cristal, miroir… : 140, 150, 397, 561.

dynamique (signification du mot) : 317-319. dynamique (psychiatrie) : arrière-plan, 211-279 ; définition, 244-246 ; sources, 902-905 ; systèmes possibles, 755, 859-860, 908.

écoles : anciennes – dynamiques, voir hypnotisme, magnétisme animal, Nancy, Salpêtrière ; – dynamiques modernes, voir Nancy, Salpêtrière ; – philosophiques grecques, voir Aristote, Platon, épicuriens, pythagoriciens, stoïciens, éducation thérapeutique, voir psychothérapies.

électrochoc : 371, 884. énantiodromie : 734.

énergie psychique : 140, 149, 181 ; théories de…

Beard, 276-277, 429 ; Fechner, 248-250 ; James, 429 ; voir aussi Freud, Janet, Jung, Nietzsche ; libido, métapsychologie.

épicuriens : 74-76, 590, 674. épidémies psychiques : 102, 104, 109, 115, 148, 258, 633-634, 759-760, 825-826, voir aussi psychose collective.

Épopée de Gilgamesch : 716, 733. ergothérapie, voir psychothérapies, esclavage : 76, 104, 261, 284, 302, 772. États-Unis : 116, 256, 288. étrangeté, merveilleux : 567, 857.

« être-dans-le-monde » : 888, 891.

Europe : à la fin du XVIH' siècle, 85-86, 211-215 ; en 1880, 281-284 ; en 1914, 843-846 ; en 1919, 851-852 ; en 1920-1925, 855-857.

évolution (théorie de F) : 249, 261-267, voir aussi Darwin, Haeckel, darwinisme, existentialisme : 674, 849,867,875,888,889-890, 895, voir aarsiphénoménologie. exorcisme, voir possession, psychothérapie primitive (procédés de guérison), extraversion : 721-722, 733, 757.

femme : complémentaire de l’homme, 233, 702, voir aussi bisexualité ; crainte de la –, 640, 653, 665, 670 ; images de la –, 302, 322-324, 806, 813-814 ; – fatale (vamp), 311, 322-324 ; – inspiratrice, 323, 812-814 ; infériorité de la –, 321, 633, 806 ; supériorité de la –, 321, voir aussi matriarcat, protestation virile, fétichisme : 311, 326-327, 628. fictions : 576, 630, 650, 654-655, 659, 662. fin de siècle : 306, 309-312, 350, 474, 791-801.

folklore : 214, 217, 230, 279, 287, 307, 539, 569.

fragments dissociés de la personnalité : 140, 182, 386, 705, 709, 713.

France : 92, 256, 285-286. fratrie ; 629, 636, 669, 899. fugues : 154-155.

fuite dans la maladie ; 243, 575, 860, 906. futurisme : 588, 817, 823, 836.

génie (théories) : 332, 334, 345, 672 ; K.R. Eissler, 493-494 ; Grasset, 672 ; Lange-

Eichbaum, 672 ; Myers, 208, 345, 770, 792 ; Weininger, 806. génotropisme : 883, 893. gnosticisme : 690, 696, 702, 716, 719-720, 741, 753.

guérisseurs : 34, 38-40, 54, 61-66,72-73, 81 ; types de — :

exorciste, 45 ; magnétiseur, 188-191 ; psychanalyste, 828 ; voir aussi chaman, guerres : – balkaniques, 823, 828, 837 ; – des Boers, 794 ; – franco-allemande (1870-1871), 285, 295, 355, 358 ; – hispano-américaine, 288, 309, 792 ; – de l’Indépendance américaine, 92, 213-214 ; Première – mondiale, 268, 368, 480, 499, 589, 607, 618, 688, 843-850, 855, 887, 898 ; Deuxième – mondiale, 662, 881-882, 887-888 ; psychologie de la – (théories) :

Adler, 608, 633-634, 848 ; Freud, 498-499,572,589, 849 ; Marx, 272 ; Nicolai, 849 ; Schnitzler, 397, 849.

haine : 301.

Henry Phipps (clinique) : 838. hétaïrisme ; 251-252, 255. hiérarchie des tendances : 368, 400-401, 403, 421, 427, 429, 431, 435. holisme : 655.

homme (types idéaux) : 222, 225, 231. homosexualité : 320, 329, 535, 537, 568, 570, 585,669,670, 848, 873,905 ; théories de… Adler, voir Adler ; Dessoir, 332-333, 537, 793-794 ; Freud, voir Freud ; Herman, 538 ; Hirschfeld, 328, 794 ; Krafft-Ebing, 328 ; Meynert, 329, 538, 574 ; Moll, 537, 793-794, 873 ; Weininger, 805 ; Westphal, 327.

hôpital général viennois : 454-456, 496, 502, 602, 606.

hôpitaux, voir Burghôlzli, Henry Phipps, Salpêtrière.

humour : 859, voir aussi comique, mots d’esprit.

hypnose, voir aussi hypnotisme ; 218, 805, 897 ; amnésie post-hypnotique, 122, 142-144, 554 ; anesthésie chirur gicale sous –, 114-115, 144 ; – et art, 199, 202-203 ; auto –, 72, 186, 879 ; clairvoyance sous –, 103,110,146 ; crime sous –, 147,198, 765-766, 772, 776, 778-779 ; dangers de l'—, 107-108,115,147-149,777 ; – à distance, 186, 194, 361, 383 ; érotique (composante), 148-149, 185, 190-191, 777 ; – et génie, 208, 770 ; méthodes d’induction, 143-144, 775 ; – partielle, 208,797 ; régression hypnotique, 146,188, 387 ; rôle joué sous –, 146,175,182, 383, 497-498 ; séduction sous –, 108,142-143, 147, 185, 198 ; simulation, 207, 769, 778 ; situation hypnotique, 142-143 ; aspect sociologique de l'—, 183, 188-189, 218-219 ; sommeil hypnotique, 119, 120, 141-143, 147, 150, 183 ; suggestion post-hypnotique, 107,142-144,148,181,186,199, 349, 577-578 ; théories de…

Mesmer, 103, 148 ; Meynert, 777 ; Myers, 208 ; Strttmpell, 781 ; voir aussi Adler, Bernheim, Charcot, Forel, Freud, Janet ;

traits caractéristiques, 144-145 : catharsis sous—, 183,775,797 ; relaxation, 183 ; sommeil hypnotique prolongé, 115, 790 ; suggestion thérapeutique sous –, 183, 220, 319 ; thérapie de marchandage hypnotique, 183-184, 220 ; utilisation en psychothérapie, 66, 108, 175, 182, 209 ; utilisation dans l’investigation psychologique, 208, 379-380, 797. hypnotisme, voir aussi hypnose : 141, 149, 897-898, 902 ; bibliographie, 772, 778 ; – de foire, 109,143, 148,189-190, 258, 360, 765, 770, 775 ; – dans la littérature, 199 ; – et philosophie, 202. hypocondrie : 216, 226, 241, 276. hystérie, 174-177, 278 ; conception populaire de F—, 174, 360 ; disparition aux environs de 1900,283,802 ; grande et petite –, 124, 132,135,175,461,518, 521,767 ; – dans la littérature, 177, 788-789 ; – masculine, 174,176, 331,458-464,475,497 ; psycho-génèse sexuelle de l'—, 330,577 ; rôle joué dans l'—, 135-136, 176, 182, 498 ; simulation, 206-207 ; aspect sociologique ; 174, 809 ; théâtral (mode de vie), expression de l'—, 283 ; théories, 810…

Babinski, 135, 802, 847 ; Bernheim, 121 ; Binet, 176,330,400 ; Briquet, 174, 177, 330, 767 ; Forel, 790 ; Hellpach, 809-810 ; Ideler, 244 ; King, 176, 330 ; Moebius, 773 ; Myers, 791-792 ; voir aussi Benedikt, Breuer, Breuer-Freud, Charcot, Richer, Freud, Janet ; traitement, 386-389, 466-467, 518, 787, 793.

idéodynamisme, voir Bernheim, idéologie : 272-274. imaginaire : théories de…

L. Daudet, 754 ; Floumoy, 347, 904 ; Jung, 733, voir aussi réalités psychiques ; Myers, 345 ; voir aussi Benedikt, Freud (théories).

imagination : 96,136,140-141,151,182,223, 754, 809.

imago : 305, 584, 725, 729, 755, 812-814. imitation : 413-414, 422, 567.

« impérialisme » : 659. inconscience ; 728, 745. inconscient : voir aussi subconscient ; – collectif : 180, 235, 691, 725-727, 748, 758. 901, 902 ; étude expérimentale, 343-344 exploration, 118, 150, 342-350, 353, 908

fonction conservatrice, 349, 908 ; fonction créatrice, 239,349,805,908 ; fonction destructrice, 349 ; fonction mythopoïetique, 114, 140, 182, 345, 349, 379, 500, 805, 908 ; fonction régressive, 805 ; théories de…

Adler, 650 ; Binet, 380 ; Carus, 238, 240 ; Fechner, 344 ; Floumoy, 347-348 ; Freud, 180, 522-534, 547, 902 ; von Hartmann, 240-241, 342 ; Herbart, 343, 575 ; Héricourt, 346 ; Janet, 346, 819, Jung, 239, 710, 713, 725-726, 902 ; Leibniz, 343 ; Lipps, 789-790 ; Maine de Biran, 428 ; Myers, 345,805 ; Nietzsche, 300 ; romantiques, 230, 234, 237-238, 342 ; Schopenhauer, 239 ; Szondi, 892-894 ; Troxler, 237, 752. individuation, voir Jung (théories), infériorité (complexe d’), voir Adler (théories).

infériorité (sentiment d’), voir Adler (théories).

inspiration : 178, 203-204. instincts (théorie des), voir agressifs (instincts), pulsions, sexuel (instinct), interprétation : 555-556, 560. introversion : 720-722, 733, 757.

Juifs : assimilation, 440-443 ; situation en Autriche avant l’émancipation, 438-441 ; émancipation, 226, 441-442 ; persécution et génocide, 824, 879-880, 883, 886, 888 ; voir aussi antisémitisme, mysticisme.

kairos : 53. kitsune-tsuki : 46. kleptomanie ; 409.

langage : origine, 213,228,263-264 ; psychologie, 416, 866 ; voir aussi mots d’esprits, langues ; créées par les médiums, 113, 197, 348, 708, 797, 798 ; allemand, 230, 285, 287, 289-290, 377, 839, 851, 888 ; anglais, 351, 377, 851, 888 ; espéranto, 377 ; français, 98, 122, 213, 286, 289-290, 351 ; hébreu, 439,440,441 ; latin, 289-290,377 ; yiddish, 441.

légendes : Adler, 603-604, 613, 672-673 ; Charcot, 129, 135 ; Darwin, 264 ; Freud, 446, 458, 462, 473, 474, 476, 479, 481, 503, 504, 543, 587-588, 603-604, 816, 841 ; Janet, 819 ; Jung, 693-697 ; Lié-beault, 119 ; Nietzsche, 298 ; Mesmer, 99 ; Rimbaud, 587 ; étude scientifique de la formation des –, 587-588. léthargie, 124, 133, 140, 151,175, 177, 764. libido : théories de…

Herman, 538, 807 ; Jung, 546, 716-717, 724 ; Moll, 724, 793-794, 885 ; voir aussi Freud ; usage du terme avant Freud, 331, 333,537-539,724,771,794, 803, 807, 885.

liquidation (acte de) : 48, 406.

Livre des morts tibétain : 541,742.

Lourdes : 64, 126, 779.

Lumières : 86-87,92,223-229,261,279,652, 674, 898.

magie : 67-70.

magna mater, voir archétypes, magnétique : mouvement –, 108-109 ; fluide –, 89-90, 93-97, 103,107, 110, 119, 136, 148, 180-181, 216 ; maladies – s, 140, 151-153,175,182,140,151-153,175,182, 903.

magnétisme, magnétisme animal : chap. m et rv (passim), 89-115, 776, 901. malades, voir patients.

maladie créatrice : 72, 241, 247, 470-472, 690-691, 761, 899-902, voir aussi Fechner, Freud, Jung, Nietzsche, R. Steiner. maladie initiatique : 72. malariathérapie : 495, 771, 848, 865. mandata : 690, 733.

Mars (planète) : 294, 347,501,708,776,796, 797, 798.

marxisme, marxistes : 261,270-274,351,653, 666, 871.

masculine : domination, 281-282, 321 ; supériorité, voir femme (infériorité de la), masochisme ; 306, 321, 327, 549, 880. matriarcat : 251-255, 633, 653, 752-753. médicales (sociétés) : 61-62, 73. médiums : 72, 117-118, 150-151, 179, 197, 346-348, 692, 693, 804 ; voir aussi Alexis, Cook (Florence), Curran (Mrs), Home (Daniel Dunglas), Piper (Mrs), Preiswerk (Hélène), Reine, Schneider (Rudi), Slade, Smith (Hélène), Thompson (Mrs), et Bleu-ler, Floumoy, Jung.

« mélancolie de l’homme d’étude » : 899. mélancolique (dépression) : théories de… Adler, 638-639 ; Freud, 547-548 ; von Gebsattel, 876 ; Minkowski, 867 ; traitement, 371, 884. mensonge (détecteur de) : 755. mesmérisme : voir magnétisme animal ; diffusion du –, 106-116. métapsychologie : théories de…

L. Daudet, 754, 768 ; Freud, voir Freud (théories).

« modem style » : 120, 352, 795. moi : 551-554, 578, 879, 907 ; théories de… Alexander, 886 ; Baldwin, 430 ; L. Daudet, 754, 768 ; Fichte, 192, 553 ; Anna Freud, 553, 882, 886 ; Freud, voir Freud (théories) ; Griesinger, 275 ; H. Hartmann, 554, 886 ; Janet, 416-417 ; Jung, 727 ; Mead, 431 ; Meynert, 507 ; Nacht, 553 ; Royce, 430.

mort psychogène : 53-57, 68-69, 141, 241. mort (instinct de) : théories de…

Freud, 236,549-551,557,572 ; Mennin-ger, 551 ; Metchnikoff, 288, 550 ;

Nietzsche, 303 ; Novalis, 550 ; von Schubert, 235-236, 550 ; Spielrein, 550-551 ; Stekel, 617 ; Tokarsky, 288, 550. mots d’esprit (psychologie des) : 529-530, 581, 824.

mysticisme, mystiques ; 148, 423, 425, 573, 659 ;—juif : 584. mystification : 272-273, 576,653. mythes : 60,62, 213,228, 234,252,255,310, 321, 350, 417, 422, 715, 719, 752, 753, 755-760 ; – philosophiques, 234, 320, 382, 427, 564, 661.

mythologie : 250, 252, 715-716, 718, 757, 758, 888 ; – cérébrale, voir cérébrale (mythologie).

mythomanie : 42, 173, 182, 350, 417-418, 571.

mythopoïétique (inconscient), voir inconscient.

Nancy (École de) : 107, 119-123, 131, 143, 145,150,183-184,198,207,318,473,769, 772, 776, 777, 780, 785, 793, 794, voir aussi Betheim, Liébeault, Liégeois, narcissisme : 236, 307, 539, 546, 576, 665, 755, voir aussi amour (de soi-même), narco-analyse, voir psychothérapies (diverses méthodes).

nationalités (principe des) : 221-223, 229, 844.

naturalisme : 298, 306-307, 309.

Nekyia : 688-689, 705, 718, 744. néo-romantisme : 254, 283, 306-312, 491, 579, 588, 659, 808.

Neue Freie Presse : 490, 603, 789.

Neue Ziircher Zeitung : 830-835. neurasthénie : 276-278, 325, 331, 399, 519. névroses : 275-276, 278, 899-901 ; – expérimentales, 875 ; – de guerre, 480, 608, 848, 854, 861-862 ; facteurs sociaux étiologiques, 272-273, 630 ; – des peuples, 823 ; syphilis comme facteur étiologique, 320, 871 ; théories de…

Adler, 272-273, 628-630, 653 ; Jung, 740, 745 ; voir aussi Freud, Janet (théories).

— de transfert, voir transfert (névrose de) ;

— traumatique, 278, 460, 464, 466 ; voir aussi angoisse (névrose d’), hystérie, neurasthénie, obsessions, phobies.

nihilisme : 287-288, 299, 852. nostalgie : 56-57. numineux : 726, 746.

obsessions : 44, 520, 787, 805, 809.

Œdipe (complexe d’), voir Freud (théories). Œdipe (mythe) : 252, 255. ombre, voir Jung (théories), opérotropisme : 893.

organes (infériorité des), voir Adler (théories), paralysies : – dynamiques, 318,780 ; – hystériques, 125, 175 ; – organiques, 125,

318, 780 ; – psychiques ou hypnotiques, 125, 129, 175, 471, 780 ; – traumatiques, 125, 460, 465, 516, 766. paranoïa : 59, 570, 639, 811, 905. parapsychologie : 114, 118, 345, 346, 572-573, 684,691, 770, voir aussi Freud, Janet, Jung, Kemer, Myers, alchimie, anthroposophie, astrologie, hypnose (à distance), médiums, spiritisme, télépathie, Yi-king. Paris : 91-92, 311, 766, 773-774, 783, 784. patients, voir Achille, Anna O., Ansel Boume, Beauchamp (Miss), Dittus (Gottliebin), Dora, Doris, Elena, Elisabeth von R., Emmerich (Katharina), Emmy von N., Estelle, Félida, Hans (petit), Hauffe (Frie-dericke), « l’homme aux loups », « l’homme aux rats », Horeczky de Horka, Ikara, Irène, Irma, Isabelle, Justine, Katharina, Léonie, Lucie, Lucie R., Madame D., Madeleine, Marcelle, Marie, Marisa, Meb, Miller (Miss), Nadia, Naef (malade de), Oesterlin (Fraülein), Paradis (Maria The-resia), Poulting-Poultney, Preiswerk (Hélène), Race (Victor), Reynolds (Mary), Rose, Rouy (Hersilie), Schreber (Daniel Paul), Smith (Hélène), West (Ellen), Witt-mann (Blanche).

patients (rôle des) : 582-583, 902-904. paysans, peuple : 214,218-219,282,287,307, 314, 660-661, 897-898. péché : 51, 55-56, 243, 246, 326, voir aussi culpabilité (sentiment de), pèlerinages : 47, 48, 64, 77. pensée intérieure : 416-422. père : 570 ; identification au –, 302,584,680, 714 ; meurtre du – primordial, 234, 268, 563-564, 741.

personnalités multiples : 140, 156-174, 345, 744, 750, 790, 797, 805 ; agglomérats de –, 171-173 ; 179, 204 ; cas anciens, 108, 156-159, 218 ; cas atténués, 173 ; classification, 162 ; dans la littérature, 195-197, 199-204, 324 ; principaux traits, 173-174 ; – simultanées, 162-164 ; – successives, 164-171.

phénoménologie philosophique : théories de… Heidegger, 875, 888 ; Husserl, 795, 866, 875 ; Merleau-Ponty, 894. phénoménologie psychiatrique : théories de… Binswanger, 866, 878, 888-892 ; von Gebstattel, 876 ; Minkowski, 867, 875, 880.

philosophie de la Nature : 185, 229-230, 232-241,248-249,250,343,491,506,580,704, 751.

philosophiques (problèmes) : avenir de l’humanité, 419, 426 ; communication avec les esprits des défunts, 118, 345, 749, voir aussi spiritisme ; conservation du passé, 377, 426 ; existence de Dieu, 381, 707, 748 ; individuation collective de l’humanité, 745, 747 ; signification de la vie, 647-

648, 749 ; survie après la mort, 118, 345, 748-749 ; voir aussi âme du monde, mysticisme, religion, spiritisme, phobie : 141, 278, 409, 669, 714, 787, 816, voir aussi Hans (petit), plan de vie : 646,655, voir aussi projet de vie. pornographie : 311, 326, 328, 766, 865, 871. positivisme : 257, 260, 274, 306, 579-580. possession : 43-53, 85, 111, 129, 140, 156-157, 179, 219, 224, 226, 350, 394, 420, 423, voir aussi démons, exorcisme, précurseurs : 663,859 ; – de Bernheim, 122 ; – de Freud, 136, 550, 573 ; – de Jung, 881 ; – de la psychiatrie dynamique : 97, 101, 108, 264.

prédictions pour le XXe siècle : 257, 350-353, 795.

Première psychiatrie dynamique : chap. m ; cadre social, 211-222 ; descriptions cliniques, 151-177 ; exploration de l’inconscient, 141-151 ; déclin, 205-209 ; maladie (notion de), 180-182 ; modèles de l’esprit, 177-180 ; psychothérapiques (procédés), 182-184 ; retentissement culturel, 191-205, 209 ; sources, 140-141 ; traits fondamentaux, 139-140 ; rapport, 184-188. présentification : 401, 418, 433. principes de-

constance : 250, 268-269, 506, 549, 582 ; inertie, 506 ; plaisir-déplaisir, 234, 248, 249, 250, 253, 506, 547, 548, 549, 567, 582, 901 ; réalité, 253, 432, 548, 567,579 ; répétition, 249, 250, 548, 550, 557, 582 ; stabilité, 249, 506, 548, 549. procès : Bompard, 778 ; Chambige, 772-773 ; Valroff, 784 ; Wagner-Jauregg (affaire, dite procès), 480, 496, 860-861.

« progressions » : 725, 733. projection : 430, 570.

projet de vie : 619, 637, 650, voir aussi plan de vie.

prolétariat : 214, 256, 261, 282, 897-898. protestation virile, voir Adler (théories), psychasthénie, voir Janet (théories), psychanalyse : chap. vn ; origine du terme, 519-520, 578, 838 ; régie fondamentale, 555, 558-559 ; sources, voir Freud (sources).

psychanalytique (mouvement) : 478-481,590, 625, 811, 815, 820, 821, 823, 826, 829, 837, 873, 876 ; maisons d’édition, 590, 830, 848,879, 880,888 ; organisation, 590, 824, 906-907.

psychisme : dipsychisme, 177-178, 203 ; modèles du – humain, 140,177-181,577 ; polypsychisme, 179-180, 201-204, 797 ; théories de…

Freud, voir Freud (théories) ; Heinroth, 242-243 ; Ideler, 244-245 ; Janet, 411-420 ; Meynert, 574 ; Neumann, 245-246 ; Nietzsche,299-304 ; Proust, 201.

psychodrame, voir psychothérapie dynamique moderne.

psychologie : – animale, 230,237,412,657 ;

— concrète ou pragmatique, 591, 614-615, 630-631, 652, 661-662, 671, 899 ; – des émotions, 414, 431 ; – de l’enfant, 412, 545, 714-715, 871-872 ; – expérimentale, 428, 713, 907 ; – de la femme, 321, 323-325, voir aussi Adler, Freud, Jung, Weinin-ger ; – des foules, 566, théories de…

Adler, 633 ; Blüher, 804, 848 ; 759 ; Le Bon, 199, 565, 566, 898 ; Tarde, 566 ; voir aussi Freud, Jung ;

— judiciaire, 528, 577, 811, 870, 905 ; – des plantes, 247-249.

psychologique : analyse –, voir analyse (psychologique) ; force –, 402, 805, voir aussi énergie psychique ; tension –, 403, 429, 431, 804-805 ; test –, voir test, psychosexualité : 545, 825. psychose collective : 352,694, 759, voir aussi épidémies psychiques, psycho-chirurgie : 882. psycho-pharmacologie : 433, 866. psychosomatique (médecine) : 71-73, 81-82, 121-122, 470, 671, 756, 782, 867, 889. psychothérapie : première – dynamique, voir chap. n et in ; traits fondamentaux, 139-140 ; procédés thérapeutiques : catharsis hypnotique, 183, 515-517, 789 ; écriture automatique, 118, 137, 150, 383, 384, 390, 391, 561 ; marchandage hypnotique, 183-184, 218, 220, 279 ; relaxation hypnotique, 183 ; sommeil hypnotique prolongé, 115, 121 ; suggestion hypnotique, 183, 209, 279, 319 ; suggestion à l’état de veille, 143, 150 ; thérapie collective de Mesmer, 93-96, 99-103, 104-105, 216 ; thérapie mesmérienne par les crises, 92-95, 99-101, 136-137, 182, 215-217, 217-218. psychothérapie dynamique moderne : évolution, voir chap. x ; traits caractéristiques, 82.

psychothérapie dynamique moderne (procédés thérapeutiques) : analyse psychologique de Janet, 389-399 ; analytique-réduc-trice (méthode), voir psychologie individuelle, psychanalyse ; cathartiques (méthodes) :

184, 193, 368, voir aussi hypnose ; Breuer-Freud, 509-518, 519, 787, 833 ; Frank, 826, 834, 837, 874 ; Janet, 207-209, 381-383, 385-389, 780 ; Krestni-koff, 877 ;

confession du secret pathogène, 331, 735-

736, 782 ; dessin ou peinture spontanée,

737, 756 ; imagination dirigée :

Desoille, 756, 885 ; Jung, 689-690, 737-738, 889 ;

prise de conscience, 734, 899 ; psychanalyse, 554-562 ; psychodrame, 61, 62, 246,

879, 905 ; thérapie dynamique de Janet, 402, 404-408 ; thérapie de groupe, 642, 644-645, 646, 756, 870 ; thérapie synthétique-herméneutique, 736-740 ; thérapie de la volonté de Rank, 874, 886. psychothérapie philosophique : 76. psychothérapie primitive : voir chap. i ; découverte, 34-36 ; évolution, 72 ; procédés de guérisons :

cérémonie curative, 42-43, 60-66 ; confession, 53-56, 77-81 ; exorcisme, 43-53,58, 83-87,112,140 ; gratification ou frustration, 56-60 ; hypnose (utilisation primitive), 66, 141 ; incubation, 65-66 ; magie, 67-70 ; restauration de l’âme perdue, 36-40 ; thérapie primitive rationnelle, 71 ;

théories de la maladie, 35-37, 72 ; traits caractéristiques, 71-73. psychothérapie religieuse ; « cure d’âmes », 77-79, 80, 735, 750 ; guérison par la foi, 60 ; Jung (sa façon de voir), 735-736, 757 ; pèlerinages, 46-48, 64, 77 ; guérison au temple, 65-77.

psychothérapie scientifique : 81. psychothérapie, diverses méthodes : analyse existentielle, 888-889, 889-892 ; beauté (thérapie par la), 63-67 ; conditionnement, 329-330 ; éducation thérapeutique :

Adler, 624-625, 642-646, 870 ; Aich-hom, 853-854, 870-871 ; Hanselmann, 869 ;

marchandage, 38, 45, 183, 218-220, 279, 559, 897 ; massage, 278, 397 ; narco-ana-lyse, 371 ; psychanalyse existentielle, 667, 890 ; psychopharmacologie, 433 ; stimulation électrique (« torpillage »), 847, 860-861 ; « thérapie appellative » de Maeder, 53, 894 ; thérapie morale de Dubois, 809, 811, 814, 816, 827, 837 ; de Baruk, 894 ; thérapie de Morita, 876 ; thérapie non directive de Rogers, 889 ; « thérapie plus active » de Simon, 317,410, 877 ; thérapie de Weir Mitchell, 277,405,465,554 ; trai-ning :

Coué, 209, 866 ; Guillerey, 889 ; Jacob-son (méthode de relaxation), 876 ; Janet-Schwartz, 408-410 ; Schultz (entraînement autogène), 743, 879 ; Vittoz, 827, 837, 889 ; voir aussi Galien, Ignace de Loyola, écoles philosophiques grecques, yoga.

psychothérapie (origine du mot) : 121, 775, 781, 786, 792.

pulsions (théories) : Adler, 628, 663 ; Freud, voir Freud ; Ideler, 244-245, 246 ; Neumann, 245-246 ; Nietzsche, 299-306, 663 ; Santlus, 327 ; Schultz-Hencke, 666. pythagoriciens ; 74-75, 77, 590.

quatemité ; 733.

rapport : 107-108, 184-188, 278, 386, 411, 523, 558, 577, 798, 897, voir aussi transfert ;

— décrit dans les romans (Hoffmann), 193 ; – dans l’exorcisme, 185 ; – dans l’hypnotisme, 119, 142, 148, 186 ; – dans le magnétisme, 103, 106-107, 108, 136, 140, 143, 146, 160, 180, 185, 215 ;

— dans le massage, 278, 397 ; – dans le médiumnisme, 347-348,710,798 ; – de Mesmer à Janet, 184-188 ; – avec les schizophrènes, 315, 750 ; voir aussi Janet (théories).

réalité : fonction de –, 379, 400-401, 417, 579 ; principe de –, voir principes ; – s psychiques, voir Jung (théories) ; structure de—,401,417-418.

refoulement : 240, 255, 301, 305, 321, 531-532, 553, 578, 582, 619, 803.

régression : 269,309,319,530,725,733,744, 796, 798, voir aussi hypnose (régression hypnotique).

Reizschutz : 548.

religion : voir aussi Barth, Jahn, Otto, Ritschl ; – comme illusion, 273 ; psychologie de la –, 758-759 ; substituts de la –, 425 ; voir aussi Adler, Freud, Janet, Jung.

Renaissance : 222-224.

ressentiment : 240, 293, 301-302, 305, 331, 582.

résistance : décrite par…

Adler, 643 ; Freud, 523, 554-555, 643 ; Rank, 874 ; Reich, 880 ;

— dans l’exorcisme, 47, 52 ; – dans l’hypnose, 155, 558.

rêves : – archétypiques, 338, 732, 738 ; conditionnement, 338 ; espace onirique, 340 ; étude des –, 334-342 ; Festival des –, 58 ; fonctions des –, 341, 525-526, 737-738 ; imagination onirique, 340 ; interprétation des –, 236, 238, 368, 473-476, 525-526, 556, 737-738, 799, voir aussi Freud (œuvres) ; maîtrise des –, 337-339, 704 ; séries de –, 733, 738 ; symbolisme des –, 236, 335-336, 340, 541, 738, 831 ; techniques d’investigation, 334 ; – télépathiques, 619 ; travail du –, 341, 524, 525 ; – thérapeutiques, 66 ; utilisation des –, 340 ; théories de…

Delage, 341-342 ; Hervey de Saint-Denys, 334, 337,339,737 ; Hildebrandt, 340 ; Maeder, 718, 751, 836 ; Maury, 334, 336, 338 ; Mourly Vold, 337, 864 ; Robert, 341 ; romantiques, 234-235, 334-335, 340 ; Schemer, 335-336 ; Schnitzler, 498 ; von Schubert, 235-236 ; Silberer, 526-527, 751, 857 ; Ste-kel, 617, 618, 619 ; Volkelt, 340 ; voir aussi Adler, Freud, Jung, Nietzsche.

révolution : psychologie de la –, 853, 868 ;

— française de 1789, 104, 127, 641-642, 868 ; – industrielle, 221, 256, 261, 276, 897, 898 ; – de 1848 en Europe, 257-258, 897 ; – des Jeunes-Turcs, 438, 564, 819, 817, 830, 905.

Romantisme : 119-110, 229-255, 265, 279, 306-308 ; amour romantique, voir amour ; arrière-plan sociologique, 229 ; épigones du –, 246-255, 258 ; médecine romantique, 235, 241 ; philosophie, 232-241, 581 ; psychiatrie, 241-246, 274, 279, 898 ; traits caractéristiques, 229-232. rumeurs (psychologie des) : 715.

Russie : 257, 287, 536, 804.

sadisme : 327, 549, 604. sagesse : 732-733.

Salpêtrière (hôpital de la) : 53, 123, 127, 365, 367,375,389,434,457,458,763,767-768, 782, 784, 809, voir aussi Charcot, Freud, Janet, Raymond.

Salpêtrière (École de la) : 123-136, 763-785. « savant » (le) : 260. scène primitive : 535, 542. schizophrénie (ou démence précoce) : 39, 47, 52, 724, 735, 884 ; théories de…

Adler, 639 ; Bleuler, 314-317, 432, 804, 826, 827, 897 ; Janet, 402-405, 410-411 ; Jung, 546, 755, 812 ; Meyer, 410, 812, 821 ; Minkowski, 875 ; voir aussi Bleuler, Jung.

science : caractère destructeur, 260, 303 ; caractéristiques fondamentales, 81 ; comme corps de connaissance, 258, 259, 906-908 ; définition, 381-382 ; ère préscientifique, 211, 227-228 ; foi en la –, 225, 258-259 ; histoire, 297, 324, 330 ; – comme organisation unifiée, 258,906-908 ; origine, 258-259, 419, 758 ; – et religion, 259, 372.

scientisme : 259, 274, 579-580, 831. secret, discrétion : acte de discrétion, 414, 415 ; secret pathogène, 55,78-80,331,560, 575, 718, 735-736, 782, 897.

Le Secret de la fleur d’or : 743. serfs : 214, 226, 261, 287. serviteurs : 103, 214-215, 218-220, 282. sexe (métaphysique du) : 537, 584. sexes (égalité des) : 321. sexualité infantile : 325, 534-545, 568, 868, 905 ; théories de…

Arréat, 333 ; Dallemagne, 330, 521, 539 ; Debreyne, 325 ; Freud, 469, 475, 520-521, 535-536, 539, 901, 905, voir aussi libido, Œdipe (complexe d') ; Jung, 714-715, 716-717 ; Lindner, 538 ; Michelet, 325,539,540,905 ; Moll, 329, 537-538, 793-794, 803-804 ; Rohleder, 803 ; Stekel, 521, 617.

sexualité refoulée, 329-332, 542, 570, 577, 779 ; conceptions de Freud, 240, 305 ; voir aussi Janet, libido, sexuel (déviations sexuelles).

sexuel : déviations sexuelles, voir aussi homosexualité, théories de…

Adler, 619, 628 ; Binet, 328, 329 ; Dessoir, 332, 537 ; Féré, 329, 794 ; Freud, 535, 810-811, voir aussi sexualité infantile, libido ; Herman, 538, 807 ; Janet, 374-376, 409 ; Krafft-Ebing, 327, 328, 329, 537, 538, 770-771 ; Meynert, 329, 538 ; théologiens moralistes, 326 ; Wei-ninger, 805-807 ;

frustations sexuelles, 244-246, 331 ; instinct –, 239,245,301,305,539, voir aussi libido ; mysticisme –, 537,584-586 ; psychopathologie sexuelles, 320-334, 532, 588, 771, 777, 794, 803, 905 ; sélection, 263, 331-333 ; symbolisme –, 254, 526, 532, 541-542, 585, 586, 831 ; transcendantalisme –, 585-586. sionisme : 679, 695, 789, 791. sociale (classe) des malades : 215, 216, 217, 218, 220, 649.

sociales (classes), voir aristocratie, bourgeoisie, esclavage, paysans, prolétariat, serfs, serviteurs.

social (darwinisme), voir Darwin, darwinisme.

social (intérêt), voir communion humaine (sentiment de).

socialisme : 256, 272, 615, 653, 660. sociétés, voir associations et sociétés, sociologie (origine de la) : 257, 317-318. socius : 413, 416, 418, 422, 430. soi : 236, 430, 431, 690, 691, 727, 749, 751, 754,768, voir aussi archétypes (soi), subliminal (soi/moi).

sommeil prolongé (traitement) : 865. somnambulisme : – artificiel, voir hypnose ;

— spontané, 142, 151. souvenirs : premiers –, 613, 619, 637, 670, 904 ; « — d’une vie antérieure », 146-147, 163, 178, 682, 708-709 ; – écrans, voir Freud (théories) ; – suggérés, voir Bernheim (théories) ; réminiscences traumatiques, 80, 407, 531, 714, 750 ; voir aussi Janet (théories).

spiritisme : 115-118, 137,150, 179, 197-198, 258,310,323,344,346-348,420,425,692, 706.

spiritualiste (philosophie) : 378, 427. stoïciens : 74, 75, 76, 590, 652, 660, 674. style de vie : 619, 637, 643, 646, 650, 671, 899.

subconscient, voir Janet (théories), subconscientes (idées fixes), voir Janet (théories).

sublimation : 78, 301, 305, 323, 539, 545, 557, 582, 893.

subliminal (soi/moi) : 345, 349, 770, 783. suggestion : 121, 183, 636, 903, voir aussi psychothérapies ; auto –, 140, 143, 148, 182,198, 207,209 ; – mutuelle, 133,143, 146, 149.

suicide : 604, 625, 639.

Suisse : 676-678.

supériorité (efforts en vue de l’affirmer) : 306, 629,634-635,646,653,656,657-659,751. surhomme, voir Nietzsche, surmoi : 180, 236, 553, 563, 907. surréalisme : 136, 375, 588, 857-860, 873.

Susto : 38-39.

symboles : 66, 178, voir aussi rêves, sexuel ; théories de…

Bachofen, 250-255, 752-753 ; Creuzer, 230, 752 ; Freud, 236, 255, 523-524, 541 ; Jung, 688,725,757-758, voir aussi Jung (théories : archétypes) ; Riklin, 830-831 ; von Schubert, 235-236.

« symptômes » : 531, 532, 650. synchronicité, voir Jung (théories), syndrome d’usure : 276. synthèse : fonction de –, 386, 390,401, 412, 432, 552, 578, 750 ; – psychologique, 411-422.

syphilis : 293, 320, 871.

tabou : 36, 37, 53-55,73,563, 822, voir aussi Freud (œuvres : Totem et tabou). télépathie : 372, 573, 619. témoignage (psychologie du) : 545, 811. tendances (psychologie des), voir Janet, tests psychologiques : Binet, 722 ; Binet et Simon, 380 ; Rorschach, 114, 755, 863-864, 866 ; Szondi, 893-894 ; test des associations verbales, 315, 344, 686, 710-713, 724, 725, 732, 755, 812, 821, 907.

Titanic (naufrage du) : 829. topographique de l’esprit (conception) : 250, 344, 582.

totémisme : 563-564,830,905,906, voir aussi Freud (œuvres : Totem et tabou). tournant de la vie : 688, 705, 732, 742. transcendante (fonction), voir Jung (théories), transfert : 432, 523, 548, 554-557, 558-559, 573, 643, 737, voir aussi rapport, transfert (névrose de) : 43, 48, 274, 556, 558, 560, 592.

transfert par aimant : 135, 207. transformisme, voir évolution.

Turquie : 286, 564, 817, 819, 843-844, 852. typologie de : Binet, 722-723 ; Kretschmer, 863 ; Reich, 880 ; Rorschach, 863-864 ; Schnitzler, 499 ; Weininger, 806 ; voir aussi Adler, Janet, Jung.

universitaire (vie) : 290-293.

« vapeurs » : 216, 218, 276, 279, 897. victimologie : 673.

victorien (esprit) : 284-285, 310, 320, 360, 536, 543, 801, 835.

Vienne : 86,287,311,437-439,442-443,465-466,599,835, 850, 864,869-870,883-884. virile (protestation), voir Adler (théories).

« vision extatique » : 153, 154, 808.

volonté de puissance : 298, 301, 306, 576, 635, 653, 657, 659.

Weir Mitchell (cure de) : 277,405, 554. Weltanschauung : 231.

Yi-king : 743. yoga : 74,695, 743.

Zar : 47, 58.

zen (bouddhisme) : 74, 695, 743.

Zurich : 314, 830-835, 849, 869, 897, voir aussi Burgholzli.

Index établis par Marc Le Cœur.

TABLE

7

27

31

 

Présentation par Élisabeth Roudinesco Préface pour l’édition française Remerciements

Chapitre premier : Les ancêtres lointains de la psychothérapie

dynamique

La découverte de la psychothérapie primitive, 34. – Perte et réintégration de l ’âme, 36. – Pénétration et extraction de l ’objet-maladie, 40. – La possession et l’exorcisme, 43. – Guérison par la confession, 53. – Guérison par l’assouvissement des frustrations, 56. – Guérison cérémonielle, 60. – Guérison par incubation, 65. – La guérison par l’hypnose, 66. – Guérisons par la magie, 67. – Les thérapeutiques rationnelles dans le cadre de la médecine primitive, 70. – Traits fondamentaux des thérapeutiques primitives, 71. – Guérisons dans les temples et psychothérapie philosophique, 73. – Thérapeutique religieuse et « cure d’âmes », 77. – La psychothérapie scientifique, 81. – La psychothérapie dynamique moderne, 81.

Chapitre n : Genèse de la psychiatrie dynamique

Gassner et Mesmer, 83. – Franz Anton Mesmer (1734-1815), 87.—Puységur et le nouveau magnétisme, 101. – Diffusion du mesmérisme, 106. – Le choc du spiritisme, 116. – L’École de Nancy, 119. – Charcot et l’École de la Salpêtrière, 123. – Conclusion, 136.

Chapitre m : La première psychiatrie dynamique (1775-1900)

Les traits fondamentaux de la première psychiatrie dynamique, 139. – Les sources de la première psychiatrie dynamique, 140. – La voie royale pour l’exploration de l’inconscient : l’hypnotisme, 141. – Autres approches de l’inconscient, 149. – Entités cliniques typiques : les maladies magnétiques, 151. – Entités cliniques typiques : l’automatisme ambulatoire, 153. – Entités cliniques typiques : les personnalités multiples, 156. – Entités cliniques typiques : l’hystérie, 174. – Nouveaux modèles de l’esprit humain, 177. – Les notions de psychogenèse de la maladie, 180. – Les procédés psychothérapeutiques, 182. – Le médiateur thérapeutique : le rapport, 184. – Le psychothérapeute, 188. – Le retentissement culturel de la première psychiatrie dynamique, 191. – Déclin de la première psychiatrie dynamique, 205. – Conclusions, 209.

Chapitre rv : Les fondements de la psychiatrie dynamique

Le cadre social, 211. – Le contexte économique et politique, 221. – Le contexte culturel : les Lumières, 222. – Le contexte culturel : le Romantisme, 229. – La philosophie de la nature et la philosophie romantique, 232. – La médecine romantique, 241. – Les épigones du Romantisme : Fechner et Bachofen, 246. – La crise du milieu du siècle, 256. – Les nouvelles doctrines : Darwin et Marx, 260. – Transformations subies par la psychiatrie du XIX‘ siècle, 274. – Conclusions, 279.

Chapitre v : A l’aube d’une nouvelle psychiatrie dynamique

Le monde en 1880, 281. – Le cadre politique, 283. – La culture, la science et l’Université, 289. – Le prophète d’une nouvelle ère : Nietzsche, 298. – Le Néo-Romantisme et la fin de siècle, 306. – La psychiatrie et la psychothérapie, 312. – Psychologie et pathologie sexuelles : 1880-1900, 320. – L’étude des rêves, 334. – L’exploration de l’inconscient, 342.

— La Grande Année, 350.

Chapitre vi : Pierre Janet et l’analyse psychologique

Les grandes lignes de la vie de Pierre Janet, 355. – Les antécédents et le cadre familial, 356. – Les principaux événements de la vie de Pierre Janet, 358. – La personnalité de Pierre Janet, 371. – Les contemporains de Pierre Janet, 378. – L’œuvre de Pierre Janet I : la philosophie, 381. – L’œuvrede Pierre Janet II : l’automatisme psychologique, 382. – L’œuvre de Pierre Janet III : l’analyse psychologique, 389. – L’œuvre de Pierre Janet IV : l’exploration des névroses, 399.

— L’œuvre de Pierre Janet V : la théorie dynamique, 402. – L’œuvre de Pierre Janet VI : la grande synthèse, 411. – L’œuvre de Pierre Janet VII : psychologie de la religion, 419.

— Les sources de Pierre Janet, 426. – L’influence de Janet, 432.

Chapitre vii : Sigmund Freud et la psychanalyse

Le cadre de vie de Sigmund Freud, 437. – Les antécédents familiaux, 438. – Les principaux événements de la vie de Sigmund Freud, 446. – La personnalité de Sigmund Freud, 481. – Les contemporains de Sigmund Freud, 494. – L’œuvre de Sigmund Freud I : de l’anatomie microscopique à la neurologie théorique, 500. – L’œuvre de Sigmund Freud II : à la recherche d’un modèle psychologique, 504. – L’œuvre de Sigmund Freud III : la théorie des névroses, 507. – L’œuvre de Sigmund Freud TV : la psychologie des profondeurs, 522. – L’œuvre de Sigmund Freud V : la théorie de la libido, 534. – L’œuvre de Sigmund Freud VI : de la métapsychologie à la psychanalyse du moi, 545. – L’œuvre de Sigmund Freud VII : La technique psychanalytique, 554. – L’œuvre de Sigmund Freud VIII : la philosophie de la religion, de la culture et de la littérature, 562. – Les sources de Freud, 573. – L’influence de Freud, 586.

Chapitre vm : Alfred Adler et la psychologie individuelle

Le cadre de vie d’Alfred Adler, 591. – Les antécédents familiaux, 592. – Les événements marquants de la vie d’Alfred Adler, 600. – La personnalité d’Alfred Adler, 612. – Les contemporains d’Alfred Adler, 617. – L’œuvre d’Alfred Adler I : la médecine sociale, 620. – L’œuvre d’Alfred Adler II : la théorie des infériorités organiques, 625. – L’œuvre d’Alfred Adler III : la théorie de la névrose, 628. – L’œuvre d’Alfred Adler IV : la psychologie individuelle, 630. – L’œuvre d’Alfred Adler V : psychothérapie et éducation, 642. – L’œuvre d’Alfred Adler VI : développements ultérieurs, 646. – Les sources d’Adler, 649. – L’influence d’Adler, 661.

Chapitre ix : Cari Gustav Jung et la psychologie analytique

Le cadre de vie de Cari Gustav Jung, 675. – Le milieu familial, 676. – Les principaux événements de la vie de Cari Gustav Jung, 681. – La personnalité de Cari Gustav Jung, 697.

— Les contemporains de Cari Gustav Jung, 701. – L’œuvre de Cari Gustav Jung I : la notion de réalité psychologique, 706. – L’œuvre de Cari Gustav Jung II : la période du Burghôlzli, 710. – L’œuvre de Cari Gustav Jung III : la période psychanalytique, 713. – L’œuvre de Cari Gustav Jung IV : la période intermédiaire, 718. – L’œuvre de Cari Gustav Jung V : la psychologie analytique, 723. – L’œuvre de Cari Gustav Jung VI : la psychothérapie, 734. – L’œuvre de Cari Gustav Jung VII : sagesse orientale et sagesse occidentale, 741. – L’œuvre de Cari Gustav Jung VIII : la psychologie de la religion, 746. – Les sources de Cari Gustav Jung, 749. – L’influence de Cari Gustav Jung, 755.

Chapitre x : Naissance et essor de la nouvelle psychiatrie

Rivalités entre l’École de la Salpêtrière et l’École de Nancy : 1882-1893, 763. – La suprématie et le déclin de l’École de Nancy : 1894-1900, 785. – Psychanalyse contre analyse psychologique : 1901-1914, 801. – La Première Guerre mondiale : juillet 1914-novembre 1918,843. —

L’entre-deux-guerres : novembre 1918-septembre 1939, 851.

— La Deuxième Guerre mondiale, 886.

897

 

909

941

963

 

Conclusions

Complément bibliographique Index des noms propres Index thématique

Cet ouvrage a été réalisé par la SOCIÉTÉ NOUVELLE FIRMIN-D1D0T Mesnil-sur-l 'Estrée pour le compte des Éditions Fayard en mars 1995

N

 

Imprimé en France Dépôt légal : mars 1995 d’édition : 7554 – N° d’impression : 30421 ISBN : 2-213-59188-1 35-26-9188-02/0

L’aventure commence pour de bon avec Franz Anton Mesmer à la fin du xvnr siècle. L’homme était assez fantasque, peu scrupuleux, odieux à son entourage. Et l’on a peine à imaginer aujourd’hui qu’un tel personnage ait pu convaincre tant de malades de la haute société de le rémunérer aussi largement pour être rassemblés autour d’un baquet rempli d’eau magnétisée, lui qui s’était aliéné la médecine officielle. Le secret de sa réussite ? Il guérissait. Certes, pas tous ses patients, mais bon nombre d’entre eux au meilleur de sa carrière. Et si le baquet n’y était pas pour grand-chose – pas plus d’ailleurs que l’orme magnétisé autour duquel le marquis de Puysé-gur, son disciple, soignera plus tard les paysans de Buzancy –, il contribua bel et bien à mettre en évidence que l’activité psychique échappe partiellement à la conscience et détermine le comportement des hommes à leur insu.

Il faudra attendre un bon siècle d’expérimentation et de travaux théoriques contradictoires, bien éloignés de l’aristocratique baquet, pour que se mette en place le dispositif thérapeutique et théorique moderne, marqué par les figures de Sigmund Freud, Pierre Janet, Alfred Adler et Cari Gustav Jung. Mais il ne fait pas de doute que la psychanalyse, l’analyse psychologique, la psychologie individuelle et la psychologie analytique procèdent de la même histoire, et que celle-ci plonge ses racines au siècle des Lumières.

C’est précisément cette histoire que raconte dans cet ouvrage pionnier, et aujourd’hui classique, Henri F. Ellenberger, médecin psychiatre et historien des sciences. Littérature, politique, philosophie, économie, vie sociale : tous les domaines de l’activité humaine sont ici sollicités pour mettre en situation l’aventure des explorateurs de l’inconscient, l’acharnement qu’ils durent souvent déployer pour vaincre l’incrédulité et la résistance des institution^ en place, la fécondité de leurs erreurs, la portée intellectuelle et pratique de leurs découvertes.

Les voici en leur temps, blessés par les échecs, tout au plaisir de leurs succès, s’affrontant les uns les autres dans la plus extrême violence, mais unis par la gloire d’avoir contribué à alléger le fardeau moral des hommes.

fl} (U

~C ûl

 

Traduit de l’anglais par J. Feisthauer. Présentation par Elisabeth Roudinesco. Complément bibliographique par Olivier Husson.

Nouvelle édition entièrement revue et corrigée.

1

♦Historienne, docteur ès lettres, directeur de recherche à l’université Paris-VII, chargée de conférences à l’École des hautes études en sciences sociales, vice-présidente de la Société internationale d’histoire de la psychiatrie et de la psychanalyse.

2

A la fin de l’année 1990, j’ai adressé à Henri F. Ellenberger un questionnaire dans lequel je lui demandai des précisions sur sa vie, sa formation et ses rencontres avec certains intellectuels. Il m’a répondu en mars 1991. Puis, grâce à des notes prises par son fils, Michel Ellenberger, à Montréal, les 29 octobre et 1er novembre 1992, j’ai pu obtenir de nouvelles précisions que j’utilise dans cette présentation. Je remercie Michel Ellenberger pour sa gentillesse, sa patience et son attention à toutes mes interrogations.

Dans la réponse qu’il m’a adressée à propos de la publication de son livre en français, Henri Ellenberger déclare qu’il avait pris contact à l’époque avec Jean Delay, lequel dirigeait aux PUF une collection d’ouvrages de psychiatrie, où aurait pu être traduit son ouvrage. Pierre Pichot, collaborateur de Jean Delay, conseilla à Henri F. Ellenberger de traduire lui-même son ouvrage en français. L’affaire n’eut donc pas de suite. Voici l’explication que m’a adressée Pierre Pichot à ce sujet, le 5 novembre 1993 : « Je savais par expérience qu’il était très difficile de faire accepter à l’éditeur un livre à traduire, d’autant qu’il s’agissait d’un livre d’histoire. Vous savez mieux que personne que les éditeurs avancent régulièrement l’argument que les livres d’histoire de la médecine ne se vendent que peu […] et qu’il était très volumineux. Si j’ai effectivement suggéré à Ellenberger de traduire d’abord son texte en français […] c’était parce que je pensais que la seule chance pour lui de trouver un éditeur était de lui remettre un manuscrit prêt à l’impression. » Cette réponse montre fort bien que les conditions n’étaient pas réunies en 1970, en France, pour qu’un tel ouvrage fût reconnu à sa juste valeur.

Sur l’accueil d’ouvrage en France, on lira : « Freud en perspective », interview de l’auteur par Jacques Mousseau dans Psychologie, 27, 1972, p. 35-42 ; interview dans L’Express, 23 octobre-6 avril 1975 ; émission « Un certain regard », ORTF, 16 décembre 1972. Entre octobre 1975 et janvier 1976, Henri Ellenberger a été professeur invité de psychologie au Laboratoire de psychologie pathologique de l’université Paris-V.

3

Henri Ey, « A propos de la découverrte de l’inconscient », Évolution psychiatrique, 1,

1972, p. 227-272.

4

Léon Chertok et Raymond de Saussure, La Naissance du psychanalyste, Paris, Payot,

1973.

5

Didier Anzieu, L’Auto-Analyse de Freud, Paris, PUF, 1975, vol. 1, p. 12.

6

Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, 3 vol., Paris, PUF, 1958,1961,1969. (Pour l’édition anglaise : 1953,1955,1957.)

7

Voir Mark S. Micale, « Préfacé and Acknowledgments », in Henri F. Ellenberger, Beyond the Inconscious (recueil d’articles), Princeton University Press, New Jersey, 1993 ; Victor Ellenberger, Sur les hauts plateaux du Lessouto : notes et souvenirs de voyages, Paris, Société des missions évangéliques, 1930 ; Frédéric Christol, L’Art dans l’Afrique australe, Paris, Berger-Levrault, 1911. Evangeline Ellenberger, Les pierres crieront, édition privée, 1963.

8

Henri F. Ellenberger, Réponses au questionnaire, voir note 1.

9

Ibid.

10

Ibid.

11

Charles Blondel, La Psychanalyse, Paris, Alcan, 1924. Voir à ce sujet Élisabeth Rou-dinesco, Histoire de la psychanalyse en France, Paris, Seuil, 1986, vol. 1.

12

Entretien avec Michel Ellenberger, le 24 octobre 1993. Voir bibliographie.

13

Henri F. Ellenberger, Réponses au questionnaire. Sur les souvenirs d’Henri F. Ellenberger à propos de Jacques Lacan, voir Élisabeth Roudinesco, Jacques Lacan. Esquisse d’une vie, histoire d’un système de pensée, Paris, Fayard, 1993, p. 38. Jacques Lacan, De la psychose paranoïaque dans ses rapports avec la personnalité, Paris, Seuil, 1975.

14

Voir à ce sujet Bernard Laguerre, « Les dénaturalisés de Vichy. 1940-1944 », Vingtième Siècle, 20, octobre-décembre 1988, p. 3-16.

15

Entretien avec Michel Ellenberger, cité. Valentin de Bachst s’engagea dans la Résistance dès 1940.

16

Voir Henri F. Ellenberger « La vie et l’œuvre de Hermann Rorschach (1884-1922) », in Les Mouvements de libération mythique et autres essais sur l’histoire de la psychiatrie, Montréal, Quinze/Critère, 1978.

17

Cité par Anna Freud dans Sigmund Freud, Correspondance avec le pasteur Pfister 1909-1939, Paris, Gallimard, coll. « Tel », 1991, p. 11. Voir aussi Mireille Cifali, Freud pédagogue ?, Paris, Interéditions, 1982.

18

Sigmund Freud, Correspondance avec le pasteur Pfister, op. cit., p. 12.

19

La Société internationale d’histoire de la psychiatrie et de la psychanalyse a été fondée en 1983 par Jacques Postel, Claude Quétel et Michel Collée. Elle est aujourd’hui présidée par René Major. Olivier Husson est responsable du Centre de documentation Henri Ellenberger et directeur de publication de son bulletin.

20

Le titre de cet article a été repris pour la publication du recueil d’articles d’Henri F. Ellenberger consacré à l’histoire de la psychiatrie, op. cit.

21

Ibid.

22

Henri F. Ellenberger, « Les illusions de la classification psychiatrique », in Les Mouvements de libération mythique, op. cit., p. 93-117.

23

Henri F. Ellenberger, « Méthodologie dans l’histoire de la psychiatrie dynamique », in Les Mouvements de libération mythique, op. cit., p. 117-131.

24

Henri F. Ellenberger, « Histoire d’Anna O. Étude critique avec documents nouveaux », in Les Mouvements de libération mythique, op. cit., p. 181.

25

« Méthodologie… », loc. cit., p. 125. La déclaration d’Ellenberger sur l’antipsychiatrie est citée par Mark Micale, op. cit., p. 68.

26

Gregory Zilboorg, en collaboration avec George W. Henry, History of Medical Psycho-logy, New York, Norton, 1941. Voir aussi George Mora, « The Americans Historians of Psy-chiatry : Albert Deutsch, Gregory Zilboorg, Georges Rosen », in Wallace et Pressley, Essays in the History of Psychiatry, New York, Grune and Stratton, 1965.

27

Mark Micale, op. cit.

28

« Méthodologie… », loc. cit., p. 120.

29

Publié chez Svenska Bokfôrlaget/Norstedts, 1962. A paraître en 1995 en français dans la collection « Les empêcheurs de penser en rond » chez Synthélabo, traduction Jacqueline Camaud

30

Je suis redevable de ces informations à Per Magnus Johansson qui prépare un travail de recherches sur Ola Andersson. Sur la question des origines, voir Jacques Nassif, Freud, l’inconscient, Paris, Galilée, 1977. Sur la question des générations dans l’histoire du freudisme, voir Élisabeth Young-Bruehl, Anna Freud, Paris, Payot, 1991, et Élisabeth Roudinesco, Jacques Lacan…, op. cit.

31

Sigmund Freud et Josef Breuer, Études sur l’hystérie, Paris, PUF, 1967. Thèse reprise par Ernest Jones dans le premier volume de sa biographie de Freud.

32

Ola Andersson, « A supplément to Freud’s case history of Frau Emmy von N. », in Stu-dies on Hysteria (1895). Publié en 1979 dans The Scandinavian Psychoanalytic Review, Copenhague, Munksgaard, 1, volume 2, à paraître en français, voir note 28. Voir aussi Henri F. Ellenberger « L’histoire d’Emmy von N. Étude critique avec documents nouveaux », in Les Mouvements de libération mythique, op. cit., p. 205-229.

33

Le titre original de 1961 était Folie et déraison, histoire de la folie à l’âge classique. Cette première édition, aujourd’hui épuisée, comportait une courte préface que Michel Foucault supprimera dans l’édition de 1972 (Gallimard). J’ai eu l’occasion de montrer ce que fut la réception du livre de Michel Foucault, lors de la publication des actes du colloque de la SIHPP consacré au trentième anniversaire de sa parution, le 23 novembre 1991. Voir Penser la folie. Essais sur Michel Foucault, coll., Paris, Galilée, 1992.

34

Pierre Macherey fut le premier à remarquer que Foucault avait non seulement changé de conception de la folie entre 1954 et 1961, mais qu’il avait remanié son texte de 1954, pour la réédition de 1962, en fonction de sa nouvelle conception, faisant ainsi disparaître sa position antérieure. Cf. Michel Foucault, Maladie mentale et psychologie, Paris, PUF, 1954 et 1962 ; Pierre Macherey, « Aux sources de “l’Histoire de la folie” : une rectification et ses limites », Critique, numéro spécial « Foucault », 471-472, août-septembre 1986.

35

Michel Foucault, « Introduction » à Rêve et existence de Ludwig Binswanger, Paris, Desclée De Brouwer, 1954.

36

Michel Foucauld, « La recherche scientifique et la psychologie », in Des chercheurs français s’interrogent, Orientation et organisation du travail scientifique en France, édité par Morère, Toulouse, Privât, 1957.

37

Didier Eribon a montré combien fut importante dans l’itinéraire intellectuel de Foucault la rencontre avec la société suédoise. C’est au cœur de la « nuit suédoise » qu’il effectua le renversement qui le conduisit à abandonner l’histoire de la psychiatrie pour celle de la folie : « La Suède dira-t-il, passait à cette époque pour un pays libre. Je découvris bien vite que certaines formes de liberté ont les mêmes effets restrictifs qu’une société répressive. » (Cité dans Michel Foucault, Paris, Flammarion, 1989, p. 96.)

38

C’est aussi la position de Jean-Paul Sartre à la même époque quand il rédige Le Scénario Freud, Paris, Gallimard, 1984, présenté par Jean-Bertrand Pontalis. Voir aussi Élisabeth Roudinesco, « Sartre lecteur de Freud », Les Temps modernes, 531/533, octobre-décembre 1990, p. 589-613. Yirmiyahu Yovel, Spinoza et autres hérétiques, Paris, Seuil, coll. « Libre examen », 1991.

39

« Méthodologie… », loc. cit., p. 120.

40

Titres et travaux de Michel Foucault (plaquette réalisée pour la candidature au Collège de France). Rapport de Jean Vuillemin pour la création d’une chaire d’histoire des systèmes de pensée, Collège de France, assemblée des professeurs du 30 novembre 1969. Textes publiés par Didier Eribon dans Michel Foucault, Paris, Flammarion, coll. « Champs », 1991, p. 362-376.

41

Henri F. Ellenberger, Réponses au questionnaire. Il me manque sur cet épisode le témoignage de M. Dongier.

42

Le terme est à prendre ici au sens classique d’une révision historiographique, c’est-à-dire de la critique d’une orthodoxie dominante. Rien à voir bien sûr avec le révisionnisme négationniste, doctrine selon laquelle le génocide pratiqué par l’Allemagne nazie à l’encontre des Juifs et des Tsiganes n’aurait pas existé et relèverait du mythe, de la fabulation, de l’escroquerie. Voir à ce sujet Pierre Vidal-Naquet, Les Assassins de la mémoire, Paris, La Découverte, 1987, p. 108.

43

Frank J. Sulloway, Freud biologiste de l’esprit, Paris, Fayard, 1981. Avant-propos d’André Bourguignon.

44

L’édition française que nous présentons ici reproduit sans changements notables l’original américain. L’ouvrage, terminé à la fin de 1968, a paru en 1970. Depuis cette date, aucune donnée réellement essentielle n’est venue modifier l’histoire de la psychiatrie dynamique. Nous avons cependant ajouté quelques précisions relatives à « Anna O. », la célèbre malade de Breuer, en utilisant un document jusqu’ici inconnu, découvert par nous en 1971. (NdA pour l’édition française de 1974.)

45

Max Bartels, Die Medizin der Naturvôlker. Ethnologische Beitrüge zur Urgeschichte der Medizin, Leipzig, Th. Grieben, 1893.

46

Georg Buschan, Über Medizinzauber und Heilkunst im Leben der Vôlker, Berlin, Os wald Arnold, 1941.

47

Henry Sigerist, A History ofMedicine, vol. 1, New York, Oxford University Press, 1951.

48

Forest E. Cléments, « Primitive Concepts of Disease », University of California Publications in American Archeology and Ethnology, XXXII, n’2 (1931), p. 185-252.

49

Henri Meige, Les Possédées noires, Paris, Schiller, 1894.

50

Georges Gilles de la Tourette, Traité clinique et thérapeutique de l’hystérie, Paris, Plon-Nourrit, 1891, p. 121.

51

Oskar Pfister, « Instinktive Psychoanalyse unter den Navaho-Indianem », Imago, XVII, n » 1 (1932), p. 81-109.

52

Claude Lévi-Strauss, « Sorciers et psychanalyse », Courrier de l’Unesco, IX (juillet-août 1956), p. 8-10.

53

William W. Elmendorf, « Soûl Loss Illness in Western North America », Selected Papers of the XXIXth International Congress of Americanists, III, Chicago, University of Chicago Press, 1952, p. 104-114.

54

Edward B. Tylor, Primitive Culture, Londres, John Murray, 1871.

55

J.G. Frazer, The Golden Bough, vol. Il, Taboo and the Périls of the Soûl, 3' éd., Londres, Macmillan, 1911.

56

G.V. Ksenofontov, in Schamanen-Geschichten aus Sibérien, traduit en allemand et édité par Adolf Friedrich et Georg Buddrus, Munich, O.W. Barth, 1955.

57

Federico Sal y Rosas, « El mito del Jani o Susto de la medicina indigena del Perù », Revista Psiquiatrica Peruana, I, n » 2 (1957), p. 103-132.

58

Franz Boas, « The Religion of the Kwakiutl Indians », Part H, Translations, Columbia University Contributions to Anthropology, vol. 10, New York, New York University Press, 1930, p. 1-41.

59

Claude Lévi-Strauss, « Le sorcier et sa magie », Les Temps modernes, IV, n' 41 (1949), p. 121-138.

60

Traugott Konstantin Oesterreich, Die Besessenheit, Langenzaza, Wendt et Klauwell, 1921.

61

Ludwig von Baelz, « Über Besessenheit », Verhandlungen der Deutschen Gesellschaft, Naturforscher und Aerzte, n° 79 (1906).

62

Kiyoshi Nozaki, Kitsuné, Japon’s Fox of Mystery, Romance and Humor, Tokyo, The Hokuseido Press, 1961, p. 211-227.

63

Henri Rusillon, Un petit continent : Madagascar, Paris, Société des missions évangéliques, 1933.

64

Percival Lowell, Occult Japon, or the Way of the Gods, Boston, Houghton Mifflin Compagny, 1895.

65

Rudolf Kriss et Hubert Kriss-Heinrich, « Peregrinatio Hellenika », Verôffentlichungen des Osterreichischen Muséums fur Volkskunde, VI, Vienne, 1955, p. 66-82.

66

Cité par Erwin Liek, Das Wunder in der Heilkunde, Munich, J.F. Lehmanns Verlag, 1930, p. 67-70.

67

Peter Hartocollis, « Cure by Exorcism in the Island of Cephalonia », Journal of the His-tory ofMedicine, XIII (1958), p. 367-372.

68

Gustav Roskoff, Geschichte des Teufels, vol. H, Leipzig, F.A. Brockhaus, 1869.

69

Justinus Kemer, Nachricht von dem Vorkommen des Besessenseins…, Stuttgart, J.C. Cotta, 1836.

70

Ce rapport n’a longtemps été connu qu’à travers des versions incomplètes, souvent peu fidèles, utilisées par les biographes de Blumhardt. Le texte complet a été publié en 1955, Blum-hardt’s Kampf, Stuttgart-Sillenbuch, Verlag Goldene Worte, 1955.

71

On trouve de nombreux exemples de telles croyances dans la monographie de Gisela Piaschewsky, Der Wechselbalg : Ein Beitrag zum Aberglauben der nordeuropüiscken Vôlker, Breslau, Maruschko et Berendt, 1935.

72

Friedrich Zündel, Pfarrer Johann Christoph Blumhardt. Ein Lebensbild, Zurich, S. Hôhr, 1880.

73

Pierre Scherding, Christophe Blumhardt et son père. Publications de la Faculté de théologie protestante de Strasbourg, n” 34, Paris, Alcan, 1937.

74

Ibid.

75

Pfarrer Blumhardt, « Mitteilungen », Evangelisches Kirchenblatt zunüchstfiir Wurtemberg, 1845, p. 113-122 ; 227-233 ; 241-254. L’auteur remercie la Bibliothèque nationale du Würtemberg, à Stuttgart, pour la photocopie de ce document.

76

Viktor von Weizsàcker, Seelenbehandlung und Seelenführung, Gütersloh, C. Bertelsmann, 1926.

77

Edgar Michaëlis, Geisterreich und Geistesmacht. Der Heilungs-und Dümonenkampf, J. Chr. Blumhardts, Berne, Haupt, 1949.

78

Gaetano Benedetti, « Blumhardt’s Seelsorge in der Sicht heutiger psychotherapeutis-cher Kenntnis », Reformatio, IX (1960), p. 474-487 ; 531-539.

79

Alphonse Maeder, Studien über Kurz-Psychotherapie, Stuttgart, Klett, 1963. Trad. franç. : De la psychanalyse à la psychothérapie appellative, Paris, Payot, 1970.

80

Fernand Grébert, Au Gabon, 2e éd., revue et augmentée, Paris, Société des missions évangéliques, 1928, p. 171-172.

81

Marcel Mauss, « Effet psychique chez l’individu de l’idée de mort suggérée par la collectivité (Australie, Nouvelle-Zélande) », Journal de psychologie normale et pathologique, XXm (1926), p. 653-669.

82

L’ethnologue Maurice Leenhardt a attiré l’attention de l’auteur sur cette différence entre l’Afrique et la Polynésie.

83

Raffaele Pettazzoni, La Confessione dei peccati, 3 vol., Bologne, Nicola Zanichelli, 1929,1935,1936.

84

H. Aldenhoven, « Klinischer Beitrag zur Frage der Todesahnungen », Psychothérapie, II (1957), p. 55-59.

85

Cité par G. Blake-Palmer, dans « Maori Attitudes to Sickness », The Medical Journal of Australia, XLÜI, n’ 2 (1956), p. 401-405.

86

Fritz Ernst, Vom Heimweh, Zurich, Fretz und Wasmuth, 1949 ; M. Bachet, « Étude sur les états de nostalgie », Annales médico-psychologiques, CVIII, n' 1 (1950), p. 559-587 ; n » 2, p. 11-34.

87

Rév. Père Raguenau, The Jesuit Relations and Allied Documents, XLII, Cleveland Burrows Brothers Co., 1899, p. 164.

88

Le Père Raguenau, dans The Jesuit Relations, XXXIII (1898), p. 188-208. Mark D. Altschule, dans Roots of Modem Psychiatry (New York, Grune and Stratton Inc., 1957), a montré l’intérêt de ce récit.

89

Raguenau, The Jesuit Relations, XLII (1899), p. 158-160.

90

Raguenau, The Jesuit Relations, VIII (1897), p. 260-262.

91

Maurice Genty, « Magendie », in P. Busquet et M. Genty éd., Les Biographies médi-. cales, Paris, Baillière, 1936, IV, p. 113-144.

92

Bruno Lewin, « Der Zar, ein âgyptischer Tanz zur Austreibung bôser Geister bei Geis-teskrankheiten, und seine Beziehungen zu Heiltanzzeremonien anderer Vôlker und der Tanz-wut des Mittelalters », Confinia Psychiatrica, I (1958), p. 177-200.

93

Louis Mars, « La schizophrénie en Haïti », Bulletin du Bureau d’ethnologie, n* 15 (mars 1958).

94

C. Le Barbier, « Notes sur le pays des Bara-Imamono », Bulletin de l’Académie malgache, nouvelle série, III (1916-1917), p. 63-162.

95

E. Birkeli, « Folklore sakalava recueilli dans la région de Morondava », Bulletin de l’Académie malgache, nouvelle série, VI (1922-1923), p. 185-364.

96

Un autre facteur puissant de guérison : si le malade n’est pas guéri après le Bilo, il est tenu pour responsable, devient l’objet de la réprobation publique, et risque d’être exclu de la communauté. L’ethnologue Louis Molet a attiré l’attention de l’auteur sur ce point.

97

Pierre Janet, Les Médications psychologiques, Paris, Alcan, 1919,1, p. 11-17.

98

A.M. Hocart, The Life-Giving Myth and Other Essays, New York, Grove Press, Inc., 1954, chap. 20.

99

L’effet thérapeutique du « retour aux origines » et de la réactualisation des grands mythes cosmogoniques a été bien mis en lumière par Mircea Eliade, Mythes, rêves et mystères, Paris, Gallimard, 1957, p. 48-59.

100

L.S. Freeland, « Pomo Doctors and Poisoners », University of California Publications in American Archeology and Ethnology, XX (1923), p. 57-73.

101

Mathilda C. Stevenson, « The Zuni Indians : Their Mythology, Esoteric Fratemities and Cérémonials », Armual Report of the Bureau of American Ethnology, XXIII, Washington, Smithsonian Institution, 1901-1902, p. 3-608.

102

Ibid.

103

Oskar Pfister, « Instinktive Psychoanalyse unter den Navaho-Indianem », Imago, XVIII, n’ 1 (1932), p. 81-109.

104

Washington Matthews, « The Night Chant, a Navaho Ceremony », Memoirs of the American Muséum ofNatural History, vol. VI ; Anthropology, vol. V (1902).

105

Ruth Cranston, The Miracle of Lourdes, New York, McGraw-Hill, Inc., 1955, p. 7.

106

Pausanias, Description de la Grèce. Trad. angl. : Description ofGreece, IV, Book 9, Cambridge, Mass., Harvard University Press, The Loeb Classical Library, 1955, chap. 39, p. 347-355.

107

Emma J. Edelstein et Ludwig Edelstein, Asclepius. A Collection and Interprétation of the Testimonies, 2 vol.. Baltimore, The Johns Hopkins Press, 1945. Karl Kerenyi, Der gôtt-licheArzt, Bâle, Ciba Gesselschaft, 1948.

108

C.A. Meier, Antike Inkubation und moderne Psychothérapie, Zurich, Rascher-Verlag, 1949, p. 59-65.

109

Otto Stoll, Suggestion und Hypnotismus in der Vôlkerpsychologie, 2e éd., Leipzig, Von Weit und Co., 1904.

110

A.P. Elkin, Aboriginal Men of High Degree, Sidney, Australasian Publishing Co., 1945.

111

Ronald Rose, Living Magic. The Realities Underlying the Psychical Practices and Beliefs ofAustralian Aborigines, New York, Rand McNally and Co., 1956.

112

Heinrich Brugsch, Aus dem Morgenlande, Leipzig, Ph. Reclam jun., Universal-Biblio-thek, 1893, n* 3151-3152, p. 43-53.

113

Marcel Mauss et H. Hubert, « Esquisse d’une théorie générale de la magie », L’Année sociologique, vol. VII (1902-1903). J.G. Frazer, The Golden Bough, vol. I, The Magic Art and the Evolution ofKings, 3e éd., Londres, Macmillan, 1911.

114

Louis Weber, Le Rythme du progrès, Paris, Alcan, 1913.

115

Le rôle de la suggestion collective a été bien mis en lumière par Marcel Mauss, « Effet physique de l’idée de mort suggérée par la collectivité (Australie, Nouvelle-Zélande) », loc. cit. ; voir également Claude Lévi-Strauss, « Le sorcier et sa magie », Les Temps modernes, IV, n° 41 (mars 1949), p. 121-138.

116

Herbert Basedow, The Australian Aboriginal, Adélaïde, F.W. Preece and Sons, 1925, p. 174-182.

117

G.W. Harley, Native African Medicine, Cambridge, Mass., Harvard University Press, 1941.

118

R.W. Felkin, « Notes on Labour in Central Africa », Edinburgh Medical Journal, XXIX (1884), p. 922-930.

119

J.N.P. Davies, « The Development of “Scientific” Medicine in the African Kingdom of Bunyoro-Kitara », Medical History, III (1959), p. 45-47.

120

J. Qvistad, Lappische Heilkunde, Oslo, Instituttet for Sammenlignende Kulturforsk-ning, 1932, p. 90-91.

121

Hemy Sigerist, A History ofMedicine, New York, Oxford University Press, 1951,1, p. 161.

122

Alphonse Maeder, Studien über Kurz-Psychotherapie, op. cit.

123

Erwin H. Ackerknecht, « Problems of Primitive Medicine », Bulletin of the History of Medicine, XI, n° 5 (1942), p. 503-521.

124

Georg Nioradzé, Der Schamanismus bei den siberischen Vôlkem, Stuttgart, Strecker und Schrôder, 1925.

125

Henri F. Ellenberger, « La notion de maladie créatrice », Dialogue, Canadian Philoso-phical Review, III (1964), p. 25-41.

126

Forest E. Cléments, « Primitive Concepts of Disease », University of California Publications in American Archaeology and Ethnology, XXXII, n° 2, Berkeley, 1932, p. 185-252.

127

Erwin H. Ackerknecht, « Problems of Primitive Medicine », loc. cit.

128

Voir, entre autres, les livres de Mircea Eliade, Yoga, Essai sur les origines de la mystique indienne, Paris, Geuthner, 1936 ; Techniques du Yoga, Paris, Gallimard, 1948.

129

Le lecteur trouvera des détails sur l’organisation des sectes philosophiques grecques dans les ouvrages de Léon Robin, La Pensée grecque et les origines de l’esprit scientifique, Paris, Renaissance du Livre, 1923, p. 61-85 ; Paul Friedlânder, Platon ; Steinswahrheit und Lebenswirklichkeit, 2e éd., Berlin, de Gruyter, 1954 ; Norman W. Dewitt, Epicurus and His Philosophy, Minneapolis, University of Minnesota Press, 1958, p. 89-120.

130

Paul Rabbow, Seelenfiihrung. Methoden der Exerzitien in derAntike, Munich, Koesel, 1954.

131

R. de Saussure, « Épicure et Freud », Gesundheit und Wohlfahrt, XVIII (1938), p. 356-360.

132

Galien, On the Passions and Errors ofthe Soûl, Columbus, Ohio State University Press, 1961.

133

Alfred de Vigny voyait l’origine du roman psychologique dans la pratique chrétienne de la confession. Louis Ratisbonne éd., Journal d’un poète, Paris, Michel Lévy, 1867, p. 172.

134

Ainsi que nous le verrons dans un chapitre ultérieur, l’étude objective de la psychopathologie sexuelle remonte aux ouvrages de théologie morale catholiques.

135

Henri F. Ellenberger, « The Pathogenic Secret and Its Therapeutics », Journal of the History of the Behavorial Sciences, II (1966), p. 29-42.

136

Heinrich Stilling (Jung-Stilling), Theobald oder die Schwürmer, eine wahre Ges-chichte, 2 vol., Francfort et Leipzig, 1785,1, p. 287-302.

137

A.M. J. Chastenet de Puységur, Mémoires pour servir à l ’histoire et à l ’établissement du magnétisme animal (1784).

138

Comte de Lutzelbourg, Extraits des journaux d’un magnétiseur attaché à la Société des Amis réunis de Strasbourg, Strasbourg, Librairie académique, 1786, p. 47.

139

Jeremias Gotthelf, Wie Anne Bübi Jowàger haushaltet und es ihr mit den Doktom erg-het, 2 vol., Solothum, 1843-1844.

140

Nathaniel Hawthome, The Scarlet Letter (1850), The Centenary Edition, vol. I, Colum-bus, Ohio State University Press, 1962.

141

Henrik Ibsen, La Dame de la mer (Fruen fra havet), 1888.

142

Voir chap. v, p. 331 ; chap. vu, p. 575 ; chap. x, p. 783.

143

Voir chap. rx, p. 735.

144

O.V. Hovorka et A. Kronfeld, Vergleichende Volkstnedizin, 2 vol., Stuttgart, Stretcher und Schrôder, 1908-1909.

145

Erwin H. Ackerknecht, « Problems of Primitive Medicine », loc. cit.

146

Nous suivons la traduction allemande de ces lettres donnée par Eschenmayer, « Über Gassners Heilmethode », ArchivfiirthierischenMagnetismus, VIÜ, n° 1 (1820), p. 86-135.

147

Eugen Sierke, Schwàrmer und Schwindler zu Ende des achtzehnten Jahrhunderts, Leipzig, S. Hirzel, 1874, p. 222-287.

148

J. A. Zimmermann, Johann Joseph Gassner, der berühmte Exorzist. Sein Leben und wundersames Wirken, Kempten, Jos. Kôsel, 1879.

149

Johann Joseph Gassner, Weise, fromm und gesund zu leben, auch gottselig zur sterben, oder nützelicher Unterricht wider den Teufel zu streiten, Stift Kemptem, in der Hochfïirstli-chen Buchdruckerei, 1774.

150

J. A. Zimmermann, op. cit., p. 115-122.

151

La vie et le sort de cette malheureuse femme ont fourni le sujet d’un roman historique bien documenté de K. Freuler, Anna Gôldi, die Geschichte der letzten Hexe, Francfort-sur-le Main, Biichergilde Gutenberg, 1945.

152

Haen, médecin officiel de l’impératrice Marie-Thérèse, était violemment hostile à Gassner qui, disait-il, n’avait guéri que peu de malades, les guérisons obtenues relevant soit de la fraude, de l’imagination, soit des longs voyages et de la diète auxquels se soumettaient les malades. Voir Antonii de Haen, Dissertatio theologico-physica de miraculis, Naples, Typis Vincentii Ursini, 1778.

153

A. Mesmer, Schreiben tiberdie Magnetkur, s.d., 1776, II, p. 44-46.

154

Justinus Kemer, Franz Anton Mesmer aus Schwaben, Entdecker des thierischen Magne-tismus, Francfort, Literarische Anstalt, 1856.

155

Rudolf Tischner, « Franz Anton Mesmer, Leben, Werk und Wirkungen », Münchner Beitràge zur Geschichte und Literatur der Naturwissenschaften und Medizin, 1, n°* 9/10 (1928), p. 541-714.

156

F. Schürer-Waldheim, Anton Mesmer. Ein Naturforscher ersten Ranges, Vienne, Selbstverlag, 1930.

157

Karl Bittel, Der berühmte Hr. Doct. Mesmer, 1734-1815. Auf seinen Spuren am Boden-see, im Thurgau und in der Markgraffschaft Baden, mit einigen neuen Beitrâgen zur Mesmer-Forschung, Oberlingen, August Feyel, 1939.

158

Joseph Rudolph Wohleb, « Franz Anton Mesmer. Biographischer Sachstandbericht », Zeitschrift fur die Geschichte des Oberrheins, Neue Folge, LUI, Heift 1 (1939), p. 33-130.

159

Bemhardt Milt, « Franz Anton Mesmer und seine Beziehungen zur Schweiz », Mittei-lungen der antiquarischen Gesellschaft in Zurich, XXXVIÏÏ, n' 1 (1955), p. 1-139.

160

Jean Vinchon, Mesmer et son secret, Paris, Legrand, 1936.

161

La vie de Mesmer à Vienne a été étudiée et retracée par F. Schürer-Waldheim, Anton Mesmer. Ein Naturforscher ersten Ranges, op. cit.

162

Cité par Karl Bittel, Der berühmte Hr. Doct. Mesmer, 1734-1815…, op. cit.

163

Franz Anton Mesmer, Schreiben iiber die Magnetkur an einen auswartigen Arzt, Vienne, 1775.

164

Ce document a été découvert et publié par Justinus Kemer, Franz Anton Mesmer aus Schwaben, op. cit., p. 19-45.

165

Bittel a retrouvé les récits de quelques-unes de ces guérisons dans les journaux locaux contemporains et les a publiés dans son étude biographique sur Mesmer (voir note 12).

166

Ludwig August Frank], Maria-Theresia von Paradis, Biographie, Linz, 1876.

167

Pendant plus de cent cinquante ans, tous les auteurs qui ont parlé d’elle ont dit qu’elle était la filleule de l’impératrice. Comme tant d’autres détails, cette affirmation s’est révélée fausse. Cf. Hermann Ullrich, « Maria-Theresia Paradis und Dr Franz Anton Mesmer », Jahr-buch des Vereinesflir Geschichte der Stadt Wien, XVII-XVHI (1961-1962), p. 149-188.

168

Selon Justinus Kemer, Franz Anton Mesmer aus Schwaben, op. cit.

169

Mesmer raconte cet épisode dans son Précis historique des faits relatifs au magnétisme animal jusqu’’en avril 1781, Londres, 1781. Le père de Maria-Theresia a présenté une version quelque peu différente, publiée par Justinus Kemer, op. cit., p. 61-71.

170

Mesmer décrit lui-même ses souffrances émotionnelles dans son Précis historique, op. cit., p. 21-23.

171

La vie à Paris pendant ces années critiques a été admirablement décrite par Melchior Grimm dans ses lettres à son souverain allemand, Correspondance littéraire, philosophique et critique adressée à un souverain d’Allemagne, 5 vol., par le baron de Grimm et par Diderot, Paris, F. Buisson, 1813. Cette correspondance contient plusieurs données intéressantes sur Mesmer.

172

Franz Anton Mesmer, Mémoire sur la découverte du magnétisme animal, Paris, Didot, 1779. Cf. aussi son Précis historique, op. cit.

173

Dr Eslon, Observations sur le magnétisme animal, Londres et Paris, Didot, 1780.

174

Sa biographie a été écrite par Louis Bergasse, Un défenseur des principes traditionnels sous la Révolution, Nicolas Bergasse, Paris, Perrin, 1910. Voir aussi : Un philosophe lyonnais, Nicolas Bergasse, Lyon, Le Ven, 1938.

175

Nous devons le récit de cette célèbre cure à Mialle, Exposé par ordre alphabétique des cures opérées en France par le magnétisme animal, depuis Mesmer jusqu’à nos jours, Paris, Dentu, 1826, II, p. 81-82.

176

Franz Anton Mesmer, Mémoire sur la découverte du magnétisme animal, op. cit.

177

Sir William Ramsey, The Life and Letters of Joseph Black, Londres, Constable and Co., 1918, p. 84-85.

178

Nicolas Bergasse, Observations de M. Bergasse sur un écrit du Dr Mesmer, ayant pour titre : Lettre de l’inventeur du magnétisme animal à l’auteur des réflexions préliminaires, Londres, 1785.

179

Eugène Louis, Les Origines de la doctrine du magnétisme animal, thèse de médecine, Paris, 1898-1899, n’ 111, Paris, Société d’éditions scientifiques, 1898.

180

Caullet de Veaumorel éd., Aphorismes de M. Mesmer dictés à l’assemblée de ses élèves… en 344 paragraphes, Paris, Quinquet, 1785.

181

Antoine Lavoisier, « Sur le magnétisme animal », Œuvres de Lavoisier, Vol III, Paris, Imprimerie nationale, 1865, p. 499-527.

182

Rapport des Commissaires chargés par le Roy de l’examen du magnétisme animal, Paris, 1784.

183

Ce rapport a été reproduit dans Claude Burdin et Frédéric Dubois, Histoire académique du magnétisme animal, Paris, Baillière, 1841.

184

A.L. de Jussieu, Rapport de l’un des commissaires chargés par le Roy de l’examen du magnétisme animal, Paris, Veuve Hérissant, 1784.

185

Cf. en particulier Jean-Baptiste Radet, Les Docteurs modernes. Comédie-parade…, suivie du baquet de santé…, Paris, Brunet, 1784.

186

Paul Schmidt, Court de Gébelin à Paris, Paris, Fischbacher, 1908.

187

L’Anti-magnétisme, ou Origine, progrès, décadence, renouvellement et réfutation du magnétisme animal, Londres, 1784.

188

M. Thouret, Recherches et doutes sur le magnétisme animal, Paris, Prault, 1784.

189

Matai, Mémoire sur l’électricité médicale, Paris, Méquignon, 1784, p. 110.

190

Caullet de Veaumorel, Aphorismes de M. Mesmer, dictés à l’assemblée de ses élèves, op. cit.

191

Nicolas Bergasse, Théorie du monde et des êtres organisés, suivant les principes de M., Paris, 1784.

192

Cité par Wohleb, loc. cit.

193

Cette période de la vie de Mesmer a été partiellement élucidée par les recherches de Karl Bittel, Der berühmte Hr. Doct. Mesmer, 1734-1815, op. cit., et Bernard Milt, « Franz Anton Mesmer und seine Beziehungen zur Schweiz », loc. cit.

194

Karl Christian Wolfart éd., Mesmerismus oder System der Wechselwirkungen, Théorie und Anwendung des thierischen Magnetismus, Berlin, Nicolai, 1814.

195

Justinus Kemer, Franz Anton Mesmer aus Schwaben, op. cit.

196

Nicolas Bergasse, Observations de M. Bergasse sur un écrit du Dr Mesmer, ayant pour titre : Lettre de l’inventeur du magnétisme animal à l’auteur des réflexions préliminaires, op. cit.

197

Les souvenirs de Johann Heinrich Egg sur Mesmer ont été publiés dans un journal local et reproduits par Bemhard Milt, « Franz Anton Mesmer und seine Beziehungen zur Schweiz », loc. cit.

198

Charles Richet, L’Homme et l’intelligence. Fragments de philosophie, Paris, Alcan, 1884, p. 295,543. (Italiques de l’auteur.)

199

Robert de Puységur, Notice généalogique sur la famille Chastenet de Puységur, Paris, Lemerre, 1904. Marquis de Blosseville, Les Puységur. Leurs œuvres de littérature, d’économie politique et de science, Paris, Aubry, 1873.

200

L’auteur tient à exprimer sa reconnaissance au vicomte du Boisdulier, descendant direct du marquis de Puységur, qui lui a fourni une documentation abondante sur son illustre ancêtre et sur la famille des Puységur.

201

Nous devons la description de ces premières sessions à un témoin oculaire, Cloquet, collecteur d’impôts, et à Puységur lui-même dans un opuscule anonyme : (Puységur) Détail des cures opérées à Buzancy près de Soissons, par le magnétisme animal, Soissons, 1784.

202

A.M. J. Chastenet de Puységur, Mémoires pour servir à l’histoire etàl 'établissement du magnétisme animal (n.p., 1784).

203

A.M. J. Chastenet de Puységur, Mémoires pour servir à l’histoire etàl 'établissement du magnétisme animal, 2e éd., Paris, Cellot, 1809, p. 39-52.

204

Anonyme, Nouvelles cures opérées par le magnétisme animal (n.p., 1784).

205

A.M.J. Chastenet de Puységur, Du magnétisme animal, considéré dans ses rapports avec diverses branches de la physique générale, Paris, Desenne, 1807, p. 108-152.

206

On peut consulter ces publications précieuses et extrêmement rares à la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg. En voici les titres : Exposé des différentes cures opérées depuis le 25 d’août 1785, époque de la formation de la société, fondée à Strasbourg, sous la dénomination de Société Harmonique des Amis-Réunis, jusqu’au 12 du mois de juin 1786, par différents membres de cette Société (Strasbourg, Librairie académique, 1787) ; Suite des cures faites par différents magnétiseurs, membres de la Société Harmonique des Amis-Réunis de Strasbourg (Strasbourg, chez Lorenz et Schouler, 1787) ; Annales de la Société Harmonique des Amis-Réunis de Strasbourg ou cures que les membres de cette société ont opérées par le magnétisme animal (à Strasbourg, et chez les principaux libraires de l’Europe, 1789).

207

A.M.J. Chastenet de Puységur, Les fous, les insensés, les maniaques et les frénétiques ne seraient-ils que des somnambules désordonnés ?, Paris, Dentu, 1812.

208

M.S. Mialle, Exposé par ordre alphabétique des cures opérées en France parle magnétisme animal, depuis Mesmer jusqu’à nos jours (1774-1826), 2 vol., Paris, Dentu, 1826,1, p. 202-204.

209

Encyclopédie du xix• siècle, 3e éd., Paris, 1872, vol. XIX, art. Puységur.

210

Ces détails nous ont été fournis par M. Guillemot, maire de Buzancy.

211

Lettre de G. Dumas, directeur des services d’archives de l’Aisne, 14 juin 1963.

212

Petetin, Mémoire sur la découverte des phénomènes que présentent la catalepsie et le somnambulisme, symptômes de l’affection hystérique essentielle, Lyon, 1785.

213

Extrait du journal d’une cure magnétique. Traduit de l’allemand, Rastadt, J.M. Domer, 1787.

214

Abbé de Faria, De la cause du sommeil lucide, ou Étude de la nature de l’homme, t. 1, Paris, chez Mme Horiac, 1819. Les trois autres volumes projetés par Faria n’ont jamais été publiés.

215

J.P.F. Deleuze, Histoire critique du magnétisme animal, Paris, Schoell, 1810.

216

A. Bertrand, Traité du somnambulisme et des différentes modifications qu’il présente, Paris, Dentu, 1823.

217

Général Noizet, Mémoire sur le somnambulisme et le magnétisme animal, Paris, Plon, 1854.

218

Mouillesaux, en 1787, ordonna à une femme, sous sommeil magnétique, de rendre visite le lendemain, à telle heure, à telle personne ; la patiente exécuta l’ordre. Cité par Tisch-ner, « Franz Anton Mesmer : Leben, Werk und Wirkungen », loc. cit.

219

La « réciprocité magnétique » est mentionnée dès 1784 dans un pamphlet contre Mesmer par un auteur anonyme bien au courant des théories de Mesmer, La Vision, contenant l’explication de l’écrit intitulé : Traces du magnétisme et la théorie des vrais sages, Paris, Couturier, 1784.

220

Tardif de Montrevel, Essai sur la théorie du somnambulisme magnétique, Londres, 1785, p. 43-45.

221

Deleuze et la plupart des auteurs contemporains l’exposent en détail.

222

Claude Burdin et Frédéric Dubois, Histoire académique du magnétisme animal, Paris, Baillière, 1841.

223

Wilhelm Erman, Der tierische Magnetismus in Preussen vor und nach den Freihents-kriegen aktenmassig dargestellt, Munich et Berlin, R. Oldenburg, 1925.

224

Asklapeion, allgemeines medizinchirurgisches Wocheblatt für aile Teile der Heilkunde und ihre Hülfswissenschaften, Berlin, 1811.

225

Cari Alexander Ferdinand Kluge, Versuch einer Darstellung des animalischen Magnetismus als Heilmittel, Berlin, 1811, p. 102-108.

226

Friedrich Hufeland, Über Sympathie, Weimar, Verlag des Landes-Industrie-Comptoirs, 1811.

227

Kluge, Versuch…, op. cit.

228

René Guignard, Un poète romantique allemand, C. Brentano, Paris, Les Belles Lettres, 1933.

229

Das bittere Leiden unseres Herm Jesu Christi. Nach den Betrachtungen der gottseligen Anna Katharina Emmerich, Sulzbach, Seidel, 1837. Et : Leben der heiligen Jungfrau Maria. Nach den Betrachtungen der gottseligen Anna Katharina Emmerich, Munich, Literarisch-artistische Anstalt, 1832.

230

P. Winfried HUmpfner, Clemens Brentanos Glaubwürdigkeit in seinen Emmerich Auf-zeichnungen, Wiirzburg, St. Rita-Verlag, 1923.

231

Justinus Kemer, Das Bilderbuch aus meiner Knabenzeit. Erinnerungen aus den Jahren 1786-1804, Braunschweig, Viehweg und Sohn, 1819.

232

Justinus Kemer, Das Fettgift, oder die Fettsaure und ihre Wirkungen auf den thieris-chen Organismus, Stuttgart-Tübingen, J.G. Cotta, 1822.

233

Theobald Kemer, Das Kemerhaus und seine Gâste, 2e éd., Stuttgart et Leipzig, Deutsche Verlag-Anstalt, 1897.

234

Heinrich Straumann, Justinus Kemer und der Okkultismus in der deutschen Romantik, Horgen-Zurich et Leipzig, Miinster-Presse, 1928.

235

Justinus Kemer, Geschichte zyveier Sommambülen. Nebst einigen andem Denkwürdig-keiten aus dem Gebiete der magischen Heilkunde und der Psychologie, Karlsruhe, Gottlieb Braun, 1824.

236

David Friedrich Strauss, « Justinus Kemer », Gesammelte Schriften, vol.I, Bonn, E. Strauss, 1876.

237

Justinus Kemer, Die Seherin von Prevorst. Erdffiiungen über das innere Leben und tiber das Hineinragen einer Geisterwelt in die unsere, 2 vol., Stuttgart-Ttibingen, Cotta, 1829.

238

Ibid.

239

Justinus Kemer, Klecksographien. Mit Illustrationen nach den Vorlagen des Verfas-sers, Stuttgart, Deutsche Verlag-Anstalt, 1857.

240

James Braid, Neurhypnology, or The Rationale of Nervous Sleep Considered in Relation with Animal Magnetism, Londres, J. Chruchill, 1843.

241

John Elliotson, Numerous Cases ofSurgical Operations Without Pain in the Mesmeric State, Philadelphie, Lea and Blanchard, 1843.

242

James Esdaile, Mesmerism in India and its Practical Application in Surgery and Medi-cine, Hartford, Silas Andrus and Son, 1847.

243

James Esdaile, Natural and Mesmeric Clairvoyance with its Practical Applications of Mesmerism in Surgery and Medicine, Londres, Hippolyte Baillière, 1852.

244

Mesmerism : Its History, Phenomena, and Practice : with Reports of Cases developed in Scotland, Édimbourg, Frazer and Co., 1843.

245

John Hughes Bennett, The Mesmeric Mania of 1851, with a Physiological Explana-tion of the Phenomena Produced, Édimbourg, Sutherland and Knox, 1851.

246

Voir Frank Podmore, Modem Spiritualism, Londres, Methuen, 1902,1, p. 154-176.

247

Voir son autobiographie, Andrew Jackson Davis, The Magic Staff, New York, J.S. Brown and Co., 1857, vol. I.

248

Pierre Janet, Les Médications psychologiques, Paris, Alcan, 1919,1, p. 27-29.

249

Nous suivons essentiellement Frank Podmore, Modem Spiritualism. A History and a Criticism, 2 vol., Londres, Methuen, 1902.

250

Robert Amadou, Les Grands Médiums, Paris, Denoël, 1957.

251

Mrs. Daniel Dunglas Home, Home. His Life and Mission, Londres, Trubner, 1888.

252

The Earl of Dunraven, Expériences in Spiritualism with D.D. Home, Londres, Thomas Scott, Work Court in Holbom, 1869.

253

E.E. Fournier d’Albe, The Life of Sir William Crookes, Londres, T. Fisher Unwin, 1923.

254

Allan Kardec, Le Livre des esprits, contenant les principes de la doctrine spirite, Paris, Dentu, 1857.

255

Frederick Myers, Human Personality and Its Survival of Bodify Death, 2 vol., Londres, Longmans, Green and Co., 1903.

256

Michel Chevreul, « Lettre à M. Ampère sur une classe particulière de mouvements musculaires », Revue des Deux Mondes, 2' série, Il (1833), p. 258-266.

257

Michel Chevreul, De la baguette divinatoire, du pendule dit explorateur et des tables tournantes, au point de vue de l’histoire, de la critique et de la méthode expérimentale, Paris, Mallet-Bachelier, 1854.

258

A. Jacquet, Ein halbes Jahrhundert Medizin, Bâle, Benno Schwalbe, 1929, p. 169.

259

Charles Richet, « Du somnambulisme provoqué », Journal de l’anatomie et de la physiologie normales et pathologiques de l’homme et des animaux, Il (1875), p. 348-377.

260

Nous nous appuyons surtout sur le livre de A.W. Van Renterghem, Liébeault en zijne School, Amsterdam, Van Rossen, 1898. Des extraits ont été publiés en traduction française dans Zeitschrift fur Hypnotismus, IV (1896), p. 333-375 ; V (1897), p. 46-55, 95-127 ; VI (1897), p. 11-44.

261

Pierre Janet, Les Médications psychologiques, op. cit., I, p. 30.

262

Voir notice biographique dans Liébeault, Pour constater la réalité du magnétisme. Confession d’un hypnotiseur. Extériorisation de la force neurique ou fluide magnétique, Paris, Libraire du Magnétisme, s.d.

263

A. Liébeault, Du sommeil et des états analogues, considérés surtout au point de vue de l’action du moral sur le physique, Paris, Masson, 1866.

264

C’est là l’une des nombreuses légendes dans l’histoire de la psychiatrie dynamique. Liébeault avait eu des lecteurs en France, en Suisse et même en Russie, ainsi qu’en témoigne le livre de Nikolay Grot, Snovidyeniya, kak predmet nautshnavo analiza (Kiev, Tipografia Fritza, 1878), qui se réfère souvent à la théorie du sommeil de Liébeault.

265

A. W. Van Renterghem, op. cit.

266

On trouvera des notices biographiques et autobiographiques dans Jubilé du professeur H. Bernheim, 12 novembre 1910, Nancy, 1910.

L’auteur est particulièrement redevable à mademoiselle G. Koest, bibliothécaire-chef de la faculté de médecine de Nancy, pour lui avoir prêté cette publication extrêmement rare, ainsi que d’autres documents relatifs à l’École de Nancy.

267

H. Bernheim, De la suggestion dans l’état hypnotique et dans l’état de veille, Paris, Doin, 1884.

268

H. Bernheim, De la suggestion et de ses applications à la thérapeutique, Paris, Doin, 1886.

269

H. Bernheim, Hypnotisme, suggestion, psychothérapie. Études nouvelles, Paris, Doin, 1891.

270

Voir Poul Bjerre, The History and Practice of Psychoanalysis, trad. par Elizabeth Barrrow, Boston, Badger, 1920, chap. 2.

271

Voir son autobiographie, Frederick Van Eeden, Happy Humanity, New York, Double-day and Co., Inc., 1912.

272

Frederik Van Eeden, « TheTheory of Psycho-Therapeuties », The Medical Magazine, 1(1895), p. 230-257.

273

A. W. Van Renterghem, « L’évolution de la psychothérapie en Hollande », Deuxième Congrès international de l’hypnotisme (Paris, 1900), Paris, Vigot, 1902, p. 54-62.

274

Auguste Forel, Rückblick auf mein Leben, Zurich, Europa-Verlag, 1935.

275

Dans son travail sur l’École de Nancy, Van Renterghem mentionne Freud et Breuer. A.W. Van Renterghem, Liébeault en zijne School, op. cit., p. 133.

276

Ceci n’était pas aussi nouveau que Bernheim le croyait. Dès 1818, Lowenhielm (Bibliothèque du magnétisme animal, V, p. 228-240) affirmait qu’en posant deux doigts sur le front du sujet celui-ci devenait capable de se rappeler ce qu’il avait vécu sous hypnose ; d’autres magnétiseurs usaient d’autres méthodes à cette même fin.

277

H. Bernheim, École de médecine de Nancy, Doctrine de la suggestion, in « Nancy et Lorraine », Idées modernes, III (1909), p. 139-149. Voir aussi Jubilé du professeur H. Bernheim, op. cit.

278

Georges Guillain, J.M. Charcot (1835-1893). Sa vie, son œuvre, Paris, Masson et Cie, 1955.

279

A. Souques, « Charcot intime », Presse médicale, XXXIII, I, n° 42, mai 27,1925, p. 693-698.

280

A. Lyubimov, Profesor Sharko, Nautshno-biografitshesky etiud, Saint-Pétersbourg, Tip. Suvorina, 1894.

281

Levillain, « Charcot et l’école de la Salpêtrière », Revue encyclopédique (1894), p. 108-115.

282

Georges Guillain, « L’œuvre de Duchenne (de Boulogne) », Études neurologiques, 3' série, Paris, Masson et Cie, 1929, p. 419-448. Paul Guilly, Duchenne (de Boulogne), Paris, Legrand, 1936.

283

Paul Richer, Études cliniques sur l’hystéro-épilepsie ou Grande Hystérie, Paris, Dela-haye et Lecrosnier, 1881, avec nombreuses illustrations.

284

J.M. Charcot, « Sur les divers états nerveux déterminés par l’hypnotisation chez les hystériques », Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des sciences, XCIV (1882), I, p. 403-405.

285

J.M. Charcot, Œuvres complètes, Leçons sur les maladies du système nerveux, Paris, Progrès médical, 1890, III, p. 299-359.

286

Benjamin Collins Brodie, Lectures Illustratives of Certain Local Nervous Affections, Londres, Longmans and Co., 1837.

287

Russel Reynolds, « Remarks on Paralyses and other Disorders of Motion and Sensation, dépendent on Ideas », British Medical Journal, II (1869), p. 483-485.

288

J.M. Charcot, « Sur un cas d’amnésie rétro-antérograde, probablement d’origine hystérique », Revue de médecine, XII (1892), p. 81-96. Avec suite par A. Souques, Revue de médecine, XII (1892), p. 267-400 et 867-881.

289

J.M. Charcot, « La foi qui guérit », Archives de neurologie, XXV (1893), p. 72-87.

290

Léon Daudet, Souvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux de 1885 à 1905, 2' série : Devant la douleur, Paris, Nouvelle Librairie nationale, 1915, p. 4-15. Voir aussi, du même. Les Œuvres et les hommes, Paris, Nouvelle Librairie nationale, 1922, p. 1-243 ; Quand mon père vivait, Souvenirs inédits sur Alphonse Daudet, Paris, Grasset, 1940, p. 113-119.

291

Edmond et Jules de Goncourt, Journal. Mémoires de la vie littéraire, Paris, Fasquelle et Flammarion, 1956, surtout vol. ni.

292

A. Lyubimov, op. cit. (résumé).

293

Henri Meige, « Charcot artiste », Nouvelle Iconographie de la Salpêtrière, Il (1898).

294

Georges Guillain, J.M. Charcot, 1825-1893, op. cit.

295

A. Lyubimov, op. cit. (résumé).

296

Jules Claretie, La Vie à Paris, 1881, Paris, Havard, 1882, p. 128-129.

297

J.M. Charcot et Paul Richer, Les Difformes et les malades dans l’art, Paris, Lecrosnier etBabé, 1889.

298

J.M. Charcot et Paul Richer, Les Démoniaques dans l’art, Paris, Delahaye et Lecros-nier, 1887.

299

Ch. Féré, « J.M. Charcot et son œuvre », Revue des Deux Mondes, CX-CXII (1894), p. 410-424.

300

Levillain, « Charcot et l’École de la Salpêtrière », Revue encyclopédique (1894), p. 108-115.

301

Joseph Delbœuf, « De l’influence de l’imitation et de l’éducation dans le somnambulisme provoqué », Revue philosophique, XXII (1886), p. 146-171.

302

Bué, « Le magnétisme humain », Congrès international de 1889, Paris, Georges Carré, 1890, p. 333-334,338-339.

303

George M. Beard, The Study ofTrance, Muscle-Reading and Allied Nervous Pheno-mena in Europe and America, with a Letter on the Moral Character ofTrance Subjects and a Defence of Dr. Charcot, New York, 1882.

304

G. Hahn,« Charcot et son influence sur l’opinion publique », Revue des questions scientifiques, 2' série, VI (1894), p. 230-261 et 353-359. C. Féré, loc. cit.

305

Pierre Janet, « J.M. Charcot, son œuvre psychologique », Revue philosophique, XXXIX (1895), p. 569-604.

306

A. Baudouin, « Quelques souvenirs de la Salpêtrière », Paris-médical, XV (1) (23 mai 1925), p. x-xm.

307

Frederick Myers, Human Personnality and Its Survival of Bodily Death, op. cit.

308

Jules Janet, « L’hystérie et l’hypnotisme, d’après la théorie de la double personnalité », Revue scientifique (Revue rose), 3e série, XV (1888), p. 616-623.

309

Le Figaro, 17 août 1893.

310

A. de Monzie, « Discours au centenaire de Charcot », Revue neurologique, XXXII, n’ 1 (juin 1925). Numéro spécial pour le centenaire de Charcot.

311

C.F. Withington (lettre à l’éditeur), Boston Medical and Surgical Journal, CXXIX (1893), p. 207.

312

Voir (Anonyme), Jean-Baptiste Charcot, Paris, Yacht-Club de France, 1937. Auguste Dupouy, Charcot, Paris, Plon, 1938.

313

Jean-Baptiste Charcot, « Discours prononcé à l’inauguration de la bibliothèque de son père », Bulletin médical, XXI (23 novembre 1907).

314

Léon Daudet, Les Morticoles, Paris, Charpentier, 1894.

315

Axel Munthe, The Story ofSan Michèle, New York, Duffin, 1929, chap. 17.

316

Jules Bois, Le Monde invisible, Paris, Flammarion, n.d., p. 185-192.

317

J. Babinski, Recherches servant à établir que certaines manifestations hystériques peuvent être transférées d’un sujet à l’autre sous l’influence de l’aimant, Paris, Delahaye et Lecrosnier, 1886.

318

Voir divers articles culminant dans J. Babinski, « Définition de l’hystérie » (Société de neurologie de Paris, séance du 7 novembre 1901, sous la présidence du prof. Raymond), Revue neurologique, IX (1901), p. 1074-1080.

319

Georges Guillain, J.M. Charcot, op. cit., p. 174.

320

L. Aragon et A. Breton, « Le cinquantenaire de l’hystérie (1878-1928) », La Révolution surréaliste, IV, n » 11 (15 mars 1928), p. 20-22.

321

Justinus Kemer, Geschichten Besessener neuerer Zeiten. Beobachtungen aus dem Gebiete kakodamonischer-magnetischer Erscheinungen […] nebst Reflexionen von CA. Eschenmayer über Besessensein und Zauber, 2e éd. augm., Karlsruhe, G. Braun, 1835.

322

Montaigne, Essais (1581), éd. Pléiade, Paris, Gallimard, 1940, p. 110-120.

323

Lodovico Antonio Muratori, Délia Forza délia Fantasia Umana, Venise, Presso Giam-batista Pasquali, 1745.

324

Otto Stoll, Suggestion und Hypnotismus in der Vôlkerpsychologie, 2' éd., Leipzig, Von Weit und Co., 1904.

325

James Braid, Neurhypnology ; or, the Rationale ofNervous Sleep, Considered in Relation with Animal Magnetism, Londres, John Chruchill, 1843.

326

Au dire de Janet, cette théorie a été soutenue par Bertrand, Deleuze, Braid, Noizet, Lié-beault, Charcot et l’École de la Salpêtrière. Puységur parle effectivement de « somnambulisme magnétique » dès 1809, in Suite des mémoires pour servir à l’histoire et à l’établissement du magnétisme animal, 2e éd., Paris, Cellot, 1809, p. 221.

327

Pierre Janet, Les Médications psychologiques, Paris, Alcan, 1919,1, p. 267-271.

328

Mouillesaux, cité dans Rudolf Tischner, « Franz Anton Mesmer. Leben, Werk und Wir-kungen », Münchner Beitrage zur Geschichte und Literatur des Naturwissenschaften und Medizin, I, n°* 9/10 (1928), p. 541-714.

329

J.P.F. Deleuze, Instructions pratiques sur le magnétisme animal, Paris, Baillière, 1825,

p. 118.

330

A. Bertrand, Traité du somnambulisme, Paris, Dentu, 1823, p. 298-299.

331

Comte de Lovenhielm, Bibliothèque du magnétisme animal, V (1818), p. 228-240.

332

Pierre Janet, Les Médications psychologiques, op. cit., I, p. 281-283.

333

J. Charpignon, Physiologie, médecine et métaphysique du magnétisme, Paris, Baillière, 1848, p. 364-365.

334

Baron du Potet, cité par Pierre Janet dans Les Médications psychologiques, op. cit., I, p. 141.

335

Eugen Bleuler, « Zur Psychologie der Hypnose », Münchener medizinische Wochenschrift, XXXVI (1889), p. 76-77.

336

Berthold Stokvis, « Selbsterleben im hypnotischen Experiment », Zeitschrift fur Psychothérapie, VI (1956), p. 97-107.

337

Albert de Rochas, Les Vies successives. Documents pour l’étude de cette question, Paris, Chacomac, 1911.

338

Tardif de Montrevel, Essai sur la théorie du somnambulisme magnétique, Londres, novembre 1785.

339

Alphonse Teste, Manuel pratique du magnétisme animal, 3' éd., Paris, Baillière, 1846, p. 486-493.

340

P.J.C. Debreyne, Pensées d’un croyant catholique, Paris, Poussielgue-Rusand, 1844, p. 340-457.

341

Baron du Potet, La Magie dévoilée, ou principes de science occulte, 3' éd., Paris, Vigot, 1893, p. 1-58.

342

H. Bernheim, « Les hallucinations rétroactives suggérées dans le sommeil naturel ou artificiel », Premier Congrès international de l’hypnotisme expérimental et thérapeutique (Paris, 8-12 août 1889), Paris, Doin, 1890, p. 291-294.

343

J.M. Charcot, Leçons du mardi à la Salpêtrière. Policlinique, 1888-1889, Paris, Progrès médical, 1889, p. 247-256.

344

Parmi les publications modernes, voir en particulier J.H. Schultz, Gesundheitsschadi-gungen nach Hypnose, Ergebnisse einer Sammelforschung, Halle, C. Marhold, 1922.

345

Reproduit dans Claude Burdin et Frédéric Dubois, Histoire académique du magnétisme animal, Paris, Baillière, 1841.

346

Theodor Meynert, Klinische Vorlesungen über Psychiatrie auf wissenschaftlichen Grundlagen, Vienne, W. Braumüller, 1889-1890, p. 197.

347

Frederick Myers, « Automatic Writing », Proceedings of the Society for Psychical Research, 01 (1885), p. 1-63 ; IV (1886-1887), p. 209-261.

348

William James, « Automatic Writing », Proceedings of the American Society for Psychical Research, I (1885-1889), p. 548-564.

349

Baron du Potet, La Magie dévoilée, ou principes de science occulte, Paris, Pommaret et Moreau, 1852.

350

Théodore Floumoy, Des Indes à la planète Mars. Étude sur un cas de somnambulisme avec glossolalie, Paris et Genève, Atar, 1900 ; Esprits et médiums, Genève, Kündig, 1909.

351

Petetin, Mémoire sur la découverte des phénomènes que présentent la catalepsie et le somnambulisme, symptômes de l’affection hystérique essentielle, Lyon, 1785 ; Mémoire sur la découverte des phénomènes de l’affection hystérique essentielle et sur la méthode curative de cette maladie, 2' partie, 1785.

352

Claude-Étienne Bourdin, Traité de la catalepsie, Paris, Rouvier, 1841.

353

J.T. Puel, De la catalepsie, Paris, Baillière, 1856.

354

P. Briquet, Traité clinique et thérapeutique de l’hystérie, Paris, Baillière, 1859.

355

James Cowles Prichard, A Treatise on Insanity and OtherDisordersAffecting the Mind, Londres, Sherwood, Gilbert and Piper, 1835, p. 454-458.

356

Gérard de Nerval, Octavie (1842), in Œuvres, éd. Pléiade, Paris, Gallimard, 1952, p. 305-312.

357

Wilhelm Jensen, Gradiva. Ein pompejanisches Phantasiestück, Dresde et Leipzig, C. Reissner, 1903.

358

André Breton, Les Vases communicants, Paris, Édition des cahiers libres, 1932.

359

Anselm Feuerbach, Aktenmassige Darstellung merkwürdiger Verbrechen, 2 vol., Gies-sen, Heyer, 1828.

360

J.M. Charcot, Leçons du mardi à la Salpêtrière, op. cit., p. 317-322.

361

M. Naef, « Ein Fall von temporârer totaler teilweise rétrograder Amnesie (durch Suggestion geheilt) », Zeitschrift fur Hypnotismus, VI (1897), p. 321-354.

362

F. Raymond et Pierre Janet, « Les délires ambulatoires ou les fugues », Gazette des hôpitaux, LXVIII (1895), p. 754-762.

363

Saint Augustin, Confessions, X, paragr. 41.

364

A. Jundt, Rulman Merswin et l ’ami de Dieu de l ’Oberland. Un problème de psychologie religieuse, Paris, Fischbacher, 1890.

365

Eberhardt Gmelin, Materialen für die Anthropologie, I, Tübingen, Cotta, 1791, p. 3-89.

366

Johann Christian Reil, Rhapsodien über die Anwendung der psychischen Kurmethode auf Geisteszerriittungen, Halle, Curt, 1803, p. 71-78 et 93-96.

367

Erasmus Darwin, Zoonomia, or the Laws of Organic Life, 3e éd., Londres, Johnson, 1801, H, 131.

368

J.K. Mitchell est censé avoir publié l’histoire de Mary Reynolds dans le Medical Repo-sitory en 1815 ou au cours des quelques années suivantes. Mrs. Alice D. Weaver, bibliothécaire de l’Académie de médecine de New York, a parcouru la collection tout entière sans trouver mention d’un article ou d’une lettre du Dr. Mitchell concernant le cas de Mary Reynolds.

369

Reverend William S. Plumer, « Mary Reynolds : A Case of Double Consciousness », Harper’s New Monthly Magazine, XX (1859-1860), 807-812.

370

Robert Macnish, The Philosophy of Sleep, 3e éd., Glasgow, W.R. M’Phun, 1836, p. 187.

371

Pierre Janet, Les Névroses, Paris, Flammarion, 1909, p. 246-259.

372

Dr Despine père, De l’emploi du magnétisme animal et des eaux minérales dans le traitement des maladies nerveuses, suivi d’une observation très curieuse de guérison de névropathie, Paris, Germer, Baillière, 1840.

373

L’auteur est redevable de ces détails à M. A. Schnegg, l’archiviste de Neuchâtel, et à M. H. Jung, consul de Suisse au Havre.

374

Parmi les études générales sur la personnalité multiple, les plus importantes, par ordre chronologique, sont :

Théodule Ribot, Les Maladies de la personnalité, Paris, Alcan, 1888.

H. Bourru et P. Burot, Variations de la personnalité, Paris, Baillère, 1888.

J.M. Charcot, Leçons du mardi à la Salpêtrière, Paris, Progrès médical, 1889.

Alfred Binet, Les Altérations de la personnalité, Paris, Alcan, 1892.

Max Dessoir, Dos Doppel-Ich, Leipzig, Giinther, 1892.

Frederick Myers, Human Personality and Its Survival from Bodily Death, 2 vol., Londres, Longmans, Green and Co., 1903.

T.K. Oesterreich, Phanomenologie des Ich, Leipzig, Barth, 1910.

Morton Prince, The Unconscious, New York, Macmillan and Co., 1914, p. 147-310.

T.W. Mitchell, « Divisions of the Self and Co-Consciousness », in Problems of Personality : Studies Presented to Dr Morton Prince, Macfie Campbell ed., New York, 1925, p. 191-203. Pierre Janet, L’Évolution psychologique de la personnalité, Paris, Chahine, 1929, p. 483-506. W.S. Taylor et Mabel F. Martin, « Multiple Personality », Journal of Abnormal and Social Psychology, XXXIX (1944), p. 281-300.

Gardner Murphy, Personality, New York, Harper and Row, 1947, p. 433-451.

375

Théodore Floumoy, Des Indes à la planète Mars, op. cit.

376

G.E. Morselli, « Mescalina e Schizofrenia », Revista de psicologia, XL-XLI (1944-1945), p. 1-23.

377

Max Bircher-Benner, Der Menschenseele Not, Erkrankung und Gesundung, Zurich, Wendepunkt-Verlag, 1933, II, p. 288-310.

378

Charles E. Cory, « A Divided Self », Journal of Abnormal Psychology, XTV (1919-1920), p. 281-291.

379

Richard Hodgson, « A Case of Double Consciousness », Proceedings ofthe Society of Psychical Research, VII (1891-1892), p. 221-255.

380

William James, The Principles of Psychology, 2 vol., New York, Holt, 1890.

381

S.I. Franz, Persons One and Three. A Study in Multiple Personalities, New York, McGraw-Hill, Inc., 1933.

382

Étienne Eugène Azam, Hypnotisme, double conscience et altération de la personnalité, préface de J.M. Charcot, Paris, Baillière, 1887.

383

G.E. Morselli, « Sulla dissoziazione mentale », Rivista sperimentale di freniatria, LIV (1930), p. 209-322.

384

Beppino Disertori : « Sulla biologia dell’ isterismo », Rivista sperimentale difreniatria, LXIII (1939).

385

Pierre Janet, L’Automatisme psychologique, Paris, Alcan, 1889, p. 318.

386

Morton Prince, The Dissociation ofa Personality, New York et Londres, Longmans, Green and Co., 1906.

387

Walter Franklin Prince, « The Doris Case of Quintuple Personality », Journal of Abnormal Psychology, XI (1916-1917), p. 73-122. James H. Hyslop et Walter Franklin Prince, « The Doris Fisher Case of Multiple Personality », Journal of the American Society of Psychical Research, X (1916), p. 381-399,436-454,485-504,541-558,613-631,661-678.

388

Alfred Binet, La Suggestibilité, Paris, Schleicher, 1900.

389

Emil Lucka, « Verdoppelungen des Ich », Preussisclie Jahrbücher, CXV, n° 1 (1904), p. 54-83.

390

Gardner Murphy, Personality, New York, Harper and Row, 1947, p. 433-451.

391

G.E. Morselli, « Le Personalita altemanti », Revista de psicologia normale, patologica eapplicata, XLII (1946), p. 24-52.

392

G.E. Morselli, « Personalita alternante e patologia affetiva », Archivio de psicologia, neurologia i psichiatria, XIV (1953), p. 579-589.

393

Hans Binder, « Das anonyme Briefschreiben », Schweizer Archiv fiir Neurologie und Psychiatrie, LXI (1948), p. 41-43, et LXII, p. 11-56 (cas d’Alber F. et Beinrich L.).

394

Corbett H. Thipgen et Hervey Cleckley, The Three Faces of Eve, New York, Mac Graw-HiU, Inc., 1957.

395

P. Briquet, Traité clinique et thérapeutique de l’hystérie, Paris, Baillière, 1859.

396

Anonyme, Mesmerism : Its History, Phenomena, and Practice : with Reports of Cases developed in Scotland, Édimbourg, Fraser and Co., 1843, p. 101-106.

397

Paul Richer, Études cliniques sur l’hystéro-épilepsie ou grande hystérie […], Paris, Delahaye et Lecrosnier, 1881.

398

Alfred Binet, On Double Consciousness. Experimental Psychological Studies, Chicago, Open Court Publishing Co., 1889-1890.

399

A.F.A. King, « Hysteria », The American Journal of Obstetrics, XXIV, n° 5 (mai 1891), p. 513-532.

400

C’est ce qu’a bien compris et développé Jules de Gaultier, Le Génie de Flaubert, Paris, Mercure de France, 1913, p. 101-110.

401

Max Dessoir, Das Doppel-Ich, Leipzig, Günther, 1890. (Les éditions ultérieures se sont enrichies de faits empruntés à Binet, Janet Myers, Gumey et d’autres.)

402

Richard Hennig, « Beitrâge zur Psychologie des Doppel-Ich », Zeitschrift fur Psychologie, XLIX (1908), p. 1-55.

403

Le Sommeil magnétique expliqué par le somnambule Alexis en état de lucidité, introduction de Henry Delaage, Paris, Dentu, 1856.

404

J.-P. Durand (de Gros), Polyzoïsme ou pluralité animale chez l’homme, Paris, Imprimerie Hennuyer, 1868. J.-P. Philips (pseudonyme de Durand), Électro-dynamisme vital, Paris, Baillière, 1855. J.-P. Durand (de Gros), Ontologie et psychologie physiologiques, Paris, Bail-hère, 1871.

405

Edmond Colsenet, Études sur la vie inconsciente de l’esprit, Paris, Baillière, 1880.

406

J.C. Reil, Rhapsodien über die Anwendung der psychischen Kurmethode auf Geistes-zerrüttungen, op. cit., p. 93.

407

G.N.M. Tyrrell, Personality ofMan, Baltimore, Penguin Books, Inc., 1947, p. 158-160 et 198.

408

D’après G. de Morsier, le principe de l’idéodynamisme a été introduit en psychiatrie par Esquirol, qui l’avait repris de la psychologie des « facultés de l’âme » enseignée par Laromiguière dont il avait suivi les cours. Voir G. de Morsier, « Les hallucinations », Revue d’oto-neuro-ophtalmologie, XVI (1938), p. 244-352.

409

A.A. Liébeault, Ébauche de psychologie, Paris, Masson, 1873, p. 176.

410

J.M. Charcot, Leçons sur les maladies du système nerveux, in Œuvres complètes, El, p. 335-337.

411

Pierre Janet, L’Automatisme psychologique, op. cit., p. 436.

412

Poul Bjerre, The History and Practice of Psychoanalysis, trad. angl., éd. revue, Boston, Badger, 1920, p. 198-217.

413

Hippolyte Bernheim, De la suggestion et de ses applications à la thérapeutique, Paris, Doin, 1886.

414

Aldous Huxley, The Devils ofLoudun, New York, Harper and Row, 1952, p. 183.

415

Noizet, Mémoire sur le somnambulisme et le magnétisme animal, adressé en 1820 à l’Académie royale de Berlin, Paris, Plon, 1854, p. 96.

416

Anonyme, La Vision, contenant l’explication de l’écrit intitulé : Traces du magnétisme et la théorie des vrais sages. A Memphis, Paris, Couturier, 1784, p. 22-26.

417

Tardif de Montrevel, Essais sur la théorie du somnambulisme magnétique, op. cit.

418

Villers, Le Magnétiseur amoureux, Genève, 1787.

419

J.A. Klinger, De Magnetismo Animali, Wirceburgi, Nitribit, 1817.

420

Friedrich Hufeland, Über Sympathie, Weimar, Verlag des Landes-Industrie Comptoir,

1811, p. 110.

421

Charpignon, Physiologie, médecine et métaphysique du magnétisme, 2e éd., Paris, Baillière, 1848.

422

Gotthilf Heinrich von Schubert, Antsichten von der Nachtseite der Naturwissenschaft, Leipzig, Weigel, 1808.

423

Anonyme, Mesmerism : Its History, Phenomena, and Practice : with Reports of Cases developed in Scotland, op. cit., p. 101-106.

424

Albert Ruault, « Le mécanisme de la suggestion hypnotique », Revue philosophique, XX (1886), (U), 676-697.

425

Pierre Janet, L’Automatisme psychologique, op. cit., p. 283-290.

426

Albert Moll, « Der Rapport in der Hypnose », Schriften der Gesellschaft fur psycho-logische Forschung, Leipzig, Abel, 1982, III, IV, p. 273-514.

427

Pierre Janet, « L’influence somnambulique et le besoin de direction », III. Intematio-naler Kongress fur Psychologie in München, 1896, Munich, J.F. Lehmann, 1897, p. 143-147.

428

Pierre Janet, « L’influence somnambulique et le besoin de direction », Revue philosophique, XLIII (1897), (I), p. 113-143.

429

Paul Sollier, L’Hystérie et son traitement, Paris, Alcan, 1901, p. 161.

430

Aubin Gauthier, Traité pratique du magnétisme et du somnambulisme, Paris, Baillière, 1845, p. 20-75 et 309-354.

431

Baron du Potet, La Magie dévoilée, ou principes de science occulte, 3e éd., op. cit,, p. 1-58.

432

R. comte de Maricourt, Souvenirs d’un magnétiseur, Paris, Plon, 1884.

433

Charles Lafontaine, Souvenirs d’un magnétiseur, 2 vol., Paris, Germer-B. Baillière, 1886.

434

Auguste Lassaigne, Mémoires d’un magnétiseur, contenant la biographie de la somnambule Prudence Bernard, Paris, Baillière et Dentu, 1851.

435

Lichtenbergs Magazin fur das Neueste aus der Physik und Naturgeschichte, IV (1786), p. 201-203.

436

Henry Brunschwig, La Crise de l 'État prussien à la fin du XVIIIe siècle et la genèse de la mentalité romantique, Paris, PUF, 1947, p. 197-200.

437

Xavier Léon, Fichte et son temps, H, Fichte à Berlin (1789-1813), 2e partie, Paris, Colin, 1927, p. 280-282.

438

Wilhelm Gwinner, Arthur Schopenhauer aus persônlichem Umgang dargestellt, Leipzig, Brockhaus, 1922.

439

Arthur Schopenhauer, Versuch iiber das Geistersehn und was damit zusammenhüngt, in Parerga und Paralipomena I, Sümtliche Werke TV, Leipzig, Reclam, n.d., p. 304.

440

K.J.H. Windischmann, Versuch über den Gang der Bildung in der heilenden Kunst, Francfort, Andrea, 1809. Über Etwas, das der Heilkunst Noth thut, Leipzig, Cnobloch, 1824.

441

Joseph Ennemoser, Der Magnetismus nach der allseitigen Beziehung seines Wesens, seiner Erscheinungen, Anwendung und Entrütselnung, Leipzig, Brockhaus, 1819. Der Magnetismus im Verhaltnis zur Natur und Religion, Stuttgart et Tübingen, Cotta, 1842.

442

Johann Nepomuk von Ringseis, System derMedizin, Regensburg, Manz, 1841.

443

Paul Sucher, Les Sources du merveilleux chez E.T.A. Hoffmann, Paris, Librairie Félix Alcan, 1912.

444

E.T.A. Hoffmann, Das Sanktus, in Samtliche Werke, Rudolf Frank éd., Munich et Leipzig, Rosi, 1924, IX, p. 143-163.

445

Comte de Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène (1823), éd. Pléiade, Paris, Gallimard, 1956, p. 918.

446

Henri Lacordaire, Conférences de Notre-Dame de Paris, n, Paris, Sagnier et Bray, 1847, p. 467-470.

447

Fernand Baldensperger, Orientations étrangères chez Honoré de Balzac, Paris, Champion, 1927.

448

Paul Bourget, Au service de l’ordre, Paris, Plon, 1929,1, p. 243.

449

Joseph Adolphe Gentil, Initiation aux mystères secrets de la théorie et de la pratique du Magnétisme, suivie d’expériences faites à Monte-Cristo chez Alexandre Dumas, Paris, Robert, 1849.

450

Alexandre Dumas, Mémoires d’un médecin, Joseph Balsamo, Paris, Fellens et Dufour, 1846-1848.

451

Frédéric Soulié, Le Magnétiseur, 2 vol., Paris, Dumont, 1834.

452

Voir Jérôme M. Schneck, « Robert Browning and Mesmerism », Bulletin ofthe Medical Library Association, XLIV (1956), p. 443-451.

453

Joseph Jackson ed., The Philosophy of Animal Magnetism by a Gentleman of Philadelphia, Philadephie, 1928.

454

Edgar Allan Poe, « The Facts in the Case of Mr Valdemar », The American Review (December 1845). Mesmerism in Articulo Mortis. An Astounding and Horrifying Narrative, Showing the Extraordinary Power of Mesmerism in Arresting the Progress ofDeath. By Edgar A. Poe, Esq., of New York, Londres, Short and Co., 1846.

455

G. Mabru, Les Magnétiseurs jugés par eux-mêmes. Nouvelle enquête sur le magnétisme animal, Paris, Mallet-Bachelier, 1858, p. 512-517.

456

On trouvera une bibliographie relative à ce sujet dans E. Menninger-Lerchenthal, Der Doppelgünger, Berne, Hans Huber, 1946.

457

E.T.A. Hoffmann, « Die Elixiere des Teufels », in Sâmtliche Werke, op. cit., IV, p. 13-365.

458

Edgar Allan Poe, William Wilson, d’abord publié dans le Gentleman’s Magazine de Burton (octobre 1839).

459

Fedor Dostoïevski, Le Double, d’abord publié dans le périodique Otechestvenniya zapiski (1846).

460

Gustave Simon, Les Tables tournantes de Jersey, Paris, Conrad, 1923.

461

Camille Flammarion, Les Habitants de l’autre monde, révélations d’outre-tombe, Paris, Ledoyen, 1862-1863.

462

Patience Worth, The Sorry Taie : A Story ofthe Time of Christ, New York, Holt, Rinehart and Winston, Inc., 1917. Hope Trueblood, New York, Holt, Rinehart and Winston, Inc., 1918. The Pot upon the Wheel, Saint Louis, The Dorset Press, 1921. Light from Beyond, Brooklyn, Patience Worth Publishing Co., s.d. Telka. An Idyll of Médiéval England, New York, Patience Worth Publishing Co., Londres, Routledge and Kegan Paul, 1928.

463

Casper S. Yost, Patience Worth : A Psychic Mystery, New York, Holt, Rinehart and Winston, Inc., 1916.

464

Walter Franklin Prince, The Case of Patience Worth. A Critical Study of Certain Unu-sual Phenomena, Boston Society for Psychical Research, 1927.

465

G.N.M. Tyrrell, Personality of Man, op. cit., p. 134-143.

466

Jules Bois, Le Miracle moderne, Paris, Ollendorf, 1907, p. 145-163.

467

Charpignon, Rapports du magnétisme avec la jurisprudence et la médecine légale, Paris, Baillière, 1860.

468

Cité par Crocq, L’Hypnotisme scientifique, Paris, Société d’éditions scientifiques, 1900, p. 267-269.

469

Baron von Schrenck-Notzing, « La suggestion et l’hypnotisme dans leurs rapports avec la jurisprudence », in IIe Congrès international de l’hypnotisme (Paris, 1900), Paris, Vigot, 1902, p. 121-131.

470

Gustave Le Bon, Psychologie des foules, Paris, Alcan, 1895.

471

Émile Magnin, L’Art et l’hypnose, Paris, Alcan, 1907.

472

Hector Malot, Conscience, Paris, Charpentier, 1888.

473

Gilbert Augustin Thierry, Marfa. Le Palimpseste, Paris, Dumont, 1887.

474

Jules Claretie, Jean Montas, Paris, Dentu, 1885.

475

George du Maurier, Trilby, New York, Harper and Row, Publ., 1894.

476

Guy de Maupassant, « Le Horla » (1886), in Œuvres complètes, XII, Paris, Louis Conrad, 1927.

477

Léon Gozlan, Le Médecin du Pecq, 3 vol., Paris, Werdet, 1839.

478

Jules Claretie, L’ObsessionMoi et l’autre, Paris, Lafitte, 1908.

479

Charles Epheyre, « Sœur Marthe », Revue des Deux Mondes, XCIII (1889), p. 384-431.

480

Léon Hennique, Minnie Brandon, Paris, Fasquelle, 1899.

481

William Mintom, Le Somnambule, Paris, Ghio, 1880.

482

Paul Lindau, Der Andere, New York, I, Goldmann, 1893. Adaptation française : Le Procureur Hallers, in Petite Illustration, n° 46, Paris, janvier 1914.

483

Robert Louis Stevenson, The Strange Case of Dr. Jekyll and Mr. Hyde, Londres, Longmans and Co., 1886.

484

Robert Louis Stevenson, « A Chapter on Dreams », in Across the Plains, with Other Memories and Essays, New York, Scribner’s Sons, 1892.

485

Paul Bourget, L’Irréprochable, Paris, Lemerre, 1883.

486

Marcel Prévost, Le Jardin secret, Paris, Lemerre, 1897.

487

Marcel Proust, « Le Temps retrouvé », in A la recherche du temps perdu, Paris, Gallimard, 1961, H !, p. 716.

488

Adrien Proust, « Automatisme ambulatoire chez un hystérique », Bulletin médical, IV (1890), (I), p. 107-108.

489

Hippolyte Taine, De l’intelligence, 2 vol., Paris, Hachette, 1870.

490

Th. Ribot, Les Maladies de la mémoire, Paris, Baillière, 1885. Les Maladies de la personnalité, Paris, Alcan, 1885.

491

Pierre Janet, The Major Symptoms ofHysteria, New York, Macmillan, 1907, p. 78.

492

Elizabeth Ganne de Beaucoudrey, La Psychologie et la métaphysique des idées-forces chez Alfred Fouillée, Paris, Vrin, 1936, p. 87-88.

493

Gilbert Maire, Bergson, mon maître, Paris, Grasset, 1935.

494

Henri Bergson, « Simulation inconsciente dans l’état d’hypnotisme », Revue philosophique, XXII (1886), (II), p. 525-531.

495

H. Bergson, Essai sur les données immédiates de la conscience, Paris, Alcan, 1889.

496

E. Spenlé, Essais sur l’idéalisme romantique en Allemagne, Paris, Hachette, 1904.

497

Paul Valéry, « Svedenborg », Nouvelle Revue française, CLVI (1936), p. 825-844 ; Œuvres, éd. Pléiade, I, Paris, Gallimard, 1957, p 867-883.

498

Francis Galton, « Antechamber of Consciousness », reproduit dans Inquiries into Human Faculty, Londres, Dent, 1907, p. 146-149.

499

Paul Chabaneix, Physiologie cérébrale. Le subconscient chez les artistes, les savants et les écrivains, Paris, Baillière, 1897.

500

C.G. Jung, Zarathoustra-lectures (inédit), Zurich, Institut C.G. Jung, printemps 1934. Ces vers de Nietzsche sont tirés d’un poème, « Sils-Maria », probablement dédié à Lou Andreas-Salomé.

501

Jules Romains, Souvenirs et confidences d’un écrivain, Paris, Fayard, 1958, p. 113-114 et 235-239. Saints de notre calendrier, Paris, Flammarion, 1952, p. 46-47.

502

Jean Delay, La Jeunesse d’André Gide, 2 vol., Paris, Gallimard, 1956-1957.

503

Entre autres exemples, voir Henry Freebom, « Temporary Réminiscence of a long-for-gotten Language during the Delirium of Broncho-Pneumonia », The Lancet, LXXX (1902), I, p. 1685-1686.

504

C.G. Jung, Zur Psychologie und Psychopathologie sogenannter occulter Phünomene, Leipzig, Oswald Mütze, 1902.

505

Lou Andreas-Salomé, Friedrich Nietzsche in seinen Werken, Vienne, Cari Konegen, 1894, p. 189-190.

506

H. Wagenvoort, « Die Entstehung von Nietzsches Geburt der Tragôdie », Mnemosyne, Ser. 4, XII (1959), p. 1-23.

507

Régis Michaud, Autour d’Emerson, Paris, Bossard, 1924.

508

Paul Valéry, Autres Rhumbs, Paris, Gallimard, 1927. Réédité dans Œuvres, éd. Pléiade, II, Paris, Gallimard, 1960, p. 677.

509

Moritz Benedikt, Hypnotismus und Suggestion. Eine klinisch-psychologische Studie, Leipzig et Vienne, Breitenstein, 1894, p. 66-67.

510

Comte de Lutzelbourg, Extraits des journaux d’un magnétiseur attaché à la Société des Amis réunis de Strasbourg, Strasbourg, Librairie académique, 1786, p. 47.

511

Docteur Bonjour, « La psychanalyse », Bibliothèque universelle et Revue suisse, 125e année, vol. 97 (1920), p. 226-239 et 337-354.

512

H. Bernheim, « De l’action médicamenteuse à distance », Revue de l’hypnotisme (1888), p. 164.

513

Henri Bergson, « Simulation inconsciente dans l’état d’hypnotisme », loc. cit.

514

Crocq, « Discussion d’une communication de Félix Régnault », in IF Congrès international de l’hypnotisme, op. cit., p. 95-96.

515

D. Delbœuf, « De l’influence de l’éducation et de l’imitation dans le somnambulisme provoqué », Revue philosophique, XXXII (1886), n° 2, p. 146-171.

516

Martin T. Orne, « Implications for Psychotherapy Derived from Current Research on the Nature of Hypnosis », American Journal of Psychiatry, CXVHI (1962), p. 1097-1103.

517

Oskar Vogt, « Valeur de l’hypnotisme comme moyen d’investigation psychologique », in IIe Congrès international de l’hypnotisme, op. cit., p. 63-71.

518

Ainslie Meares, « The Y-State, an Hypnotic Variant », International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis, Vin (1960), p. 237-241.

519

Frederick W.H. Myers, « Multiplex Personality », The Nineteenth Century, XX (1886), p. 648-666.

520

Louis-Antoine de Bougainville, Voyage autour du monde, 2e éd., Paris, Saillant et Nyon, 1772. Cf. surtout, II, p. 44-47 et 86-88.

521

Denis Diderot, Supplément au voyage de Bougainville (1772), in Œuvres, éd. Pléiade, Paris, Gallimard, 1957, p. 993-1032.

522

Henri Carré, La Noblesse en France et l’opinion publique au xvnr siècle, Paris, Champion, 1920.

523

Alexandre Bertrand, Lettres sur la physique, Paris, Bossange, 1825, p. 422-432.

524

Joseph Raulin, Traité des affections vaporeuses du sexe, avec l’exposition de leurs symptômes, de leurs différentes causes, et la méthode de les guérir, 2e éd., Paris, Hérissant, 1759.

525

Pierre Pomme, Traité des affections vaporeuses des deux sexes, ou maladies nerveuses vulgairement appelées maux de nerfs, Paris, Desaint et Saillant, 1760.

526

Aubin Gauthier, Traité pratique du magnétisme et du somnambulisme, Paris, Baillière, 1845, p. 154-162.

527

Gustave Flaubert, Bouvard et Pécuchet (1881), in Œuvres complètes, II, éd. Pléiade, Paris, Gallimard, 1952, p. 888-891.

528

Paul Sébillot, Le Folklore de France, Paris, Guilmoto, 1906, DI, p. 367-442.

529

Vicomte du Boisdulier, lettre du 22 mai 1963.

530

Virey, « Magnétisme animal », Dictionnaire des sciences médicales, XXIX, Paris, Panckoucke, 1818, p. 495 et 547.

531

Wilhelm Mühlmann, Chiliasmus und Nativismus, Berlin, Reimer, 1962, p. 215-217.

532

Madame Roland, Œuvres de J.M. Ph. Roland, femme de Vex-ministre de l’Intérieur, I, Paris, Bideault, an VIII, p. 148-150.

533

Exposé des différentes cures opérées depuis le 25 d’août 1785 (…) jusqu’au 12 du mois de juin 1786 […], 2e éd., Strasbourg, Librairie académique, 1787.

534

Suite des cures faites par différents magnétiseurs, membres de la Société Harmonique des Amis-Réunis de Strasbourg, Strasbourg, chez Lorenz et Schouler, 1788, vol. II.

535

T.S. Ashton, The Industrial Révolution, 1760-1830, New York, Oxford University Press, 1948. Paul Mantoux, La Révolution industrielle au xvnr siècle (1906), éd. revue, Paris, Génin, 1959.

536

Walter Prescott Webb, The Great Fronder, Boston, Houghton Mifflin, 1952.

537

Georges Weill, L’Europe du XIX' siècle et l’idée de la nationalité, Paris, Albin Michel, 1938.

538

Boswell signale que Johnson passa deux mois à Paris en 1775 et qu’il ne parla que latin durant tout son séjour. Voir James Boswell, The Life of Samuel Johnson (1791), Great Books of the Western World, Chicago, Encyclopaedia Britannica, Inc., 1922, XLIV, p. 272.

539

Ernst Mach, Popular Lectures, Chicago, Chicago Open Court, 1897, p. 309-345.

540

Condorcet, Esquisse d’un tableau historique des progrès de l’esprit humain, Gênes, Yves Gravier, 1798, p. 209 et 337.

541

F. Baldensperger, Études d’histoire littéraire, Paris, Hachette, 1907, p. 46-53 (présentation sommaire des divers types d’homme idéal qui se sont succédé en Europe depuis la Renaissance).

542

Jacob Burckhardt, Die Kultur des Renaissance in Italien, Ein Versuch, Bâle, Schweig-hauser, 1860.

543

L’idéal de l’homme de la Renaissance a été décrit dans l’ouvrage célèbre de Baldassare Castiglione, Il Libro del Cortegiano (Le Courtisan), Venise, Aldo Romano, 1528.

544

Baltasar Graciân, Oraculo manual y arte de prudencia, Huesca, Juan Nogues, 1647.

545

Henry Sigerist, Grosse Arzte : Eine Geschichte der Heilkunde in Lebensbildem, 5e éd., Munich, Lehmanns Verlag, 1965, p. 115-122.

546

Ernst Troeltsch, « Die Aufklârung », (1897). Réédité dans Gesammelte Schriften, Tübingen, Mohr, 1925, IV, p. 338-374.

547

Immanuel Kant, Beantwortung derFrage : Wes ist Aufklârung ? (1784), in Werke, Berlin, Buchenau-Cassirer, 1913, IV, p. 167-176.

548

W.E.H. Lecky, History ofthe Rise and Influence of the Spirit of Rationalism in Europe, 2 vol., Londres, Longmans, Green, 1865. Ernst Cassirer, Die Philosophie der Aufklàrung, Tübingen, J.C.B. Mohr, 1932 (trad. franç. : La Philosophie des Lumières, Paris, Fayard, 1963). Daniel Momet, La Pensée française au xvur siècle, Paris, Colin, 1932. Baron Cay von Brock-dorff, Die englische Aufklàrungsphilosophie, Munich, Reinhardt, 1924. E. Ermattinger, Deutsche Kultur in Zeitalter der Aufklàrung, Potsdam, 1935. Hans M. Wolff, Die Weltans-chauung der deutschen Aufklàrung, Berne, Francke, 1949.

549

Ceci est particulièrement bien illustré par la vie de Moses Mendelssohn. Voir Bertha Badt-Strauss, Moses Mendelssohn, der Mensch und das Werk, Berlin, Weltverlag, 1929.

550

Immanuel Kant, Die Religion innerhalb der Grenzen der blossen Vemunft (1793), in Werke, Ernst Cassirer ed., Berlin, Bruno Cassirer, 1914, VI, p. 139-353.

551

Gustav Roskoff, Geschichte des Teufels, Leipzig, F.A. Brockhaus, 1869.

552

E.H. Ackerknecht, « Medizin und Aufklarung », Schweizerische medizinische Wochenschrift, LXXXIX (1959), p. 20.

553

Immanuel Kant, Von der Macht des Gemiits, durch den blossen Vorsatz seiner krank-haften Geflihle Meisterzu sein, in Werke, op. cit., 1916, VII, p. 411-431.

554

Goethe nous a offert un exemple littéraire de ce que pouvait être le traitement d’un malade mental dans un tel cadre familial ; voir son Wilhelm Meisters Lehrjahre, livre IV, chap. 16.

555

Gaston Bachelard, La Formation de l’esprit scientifique. Contribution à une psychanalyse de la connaissance objective, Paris, Vrin, 1947.

556

John Hampton, Nicolas Antoine Boulanger et la science de son temps, Genève, Droz, 1955.

557

Abbé Terrasson, Séthos. Histoire ou vie des monuments : anecdotes de l’ancienne Égypte, traduite d’un manuscrit grec, 3 vol., Paris, Jacques Guérin, 1731.

558

Antoine Court de Gébelin, Le Monde primitif, analysé et comparé avec le monde moderne, 9 vol., Paris, 1773-1782.

559

Rudolf Haym, Die romantische Schule. Ein Beitrag zur Geschichte des deutschen Geistes, Berlin, Rudolf Gaertner, 1870. Ricarda Huch, Die Romantik. Ausbreitung, Blütezeit der Romantik, Leipzig, Haessel, 1920. Ricarda Huch, Die Romantik, Ausbreitung, Blütezeit und Verfall, Tübingen/Stuttgart, Hermann Leins, 1951. Richard Benz, Die deutsche Romantik, Geschichte einer geistigen Bewegung, Leipzig, Reclam, 1937. Paul Kluckhohn, Das Ideengut der deutschen Romantik, Halle, Max Niemeyer, 1942.

560

Henry Brunschwig, La Crise de l’État prussien à la fin du xvnr siècle et la genèse de la mentalité romantique, Paris, PUF, 1947.

561

Friedrich Schlegel, cité par Ricarda Huch, in Die Romantik Ausbreitung, Blütezeit und Verfall, op. cit., p. 257.

562

Novalis, N eue Fragmente N. 146, in Werke und Briefe, Munich, Winkler-Verlag, n.d., p. 452-453.

563

Schleiermacher, Monologen (1800), in Kritische Ausgabe, Friedrich Michael Schiele éd., Leipzig, Dürr, 1902.

564

Max Scheler, Vom Umsturz der Werte, 4e éd., Francke, 1951, p. 126.

565

Friedrich Schlegel, Lucinde, Berlin, Frôhlich, 1799.

566

Novalis, cité par Ricarda Huch, Die Romantik Ausbreitung, Blütezeit der Romantik op. cit., p. 258.

567

Fritz Ernst, Die romantische Ironie, Zurich, Schulthess, 1915.

568

Friedrich Wilhelm von Schelling, Ideen zu einer Philosophie derNatur, Leipzig, 1798 ; Von der Weltseele, Hambourg, 1798 ; Werke, Leipzig, Fritz-Eckard, 1907, vol. 1.

569

Friedrich Hufeland, Über Sympathie, Weimar, Verlag des Landes-Industrie-Comptoirs, 1811.

570

K.E. Rothschuh, Geschichte der Physiologie, Berlin, Springer, 1953, p. 112-118.

571

August Winkelmann, Einleitung in die dynamische Physiologie, Gottingen, Dieterich, 1802.

572

J.W. Goethe, Versuch, die Metamorphosen der Planzenerklaren, Gotha, C.W. Ettinger, 1790.

573

Agnès Arber, « Goethe’s Botany : The Metamorphosis of Plants » (1790), et « Tober’s Ode to Nature » (1782), Chronica Botanica, X (1946), p. 63-126.

574

Adolf Meyer-Abich, Biologie der Goethezeit, Stuttgart, Hippocrates-Verlag, 1949.

575

F. Giese, Der romantische Charakter, Bd. I, Die Entwicklung des Androgynen-pro-blems in der Frühromantik, Langensalza, 1919. Ernest Eenz, Adam. DerMythus vont Urmens-chen, Munich-Planegg, Otto-Wilhelm-Barth Verlag, 1955.

576

Philip Lersch, Der Traum in der deutschen Romantik, Munich, M. Hueber, 1923. Albert Béguin, L’Ame romantique et le rêve. Essai sur le romantisme allemand et la poésie française, 2 vol., Marseille, Cahiers du Sud, 1937.

577

Wemer Leibbrand, « Schellings Bedeutung für die moderne Medizin », Atti del XIV’ Congresso Intemazionale di Storia délia Medicina (Rome, 1954), II.

578

Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, Paris, PUF, 1961, p. 340.

579

G.H. von Schubert, Ahnungen einer allgemeinen Geschichte des Lebens, Leipzig, Reclam, 1820, etAnsichten von derNachtseite der Naturwissenschaft, Dresde et Leipzig, Wei-gel, 1808.

580

Hans Kern, Die Seelenkunde der Romantik, Berlin-Lichterfelde, Widukind-Verlag, 1937.

581

G.H. von Schubert, Die Symbolik des Traumes, Neue, verbesserte und vermehrte Auflage, Leipzig, Brockhaus, 1837 (1 » éd. : 1814).

582

Deux de ses livres sont particulièrement importants : Ignaz Troxler, Blicke in das Wesen des Menschen, Aarau, Sauerlander, 1812 ; et Naturlehre des menschlichen Erkennens oder Metaphysik, Aarau, Sauerlander, 1828.

583

Cari Gustav Carus, Psyché, zur Entwicklungsgeschichte der Seele, Pforzheim, Flammer und Hoffmann, 1846.

584

Paul Janet, dans ses Principes de métaphysique et de psychologie (Paris, Delagrave, 1897, p. 189-390), pense que si Schopenhauer n’a connu la célébrité que tardivement, ce ne fut pas l’effet d’une conspiration du silence (comme le croyait Schopenhauer) : sa philosopliie, incompatible avec le Zeitgeist de 1820 à 1840, put être bien mieux comprise après la désillusion de 1848.

585

Arthur Schopenhauer, Die Welt als Wille und Vorstellmg (1819), Frauenstadt éd., Leipzig, Brockhaus, 1873, livre IV, II, p. 584-591, 607-643. Trad. franç. : Le Monde comme volonté et comme représentation, Paris, PUF, 1984.

586

Arthur Schopenhauer, Die Welt als und Vorstellung, op. cit., livre III, H, p. 456-460.

587

Ernst Cassirer, The Myth of the State, New Haven, Yale University Press, 1946, p. 31-32.

588

Max Scheler, Mensch und Geschichte, Zurich, Verlag der Neuen Schweizer Rundschau, 1929. Trad. franç. : L’Homme et l’histoire, Paris, Aubier-Montaigne.

589

Thomas Mann, Freud und die Zukunft, Vienne, Bormann-Fischer, 1936.

590

Luis S. Granjel, « Schopenhauer y Freud », Actas Luso-Espanolas de Neurologiay Psi-quiatria, IX (1950), p. 120-134.

591

Eduard von Hartmann, Philosophie des Unbewussten, Berlin, Duncker, 1869.

592

Wemer Leibbrand, Romantische Medizin, Hambourg et Leipzig, H. Goverts, 1937.

593

Novalis, « Fragmente über Ethisches, Philosophisches und Wissenschaftlisches », Sümmtliche Werke, Cari Meissner éd. (1898), III, p. 164,169,170.

594

H.F. Ellenberger, « La notion de maladie créatrice », Dialogue, DI (1964), p. 25-41.

595

Ernst Freiherr von Feuchtersleben, Zur Diatetik der Seele (1838), 23' éd., Vienne, Gerold, 1861, p. 144.

596

Les sources les plus aisément accessibles sont Theodor Kirchhoff, Deutsche Irrenctrzte, 2 vol. (Berlin, 1924) et W. Leibbrand et A. Wettley, Der Wahnsinn : Geschichte der abenlün-dischen Psychopathologie, Munich, K. A. Freiburg, 1961.

597

Emest Harms, « Modem Psychotherapy-150 Years Ago », Journal of Mental Science, Cm (1957), p. 804-809.

598

Johann Christian Reil, Rliapsodien über die Anwendung der psychischen Kur-Metho-den auf Geisteszerrüttungen, Halle, Curt, 1803.

599

Ernest Harms, « Johann Christian Reil », American Journal of Psychiatry, CXVI (1960), p. 1037-1039.

600

J.C.H. Heinroth, Lehrbuch der Stôrungen des Seelenslebens oder der Seelenstôrungen und ihrer Behandlung, 2 vol., Leipzig, F.C.W. Vogel, 1818.

601

Ernest Harms, « An Attempt to Formulate a System of Psychotherapy in 1818 », American Journal of Psychotherapy, XIII (1959), p. 269-282.

602

Karl Wilhelm Ideler, Grundriss der Seelenheilkunde, 2 vol., Berlin, Verlag von T.C.F. Enslin, 1835.

603

« Jeder Gemütstrieb ist einer unbegrenzten Entwicklung fàhig. »

604

«… und mit Abscheu und Widerwille aus demselben in das Gebiet der Phantasie sich flüchtet » (II, p. 365).

605

Henrich Neumann, Lehrbuch der Psychiatrie, Erlangen, F. Enke, 1859.

606

« Also, der Trieb, wenn er nicht befriedigt werden kann, wird Angst », p. 43.

607

La plupart de ces psychiatres étaient allemands. Toutefois le psychiatre belge Guislain, auteur d’idées originales sur le rôle de l’angoisse dans la genèse de la maladie mentale, appartient au même groupe. Voir S. Guislain, Traité sur les phrénopathies ou doctrine nouvelle des maladies mentales, Bruxelles, Établissement encyclopédique, 1833 ; Traité sur l’aliénation mentale, Amsterdam, 1826 ; Leçons orales sur les phrénopathies, 2 vol., Gand, 1852.

608

Johannes Kuntze, Gustav Theodor Fechner (Dr Mises). Ein deutsches Gelehrtenleben, Leipzig, Breitkopf und Hârtel, 1892. Wilhelm Wundt, Gustav Theodor Fechner. Rede zur Feier seines hundertjahrigen Geburtstages, Leipzig, W. Engelmann, 1901. Kurd Lasswitz, Gustav Theodor Fechner, Stuttgart, Fromanns Verlag, 1902.

609

Dr Mises, Vergleichende Anatomie der Engel. EineSkizze, Leipzig, Baumgartner,1825.

610

G.T. Fechner, Das Biichlein vom Leben nach dem Tode, Dresde, Grimmer, 1836.

611

On trouvera une traduction anglaise du récit, donné par Fechner, de sa maladie, dans Gustav Theodor Fechner, Religion ofa Scientist, choix de textes de Gustav Theodor Fechner, traduits et édités par Walter Lowrie, New York, Panthéon Books, 1946, p. 36-42.

612

G.T. Fechner, Überdas hôchste Gut, Leipzig, Breitkopfet Hartel, 1846.

613

G.T. Fechner, « Über das Lustprinzip des Handelns », Fichtes-Zeitschrift fur Philosophie und philosophische Kritik, XIX (1848), p. 1-30,163-194.

614

Dr Mises, Râtselbüchlein, Leipzig, G. Wigard, 1850.

615

G.T. Fechner, Nanna, oder Über das Seelenleben der Pflanzen, Leipzig, Voss, 1848. Nanna était le nom de la déesse de la végétation des anciens Germains.

616

G.T. Fechner, Zend-Avesta, oder Über die Dinge des Himmels und des Jenseits, 2 vol., Leipzig, Voss, 1851.

617

G.T. Fechner, Elemente der Psychophysik, 2 vol., Leipzig, Breitkopf und Hartel, 1860.

618

G.T. Fechner, Einige Ideen zur Schopfimgs – und Entwicklungsgeschichte der Organis-men, Leipzig, Breitkopf und Hartel, 1873.

619

G.T. Fechner, Vorschule der Aesthetik, 2 vol., Leipzig, Breitkopf und Hartel, 1876.

620

G.T. Fechner, Die Tagesansicht gegenüber der Nachtansicht, Leipzig, Breitkopf und Hâitel, 1900.

621

Imre Hermann, Gustav Theodor Fechner : Imago (1925), H, p. 371-421. Maria Dorer, Historische Grundlagen der Psychoanalyse, Leipzig, F. Meiner, 1932. Siegfried Bemfeld, « Freud’s Earliest Théories and the School of Helmholtz », Psychoanalytic Quarterly, XIII (1944), p. 341-362. Rainer Spehlmann, Sigmund Freuds neurologische Schriften, Berlin, Springer, 1953. H.F. Ellenberger, « Fechner and Freud », Bulletin of the Menninger Clinic, XX (1956), p. 201-214.

622

On trouvera une brève biographie de Bachofen, par Karl Meuli, dans Johann Jakob Bachofens Gesammelte Werke, Karl Meuli éd., Bâle, Benno Schwabe, 1948, III, p. 1011-1128.

623

Johann Jakob Bachofen, Das Mutterrecht. Eine Untersuchung überdie Gynaekokratie der alten Welt nach ihrer religiôsen und rechtlichen Natur, Stuttgart, Kreis und Hoffmann, 1861. Réédition in Johann Jakob Bachofens gesammelte Werke, op. cit., U, ni.

624

Joseph François Lafitau, Mœurs des sauvages américains, comparées aux mœurs des premiers temps, Paris, Saugrain, 1724,1, p. 69-89.

625

Abbé Desfontaines, Le nouveau Gulliver, ou Voyages de Jean Gulliver, fils du capitaine Lemuel Gulliver, 2 vol., Paris, Clouzier, 1730.

626

On trouvera l’interprétation du mythe d’Œdipe par Bachofen dans Das Mutterrecht, réédité dans Johann Jakob Bachofens Gesammelte Werke, op. cit., II, p. 439-448.

627

Charles Andler, Nietzsche, sa vie et sa pensée, II, La Jeunesse de Nietzsche, Paris, Bossard, 1921, p. 258-266. Karl Albrecht Bernoulli, Nietzsche und die Schweiz, Frauenfeld, Huber und Co., 1922. A. Baeumler, Bachofen und Nietzsche, Zurich, Verlag der Neuen Schweizer Rundschau, 1929.

628

Friedrich Nietzsche, Die Geburt der Tragôdie aus dem Geiste der Musik, Leipzig, Fritzsch, 1872.

629

Lewis Morgan, Ancient Society, or Researches in the Lines ofHuman Progress from Savagery through Barbarism to Civilization, New York, Macmillan, 1877.

630

Friedrich Engels, Der Ursprung der Familie, des Privateigenthums und des Staats, Hôttingen-Zurich, Volksbuchhandlung, 1884. Trad. franç. : L’Origine de la famille, de la propriété privée et de l’État, Paris, Éd. sociales, 1966.

631

Mathias et Mathilde Vaerting, Neubegründung der Psychologie von Mann und Weib, 2 vol., Karlsruhe im Braunschweig, Hofbuchdruckerei, 1921-1923.

632

August Bebel, Die Frau und der Sozialismus, Stuttgart, Dietz, 1879.

633

Voir en particulier Ludwig Klages, Vont kosmogonischen Eros, Iéna, E. Diederichs, 1922 ; DerGeistals Widersacher der Seele, Leipzig, J.A. Barth, 1929.

634

Edgar Salin, « Bachofen als Mythologe der Romantik », in Schmollers Jahrbuch, 1926, vol. V.

635

Adrien Turel, Bachofen-Freud. Zur Emanzipation des Mannes vom Reich der Mütter, Berne, Hans Huber, 1939.

636

A. Baeumler, Bachofen und Nietzsche, Zurich, Verlag der Neuen Schweizer Rundschau, 1929.

637

Walter Prescott Webb, The Great Frontier, Boston, Houghton Mifflin, 1952.

638

Alexis de Tocqueville, De la démocratie en Amérique, Bruxelles, Méline, Gans et Cie, 1840, m, p. 283-284.

639

Cité par Karl Meuli dans Nachwort, in Johann Jakob Bachofens gesammelte Werke, op. cit., III, p. 1011-1128.

640

François Fejtô éd., 1848 dans le monde. Le printemps des peuples, 2 vol., Paris, Éd. de Minuit, 1948.

641

Émile Littré, « Des tables tournantes et des esprits frappeurs », Revue des Deux Mondes (1856) ; Médecine et médecins, 2e éd., Paris, Didier, 1872.

642

Comte de Saint-Simon, Lettres d’un habitant de Genève à ses contemporains (1803), Paris, Alcan, 1925.

643

Johann Christian Reil, Rhapsodien über die Anwengung der psychischen Kurmethode auf Geisteszerriitungen, Halle, Curt, 1803, p. 42-43.

644

Heinrich Deiters, « Wilhelm von Humboldt als Gründer der Universitat Berlin », in Forschen und Wirken, Festschrift zur 150-Feier der Humboldt Universitat zu Berlin, Berlin, VEB Deutscher Verlag der Wissenschaften, 1960,1, p. 15-39.

645

Friedrich Nietzsche, Die frôhliche Wissenschaft (1882), in Nietzsches Werke, Tas-chen-Ausgabe, Leipzig, C.G. Naumann, 1906, VI, p. 255.

646

Charles Richet, Le Savant, Paris, Hachette, 1923.

647

M. A. Bakounine, cité dans The Political Philosophy of Bakunin : Scientific Anar-chism, G.P. Maximoff éd., Glencoe, The Free Press, 1953, p. 77-81.

648

Ernest Renan, « Dialogues et fragments philosophiques » (1876), in Œuvres complètes, Paris, Calmann-Lévy, n.d., I, p. 614-619.

649

Alfred Sauvy, Théorie générale de la population, Paris, PUF, 1954, II, p. 75.

650

René Leriche, « Règles générales de la chirurgie de la douleur », Anesthésie et analgésie, II (1936), p. 218-240.

651

Charles Darwin, Life and Letters, Francis Darwin éd., 3 vol., Londres, Appleton, 1887. The Autobiography of Charles Darwin, nouv. éd., Nora Barlow, New York, Brace, 1959. Walter von Wyss, Charles Darwin, ein Forschersleben, Zurich, Artemis-Verlag, 1959. Gertrude Himmelfarb, Darwin and the Darwinian Révolution, Londres, Chatto and Windus, 1959.

652

« On the Tendency of Species to Form Varieties, and on the Perpétuation of Varieties and Species by Natural Means of Sélection », by Charles Darwin, Esq., and Alfred Wallace, Esq. Communicated by Sir Charles Lyell and J.D. Hooker, Esq., Journal ofthe Proceedings of the Linnean Society. Zoology, III, n° 9 (1858), p. 45-62.

653

Charles Darwin, The Origin of Species by Means of Natural Sélection, or the Préservation ofFavoured Races in the Struggle for Life, Londres, John Murray, 1859.

654

Jawaharlal Nehru, Glimpses of World History, New York, John Day Co., 1942, p. 525-526.

655

Heinrich Schmidt, Geschichte der Entwicklungslehre, Leipzig, A. Krôner, 1918. John C. Green, The Death ofAdam, Ames, The Iowa State University Press, 1959. Gehrard Wichler, Charles Darwin, der Forscher und der Mensch, Munich, Reinhardt, 1959. Bentley Glass, Forerunners of Darwin, Baltimore, John Hopkins, 1959.

656

Charles Darwin, The Descent of Man, and Sélection in Regard to Sex, Londres, John Murray, 1871, II, p.,389.

657

On raconte couramment que les 1 250 exemplaires de la première édition de L’Origine des espèces furent vendus le premier jour de leur parution en librairie. Selon Gertrude Him-melfarb (Darwin and the Darwinian Révolution, op. cit., p. 395), le terme « vendu » signifie en fait que toute l’édition fut souscrite par les libraires.

658

Darwin a été comparé à Copernic par Emil Dubois-Reymond, Darwin und Kopernikus (25 janvier 1883, Friedrichs-Sitzung der Akademie der Wissenschaften), in Reden, Leipzig, Von Veit, 1912, H, p. 243-248, et par Thomas Huxley, Lectures and Lay Sermons, New York, E.P. Dutton, 1926.

659

Par exemple A. de Quatrefages, Les Émules de Darwin, 2 vol., Paris, Alcan, 1894.

660

Le zoologiste Adolf Portmann (Natur und Leben im Sozialleben, Bâle, F. Reinhardt, 1946) s’est livré à une critique destructrice du concept de « lutte pour la vie » dans les sciences de la nature. Pour E. Rabaud (« L’interdépendance générale des organismes », Revue philosophique, LIX, n° 2,1934, p. 171-209), la loi fondamentale du monde vivant est l’interdépendance : la compétition ne joue qu’un rôle secondaire.

661

Evan V. Shute, Flaws in the Theory of Evolution, Londres-Ontario, Temside Press, 1961.

662

Gertrude Himmelfarb, Darwin and the Darwinian Révolution, op. cit., p. 366-367.

663

Karl Du Prel a sérieusement appliqué le darwinisme à l’astronomie, décrivant l’« élimination » des corps célestes « inadaptés » du système solaire : ainsi les météores, les astéroïdes et certaines comètes (cité par Oscar Hertwig, ZurAbwehr des ethischen, des sozia-len, des politischen Darwinismus, Iéna, Gustav Fischer, 1918).

664

A. Hunter-Dupree, Asa Gray, Cambridge, Harvard University Press, 1959.

665

John Dewey, The Influence of Darwin on Philosophy, and Other Essays in Contem-porary Thought, New York, H. Holt, 1910.

666

Ernst Haeckel, Anthropogenie, oder Entwicklungsgeschichte des Menschen, Leipzig, W. Engelmann, 1874.

667

Thomas H. Huxley, The Struggle for Existence in Human Societies (1888), réédité dans Evolution and Ethics and Other Essays, New York, D. Appleton and Co., 1914, p. 195-236.

668

JJ. Atkinson, Primai Law. Publié comme seconde partie d’Andrew Lang, Social Ori-gins, Londres, Longmans, Green and Co., 1903, p. 209-294.

669

Gottfried Benn, Das moderne Ich, Berlin, Erich Reiss, 1920.

670

Voir entre autres Henry Picker éd., Hitlers Tischgesprâche, 1941-1942, Bonn, Athe-naeum-Verlag, ‘1951, p. 227.

671

Prince Piotr A. Kropotkine, Memoirs of a Revolutionist, Boston, Houghton Mifflin, 1889, p. 498.

672

Prince Piotr A. Kropotkine, série de huit articles parus dans le Nineteenth Century (1890-1896), puis réunis en volume, Mutual Aid as a Factor in Evolution, McClure, Phillips and Co., 1902.

673

Voir Ashley Montague, On Being Human, New York, Schuman, Ltd., 1950.

674

Oscar Hertwig, Das Werden der Organismen. Eine Widerlegung von Darwins Zufalls-theorie, Iéna, Gustav Fischer, 1916 ; Zur Abwehr des ethischen, des sozialen, des politischen Darwinismus, Iéna, Gustav Fischer, 1918. Adolf Portmann, Natur und Kultur im Sozialleben, Bâle, Reinhardt, 1946.

675

Norman Angell, The Great Illusion, a Study of the Relation of Military Power in Nations to Their Économie and Social Advantage, Londres, W. Heinemann, 1910.

676

René Quinton, L’Eau de mer, milieu organique, Paris, Masson, 1904.

677

Rémy de Gourmont, « Le principe de constance intellectuelle », in Promenades philosophiques, 2e série, Paris, Mercure de France, 1908, p. 5-96.

678

Voir entre autres Walter von Wyss, Charles Darwin, ein Forscherleben, Zurich et Stuttgart, Artemis-Verlag, 1958.

679

J.C. Santlus, Zur Psychologie der menschlichen Triebe, Neuwied et Leipzig, Heuser, 1864.

680

Paul Rée, Die Entstehung des Gewissens, Berlin, Karl Duncker, 1885.

681

Friedrich Nietzsche, Zur Genealogie der Moral, in Nietzsches Werke, op. cit., VÜI.

682

Il existe évidemment une interprétation économique et sociale de l’histoire, autonome et indépendante du marxisme. Ainsi les ouvrages de l’historien américain Charles Austin Beard, An Économie Interprétation of the Constitution ofthe United States, New York, Macmillan, Inc., 1913 ; Économie Origins of Jeffersonian Democracy, New York, Macmillan, Inc., 1915 ; The Économie Basis ofPolitics, New York, Knopf, Inc., 1945.

683

Friedrich Engels, lettre à Conrad Schmidt, 27 octobre 1890, in Karl Marx, Friedrich Engels, Ausgewàhlte Briefe, Berlin, Dietz, 1953, p. 508.

684

Henri Lefebvre, Pour connaître la pensée de Karl Marx, Paris, Bordas, 1947, p. 42-43.

685

Surtout Max Eastman, Marx and Lenin : The Science of Révolution, New York, Albert and Charles Boni, 1927, chap. 8.

686

Ce point a été souligné par Karl Jaspers, Allgemeine Psychopathologie, Berlin, Springer, 1913.

687

Wilhelm Griesinger, Pathologie und Thérapie derpsychischen Krankheiten, Stuttgart, Adolph Krabbe, 1845, p. 60.

688

Mark D. Altschule, Roots of Modem Psychiatry. Essays in the History of Psychiatry, New York, Grune and Stratton, 1957. Roland Kuhn, « Griesingers Auffassung der psychis-chen Krankheiten und seine Bedeutung fur die weitere Entwicklung der Psychiatrie », Biblio-theca psychiatrica et neurologica, C (1957), p. 41-67.

689

Ilza Veith, « The Wear and Tear Syndrome », Modem Medicine, December 1961, p. 97-107.

690

James Johnson, Change ofAir or the Pursuit of Health, Londres, S. Highly, T. and G. Underwood, 1831.

691

Georges M. Beard, « Neurasthenia, or Nervous Exhaustion », Boston Medical and Surgical Journal, III (1869), p. 217-221.

692

Georges M. Beard, A Practical Treatise on Nervous Exhaustion (Neurasthenia), Its Symptoms, Nature, Sequence, Treatment, New York, W. Wood, 1880 ; American Nervous-ness, Its Causes and Conséquences, New York, Putnam’s Sons, 1881.

693

Georges Beard, Sexual Neurasthenia (Nervous Exhaustion), A.D. Rockwell éd., New York, E.B. Treat, 1884.

694

Georges Beard, « Neurasthenia (Nervous Exhaustion) as a Cause of Inebriety », Quar-terly Journal of Inebriety, September 1879.

695

Anna Robeson Burr, Weir Mitchell, His Life and Letters, New York, Duffield, 1929.

696

S. Weir Mitchell, Wearand Tear, orHints for the Overworked, Philadelphie, 1871.

697

S. Weir Mitchell, Fat and Blood, or How to Make Them, Philadelphie, 1877.

698

B. A. Morel, « Du délire émotif. Névrose du système nerveux ganglionnaire viscéral », Archives générales de médecine, 6“série, VII (1866), p. 385-402,530-551,700-707.

699

M. Krishaber, De la névropathie cérébro-cardiaque, Paris, Masson, 1873.

700

D’après André Billy, L’Époque 1900,1885-1905, Paris, Tallandier, 1953. Entre 1885 et 1905 il y eut au moins 150 duels politiques, journalistiques et littéraires à Paris, dont deux furent mortels.

701

Muriel Jaeger, Before Victoria, Londres, Chatto and Windus, 1956.

702

Stratheam Gordon et T.G.B. Cocks, A People ’s Conscience, Londres, Constable and Co., 1952.

703

Félix Somary, Erinnerungen aus meinem Leben, Zurich, Manasse-Verlag, 1959.

704

Robert Payne, Zéro, The Story ofTerrorism, New York, The John Day Co., 1950.

705

A. Tokarsky, Voprosy Filosofiy i Psikhologiy, n” 40, Moscou, 1897, p. 93.

706

Elie Metchnikoff, Études sur la nature humaine. Essai de philosophie optimiste, 3e éd., Paris, Masson, 1905, p. 343-373.

707

Ulrich vôn Wilamowitz-Moellendoif, Erinnerungen, 1848-1914, Leipzig, Koehler, 1928, p. 70.

708

Albert Fuchs, Geistige Strômungen in ôsterreich, Vienne, Globus-Verlag, 1949, p. vm.

709

Max Dessoir, Buch der Erinnerungen, Stuttgart, Enke, 1946, p. 217.

710

Otto Lubarsch, Ein bewegtes Gelehrterleben. Erinnerungen und Erlebnisse, Kâmpfe und Gedanken, Berlin, Springer, 1931, p. 107.

711

Moritz Benedikt, Aus meinem Leben. Erinnerungen und Erôrterungen, Vienne, Cari Konegen, 1906, p. 66.

712

Ibid., p. 76-77.

713

Jürgen Thorwald, Die Entlassung, Munich-Zurich, Droemersche Verlagsanstalt, 1960. Trad. franç. : La Fin d’un grand chirurgien, Paris, Albin Michel, 1962.

714

Léon Daudet, « L’invidia littéraire », in Le Roman et les nouveaux écrivains, Paris, Le Divan, 1925, p. 106-111.

715

Dora Stockert-Meynert, Theodor Meynert und seine Zeit, Vienne et Leipzig, Ôsterrei-chischer Bundesverlag, 1930, p. 52. Moritz Benedikt, Aus meinem Leben, op. cit., p. 58.

716

Ulrich von Wilamowitz-Moellendorf, Zukunftsphilologie, 2 vol., Berlin, Bomtrager, 1872-1873. -

717

Erwin Rohde, Afterphilologie, Leipzig, Fritzsch, 1872.

718

« Wenn ein Kopfund ein Buch zusammenstossen, und es klingt hohl, ist denn das aile-mal im bûche ? »

719

René Vallery-Radot, La Vie de Pasteur, Paris, Hachette, 1900.

720

Moritz Benedikt, Hypnotismus und Suggestion, Leipzig et Vienne, Breitenstein, 1894.

721

Henri Piéron, « Grandeur et décadence des Rayons N., Histoire d’une croyance », L’Année psychologique, Xm (1907), p. 143-169.

722

Percival Lowell, Mars and Its Canals, New York, Macmillan, 1906.

723

Auguste Forel, Mémoires, Neuchâtel, La Baconnière, 1941, p. 125. Dans la traduction anglaise (Auguste Forel, Out ofMy Life and Work, Londres, Allen and Unwin, 1937, p. 157), le paragraphe correspondant a été traduit de telle façon que l’incident devient incompréhensible. Dans une notice biographique sur Forel, Hans Steck n’hésite pas à écrire que Bechtereff avait volé la découverte de Forel ; voir Schweizer Archiv fur Neurologie und Psychiatrie, LXV (1950), p. 421-425.

724

Auguste Forel, Mémoires, op. cit., p. 131-133.

725

Pasteur Vallery-Radot, Pasteur inconnu, Paris, Flammarion, 1954, p. 101-102.

726

Wemer Leibbrandt, « Der Kongress », Medizinische Klinik, LVI (1961), p. 901-904.

727

Moritz Benedikt, Aus meinem Leben, op. cit.

728

Voir Cyrus H. Gordon, Forgotten Scripts : How They Were Deciphered and Their Impact on Contemporary Culture, New York, Basic Books, 1968.

729

Geneviève Bianquis (Nietzsche devant ses contemporains. Textes recueillis et choisis, Monaco, Éd. du Rocher, n.d.) a montré que Nietzsche n’était nullement aussi solitaire que le voudrait la légende et qu’il avait, au contraire, des amis extrêmement dévoués.

730

Erich F. Podach, Friedrich Nietzsche ’s Werke des Zusammenbruchs, Heidelberg, Wolfgang Rothe, 1961. Trad. franç. : L’Effondrement de Nietzsche, Paris, Gallimard, 1978.

731

Hans M. Wolff, Friedrich Nietzsche, Der Weg zum Nichts, Berne, Francke, Sammlung Dalp, 1956.

732

Ludwig Klages, Die psychologischen Errungertschaften Nietzsches, Leipzig, A. Barthes, 1926.

733

Karl Jaspers, Nietzsche, Einsführung in das Verstàndnis seines Philosophierens, Berlin, De Gruyter, 1936, p. 105-146. Trad. franç. : Nietzsche, Introduction à sa philosophie, Paris, Gallimard, 1950.

734

Alwin Mittasch, Friedrich Nietzsche als Naturphilosoph, Stuttgart, Alfred Krôner, 1952.

735

Thomas Mann, Nietzsche ’s Philosophy in the Light of Contemporary Events, Washington, Library of Congress, 1947.

736

Kurt Heinze, Verbrechen und Strafe bei Friedrich Nietzsche, Versuch einer Deutung und Zusammenschau seiner Gedanken zum Strafrecht, Berlin, De Gruyter, 1939.

737

Friedrich Nietzsche, Morgenrôthe, in Nietzsche Werke, Taschen-Ausgabe, Leipzig, Naumann, 1906, V, n° 523, p. 338.

738

Friedrich Nietzsche, Menschliches, Allzumenschliches, I, n° 87, op. cit., III, p. 91.

739

Friedrich Nietzsche, Morgenrôthe, op. cit., V, n° 119, p. 123.

740

Friedrich Nietzsche, Menschliches, Allzumenschliches, I, n° 12, op. cit., III, p. 27.

741

Friedrich Nietzsche, Morgenrôthe, op. cit., VI, n° 312, p. 253-254.

742

Walter Kaufmann, Nietzsche – Philosopher – PsychologistAntichrist, Princeton Uni-versity Press, 1950.

743

Friedrich Nietzsche, Menschliches, Allzumenschliches, I, n° 107, op. cit., III, p. 110.

744

Friedrich Nietzsche, Jenseits von Gut und Base, IV, n° 75, op. cit., VIII, p. 95.

745

Friedrich Nietzsche, Zur Genealogie der Moral, II, n° 1, op. cit., VIII, p. 343.

746

Friedrich Nietzsche, Jenseits von Gut und Bôse, IV, n° 68, op. cit., VIII, p. 94.

747

Ceci est développé surtout dans Genealogie der Moral, op. cit.

748

Max Scheler, « Ûber Ressentiment und moralisches Werturteil », Zeitschrift fur Pathopsychologie, I (1911-1912), p. 269-368.

749

Gregorio Marafion, « Théorie des ressentiments », Merkur, VI, p. 241-249 ; Tiberius. A Study in Resentment, Londres, Hollis and Carter, 1956.

750

Paul Rée, Der Ursprung der Moralischen Empfindmgen, Chemnitz, Ernst Schmeitz-ner, 1875.

751

Friedrich Nietzsche, Zur Genealogie der Moral, I, n° 11, op. cit., VIH, p. 322.

752

Friedrich Nietzsche, Der Wanderer und sein Schatten, n° 52, op. cit., IV, p. 230-231.

753

Friedrich Nietzsche, Der Antichrist, n' 55, op. cit., X, p. 438.

754

Friedrich Nietzsche, Menschliches, Allzumenschliches, I, n” 380, op. cit., III, p. 301.

755

Friedrich Nietzsche, Zur Genealogie der Moral, II, n° 16, op. cit., VIII, p. 380-381.

756

Friedrich Nietzsche, Die frôhliche Wissenschaft, n° 344, op. cit., VI, p. 301.

757

Ernst Benz éd., Der Übermensch, Zurich, FJiein-Verlag, 1961. Julius Wolff, « Zur Genealogie des Nietzsche’schen Übermenschen », Verôffentlichungen der Deutschen Akade-mischen Vereinigung zu Buenos Aires, vol. I, n° 2.

758

Fritz Ernst (Die romantische Ironie, Zurich, Schulthess, 1915, p. 125) a montré que cette phrase célèbre se trouvait déjà dans Athenaum de Friedrich Schlegel.

759

Friedrich Nietzsche, Die frôhliche Wissenschaft, n” 49, op. cif./VI, p. 111-112.

760

Telle est l’interprétation suggérée par Lou Andreas-Salomé, Friedrich Nietzsche in sei-nen Werken, Vienne, Cari Konegen, 1894, p. 205.

761

Nietzsche a insisté sur le lien qui unit les deux notions de « surhomme » et de « retour étemel ».

762

W.D. Williams, Nietzsche and the French, Oxford, Basil Blackwell, 1952, p. 100.

763

Friedrich Nietzsche, Menschliches, Allzumenschliches, I, n” 513, op. cit., III, p. 369.

764

Lou Andreas-Salomé, Friedrich Nietzsche in seinen Werken, op. cit.

765

Sigmund Freud, Selbstdarstellung (1925), in Gesammelte Werke, XI, p. 119-182 ; Standard Edition, XX, 60, V. Trad. franç. : Ma vie et la psychanalyse, Paris, Gallimard, 1971.

766

Friedrich Nietzsche, Zarathustra, I, « Von den Verachtem des Leibes », op. cit., VII, p. 46-48.

767

Friedrich Nietzsche, « Ailes Klagen ist Anklagen », in Der Wanderer und sein Schat-ten, U, n° 78, op. cit., IV, p. 45.

768

Sigmund Freud, « Ihre Klagen sind Anklagen », in « Trauer und Melancholia », Internationale Zeitschriftflir ârztliche Psychothérapie, IV (1916-1917), p. 288-301.

769

Quelques remarques à ce sujet dans Charles Baudoin, « Nietzsche as a Forerunner of Psychoanalysis », in Contemporary Studies, Londres, Allen and Unwin, 1924, p. 40-43.

770

F.G. Crookshank, Individual Psychology and Nietzsche, Individual Psychology Pamphlets, n° 10, Londres, C.W. Daniel Co., 1933.

771

AJ. Leahy, « Nietzsche interprété par Jung », Études nietzschéennes, I, n° 1, Aix-en-Provence, Société française d’études nietzschéennes, 1948, p. 36-43.

772

Ika Thomese, Romantik und Neu-Romantik, La Haye, Martinus Nijhoff, 1923. Eudo C. Mason, Rilke, Europe and the English-speaking World, Cambridge (G.-B.), Cambridge Uni-versity Press, 1961, p. 67-80.

773

Heinz Mitlacher, « Die Entwicklung des Narziss-Begriffs », Romanisch-germanische Monatsschrift, XXI (1933), p. 373-383.

774

Jules Romains, Souvenirs et confidences d’un écrivain, Paris, Fayard, 1958, p. 15-16.

775

A.E. Carter, The Idea ofDecadence in French Literature, 1830-1900, Toronto, Univer-sity of Toronto Press, 1958, p. 144-151.

776

Max Nordau, Entartung, Berlin, C. Dunker, 1892.

777

Comte Arthur de Gobineau, Essai sur l’inégalité des races humaines, 4 vol., Paris, Fir-min-Didot, 1853-1855.

778

L’expression la mieux connue de ce sentiment se trouve dans l’ouvrage de l’écrivain français Edmond Demolins, A quoi tient la supériorité des Anglo-Saxons ?, Paris, Firmin-Didot, 1897.

779

Houston Stewart Chamberlain, Die Grundlagen des neunzehnten Jahrhunderts, Munich, F. Bruckmann, 1899.

780

Keith G. Millward, L’Œuvre de Pierre Loti et l’esprit « fin de siècle », Paris, Nizet, 1955, p. 11-36.

781

Malwida von Meysenbug, Memoiren einer Idealistin, Berlin, Auerbach, n.d., III, p. 223-234.

782

Cette antithèse a été bien décrite par A.E. Carter, The Idea ofDecadence in French Littérature, op. cit.

783

Édouard Dujardin, Les lauriers sont coupés, Paris, Revue indépendante, 1888.

784

Arthur Schnitzler, Leutnant Gustl, Berlin, S. Fischer, 1901.

785

Jules Claretie, La Vie à Paris (1880), Paris, Victor Havard, 1881, p. 507.

786

Mario Praz, The Romande Agony (traduit de l’italien), Londres, Oxford University Press, 1933.

787

Paul Morand, 1900, Paris, Les Éditions de France, 1931.

788

André Billy, L’Époque 1900,1885-1900, Paris, Tallandier, 1953.

789

Son premier ouvrage fut un plaidoyer contre la peine de mort Emil Kraepelin, Die Abs-chaffüng des Strafinasses, Stuttgart, F. Enke, 1880.

790

Auguste Forel, Riickblick auf mein Leben, Zurich, Europa-Verlag, 1935. L’édition française est souvent plus complète : Mémoires, op. cit.

791

Annemarie Wettley, August Forel, ein Arztleben im Zwiespalt seiner Zeit, Salzbourg, O. Miiller, 1953.

792

Auguste Forel, Rückblick auf mein Leben, op. cit., p. 126-127.

793

Aucune biographie d’Eugen Bleuler n’a été publiée jusqu’ici. Nous avons consulté : Manfred Bleuler, « Eugen Bleuler, die Begründung der Schizophrenie-Lehre », in Gestalter unserer Zeit, IV, Erforscher des Lebens, Oldenburg, Gerhard Stalling, n.d., p. 110-117. Jacob Wyrsch, « Eugen Bleuler und sein Werk », Schweizerische Rundschau, XXXIX (1939-1940), p. 625-627. Manfred Bleuler, « Geschichte des Burghôlzli und der psychiatrischen Universi-tatsklinik », in Zürcher Spitalgeschichte, Regierungsratdes Kantons Zürich, 1951, p. 317-425.

794

En 1852, Morel avait proposé l’expression « démence précoce » pour qualifier les malades dont l’état mental s’altérait gravement, rapidement après la déclaration de la maladie. (B.A. Morel, Études cliniques, 1,1952, p. 37-38). On pensait que toute maladie mentale aboutirait tôt ou tard à un dérangement grave (appelé « démence » bien qu’il lui manquât la connotation actuelle de détérioration intellectuelle). Ainsi l’expression démence précoce signifiait « dégradation mentale rapide ». Plus tard, on l’interpréta à tort comme « démence à un âge précoce ».

795

Eugen Bleuler, Dementia Praecox, oder Gruppe der Schizophrenien, in G. Aschaffenburg, Handbuch der Psychiatrie, spezieller Teil, 4. Abt., I, Vienne, F. Deuticke, 1911.

796

Friedrich Schlegel, « Philosophie des Lebens » (1827), in Schriften und Fragmente, Ernst Behler éd., Stuttgart, Krôner, 1956, p. 245-249.

797

Eugène Minkowski, La Schizophrénie, Paris, Payot, 1927, p. 249-265.

798

L’article d’Adolf Meyer (« Fundamental Concepts in Dementia Praecox », British Medical Journal, II, 1906, p. 757-760, et Journal ofNervous and Mental Disease, XXXTV, 1907, p. 331-336) marque une étape importante dans l’histoire de la psychiatrie.

799

Stewart Paton, « The Care of the Insane and the Study of Psychiatry in Germany », Journal ofNervous and Mental Disease, XXXHI (1906), p. 225-233.

800

Hermann Simon, Krankenbehandlung in der Irrenanstalt, Berlin et Leipzig, De Gruy ter, 1929.

801

A. Grohmann, Technisches und Psychologisches in der Beschaftigung von Nervenk-ranken, Stuttgart, Enke, 1899.

802

André Lalande éd., Vocabulaire technique et critique de la philosophie, 5' éd., Paris, PUF, 1947, p. 246.

803

A. Winkelmann, Einleitung in die Dynamische Physiologie, Gôttingen, Dieterich, 1802.

804

Maurice Martin Antonin Macario, « Mémoire sur les paralysies dynamiques ou nerveuses », Gazette médicale de Paris (1857-1858).

805

Charles-Édouard Brown-Sequard, « Inhibitions et dynamogénie », Académie des sciences (1885).

806

Sigmund Exner, Entwurf zm einer physiologischen Erklürung der psychischen Ers-cheinungen, Leipzig et Vienne, Deuticke, n.d., II, p. 69-82.

807

Georges de Morsier, « Le mécanisme des hallucinations », Annales médico-psychologiques, LXXXVIII (1930), II, p. 365-389 ; « Les hallucinations », Revue d’oto-neuro-ophtalmologie, XVI (1938), p. 244-248.

808

« Toute idée suggérée et acceptée tend à se faire acte. »

809

Henri Aimé, Étude clinique du dynamisme psychique, Paris, Doin, 1897.

810

Jacques Joseph Moreau (de Tours), Du hachisch et de l’aliénation mentale, Paris, Fortin, 1845.

811

Pierre Janet, Névroses et idées fixes, Paris, Alcan, 1898,1, p. 469.

812

Henri Ey et Hubert Mignot, « La psychopathologie de J. Moreau (de Tours)», Annales médico-psychologiques (1947), H, p. 225-241.

813

John Hughlings Jackson, « The Factors of Insanity », Medical Press and Circular (1874), réédité in Selected Writings, Londres, Hodder and Stoughton, 1932,1, p. 411-421. Voir aussi A. Stengel, « The Origin and the Status of Dynamic Psychiatry », British Journal of Medical Psychology, XXVH, Pt. 41 (1954), p. 193-200.

814

Hellmut Walther Brann, Nietzsche und die Frauen, Leipzig, Félix Meiner, 1931, p. 139-140, 207-208. Thomas Mann a transposé cet incident dans son roman Doktor Faustus, Stockholm, Bermann-Fischer, 1947, chap. 16 et 17. Trad. franç. : Le Docteur Faustus, Paris, Albin Michel, 1975.

815

Moebius, Über den physiologischen Schwachsinn des Weibes, Halle, C. Marhold, 1901.

816

Lester Ward cité par Samuel Chugerman, in Lester F. Ward, The American Aristotle, Durham, Duke University Press, 1939, p. 378-395. Ashley Montague, The Natural Superiority ofWomen, Londres, Macmillan, 1953.

817

Jules Michelet, La Femme, in Œuvres complètes, Paris, Flammarion, 1860, vol. XXXIV, p. 605.

818

Cari Spitteler, Imago, Iéna, E. Diederichs, 1906.

819

Novalis, Die Lehrlinge zu Sais (1802), in Schriften, Minor éd., Iéna, Diederichs, 1907, vol. IV. Trad. franç. Les Disciples à Sais, Paris, Bibliothèque des Arts, 1980.

820

Wilhelm Jense, Gradiva, Ein pompejanisches Phantasiesttick, Dresde et Leipzig, Cari Reissner, 1903.

821

Karl Neisser, Die Entstehung derLiebe, Vienne, Cari Konegen, 1897.

822

Laura Marholm, Zur Psychologie der Frau, 2 vol., Berlin, C. Duncker, 1897,1903.

823

Otto Weininger, Geschlecht und Charakter, Vienne, Wilhelm Braunmiiller, 1903.

824

Hugues Rebell, Les Inspiratrices, Paris, Dujarric, 1902. Édouard Schuré, Femmes inspiratrices et poètes annonciateurs, Paris, Perrin, 1908.

825

Emil Reicke, Malwida von Meysenbug, Berlin et Leipzig, Schuster und Loeffler, 1911.

826

Malwida von Meysenbug, Memoiren einer Idealistin, 3 vol., Berlin, Auerbach, n.d. ; Das Lebensabend einer Idealistin, Berlin et Leipzig, Schuster und Loeffler, 1911.

827

Ria Claassen, « Das Frauenphantom des Mannes », Zürcher Diskussionen, Flugblàt-ter aus dem Gesamtgebiet des modemen Lebens, vol. I, n° 4 (1897-1898).

828

Auguste Villiers de L’Isle-Adam, L’Ève future (1886), in Œuvres complètes, Paris, Mercure de France, 1922, vol. I.

829

Jules Michelet, La Femme (1860), in Œuvres complètes, op. cit., vol. XXXIV, p. 13-17.

830

E. Brown-Séquard, « Des effets produits chez l’homme par des injections sous-cutanées d’un liquide retiré des testicules frais de cobayes et de chiens », Comptes rendus hebdomadaires des séances et Mémoires de la Société de biologie, 9e série, I (1899), p. 415-419.

831

P.J.C. Debreyne, Essais sur la théologie morale considérée dans ses rapports avec la physiologie et la médecine, Paris, Poussielgue-Rusand, 1844 ; Moechialogie. Traité sur les péchés contre le sixième et le neuvième commandement du Décalogue, 2' éd., Paris, Poussielgue-Rusand, 1846.

832

Mgr Dupanloup, De l’éducation, 3 vol., Paris, Douniol, 1866. Voir I, p. 86, III, p. 444-460.

833

Jules Michelet, Nos Fils (1869), in Œuvres complètes, Paris, Flammarion, 1895, vol. XXXI, p. 283-588.

834

La fréquence de la masturbation chez les enfants, et de son substitut, la succion du pouce, était également connue des sexologues contemporains. Voir Hermann Rohleder, Vor-lesunguen über Sexualtrieb und Sexualleben des Menschen, Berlin, Fischer, 1941. Albert Fuchs, « Zwei Fàlle von sexueller Paradoxien », Jahrbuch fur Psychiatrie und Neurologie, XXIII (1903), p. 206-213.

835

L’histoire de la pathologie sexuelle a été exposée par Maurice Heine, Confessions et observations psychosexuelles tirées de la littérature médicale, Paris, Crès, 1936, et Annemarie Wettley, Von der « Psychopathia Sexualis » zur Sexualwissenschaft, Stuttgart, Enke, 1959.

836

Thomas Sanchez, De Sancto Matrimonii Sacramento, 3 vol., Anvers, 1607.

837

Alphonse de Liguori, in Œuvres, Paris, Vivès, 1877, IX, p. 217-223.

838

Gilbert Lely, Vie du marquis de Sade, 2 vol., Paris, Gallimard, 1957.

839

Léopold von Sacher-Masoch, Venus in Pelz, Dresde, Dohm, 1901.

840

Henricus Kaan, Psychopathia Sexualis, Lipsiae, Voss, 1844.

841

Dr. Santlus, Zur Psychologie der menschliench Triebe, Neuwied et Leipzig, Heuser, 1864.

842

Pierre Moreau (de Tours), Des aberrations du sens génésique, Paris, Asselin, 1880.

843

C. Westphal, « Die Contrare Sexualenjpfindung », Archivfür Psychiatrie, Il (1870), p. 73-100.

844

Richard von Krafft-Ebing, « Beitrage ztir Kenntnis des Masochismus », Arbeiten aus dem Gesàmmtgebiet der Psychiatrie und Neuropathologie, Leipzig, Barth, 1897-1899, IV, p. 127-131.

845

Richard von Krafft-Ebing, « Über gewisse Anomalien des Geschlechtstriebes », Archiv fur Psychiatrie und Nervenkrankheiten, VH (1876-1877), p. 291-312.

846

Ernest-Charles Lasègue, « Les exhibitionnistes », Union médicale (mai 1877), cité par R. Krafft-Ebing, Psychopathia Sexualis, Stuttgart, Enke, 1893, p. 380.

847

Alfred Binet, « Le fétichisme dans l’amour », Revue philosophique, XII (1877), II, p. 143-167.

848

Ernest Chambard, Du somnambulisme en général, thèse méd. (Paris, 1881), n’ 78, Paris, Parent, 1881, p 55-65.

849

Wilhelm Bôlsche, Das Liebesleben in derNatur, 3 vol., Iéna, Diederichs, 1898-1902.

850

Moritz Benedikt, Aus meinem Leben, Erinnerungen und Erôrterungen, op. cit., p. 163.

851

Charles Féré, « Contributions à l’histoire du choc moral chez les enfants », Bulletin de la Société de médecine mentale de Belgique, LXXIV (1894), p. 333-340.

852

Albert Moll, « Über eine wenigbeachtete Gefahr der Prügelstrafe bei Kindem », Zeitschrift fur Psychologie und Pathologie, III (1901), p. 215-219.

853

Theodor Meynert, Klinische Vorlesungen über Psychiatrie auf wissenschaftlichen Grundlagen, Vienne, Braunmttller, 1889-1890, p. 185.

854

J. Dallemagne, Dégénérés et déséquilibrés, Bruxelles, H. Lamertin, 1894, p. 525-527.

855

Théodule Ribot, La Psychologie des sentiments, Paris, Alcan, 1896, p. 253-255, p. 527.

856

J. M. Charcot et V. Magnan, « Inversion du sens génital », Archives de neurologie, III (1882), p. 53-60, IV, p. 296-322.

857

V. Magnan, « Inversion sexuelle et pathologie mentale », Bulletin de l’Académie de médecine, LXX (1913), p. 226-229.

858

A.F.A. King, « Hysteria », The American Journal of Obstetrics, XXIV, n° 5, (mai 1891), p. 513-532.

859

Moritz Benedikt, « Beobachtung über Hystérie », Reprint de Zeitschriftflirpraktische Heilkunde (1864).

860

Moritz Benedikt, Elektrotherapie, Vienne, Tendler, 1868, p. 413-445.

861

Moritz Benedikt, « Second Life. Das Seelenbinnenleben des gesunden und kranken Menschen », Wiener Klinik, XX (1894), p. 127-138.

862

Alexander Peyer, Der unvollstandige Beischlaf (Congressus Interruptus, Onanismus Conjugalis) und seine Folgen beim mannlichen Geschlecht, Stuttgart, Enke, 1890.

863

Alexander Peyer, Asthma und Geschlechtskrankheiten (Asthma sexuale), Berline Klinik, Sammlung klinischer Vortrâge, n° 9, Berlin, Fischer, 1889.

864

Hanns Gross, Criminalpsychologie, Graz, Langsehner und Lubensky, 1898.

865

Richard von Krafft-Ebing, « Über Neurosen und Psychosen durch sexuelle Absti-nenz », Jahrbuch fur Psychiatrie, VIII (1889), p. 1-6.

866

J.-F. Gall, Sur les fonctions du cerveau et sur celles de chacune de ses parties, Paris, Baillière, 1925, III.

867

Wilhelm Ostwald, Grosse Marner, Leipzig, Akademische Verlagsgesellschaft, 1909.

868

Elie Metchnikoff, Souvenirs. Recueils d’articles autobiographiques, Moscou, Éditions en langue étrangère, 1959, p. 261.

869

Alfred Espinas, Des sociétés animales, Paris, Baillière, 1877.

870

Friedrich Nietzsche, Gôtzendammerung, X, 22.

871

H. Steinthal, Einleitung in die Psychologie und Sprachwissenschaft, 2, Aufl. I, Berlin, Diimmler, 1881, p. 351-353.

872

P.J. Moebius, Über Schopenhauer, Leipzig, J.A. Barth, 1899, p. 204-205.

873

George Santayana, The Sense ofBeauty, New York, C. Scribner’s Sons, 1896, p. 57-60.

874

Gustav Naumann, Geschlecht und Kunst, Leipzig, Haessel, 1899.

875

Ytjô Him, Origins of Art, Londres, Macmillan Co., 1900.

876

Rémy de Gourmont, « La dissociation des idées », réédité dans La Culture des idées, Paris, Mercure de France, 1900, p. 98-100.

877

Albert Moll, Untersuchungen überdie Libido Sexualis, Berlin, Komfeld, 1898.

878

Max Dessoir, « Zur Psychologie der Vita Sexualis », Allgemeine Zeitschrift fiir Psychiatrie, L (1894), p. 941-975.

879

Theodor Meynert, Klinische Vorlesungen über Psychiatrie auf wissenschaftlichen Grundlagen, op. cit., p. 195.

880

Moritz Benedikt, Elektrotherapie, op. cit. Le mot « libido » revient neuf fois dans les pages 448 à 454.

881

Richard von Krafft-Ebing, « Über Neurosen und Psychosen durch sexuelle Absti-nenz », loc. cit. Le mot « libido » revient trois fois dans les pages 1 à 6.

882

Otto Effertz, Über Neurasthénie, New York, 1894.

883

Albert Eulenburg, Sexuale Neuropathie, génitale Neurosen und Neuropsychosen der Mànner und Frauen, Leipzig, Vogel, 1895.

884

Lucien Arréat, « Sexualité et altruisme », Revue philosophique, XXII (1886), II, p. 620-632.

885

Joseph Ennemoser, « Das Wesen des Traumes ist ein potentielles Geniusleben », in Der Magnetismus im Verhaltnis zurNatur und Religion, Stuttgart et Tübingen, Cotta, 1842, p. 335-336.

886

Ignaz Troxler, Blicke in das Wesen des Menschen, Aarau, Sauerlânder, 1812.

887

Karl Albert Schemer, Das Leben des Traums, Berlin, Heinrich Schindler, 1861.

888

Des « rêves cardiaques », avec des symboles semblables à ceux de Schemer, se retrouvent, par exemple, chez FJ. Soesman, « Rêves organo-génésiques », Annales médico-psychologiques, LXXXVI (1928) (II), p. 64-67 ; Jean Piaget, La Formation du symbole chez l’enfant, Neuchâtel, Delachaux et Niestlé, 1959, p. 213 ; Marcel Deat, « L’interprétation du rythme du cœur dans certains rêves », Journal de psychologie, XVIII (1921), p. 555-557.

889

R.A. Schwaller de Lubies, Le Temple de l’homme, Apet du Sud à Louqsor, 3 vol., Paris, Caractères, 1958.

890

Robert Vischer, Über das optische Formgefühl, Leipzig, Credner, 1873.

891

Alfred Maury, Le Sommeil et les rêves, Paris, Didier, 1861 ; éd. revue et augmentée, 1878.

892

John Mourly Vold, « Einige Expérimente über Gesichtssbilder im Traume », Dritter Intemationaler Kongress für Psychologie in München (1896), Munich, J.F. Lehmann, 1897 ; Über den Traum. Experimental-psychologische Untersuchungen, O. Klemm éd., Leipzig, Barth, 2 vol., 1910-1912, p. 338.

893

Santé de Sanctis, Die Traume, Medizin-psychologische Untersuchung, trad. de l’italien, Halle, Marhold, 1901.

894

Marie-Jean-Léon Hervey de Saint-Denys, Les Rêves et les moyens de les diriger, Paris, Amyot, 1867.

895

Frederik Van Eeden, De Nachtbruid (1909), trad. angl. : The Bride of Dreams, New York et Londres, Mitchell Kennerley, 1913.

896

Frederik Van Eeden, « A Study of Dreams », Proceedings of the Society for Psychical Research, LXVH, n” 26 (1913), p. 413-461.

897

George du Maurier, Peter Ibbetson, New York, Harper, 1891.

898

Robert Louis Stevenson, « A Chapter on Dreams », in Across the Plains, Londres, Chatto and Windus, 1898, chap. 8.

899

Georges Dumas, « Comment on gouverne les rêves », Revue de Paris, XVI (1909), p. 344-367.

900

Ludwig Binswanger, Wandlungen in der Auffassung und Deutung des Traumes, von den Griechen bis zur Gegenwart, Berlin, Springer-Verlag, 1928.

901

A. Strümpell, Die Natur und Entstehung der Tratime, Leipzig, Von Veit und Co., 1874.

902

Johannes Volkelt, Die Traum-Phantasie, Stuttgart, Meyer und Zeller, 1875.

903

Friedrich Theodor Vischer, Der Traum (1875), réédité dans Altes und Neues, Stuttgart, AdolfBonz, 1882,1, p. 187-232.

904

F.W. Hildebrandt, Der Traum und seine Verwertung fur’s Leben. Eine psychologische Studie, Leipzig, Reinboth, n.d.

905

Lynkeus (pseudonyme de Joseph Popper), Phantasien eines Realisten, Dresde, Reiss-ner, 1899, II, p. 149-163.

906

C. Binz, Über den Traum. Nach einem 1876 gehaltenen ôffentlichen Vortrag, Bonn, Adolph Marcus, 1878.

907

W. Robert, Der Traum als Natumotwendigkeit erklürt, 2e éd., Hambourg, Hermann Seippel, 1886, p. 13-17.

908

Yves Delage, « Essai sur la théorie du rêve », Revue scientifique, XLVIII, n” 2 (1891), p. 40-48. Delage développa ultérieurement cet article dans Le Rêve, étude psychologique, philosophique et littéraire, Paris, PUF, 1919.

909

L’histoire des théories de l’inconscient a souvent été exposée. Voir, entre autres : James Miller, Unconsciousness, New York, John Wiley, 1942 ; Donald Brinkmann, Problème des Unbewussten, Zurich, Rascher, 1943 ; Edward L. Margetts, « The Concept of the Uncons-cious in the History of Medical Psychology », Psychiatrie Quaterly, XXVII (1953), p. 115 ; H. Ellenberger, « The Unconscious before Freud », Bulletin ofthe Menninger Clinic, XXI (1957), p. 3-15 ; Lancelot Law Whyte, The Unconscious before Freud, New York, Basic Books, 1960.

910

G.W. von Leibniz, Nouveaux Essais sur l’entendement humain (1704) ; Monadologie (1714).

911

J.F. Herbart, Psychologie als Wissenschaft, neugegründet auf Erfahrung, Metaphysik und Mathematik (1824), in Samtliche Werk, Leipzig, Voss, 1850, vol. V et VI.

912

G.T. Fechner, Eléments der Psychophysik, 2 vol., Leipzig, Breitkopf und Hartel, 1860.

913

Hermann von Helmholtz, Handbuch der physiologischen Optik, III (1859), 3' éd., Hambourg, L. Voss, 1910, p. 3-7.

914

Michel Chevreul, « Lettre à M. Ampère sur une classe particulière de mouvements musculaires », Revue des Deux Mondes, 2e série (1833), II, p. 258-266.

915

Michel Chevreul, De la baguette divinatoire, du pendule dit explorateur et des tables tournantes, au point de vue de l’histoire, de la critique et de la méthode expérimentale, Paris, Mallet-Bachelier, 1854.

916

Francis Galton, « Antr ’hamber of Consciousness », réédité dans Inquiries into Human Faculty, Londres, Dent, 1907, p. 146-149.

917

Narziss Ach, tJber die Willenstàdigkeit und das Denken, Gôttingen, Vandenhoek und Ruprecht, 1905.

918

Gardner Murphy, « The Life and Work of Frederick W.H. Myers », Tomorrow, II (Winter 1954), p. 33-39.

919

Frederick W.H. Myers, Human Personality and Its Survival ofBodily Death, 2 vol., Londres, Longmans, Green and Co., 1903.

920

Charles Richet, « Du somnambulisme provoqué », Journal de l’anatomie et de la physiologie normales et pathologiques de l’homme et des animaux, Il (1875), p. 348-377.

921

Jules Héricourt, « L’activité inconsciente de l’esprit », Revue scientifique, 3' éd., série XXVI (1889), H, p. 257-268.

922

Édouard Claparède, « Théodore Floumoy. Sa vie et son œuvre », Archives de Psychologie, XVIII (1923), p. 1-125.

923

Théodore Floumoy, Des Indes à la planète Mars. Étude sur un cas de somnambulisme avec glossolalie, Paris et Genève, Atar, 1900.

924

Édouard Claparède, « Théodore Floumoy. Sa vie et son œuvre », op. cit.

925

Victor Henry, Le Langage martien. Étude analytique de la genèse d’une langue dans un cas de glossolalie somnambulique, Paris, Maisonneuve, 1901.

926

H. Cuendet, Les Tableaux d’Hélène Smith peints à l’état de sommeil, Genève, Atar, 1908.

927

Wladimir Deonna a donné une suite détaillée de l’histoire du médium, De la planète Mars en Terre Sainte, Paris, De Boccard, 1932.

928

Théodore Floumoy, « Genèse de quelques prétendus messages spirites », Annales des sciences psychiques, IX (1899), p. 199-216.

929

Congrès international de psychologie, Munich, 1896, p. 417-420.

930

Henry Freebom, « Temporary Réminiscence of a Long-Forgotten Language During the Delirium of Broncho-Pneumonia », Lancet, LXXX (1902), I, p. 1685-1686.

931

Sergiei Korsakoff, « Étude médico-psychologique sur une forme de maladies de la mémoire », Revue philosophique, XXVIII (1889), II, p. 501-530.

932

Gardner Murphy, Historical Introduction to Modem Psychology, New York, Harcourt Brace, 1949, p. 204.

933

Francis Galton, « Antechamber of Consciousness », réédité dans Inquiries into Human Faculty, Londres, Dent, 1907, p. 146-149.

934

Gardner Murphy et Robert O. Ballou, William James on PsychicalResearch, Londres, Chatto and Windus, 1969, p. 221.

935

Alfred Russel Wallace, The Wonderful Century. Its Successes and Failures, Londres, Sonnenschein, 1898, p. 221.

936

Ludwig Btichner, Am Sterbelager des Jahrunderts. Blicke eines freien Denkers aus der Zeit in die Zeit, Giessen, Emil Roth, 1898.

937

Ellen Key, The Century ofthe Child (1899). Trad. angl. revue par l’auteur, Londres et New York, G.P. Putnam’s Sons, 1909.

938

Theodor Hertzka, Entrückt in die Zukunft. Sozialpolitischer Roman, Berlin, F. Dümm-ler, 1895.

939

Emst Haeckel, Die Weltrâtsel, Bonn, Emil Strauss, 1899.

940

Friedrich Engels, « Einleitung zu Der Bürgerkrieg in Frankreich von Karl Marx Aus-gabe 1891 », in Karl Marx – Friedrich Engels Werke, Berlin, Dietz, 1962, XVII, p. 616.

941

H.G. Wells, Anticipations ofthe Reaction ofMechanical and Scientific Progress upon Life and Thought, New York et Londres, Harper Bros, 1902.

942

Albert Robida, Voyage de fiançailles au XXe siècle, Paris, Conquet, 1892 ; Le Vingtième Siècle. La vie électrique, Paris, Librairie illustrée, 1895, Le Vingtième Siècle, Texte et dessins, Paris, Montgrédien, n.d.

943

Paul Regnard, Les Maladies épidémiques de l’exprit, Paris, Plon, 1887, p. 423-429.

944

Pierre Janet, « L’anesthésie hystérique », Archives de neurologie, XXIII (1892), p. 323-352.

945

Henri Bergson, « Le rêve », Bulletin de l’Institut psychologique international, I (1900-1901), p 97-122.

946

Frederik Van Eeden, dans son autobiographie Happy Humanity (New York, Double-day, Page and Co., 1912), affirme avoir introduit le terme ; il ajoute, toutefois, que Hack Tuke avait déjà utilisé le terme « psycho-thérapeutique ».

947

Maurice Barrés, Trois stations de psychothérapie, Paris, Perrin, 1891.

948

Frederik Van Eeden, « The Theory of Psycho-Therapeutics », The Medical Magazine, 1(1895), p. 230-257.

949

L’auteur est particulièrement redevable à madame Hélène Pichon-Janet et à mademoiselle Fanny Janet de nombreux renseignements sur la vie de leur père et l’histoire de la famille Janet.

950

Ces détails sont empruntés à une biographie de l’oncle de Pierre Janet par Georges Picot, Paul Janet, Notice historique, Paris, Hachette, 1903.

951

Les Archives du département de la Seine nous ont fourni des détails sur les noms et les dates concernant la famille Janet.

952

Philippe Dollinger, directeur des Archives de Strasbourg, a aimablement communiqué à l’auteur des photocopies des registres d’état-civil concernant la famille Hummel.

953

Jules Janet, Les Troubles psychopathiques de la miction. Essai de psycho-physiologie normale et pathologique, Thèse méd. (1889-1890), n° 216, Paris, Lefrançois, 1890.

954

Paul Janet, Notes et souvenirs, Paris, Gauthier-Villars, 1933.

955

Ces détails sont empruntés à l’article de madame Hélène Pichon-Janet, « Pierre Janet – Quelques notes sur sa vie », L’Évolution psychiatrique, n” 3 (1950), p. 345-364.

956

Jules Lemaître, « L’esprit normalien », Le Centenaire de l’École normale supérieure, 1795-1895, Paris, Hachette, 1895, p. 566-571.

957

Le professeur Martin, de l’École normale supérieure, qui a bien voulu nous donner accès aux archives de l’École et rechercher le dossier de Pierre Janet, n’y a trouvé que deux documents : la demande d’inscription de Janet, en date du 1er février 1879, et l’autorisation de son père.

958

Bersot était aussi l’auteur d’un livre, Mesmer et le magnétisme animal (Paris, Hachette, 1852) qui venait juste d’être réédité (dans une édition augmentée) en 1879, et qui peut avoir attiré l’attention du jeune Pierre Janet sur l’histoire du magnétisme animal.

959

Ces détails sont extraits du dossier de Pierre Janet aux archives de la faculté de médecine de Paris.

960

Dominique Parodi, « Pierre Janet » (nécrologie), Association amicale de secours des anciens élèves de l’École normale supérieure, 1948, p. 27-30.

961

En 1888, une nouvelle loi imposa une année de service militaire obligatoire aux normaliens. Voir André Lalande, « L’instruction militaire à l’école », Le Centenaire de l’École normale supérieure, op. cit., p. 544-551.

962

L’auteur est redevable de ces détails à monsieur J. Dupré, proviseur du lycée Jean-Giraudoux à Châteauroux.

963

15. Le Fondement du droit de propriété. Conférence de M. Pierre Janet, Ligue française de l’enseignement, cercle de Châteauroux, Châteauroux, Imprimerie Gablin, 1883. La Bibliothèque nationale de Paris possède un des très rares exemplaires du texte de la conférence.

964

Monsieur Alekan, proviseur du lycée du Havre, a communiqué à l’auteur une photocopie de ce discours qui a été publié dans le « palmarès » du lycée en 1884.

965

Nicolas Malebranche, De la recherche de la vérité, édité par Pierre Janet, Paris, Alcan, 1886, livre II.

966

Pierre Janet, « Psychological Autobiography », in Cari Murchinson, A History of Psy-chology in Autobiography, Worcester, Mass., Clark University Press, 1930,1, p. 123-133.

967

Pierre Janet, « Note sur quelques phénomènes de somnambulisme », Bulletin de la Société de psychologie physiologique, I (1885), p. 24-32.

968

J. Ochorowicz, De la suggestion mentale, Paris, Doin, 1887, p. 118.

969

Le Passe-Temps du Havre et Le Carillon ne font aucune allusion à ces expériences. Monsieur A. Lecrocq, archiviste-chef du Havre, qui a été assez aimable pour parcourir les quotidiens du Havre de l’époque, nous a fait savoir qu’il n’y avait trouvé aucune allusion à ces expériences.

970

Pierre Janet, Baco Verulamius alchemicis philosophis quid debuerit, Angers, Imprimerie Burdin, 1889.

971

Ces détails sont empruntés à un discours d’Edmond Faral prononcé au cours de la séance commémorative de la Sorbonne, le 22 juin 1939. Voir Le Centenaire de Théodule Ribot et Jubilé de la psychologie scientifique française, Agen, Imprimerie moderne, 1939.

972

Paul Janet a présenté ses objections et ses critiques à l’égard de L’Automatisme psychologique dans ses Principes de métaphysique et de psychologie, Paris, Delagrave, 1897, II, p. 556-572.

973

Premier Congrès international de l 'hypnotisme expérimental et thérapeutique, comptes rendus publiés par Edgar Bérillon, Paris, Doin, 1890.

974

Discours de M. Pierre Janet à la distribution des prix du collège Rollin (30 juillet 1892), Paris, Chaix, 1892.

975

L’auteur exprime toute sa reconnaissance au Dr Hahn, conservateur de la bibliothèque et archiviste de la faculté de médecine de Paris, pour lui avoir fourni la photocopie du dossier complet de Pierre Janet.

976

Pierre Janet, « Kyste parasitaire du cerveau », Archives générales de médecine, T série, XXVni (1891) (II), p. 464-472.

977

Pierre Janet, « Étude sur quelques cas d’amnésie antérograde dans la maladie de la désagrégation psychologique », International Congress of Experimental Psychology, Second Session, London, 1892, Londres, William and Norgate, 1892, p. 26-30.

978

H n’a pas été possible, jusqu’ici, de trouver une liste des sujets traités par Janet à la Sorbonne et au Collège de France pendant ces années.

979

« Réunion constitutive de l’Institut psychique », Bulletin de l’Institut psychique international, I (1900), p. 13-21.

980

Nous avons pris ces détails dans le dossier de Pierre Janet aux archives du Collège de France.

981

Tel fut le cas d’Ernest Jones, comme il le raconte lui-même dans son autobiographie (Free Associations, Londres, Hogarth Press, 1959, p. 175).

982

« The Relationships of Abnormal Psychology », International Congress of Art and Science, Universal Exposition, St. Louis (1904), V, Howard J. Rogers éd., Boston, 1906, p. 737-753.

983

Ces leçons ont été publiées dans un volume intitulé The Major Symptoms ofHysteria, Londres, Macmillan Co., 1907.

984

Dans l’esprit de Pierre Janet, ce terme faisait sans aucun doute référence à Auguste Comte et à ses trois stades par lesquels aurait passé l’interprétation humaine de la nature : le stade « théologique » où les phénomènes naturels étaient expliqués par l’intervention de dieux ou d’esprits, le stade « métaphysique » où l’on recourait à des concepts abstraits fictifs, et le stade « scientifique » où l’on s’appuie sur les seules données expérimentales pour aboutir à la formulation de lois générales.

985

Pierre Janet, « Valeur de la psycho-analyse de Freud », Revue de psychothérapie et de psychologie appliquée, XXIX (1915), p. 82-83.

986

Walter M. Horton, « The Origin and Psychological Function of Religion according to Pierre Janet », American Journal of Psychology, XXXV (1924), p. 16-52.

987

Ezequiel A. Chavez, Le Docteur Pierre Janet et son œuvre. Discours prononcé dans le grand auditorium de l’Université nationale de Mexico, le 14 août 1925, Publicaciones de la Secretariade Educaciôn publica, Mexico, D.F., Editorial Cultura, 1925.

988

Janet communiqua ses impressions sur l’Argentine dans le Journal des nations américaines, nouvelle série, 1, n” 7 (18 juin 1933).

989

Freud commenta cet incident dans une lettre à Marie Bonaparte dont on trouvera le texte original dans l’édition allemande de Jones, Das Leben und Werk von Sigmund Freud, Berne, Huber, 1962, p. 111,254.

990

E. Minkowski, « A propos des dernières publications de Pierre Janet », Bulletin de psychologie, XIV (novembre 1960), p. 121-127.

991

Cf. Janet, in « Perspectives d’application de la psychologie à l’industrie », Premier Cycle d’étude de psychologie industrielle, fascicule n° 1, Psychologie et travail, Paris, Cégos, 1943, p. 3-8.

992

Pierre Janet, « La psychologie de la conduite », Encyclopédie française, VIII, La Vie mentale (1938), 8” 08-11 à 8° 08-16.

993

Mélanges offerts à Monsieur Pierre Janet par sa famille, ses amis et ses disciples à l’occasion de ses quatre-vingts ans, Paris, D’Artrey, 1939.

994

Le Centenaire de Théodule Ribot et Jubilé de la psychologie scientifique française, op. cit.

995

Ces détails nous ont été aimablement communiqués par le professeur Jean Delay.

996

Pierre Janet, Les Médications psychologiques, Paris, Alcan, 1919,1, p. 280.

997

On prête à Janet l’affirmation que s’il était possible de produire à volonté des crises d’épilepsie, on pourrait traiter de cette façon certains malades. L’auteur n’en a pas retrouvé une formulation aussi nette dans ses œuvres, mais l’idée est implicite dans Les Médications psychologiques, op. cit., II, p. 124.

998

La seule interview donnée par Janet, à notre connaissance, a été publiée par Frédéric Lefèvre ; elle est datée du 17 mars 1928 et a été reprise dans Frédéric Lefèvre, Une heure avec…, 6e série, Paris, Flammarion, 1933, p. 48-57. Ce n’est pas à proprement parler une interview, mais le compte rendu d’une discussion entre Janet et un certain Marcel Jousse à laquelle avait assisté le journaliste.

999

Cari Murchison, A History ofPsychology in Autobiography, op. cit., I, p. 123-133.

1000

Pierre Janet, « Autobiographie psychologique », Les Études philosophiques, nouvelle série, n° 2, avril-juin 1946, p. 81-87.

1001

Max Dessoir, Buch der Erinnerungen, Stuttgart, Enke, 1946, p. 122.

1002

Marcel Prévost, L’Automne d’une femme, Paris, Calmann-Lévy, 1893. Madame Hélène Pichon-Janet nous a confirmé que son père avait effectivement entretenu des relations occasionnelles avec Marcel Prévost.

1003

Walter M. Horton, « The Origin and Psychological Function of Religion according to Pierre Janet », American Journal ofPsychology, XXXV (1924), p. 16-52.

1004

Pierre Janet, L’Évolution psychologique de la personnalité, Paris, Chahine, 1929, p. 332 : « L’amour n’est autre chose qu’une hypothèse transformée en idée fixe. »

1005

Journal de psychologie, V (1908), p. 516-526.

1006

Richard Krafft-Ebing, Psychopathia Sexualis, op. cit. Trad. ff. : Paris, Payot, 1931, p. 4-8.

1007

Pierre Janet, L’Évolution psy hologique de la personnalité, op. cit., p. 328.

1008

L’Évolution psychiatrique, n° 3,1950, p. 344.

1009

Raymond Roussel, Comment j’ai écrit certains de mes livres, Paris, Lemerre, 1935, p. 27,175-183.

1010

Ernest Harms, « Pierre M.F. Janet », American Journal of Psychiatry, CXV (1959), p. 1036-1037.

1011

Fr. Bruno de Jésus-Marie, « A propos de la Madeleine de Pierre Janet », Études car-mélitaines, XVI, n° 1 (1931), p. 20-61.

1012

A l’occasion d’un congrès international à Amsterdam en 1907, sept participants signèrent une pétition en faveur de l’usage de l’espéranto dans les congrès internationaux. Pierre Janet était l’un des signataires. Voir le Compte rendu des travaux du Ier Congrès international de psychiatrie et de neurologie, tenu à Amsterdam en 1907, Amsterdam, J.H. de Bussy, 1908, p. 908.

1013

Pierre Janet, « La tension psychologique, ses degrés, ses oscillations », British Journal of Psychology, Medical Section, I (1920-1921), p. 164 ; « Les souvenirs irréels », Archives de psychologie, XIX (1925), p. 17 ; L’Évolution de la mémoire et la notion du temps, Paris, Maloine, 1928, p. 491 ; L’Évolution psychologique de la personnalité, op. cit., p. 579 ; Les Débuts de l’intelligence, Paris, Flammarion, 1935, p. 166-168 ; « La psychologie de la croyance et le mysticisme », Revue de métaphysique et de morale, XLIII (1936), p. 399 ; « L’acte de la destruction », Revue générale des sciences, LI (1940-1941), p. 145-148.

1014

Henri Bergson, « De la simulation inconsciente dans l’état d’hypnotisme », Revue philosophique, XXII (1886) (H), p. 525-531.

1015

Bergson publia une édition commentée d’extraits du De natura rerum de Lucrèce (1883), et Janet une édition commentée du Livre II de la Recherche de la vérité de Male-branche (1886).

1016

Revue de métaphysique et de morale, XLm (1936), p. 531.

1017

François-Louis Bertrand, Alfred Binet et son œuvre, Paris, Alcan, 1930.

1018

Alfred Binet, « La vie psychique des micro-organismes », Revue philosophique, XXIV (1887) (II), p. 449-489,582-611.

1019

Alfred Binet, La Psychologie du raisonnement, Paris, Alcan, 1886.

1020

Alfred Binet, in Revue philosophique, XXIX (1890) (I), p. 186-200.

1021

Charles Féré et Alfred Binet, Le Magnétisme animal, Paris, Alcan, 1887.

1022

Alfred Binet, L’Étude expérimentale de l’intelligence, Paris, Schleicher, 1903.

1023

Pierre Janet, Manuel du baccalauréat de l’enseignement secondaire classique (philosophie), Paris, Nony, 1894.

1024

Malebranche, De la recherche de la vérité, Pierre Janet éd., Paris, Alcan, 1886, p. 22.

1025

Pierre Janet, « Les actes inconscients et le dédoublement de la personnalité pendant le somnambulisme provoqué », Revue philosophique, XXII (1886) (II), p. 577-592.

1026

Pierre Janet, « L’anesthésie systématisée et la dissociation des phénomènes psychologiques », Revue philosophique, XXIII (1887) (II), p. 449-472.

1027

Pierre Janet, « Les actes inconscients et la mémoire pendant le somnambulisme », Revue philosophique, XXV (1888) (I), p. 238-279.

1028

Prosper Despine, Psychologie naturelle, Paris, Savy, 1868,1, p. 490-491.

1029

Pierre Janet a toujours revendiqué la paternité du mot subconscient. (L’auteur n’a pas trouvé d’exemple d’utilisation de ce mot avant lui.) Il l’avait apparemment créé pour indiquer que son approche psychologique était absolument différente de la conception métaphysique de l’inconscient de von Hartmann, qui était très à la mode à cette époque.

1030

Janet avait parfaitement conscience de la plasticité des phénomènes hystériques. Il signale que trois hystériques, qui présentaient des crises très différentes, finirent par avoir des crises du même type après avoir été réunies dans un même service. Ce service avait ainsi donné naissance à un nouveau type d’hystérie que l’on aurait pu étudier comme une forme naturelle si on en avait ignoré l’origine (L’Automatisme psychologique, Paris, Alcan, 1889, p. 449).

1031

Pierre Janet, L’Automatisme psychologique, op. cit., p. 436-440. Ce fut le second cas de traitement cathartique publié par Janet, le premier étant celui de Lucie, publié en 1886.

1032

Pierre Janet, « Étude sur un cas d’aboulie et d’idées fixes », Revue philosophique, XXXI (1891) (I), p. 258-287, p. 382-407.

1033

J.M. Charcot, « Sur un cas d’amnésie rétro-antérograde probablement d’origine hystérique », Revue de médecine, XII (1892), p. 81-96. (Avec une suite par A. Souques, dans la même revue, la même année et le même volume, p. 267-400,867-881.)

1034

Pierre Janet, « Étude sur un cas d’amnésie antérograde dans la maladie de la désagrégation psychologique », International Congress of Experimental Psychology, London, 1892, Londres, Williams and Norgate, 1892, p. 26-30.

1035

Pierre Janet, « L’amnésie continue », Revue générale des sciences, IV (1893), p. 167-179.

1036

J.M. Charcot, Clinique des maladies du système nerveux, Georges Guinon éd., Paris, Progrès médical et Alcan, 1893, H, p. 266-288.

1037

Pierre Janet, « Histoire d’une idée fixe », Revue philosophique, XXXVII (1894) (I),

p. 121-168.

1038

Pierre Janet, « Un cas de possession et l’exorcisme moderne », Bulletin de l’Université de Lyon, VIE (1894), p. 41-57. Pierre Janet avait déjà résumé l’histoire de ce malade dans sa thèse de médecine, Contribution à l’étude des accidents mentaux chez les hystériques, Paris, Rueff, 1893, p. 252-257.

1039

Dans sa préface à Névroses et idées fixes, Janet signale qu’Achille était toujours en bonne santé sept ans après la guérison.

1040

Pierre Janet, « L’amnésie et la dissociation des souvenirs », Journal de psychologie, I (1904), p. 28-37.

1041

Pierre Janet, « L’insomnie par idée fixe subconsciente », Presse médicale, V (1897) (H), p. 41-44.

1042

Pierre Janet, « Note sur quelques spasmes des muscles du tronc chez les hystériques », La France médicale et Paris médical, XLII (1895), p. 769-776.

1043

L’analyse psychologique de Janet comportait dès le début des indications thérapeutiques, mais avant d’avoir entrepris ses études médicales Janet ne pouvait pas insister sur cet aspect de son œuvre.

1044

Pierre Janet, « Sur la divination par les miroirs et les hallucinations subconscientes », Bulletin de l’Université de Lyon, XI (juillet 1897), p. 261-274.

1045

Raymond et Janet, « Les délires ambulatoires ou les fugues », Gazette des hôpitaux, LXVni (1895), p. 754-762.

1046

Dans son article intitulé « L’anesthésie hystérique » (Archives de neurologie, XXTV, 1892, p. 29-55), Janet signale le phénomène « d’électrisation imaginaire » qu’il avait observé en 1887 à l’hôpital du Havre. En soumettant un malade atteint de paralysie hystérique à un traitement électrique, il s’émerveillait de voir à quel point le malade réagissait favorablement au contact de l’électrode, jusqu’à ce qu’il s’aperçoive soudain qu’il avait oublié d’établir le contact.

1047

« L’influence somnambulique et le besoin de direction », III. Intemationaler Congressfür Psychologie, vont 4. bis 7. August 1896, Munich, J.F. Lehmann, 1897, p. 143-145.

1048

Pierre Janet, « L’influence somnambulique et le besoin de direction », Revue philosophique, XLIII (1897) (I), p. 113-143 ; Névroses et idées fixes, Paris, Alcan, 1898, II, p. 423-480.

1049

Ainsi dans un compte rendu de la thèse de médecine de Janet, in Mind, nouvelle série, H (1893), p. 403.

1050

Pierre Janet, Névroses et idées fixes, op. cit.

1051

Pierre Janet, Les Obsessions et la psychasthénie, 2 vol., Paris, Alcan, 1903.

1052

Pierre Janet, Les Névroses, Paris, Flammarion, 1909.

1053

Pierre Janet, Contribution à l’étude des accidents mentaux chez les hystériques, op. cit.

1054

Pierre Janet, « Traitement psychologique de l’hystérie », in Traité de thérapeutique appliquée (dir. Albert Robin), fascicule XV, H' partie, Paris, Rueff, 1898, p. 140-216.

1055

Pierre Janet, « Quelques définitions récentes de l’hystérie », Archives de neurologie, XXV (1893), p. 417-438 ; XXVI, p. 1-29.

1056

Ibid.

1057

Henri Bergson, Matière et Mémoire, Paris, Alcan, 1896, p. 119.

1058

Pierre Janet, Les Obsessions et la psychasthénie, op. cit., I, p. 491.

1059

Ibid., I, p. 505.

1060

Pierre Janet, « Un cas de délire systématisé dans la paralysie générale », Journal de psy chologie, III (1906), p. 329-331. Cf. une étude semblable, S. Ferenzci et S. Hollos, Zur Psychoanalyse der paralytischen Geistesstôrung, Vienne, Intemationaler Psychoanalytischer Verlag, 1922.

1061

Il est à peine nécessaire de souligner que la « tension psychologique » dans le sens de Janet n’a rien à voir avec ce que l’on appelle « tension » dans le langage courant, dans le sens d’anxiété ou d’irritation qui, dans la terminologie de Janet, correspondraient au contraire à des états inférieurs de « tension psychologique ».

1062

Pierre Janet, Les Médications psychologiques, op. cit., III, p. 469-470.

1063

Leonhard Schwartz, Neurasthénie : Entstehung, Erklarung und Behandlung der ner-vôsen Zustànde, Bâle, Benno Schwabe, 1951.

1064

Il est difficile de déterminer dans quelle mesure Schwartz a développé les principes de Janet. Schwartz nous a dit qu’il était toujours resté en correspondance avec Janet et qu’il avait discuté avec lui de ces problèmes.

1065

Ils sont décrits en détail dans un cours polycopié ; Pierre Janet, Psychologie expérimentale. Compte rendu du cours de M. Janet, Collège de France, Paris, Chahine, 1926, p. 223-317.

1066

Pierre Janet, La Force et la faiblesse psychologiques, Paris, Maloine, 1930, p. 127-128.

1067

Notons qu’Emst Kreschmer, dans ses Psychotherapeutische Studien (Stuttgart, Thieme, 1949, p. 198), soulignait que « la mise au jour et la liquidation pleine et entière des conflits actuels est l’alpha et l’oméga de toute thérapie des névroses ».

1068

Leonhard Schwartz, « Berufstatigkeit und Nervositat », Schweizerische Zeitschrift fur Hygiene, n° 4 (1929).

1069

Qu’on nous permette ici une note personnelle : un malade très intelligent, à sa sortie d’un épisode de schizophrénie aiguë, raconta à l’auteur l’histoire de sa maladie et ajouta : « Docteur, vous ne devriez jamais congédier un malade sans lui expliquer sa maladie. » Bien sûr, quand un malade quitte un hôpital psychiatrique, l’interne « terminera » son observation, mais trop souvent personne ne songe à aider le malade à faire un acte de terminaison par rapport à la maladie qu’il a traversée.

1070

Hermann Simon, Aktivere Krankenbehandlung in der Irrenanstalt, Berlin et Leipzig, De Gruyter, 1929.

1071

Pierre Janet, « The Psycholeptic Crises », Boston Medical and Surgical Journal, CLU (1905), p. 93-100

1072

Pierre Janet, « L’alcoolisme et la dépression mentale », Revue internationale de sociologie, XXIII (1915), p. 476-485.

1073

Pierre Janet, « La kleptomanie et la dépression mentale », Journal de psychologie, VIII (191 l), p. 97-103.

1074

Pierre Janet, Les Médications psychologiques, op. cit., II, p. 97-98.

1075

Ibid., III, p. 249-197, et La Force et la faiblesse psychologiques, op. cit., p. 179-180.

1076

Voir, par exemple, M.B. Ray, How Never to Be Tired, Indianapolis et New York, Bobbs Merrill Co., 1938. Les conseils donnés dans cet ouvrage sont bien indiqués pour les névrosés hypotoniques, mais sont désastreux pour les asthéniques.

1077

Pierre Janet, Les Médications psychologiques, op. cit., III, p. 414-417.

1078

Pierre Janet, De l’angoisse à l’extase, Paris, Alcan, 1926,1, p. 210-234.

1079

Pierre Janet, Les Débuts de l’intelligence, op. cit., p. 44-45.

1080

L’exposé le plus complet du système de Pierre Janet se trouve dans son article « La psychologie de la conduite », in Encyclopédie française, VIII (1938), 8° 08-11 à 8° 08-16.

1081

Leonhard Schwartz, Die Neurosen und die dynamische Psychologie von Pierre Janet, Bâle, Benno Schwabe, 1950.1. Meyerson, « Janet et la théorie des tendances », Journal de psychologie, XL (1947), p. 5-19.

1082

Pierre Janet, L’Amour et la haine, Paris, Maloine, 1937.

1083

Pierre Janet, Les Débuts de l’intelligence, op. cit. ; L’Intelligence avant le langage, Paris, Flammarion, 1936.

1084

Janet ignorait, semble-t-il, que cette théorie du langage avait déjà été proposée par Heymann Steinthal, Einleitung in die Psychologie der Sprachwissenschaft, 2e éd., Berlin, Diimmler, 1881, p. 372-374.

1085

Pierre Janet, « Le langage inconsistant », Theoria, III (1937), p. 57-71.

1086

Pierre Janet, La Pensée intérieure et ses troubles, op. cit.

1087

Henri Bergson, L’Évolution créatrice, Paris, Alcan, 1907. Gardner Murphy a exprimé des pensées semblables, dans Human Potentialities, New York, Basic Books, 1958.

1088

Walter M. Horton, « The Origin and Psychological Function of Religion According to Pierre Janet », American Journal of Psychology, XXV (1924), p. 16-52.

1089

Pierre Janet, « Un cas du phénomène des apports », Bulletin de l’Institut psychologique international, I (1900-1901), p. 329-335. Voir aussi la préface de Janet à J. Grasset, Le Spiritisme devant la science, Montpellier et Paris, 1904, p. vii-xxix.

1090

Janet prenait le plus grand soin à déguiser les noms et les lieux relatifs à la vie de Madeleine quand il parlait d’elle. Les détails biographiques que nous donnons ici sont empruntés au récit, sans doute plus exact, donné par Bruno de Jésus-Marie, « A propos de la Madeleine de Pierre Janet », loc. cit.

1091

Pierre Janet, « Le spiritisme contemporain », Revue philosophique (1892) (I), p. 413-442.

1092

Pierre Janet, « La psychologie de la croyance et le mysticisme », Revue de métaphysique et de morale, XLIII (1936), p. 327-358,507-532 ; XLIV (1937), p. 369-410.

1093

Pierre Janet, L’Automatisme psychologique, op. cit., p. 118-119.

1094

Ibid., p. 466-467.

1095

Alfred Fouillée, Critique des systèmes de morale contemporaine, 4' éd., Paris, Alcan, 1883, p. 281-317.

1096

Jean-Marie Guyau, L’Irreligion de l’avenir. Étude sociologique, Paris, Alcan, 1887.

1097

Dans le Manuel du baccalauréat de Pierre Janet, Henri Piéron et Charles Lalo, le chapitre sur l’histoire de la philosophie (p. 329-367) est de Pierre Janet (Paris, Vuibert, 1925).

1098

Voir Paul Janet, Les Maîtres de la pensée moderne, Paris, Calmann-Lévy, 1888, p. 363-403. André Cresson, Maine de Biran, sa vie, son œuvre, Paris, PUF, 1950. Et le numéro spécial du Bulletin de la Société française de philosophie, vol. XXIV (1924) consacré à Maine de Biran.

1099

Henri Delacroix, « Maine de Biran et l’École médico-psychologique », Bulletin de la Société française de philosophie, XXIV (1924), p. 51-63.

1100

156. William James, « The Energies of Man », The American Magazine (1907). Réédité dans Mémoires and Studies, New York et Londres, Longmans Green and Co., 1911, p. 229-

1101

1102

Josiah Royce, The World and the Individual, New York, Macmillan, 1901, p. 245-266.

1103

Josiah Royce, Studies ofGood and Evil, New York, Appleton, 1898, p. 169-197.

1104

James Mark Baldwin, Mental Development in the Child and the Race, Methods and Processes, New York, Macmillan, 1895, p. 334-338.

1105

Il est possible que Janet ait eu connaissance de cet aspect des théories de Herbart par un article de Straszewski, « Herbart, sa vie et sa philosophie », Revue philosophique, VH (1879) (I), p. 504-526,645-673.

1106

W. Drabovitch, Fragilité de la liberté et séduction des dictatures. Essai de psychologie sociale, Paris, Mercure de France, 1934.

1107

Ivan Pavlov, « Lettre ouverte à Janet. Les sentiments d’emprise et la phase ultra-paradoxale », Journal de psychologie, XXX (1933), p. 849-854.

1108

Félicitas Kerris, Intégration und Désintégration der Persônlichkeit bei Janet und McDougall, Phil. Diss., Bonn-Würzburg, Richard Mayr,1938.

1109

Voir C.W. Morris, dans son introduction à G.H. Mead, Mind, Self and Society, Chicago, University of Chicago Press, 1934. Trad. franç. : L’Esprit, le Soi et la Société, Paris, PUF, 1963.

1110

David Victoroff, G.H. Mead, sociologue et philosophe, Paris, PUF, 1953, p. 62-63. Victoroff montre que les théories de la pensée réfléchie de Mead et de Janet sont identiques et exprimées dans des termes comparables.

1111

Eugen Bleuler, Dementia Praecox oder Gruppe der Schizophrenien (1911), in G. Aschaffenburg, Handbuch der Psychiatrie, SpeziellerTeil, 4 Abt., I Halfte, p. 52.

1112

Alfred Adler, Über den nervôsen Charakter, Wiesbaden, J.F. Bergmann, 1912, p. 3. Trad. franç. : Le Tempérament nerveux, Paris, Payot, 1926.

1113

Ernest Jones, « The Action of Suggestion in Psychotherapy », Journal of Abnormal Psychology, V (1911), p. 217-288.

1114

Revue philosophique, CL (1960), p. 283-288.

1115

Henri Ey, « La psychopathologie de Pierre Janet et la conception dynamique de la psychiatrie », Mélanges offerts à Monsieur Pierre Janet…, op. cit., p. 87-100.

1116

Jean Delay, « Pierre Janet et la tension psychologique », Psychologie française, V (1960), p. 93-110.

1117

Ernest Jones, « Professer Janet on Psychoanalysis : A Rejoinder », Journal of Abnormal Psychology, IX (1914-1915), p. 400-410.

1118

Madeleine Cavé, L’Œuvre paradoxale de Freud. Essai sur la théorie des névroses, Paris, PUF, 1945.

1119

Benjamin Subercaseaux, Apuntes de Psicologla Comparada, Santiago de Chili, Bardi, 1927.

1120

Leonhard Schwartz, Die Neurosen und die dynamische Psychologie von Pierre Janet, Bâle, Benno Schwabe, 1950.

1121

Le Monde, 18 mars 1947.

1122

Un des éditeurs de Janet, avec qui l’auteur souleva cette question, déclara avec emphase : « Non, monsieur, les œuvres de Janet ne seront jamais rééditées. »

1123

Nous suivons ici la chronologie donnée par Alfred Kasamas, Oesterreichische Chronik, Vienne, Hollinak, 1848.

1124

Gerson Wolf, Die Juden, in Die Vôlker Ôsterreich-Ungams. Ethnographische und Ktd-turhistorische Schilderung, Vienne et Teschen, Karl Prochaska, 1883, vol. VII.

1125

Hans Tietze, Die Juden Wiens. Geschichte-Wirtschaft-Kultur, Leipzig et Vienne, E.P. Tal, 1933.

1126

Adolf Zemlinsky, Geschichte der Türkisch-Israelitischen Gemeinde zu Wien, Vienne, M. Papo, 1888.

1127

Sigmund Mayer, Ein Jüdischer Kaufmann, 1831 bis 1911. Lebenserinnerungen von Sigmund Mayer, Leipzig, Duncker und Humblot, 1911.

1128

M. Vishnitzer, The Memoirs ofBer of Bolechow (1723-1805), Londres, Oxford Univer-sity Press, 1922.

1129

Sigmund Mayer, Ein Jüdischer Kaufmann, 1831 bis 1911. Lebenserinnerungen von Sigmund Mayer, op. cit.

1130

Heymann Steinthal, ÜberJuden und Judentum. Vortrüge und Aufsatze, G. Karpeles éd., Berlin, M. Poppelauer, 1906.

1131

Josef Breuer, Curriculum Vitae, in Hans Mayer, Dr. Josef Breuer, 1842-1925, Nachruf, 23. Juni 1925 (nd), p. 9-24.

1132

Sigmund Freud, Traumdeutung, Leipzig et Vienne, Deuticke, 1900, p. 135. Trad. fr. : L’Interprétation des rêves, nouvelle édition augmentée et révisée par Denise Berger, Paris, PUF, 1971, p. 175.

1133

Hans Tietze, Die Juden Wiens. Geschichte-Wirtschaft-Kultur, op. cit., p. 231.

1134

Max Grünwald, Vienna, Philadelphie, Jewish Publication Society of America, 1936, p. 518-523.

1135

Ce fut le cas, par exemple, de Stefan Zweig, Die Welt von Gestem (1944), Stockholm, Fischer, 1958, et d’Otto Lubarsch, Ein bewegtes Gelehrtenleben, Berlin, J. Springer, 1931.

1136

Lettre au président de la Kadimah, signée Josef Breuer, stirpe Judaeus, natione Ger-manus (Josef Breuer, juif d’origine, allemand de nationalité). L’auteur est très obligé à madame Kâthe Breuer qui lui a montré cette lettre et lui a permis de la citer.

1137

Renée Gicklhom, F. Kalivoda, J. Sajner, « Nové archîvî nâlezy o dêtstvl Sigmunda Freuda v. Prîbore », Ceskoslovenskâ Psychiatria, LXIII (1967), p. 131-136. R. Gicklhom et J. Sajner, « The Freiberg Period of the Freud Family », Journal of the History ofMedicine, XXIV (1969), p. 37-43.

1138

L’article de Willy Aron, « Notes on Sigmund Freud’s Ancestry and Jewish Contacts », Yivo Annual of Jewish Social Sciences, XI (1956-1957), p. 286-295, reproduit le certificat de mariage des parents de Freud.

1139

La chronologie de la vie de Jacob Freud est incertaine. Il est censé avoir eu 29 ans en 1844 et s’être marié à 17. Il serait donc né en 1815 et se serait marié une première fois en 1832. Mais on dit qu’Emanuel avait 21 ans en 1852, ce qui situerait sa naissance en 1831. Dans ce cas, son père aurait eu 16 ans à sa naissance.

1140

Renée Gicklhom, « Eine Episode aus Freuds Mittelschulzeit », Unsere Heimat, XXXVI (1965), p. 18-24 (voir note p. 23).

1141

Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, Paris, PUF, 1970,1, p. 19,67.

1142

Siegfried Bemfeld, « Sigmund Freud, M.D., 1882-1885 », International Journal of Psychoanalysis, XXXII (1951), p. 207.

1143

Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, op. cit., I, 8-9.

1144

Ernest Simon, Sigmund Freud, the Jew, Léo Baeck Institute Year-Book, Il (1957), p. 270-305.

1145

Sigmund Freud, « Selbstdarstellung », dans L.R. Grote, Die Medizin der Gegenwart in Selbstdarstellung, Leipzig, Meiner, 1925, IV, p. 1-52. (Avec un post-scriptum dans la seconde édition de 1935.) Trad. franç. : Ma vie et la psychanalyse, Paris, Gallimard, 1950. (Trad. angl. : Standard Edition, XX, p. 1-1 A. Toutes les références à la Standard Edition sont données selon James Strachey, trad., The Standard Edition of the Complété Psychological Works of Sigmund Freud, Londres, Hogarth Press, 1953.)

1146

Sigmund Freud-Wilhelm Fliess, Aus den Anfàngen der Psychoanalyse ; Briefe an Wilhelm Fliess, Abhandlungen und Notizen aus den Jahren 1887-1902, Londres, Imago, 1954. Trad. franç. : La Naissance de la psychanalyse, Paris, PUF, 1956.

1147

Sigmund Freud-Ernst Pfister, Briefe (1909-1939), Francfort-sur-le-Main, S. Fischer, 1963. Trad. franç. : Correspondance avec le pasteur Pfister (1909-1939), Paris, Gallimard, 1966.

1148

Sigmund Freud-Karl Abraham, Briefe (1907-1926), Francfort-sur-le-Main, S. Fischer,

1965. Trad. franç. : Paris, Gallimard, 1969.

1149

Sigmund Freud-Lou Andreas-Salomé, Briefwechsel, Francfort-sur-le-Main, S. Fischer,

1966. Trad. franç. : Paris, Gallimard, 1970.

1150

Sigmund Freud, Briefe (1873-1939), Francfort-sur-le-Main, S. Fischer, 1960. Trad. franç. : Correspondance (1873-1939), Paris, Gallimard, 1966.

1151

Martin Freud, Glory Reflected, Londres, August L. Robertson, 1957.

1152

Siegfried et Suzanne Bemfeld, « Freud’s Early Childhood », Bulletin ofMenninger Cli-nic, VIII (1944), p. 107-114.

1153

Siegfried Bemfeld, « Sigmund Freud, M.D. », International Journal ofPsychoanalysis, XXXII (1951), p. 204-217.

1154

Siegfried Bemfeld, « Freud’s Scientific Beginnings », American Imago, VI (1949), p. 165-196.

1155

Siegfried Bemfeld, « Freud’s Studies on Cocaine, 1884-1887 », Journal of the American Psychoanalytic Association, I (1953), p. 581-613.

1156

Siegfried et Suzanne Bemfeld, « Freud’s First Year in Practice, 1886-1887 », Bulletin ofthe Menninger Clinic, XVI (1952), p. 37-49.

1157

Josef et Renée Gicklhom, Sigmund Freud’s akademische Laufbahn im Lichte der Dokumente, Vienne, Urban und Schwarzenberg, 1960.

1158

Renée Gicklhom, Der Wagner-Jauregg « Prozess » (inédit).

1159

K.R. Eissler, Sigmund Freud und die Wiener Universitat, Berne et Stuttgart, Hans Huber, 1966.

1160

Maria Dorer, Historische Grundlagen der Psychoanalyse, Leipzig, F. Meiner, 1932.

1161

Ola Andersson, Studies in the Prehistory of Psychoanalysis, Stockholm, Svenka Bok-forlaget, 1962.

1162

Fritz Wittels, Sigmund Freud. Der Mann, die Lehre, die Schule, Leipzig, E.P. Tal, 1924.

1163

Helen Walker Puner, Freud : His Life and His Mind, New York, Howell and Soskin, 1947.

1164

Hanns Sachs, Freud, Master and Friend, Cambridge, Harvard University Press, 1945.

1165

Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, 3 vol., Paris, PUF, 1958, 1961, 1969.

1166

On ignore pourquoi son prénom fut changé en celui de Sigmund.

1167

Willy Aron, « Notes on Sigmund Freud’s Ancestry and Jewish Contacts », YivoAnnual ofJewish Social Sciences, XI (1956-1957), p. 286-295.

1168

Le mot Mai était écrit selon l’ancienne orthographe May, au lieu de Mai, si bien qu’il était facile de le confondre avec Marz (mars).

1169

Renée Gicklhorn nous a signalé que, selon les registres de la ville, Jacob Freud habitait en 1860 au 114 de la Weissgàrbergasse, en 1864, au 5 de la Pillersdorfgasse, en 1865 au 1 de la Pfeffergasse, en 1872 au 5 de la Pfeffergasse. Nous ignorons à quelle date il déménagea dans la Kaiser-Josefstrasse.

1170

Sigmund Freud, L’Interprétation des rêves, op. cit., p. 187. Standard Edition, IV,

p. 211-212.

1171

Renée Gicklhom, « Eine Episode aus S. Freuds Mittelschulzeit », Unsere Heimat, XXXVI (1965), p. 18-24.

1172

Judith Bemays-Heller, « Freud’s Mother and Father », Commentary, XXI (1956), p. 418-421.

1173

Heinz Stanescu, « Unbekannte Briefe des jungen Sigmund Freud an einen Rumânischen Freund », N eue Literatur, Zeitschrift des Schriftstellerverbandes der RVD, XVI, n° 3 (juin 1965), p. 123-129.

1174

Ce poème célèbre, imitation d’un hymne orphique, fut inclus dans les œuvres complètes de Goethe ; on y voyait une œuvre de jeunesse. Des recherches récentes ont cependant montré que son véritable auteur était Georg Christoph Tobler (1757-1812), jeune poète suisse qui l’avait envoyé à Goethe. Voir Rudolph Pestalozzi, « Sigmund Freuds Berufswahl », N eue Zür-cherZeitung, Femausgabe 179 (1er juillet 1956).

1175

Siegfried Bemfeld, « Sigmund Freud, M.D. », International Journal ofPsychoanalysis, XXXII (1951), p. 204-217. (La liste complète des cours auxquels fut inscrit Freud figure p. 216-217.)

1176

Moritz Benedikt, Aus meinem Leben. Erinnerungen und Erôrterungen, Vienne, Cari Konegen, 1906, p. 60-62.

1177

Voir chap. v, p. 293.

1178

Il n’y eut jamais d’« école de Helmholtz » dans le sens où l’entend Siegfried Bemfeld. Il est regrettable que cette conception erronée ait été acceptée sans critique par tant d’historiens.

1179

K.E. Rotschuh, Geschichte der Physiologie, Berlin, Springer-Verlag, 1953, p. 139-141.

1180

Ema Lesky, Die Wiener medizinische Schule im 19. Jahrhundert, Graz, Verlag Bôhlau, 1965, p. 535-537.

1181

Josef Breuer, Curriculum Vitae, in Hans Mayer, Dr. Josef Breuer, 1842-1925, op. cit.

1182

Léopold Breuer, Leitfaden beim Religionsunterrichte der Israelitischen Jugend, 2. umgearbeitete Auflage, Vienne, Klopfsen und Eurich, 1855.

1183

D’après sa lettre à la Kadimah (1894). (Avec l’aimable autorisation de madame Kâthe Breuer.)

1184

Ces détails nous ont été communiqués par madame Kâthe Breuer.

1185

Une copie de cette correspondance est en possession de madame Kathe Breuer qui a bien voulu nous en permettre la lecture.

1186

Rudolf Steiner, Mein Lebensgang, Domach, Philos. Anthropos. Verlag, 1925, p. 134-135.

1187

A. de Kleyn, « Josef Breuer (1842-1925) », Acta Otolaryngologica, X (1926), p. 167-171.

1188

Voir chapitre 10, p. 000. L’auteur remercie madame Kathe Breuer de lui avoir montré les documents de la Breuer-Stiftung, et le petit-fils de Josef Breuer, George Bryant, de Vancouver, qui lui a communiqué d’autres détails.

1189

John Stuart Mill, Gesammelte Werke, Autorisierte Übersetzung unter Redaktion von Prof. Dr. Theodor Gompertz, XII. Übersetzung von Siegmund (sic) Freud, Leipzig, Fües’s Verlag, 1880.

1190

Emest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, op. cit., chap. 7.

1191

Aucune enquête documentaire n’a été menée jusqu’ici dans les archives de l’Hôpital général de Vienne. Nous suivons Jones qui s’appuie sur les lettres de Freud à sa fiancée.

1192

Ema Lesky, Die Wiener Medizinische Schule im 19. Jahrhundert, Graz et Cologne, Verlag Hermann Bôhlaus, 1965, p. 373-379.

1193

Bernard Sachs, Bamay Sachs (1858-1944), New York, édition privée, 1949, p. 55.

1194

Auguste Forel, Rückblick aufmein Leben, Zurich, Europa-Verlag, 1935, p. 64.

1195

Theodor Meynert, Gedichte, Vienne et Leipzig, Braumüller, 1905.

1196

Dora Stockert-Meynert, Theodor Meynert und seine Zeit, Vienne et Leipzig, Osterrei-chischer Bundesverlag, 1930.

1197

Theodor Aschenbrandt, « Die physiologische Wirkung und Bedeutung des Cocain ins-besondere auf den menschlichen Organismus », Deutsche medizinische Wochenschrift, EX (1883), p. 730-732.

1198

Sigmund Freud, « Über Coca », Centralblatt fur die Gesamte Thérapie, II (1884), p. 289-314.

1199

Karl Koller, « Vorlâufige Mitteilung über locale Anâsthesierung am Auge », Klinische MonatsblatterfürAugenheilkunde, XXII (1884), p. 60-63.

1200

Sigmund Freud, « Beitrag zur Kenntnis der Cocawirkung », Wiener medizinische Wochenschrift, XXXV (1885), p. 129-133.

1201

Albrecht Erlenmeyer, « Uber die Wirkung des Cocain bei Morphiumentziehung », Zen-tralblattfür Nervenheilkinde, VIII (1885), p. 289-299.

1202

Sigmund Freud, « Über den Ursprung des Nervus acusticus », Monatsschriftfür Ohren-heilkunde, Neue Folge, XX (1886), p. 245-251,277-282.

1203

Dans L’Interprétation des rêves, Freud dit que Paris fut pendant plusieurs années le but d’un de ses rêves et que la joie qu’il éprouva en mettant le pied sur le pavé de Paris lui parut une garantie de la réalisation d’autres vœux, (op. cit., p. 173 ; Standard Edition, IV, p. 195).

1204

Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, op. cit., I, p. 228 ss.

1205

Ce document a été publié dans le livre de Josef et Renée Gicklhom, Sigmund Freuds akademische Laufbahn im Lichte der Dokumente, Vienne-Innsbruck, Urban et Schwarzen-berg, 1960, p. 82-89.

1206

Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, op. cit., I, p. 253.

1207

Albrecht Erlenmeyer, « Über Cocainsucht », Deutsche Medizinalzeitung, VII (1886), p. 672-675.

1208

Jean Martin Charcot, N eue Vorlesungen über die Krankheiten des Nervensystems, ins-besondere der Hystérie, Übers. von Sigmund Freud, Leipzig et Vienne, Tœplitz und Keuticke, 1886.

1209

Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, op. cit., I, p. 213-214.

1210

Voir chap. vu, p. 483.

1211

Renée Gicklhom, « Das erste ôffentliche Kinder-Krankem-Institut in Wien », Unsere Heimat, XXX (1959), p. 146-157.

1212

Ema Lesky, Die Wiener medizinische Schule im 19 Jahrhundert, Graz, Bôhlau, 1965, passim. Erich Menninger-Lerchenthal, « Jubilaum der Gesellschaft der Aerzte in Wien », Osterreichische Aerziezeitung (1964).

1213

Burghard Breitner, H and an zwei Pliigen, Innsbruck, Inn.-Verlag, (n.d.), p. 222-224.

1214

Herbert Page, Injuries of the Spine and Spinal Chord without Apparent Mechanical Lésions, and Nervous Shock, Londres, Churchill, 1882.

1215

G.L. Walton, « Case of Typical Hysterical Hemianesthesia in a Man Following Injury », Archives ofMedicine, X (1883), p. 88-95 ; « Case of Hysterical Hemianaesthesia. Convulsions and Motor Paralysis Brought on by a Fall », Boston Medical and Surgical Journal, CXI (1884), p. 558-559.

1216

James J. Putnam, « Recent Investigations into the Pathology of Socalled Concussion of the Spine », Boston Medical and Surgical Journal, CIX (1883), p. 217-220.

1217

R. Thomsen et H. Oppenheim, « Über das Vorkommen und die Bedeutung der Senso-rischen Anasthesie bei Erkrankungen des Zentralen Nervensystems », Archiv fur Psychiatrie, XV (1884), p. 559-583 ; 633-680 ; 656-667.

1218

Josef et Renée Gicklhom, Sigmund Freud’s akademische Laufbahn, op. cit., p. 82-89.

1219

Anzeiger der K.K. Gesellsschaft der Aerzte in Wien (1886), n° 25, p. 149-152.

1220

Allgemeine Wiener Medizinische Zeitung, XXXI (1886), p. 505-507. Wiener Medizinische Wochenschrift, XXXVI (1886), p. 1445-1447. Münchner Medizinische Wochenschrift, XXXIII (1886), p. 1445-1447. Wiener Medizinische Presse, XXVII (1886), p. 1407-1409 (compte rendu détaillé par Arthur Schnitzler). Wiener Medizinische Blatter, IX (1886), p. 1292-1293.

1221

Moritz Benedikt, Elektrotherapie, Vienne, Tendler und Co., 1868, p. 413-445.

1222

Moriz Rosenthal, Klinik der Nervenkrankheiten (1870), 2. Aufl., Stuttgart, Enke, 1875, p. 466-467.

1223

Dora Stockert-Meynert, Theodor Meynert und seine Zeit, Vienne et Leipzig, Ôsterrei-chischer Bundésverlag, 1930 (reproduit une lettre très flatteuse de Charcot à Meynert et évoque une visite de Meynert à Charcot en 1892).

1224

Paul Richer, Études cliniques sur l’hystéro-épilepsie ou grande hystérie, Paris, Dela-haye et Lecrosnier, 1881, p. 258.

1225

Laquer, in Neurologisches Zentralblatt, VI (1887), p. 429-432.

1226

A.V. Luzenberger (Assistent an der Psychiatrischen Klinik des Hofrathes, Professor Meynert in Wien),« Über einen Fall von Dyschromatopsie bei einem hysterischen Manne », Wiener Medizinische Blatter, IX (16 septembre 1886), p. 1113-1126.

1227

Bamberger avait été un des quatre membres du jury qui avaient accordé à Freud cette allocation d’études qui devait lui permettre d’aller à Paris. Freud avait travaillé trois ans dans le laboratoire de Meynert. L’année précédente, il avait remplacé pendant trois semaines un médecin de la clinique de Leidesdorf.

1228

Sigmund Freud, « Beitrâge zur Kasuistik der Hystérie. I. Beobachtung einer hochgra-digen Hemianaesthesie bei einem hysterischen Manne », Wiener Medizinische Wochenschrift, XXXVI (1886), p. 1633-1638. Standard Edition, I, p. 25-31.

1229

C’est ce qu’a montré K. Sablik en s’appuyant sur ses recherches dans les archives de la Société, « Sigmund Freud und die Gesellschaft der Aerzte in Wien », Wiener Klinische Wochenschrift, LXXX (1968).

1230

Arthur Schnitzler, analyse du livre de Charcot sur les maladies du système nerveux, traduit par Freud, Internationale Klinische Rundschau, I (1887), 19-20.

1231

L’adjectif geistreich, qui signifie littéralement « plein d’esprit », peut comporter parfois une nuance ironique quand il est appliqué à un homme de science, indiquant qu’il a plus d’imagination que de sens critique.

1232

Voir Georges Gilles de La Tourette, Traité clinique et thérapeutique de l’hystérie d’après l’enseignement de la Salpêtrière, Paris, Plon, 1901, p. 76-88.

1233

Sigmund Freud, « Bemerkungen liber Cocainsucht und Cocainfurcht », Wiener Medi-zinische Wochenschrift, XXXVII (1887), p. 929-932.

1234

Wiener Medizinische Wochenschrift, XXXVII (1887), p. 138,200-201.

1235

Theodor Meynert, « Beitrag zum Verstandnis der traumatischen Neurose », Wiener Klinische Wochenschrift (1889), p. 489-502.

1236

Renée Gicklhom, « Das erste ôffentliche Kinder-Kranken-Institut in Wien », Unsere Heimat, XXX (1959), p. 146-157.

1237

Nous suivons les dates et l’orthographe des noms telles qu’elles figurent dans la Hei-mat-Rolle de Vienne.

1238

Hippolyte Bernheim, Die Suggestion und ihre Heilwirkung, Übersertzung von Sigmund Freud,'Leipzig et Vienne, Deuticke, 1889.

1239

Hippolyte Bernheim, Neue Studien über Hypnotismus, Suggestion und Psychothérapie, Übersetzung von Sigmund Freud, Vienne et Leipzig, Deuticke, 1892.

1240

Sigmund Freud, « Über Hypnose und Suggestion » (Originalbericht), Internationale Klinische Rundschau, VI (1892), p. 814-818.

1241

Cette traduction existe sous deux formes. Le texte est identique, la seule différence réside dans les titres et les dates : Poliklinische Vortràge von Prof. J.M. Charcot, übersetzt von Sigmund Freud. Mit Zahlreichen Holzschnittent im Text, Leipzig et Vienne, Deuticke, 1892 ; Poliklinische Vortràge von Prof. J.M. Charcot, übersetzt von Sigmund Freud, I Band. Schul-jahr 1887/88. Mit 99 Holzschnitten, Leipzig et Vienne, Deuticke, 1894.

1242

Ludwig Eisenberg, « Das geistige Wien. Künster – und Schriftsellerlexikon », II, Medi-zinisch-naturwisenschaftlicher Teil, Vienne, Daberkow, 1893, p. 132-133.

1243

Voir chap. vn, p. 584.

1244

Max Schur, « Sonie additional “Day Residues” of “The Specimen Dream of Psychoa-nalysis” », in Rudolf M. Loewenstein et al., Psychoanalysis, a General Psychology. Essays in Honor of Heinz Hartmann, New York, International Universities Press, 1966, p. 45-85.

1245

C’est ainsi qu’il le raconte à Fliess peu après. Dans L’Interprétation des rêves, le texte dit : « On vous demande de fermer les yeux ou un œil. »

1246

Edith Buxbaum, « Freud’s Dream Interprétation in the Light of His Letters to Fliess », Bulletin ofihe Menninger Clinic, XV (1951), p. 197-212.

1247

Didier Anzieu, L’Auto-analyse. Son rôle dans la découverte de la psycho-analyse par Freud. Sa fonction en psychanalyse, Paris, PUF, 1959.

1248

H.F. Ellenberger, « La maladie créatrice », Dialogue, Canadian Philosophical Review, lit (1964), p. 25-41.

1249

Voir chap. iv, p. 247.

1250

Voir chap. ix, p. 688-690.

1251

Sigmund Freud, Aus den Anfàngen der Psychoanalyse, op. cit., p. 178. The Origins of Psychoanalysis, op. cit., p. 167. Trad. franç. : La Naissance de la psychanalyse, op. cit., p. 148.

1252

Sigmund Freud, Aus den Anfàngen der Psychoanalyse, op. cit., p. 167. The Origins of Psychoanalysis, op. cit., p. 156.

1253

C.S. Freund, « Über psychische Lahmungen », Neurologisches Zentralblatt, XIV (1895), p. 938-946.

1254

Sigmund Freud, Aus den Anfàngen der Psychoanalyse, op. cit., p. 145. La Naissance de la psychanalyse, op. cit., p. 120. En fait, rien dans l’article de C.S. Freund ne justifie une telle accusation.

1255

C’est ce que montrent certaines expressions comme « meinen Kollegen mm Trotz » (au mépris de mes collègues), dans une lettre du 30 mai 1896, ou quand il se vante de s’être montré « rude » (frech) à leur égard.

1256

Sigmund Freud, « Bruchstück einer Hystérie-Analyse », Monatsschriftfiir Neurologie und Psychiatrie, XVIII (1906), p. 436. (Rappelons que cet article fut écrit en 1901 et publié cinq ans plus tard.) Standard Edition, VII, p. 130-243.

1257

J. von Uexküll, Niegeschaute Welten, Berlin, S. Fischer, 1936, p. 133-145.

1258

Paul Valéry, Autres Rhumbs, in Œuvres, éd. Pléiade, Paris, Gallimard, 1960, H, p. 673.

1259

« Noli foras ire, in te ipsum redi ; in interiore homine habitat veritas », De vera reli-gione, chap. 39, par. 72.

1260

III. Intemationaler Kongress fur Psychologie in München vom 4-7. August 1896, Munich, J.F. Lehmann, 1897, p. 369.

1261

A.W. Van Renterghem, Liébeault en zijne School, Amsterdam, Van Rossen, 1898, p. 133.

1262

Julius Léopold Pagel, Biographisches Lexikon hervorragender Aerzte des neunzehn-ten Jahrhunderts, Berlin, Urban, 1901, p. 545.

1263

C. Tournier, « Essai de classification étiologique des névroses », Archives d’anthropologie criminelle, XV (1900), p. 28-29. Tout au long de sa vie, Tournier rassembla une grande quantité de matériaux, mais ne publia que fort peu.

1264

Voir chap. vn, p. 464.

1265

Jahrbuch fur Psychiatrie und Neurologie, XX (1901), p. 391.

1266

Joseph et Renée Gicklhom, Sigmund Freuds Akademische Laufbahn, op. cit., p. 99.

1267

C’est ce qu’a bien montré Erik H. Erikson, « The Dream Specimen of Psychoanaly-sis », Journal of the American Psychoanalytic Association, Il (1954), p. 5-56.

1268

Pour donner un exemple, Freud raconte qu’il se rendait deux fois par jour dans une maison pour se faire soigner et qu’il lui arrivait de cracher dans l’escalier, au grand mécontentement de la concierge, à qui il répondait que c’était de sa faute parce qu’elle n’avait pas disposé de crachoir. (L’Interprétation des rêves, op. cit., p. 209-210.) Ce détail apparaîtra plutôt grossier au lecteur moderne, mais à cette époque les gens avaient l’habitude de cracher, personne n’y trouvait à redire, et les crachoirs étaient presque aussi nombreux que les cendriers de nos jours : ce comportement n’avait donc rien de choquant.

1269

Cette histoire ne paraît pas pleinement convaincante. Meynert ne niait pas l’existence de l’hystérie masculine, ainsi que le montre la publication de l’article de Luzenberger (voir chap. VII, p. 463). L’hystérie est la maladie par excellence que l’on ne dissimule pas. Les enquêtes de l’auteur auprès des spécialistes autrichiens de l’histoire de la médecine ont révélé leur scepticisme quant à la prétendue « hystérie masculine » de Meynert. En supposant même que Meynert ait pu cacher qu’il souffrait d’hystérie masculine, est-il vraisemblable qu’après tant d’années de violentes polémiques avec Freud il ait convoqué celui-ci à son lit de mort pour lui faire un tel aveu ?

1270

Theodor Gomperz, Traumdeutung und Zauberei, ein Blick aufdas Wesen des Aber-glaubens, Vienne, Karl Gerold’s Sohn, 1866.

1271

Il existait plusieurs synonymes adéquats : Traumauslegung, Interprétation des Traumes, Deutung des Traumes, etc. Traumdeutung faisait penser spontanément à Stemdeu-terei (astrologie).

1272

Virgile, Énéide, VH, v. 312 (Paris, Garnier-Flammarion, 1965).

1273

Sigmund Freud, Aus den Anfàngen der Psychoanalyse, op. cit., p. 260. La Naissance de la psychanalyse, op. cit., p. 217. (Dans la traduction anglaise officielle, The Origins ofPsy-choanalysis, op. cit., p. 244, les termes utilisés par Freud sont atténués.)

1274

Hans Blüher, Werke und Tage. Geschichte eines Denkers, Munich, Paul List, 1953, p. 253.

1275

lise Bry et Alfred H. Rifkin, « Freud and the History of Ideas : Primary Sources, 1886-1910 », Science and Psychoanalysis, V (1962), p. 6-36. Voir aussi chap. x, p. 799-800.

1276

Josef et Renée Gicklhom, Sigmund Freuds akademische Laufbahn im Lichte der Dokumente, Vienne, Urban und Schwarzenberg, 1960.

1277

K.R. Eissler, « Zwei bisher übersehene Dokumente zur akademischen Laufbahn Sigmund Freuds », Wiener klinische Wochenschrift, LXXVIÎI (1966), p. 16-19.

1278

K.R. Eissler, Sigmund Freud und die Wiener Universitàt, Berne, Verlag Hans Huber, 1966.

1279

A. Engelbrecht, « Wilhelm Ritter von Hartel », Jahresbericht über die Fortschritte der klassischen Altertumswissenschaft, CXLI (1908), p. 75-107.

1280

Karl Kraus, « Die Fakultât in Liquidation », Die Fackel, V (October 17,1903), n° 144, p. 4-8.

1281

Renée Gicklhom, « Eine mysteriôse Bildaffàre », Wiener Geschichtsblatter, XIII (1958), p. 14-17.

1282

K.R. Eissler, « Kritische Bemerkungen zum Renée Gicklhoms Beitrag : “Eine mysteriôse Bildaffare” », Wiener Geschichtsblatter, Xm (1958), p. 55-60.

1283

Grâce à l’amabilité de madame le professeur Ebenstein, directrice de l’Oesterreichische Galerie, nous avons pu voir ce tableau d’Orlik dans les dépôts du musée. C’est une peinture à l’huile, mesurant 55 sur 37 cm, estimée à environ 100 dollars.

1284

lise Bry et Alfred H. Rifkin, « Freud and the History of Ideas : Primary Sources, 1886-1910 », Science and Psychoanalysis, V (1962), p. 6-36.

1285

Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, op. cit., I, p. 365.

1286

Voirchap. x, p. 821-822.

1287

Nous suivons ici Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, op. cit., ÜI, p. 101

ss.

1288

Thomas Mann, Freud und die Zukunft, Vienne, Bermann-Fischer Verlag, 1936.

1289

Stefan Zweig, « Worte am Sarge Sigmund Freuds », Erbe und Zukunft, II (1947),

p. 101-102.

1290

Anna Freud Bemays, « My Brother, Sigmund Freud », American Mercury, LI (1940), p. 335-342.

1291

Renée Gicklhom, « Eine Episode aus Sigmund Freuds Mittelschulzeit », Unsere Hei-mat, XXXVI (1965), p. 18-24.

1292

René Laforgue, « Ein Bild von Freud », Zeitschrift fur Psychothérapie und Medizinische Psychologie, IV (1954), p. 210-217.

1293

Martin Freud, Glory Reflected. Sigmund Freud. Man and Father, Londres, Angus and Robertson, 1957.

1294

Ce document a été découvert dans les archives du ministère autrichien de la Guerre par madame le professeur Renée Gicklhom qui a bien voulu nous en communiquer une photocopie et nous permettre de l’utiliser ici.

1295

J’ai montré ce document à un ami viennois d’un certain âge, familier des recherches dans les archives, et qui, dans sa jeunesse, avait servi dans l’armée austro-hongroise. Après l’avoir lu attentivement, il me le rendit avec un sourire, disant : « Ceci prouve que Freud était en bons termes avec l’officier qui a rédigé ce rapport. »

1296

Adelbert Albrecht, « Prof. Sigmund Freud. The Eminent Vienna Psycho-Therapeutist Now in America », Boston Evening Transcript (11 septembre 1909), p. 3.

1297

Raymond Recouly, « A Visit to Freud », Outlook, New York, CXXXV (5 septembre 1923), p. 27-29.

1298

Max Eastman, Heroes 1 Hâve Known. Twelve Who Lived Great Lives, New York, Simon and Schuster, 1942, p. 261-273.

1299

André Breton, Les Pas perdus, Paris, Gallimard, 1924, p. 116-117.

1300

H.R. Lenormand, Les Confessions d’un auteur dramatique, 2 vol., Paris, Albin Michel, 1949,1, p. 270-271.

1301

J.H. Schultz, Psychothérapie, Leben und Werk grosser Aerzte, Stuttgart, Hippokrates-Verlag, 1952.

1302

V. von Weizsàcker, Erinnerungen eines Arztes. Natur und Geist, Gôttingen, Vanden-hoeck et Ruprecht, 1954, p. 173-174.

1303

Emil Ludwig, Der entzauberte Freud, Zurich, Karl Posen Verlag, 1946, p. 177-180.

1304

Odette Pannetier, « Visite au professeur Freud. Je me fais psychanalyser », Candide, XIII, n° 645 (23 juillet 1936).

1305

Roy R. Grinker, « Réminiscences of a Personal Contact with Freud », American Journal of Orthopsychiatry, X (1940), p. 850-854.

1306

Hilda Doolittle, « Writings on the Wall », Life and Letters To-day, XLV (1945), p. 67-98,137-154 ; XLVI, p. 72-89,136-151 ; XLVHI, p. 33-45.

1307

Joseph Wortis, Fragments of an Analysis with Freud, New York, Simon and Schuster, 1954.

1308

Bruno Goetz, « Erinnerungen an Sigmund Freud », Neue Schweizer Rundschau, XX, mai 1952, p. 3-11.

1309

C.G. Jung, Notes on the Seminar in Analytical Psychology Conducted by Dr C.G. Jung, (Zurich, March 23-July 6, 1925), arranged by members of the class (dactylographié), Zurich, 1926.

1310

Ainsi, en 1936, il refusa de rencontrer Janet à Vienne, croyant (tout à fait à tort) que celui-ci l’avait insulté en 1913. Autre exemple : son commentaire quand il apprit la mort d’Adler (voir chap. vm, p. 674).

1311

Ernest Jones a parlé de « phobie des voyages » parce que Freud arrivait à la gare une heure avant le départ du train. En fait, c’était ce qu’il y avait de mieux à faire à cette époque où l’on ne pouvait pas réserver sa place.

1312

Les Viennois qui n’aimaient pas Vienne émigraient ; ceux qui l’aimaient prétendaient la haïr, mais restaient sur place. « Le Viennois est un homme qui est mécontent de lui-même, qui hait les Viennois, mais ne peut pas vivre sans eux », disait Hermann Bahr, Wien, Stuttgart, Krabbe, 1906, p. 9. Martin Freud (Glory Reflected, op. cit., p. 48) exprime de sérieux doutes sur la prétendue antipathie de son père pour Vienne.

1313

Sigmund Freud, préface à la traduction en hébreu de Totem und Tabu, Gesammelte Schriften, XII (1934), p. 385. Standard Edition, XIII, p. 15.

1314

Freud n’a jamais témoigné d’aucune sympathie pour le mouvement sioniste et il n’a pas eu de contacts personnels avec Theodor Herzl, bien qu’ils aient vécu tous deux à Vienne et qu’ils aient eu un certain nombre de relations communes. Le nom de Freud n’apparaît pas dans les 1 800 pages imprimées du journal de Herzl (Theodor Herzl, Tagebiicher, 3 vol., Berlin, Jüdischer Verlag, 1922-1923).

1315

Stanley Edgar Hyman, « Freud and Boas : SecularRabbis ? », Commentary, vol. XVII (1954).

1316

David Riesman, Individualism Reconsidered and Other Essays, New York, The Free Press, 1954, p. 305-408.

1317

Fritz Wittels, Freud and His Time, New York, Grosset and Dunlap, 1931, p. 3-46.

1318

Parmi les diverses études sur Freud écrivain, voir en particulier celle de Walter Muschg, « Freud als Schriftsteller », Die Psycho-analytische Bewegung, II (1930), p. 167-509.

1319

Ludwig Koehler, N eue Zürcher Zeitung, n' 667 (16 avril 1939).

1320

P.J. Moebius, Ausgewahlte Werke, vol. V, Nietzsche, Leipzig, Barth, 1904.

1321

Charles E. Maylan, Freuds tragischer Komplex. Eine Analyse der Psychoanalyse, Munich, Ernst Reinhardt, 1929.

1322

Maurice Natenberg, The Case History of Sigmund Freud. A Psychobiography, Chicago, Regent House, 1955.

1323

Erich Fromm, Sigmund Freud’s Mission. An Analysis ofhis Personality and Influence, New York, Grove Press, 1963.

1324

Percival Bailey, Sigmund the Unserene. A Tragedy in Three Acts, Springfield, 111., Charles C. Thomas, 1965.

1325

Maryse Choisy, Sigmund Freud : A New Appraisal, New York, Philosophicaf Library, 1963, p. 48.

1326

Franz Alexander, « The Neurosis of Freud », Saturday Review of Literature (2 novembre 1957), p. 18-19.

1327

Robert Merton, « Résistance to the Systematic Study of Multiple Discoveries in Science », Archives européennes de sociologie, IV (1963), p. 237-282.

1328

Maryse Choisy, Sigmund Freud : A New Appraisal, op. cit., p. 48-49.

1329

Marthe Robert, La Révolution psychanalytique, Paris, Payot, 1964,1, p. 93-94.

1330

Un exemple parmi bien d’autres : Freud croyait que L’Interprétation des rêves ne s’était heurtée qu’au silence et à des critiques destructrices, alors qu’en fait elle fut l’objet d’un assez grand nombre de recensions positives ou enthousiastes. Voir aussi chap. x, p. 799-800.

1331

K.R. Eissler, Freud : Versuch einer Persônlichkeits Analyse (texte dactylographié). L’auteur remercie le docteur K.R. Eissler de lui avoir prêté son étude et de l’avoir autorisé à l’utiliser ici.

1332

K.R. Eissler, Goethe : A Psychoanalytic Study, 1775-1786, 2 vol., Detroit, Wayne State University Press, 1963.

1333

E. Menninger-Lerchenthal, « Julius Wagner-Jauregg », Die Furche (20 avril 1957).

1334

Julius Wagner-Jauregg, Lebenserinnerungen, L. Schônbauer et M. Jentsch ed., Vienne, Springer-Verlag, 1950.

1335

Voir chap. x, p. 860-862.

1336

K.R. Eissler, « Julius Wagner-Jaureggs, Gutachten liber Sigmund Freud und seine Studien zur Psycho-analyse », Wiener Klinische Wochenschrift, LXX (1958), p. 401 -407.

1337

Henry Schnitzler, « Freuds Briefe an Arthur Schnitzler », Die N exe Rundschau, LXV1 (1955).

1338

Arthur Schnitzler, « Über funktionelle Aphonie und deren Behandlung durch Hypnose und Suggestion », Internationale Klinische Rundschau, HI (1889), p. 405-408.

1339

Wiener Medizinische Presse, XXVII (1886), p. 1407-1409.

1340

Internationale Klinische Rundschau, 1(1887), p. 19-20.

1341

Internationale Klinische Rundschau, 111(1889), p. 891-893.

1342

Arthur Schnitzler, Wiener Klinische Rundschau, IX (1895), p. 662-663,679-680,696-697.

1343

Voir Olga Schnitzler, Spiegelbild der Freundschaft, Salzbourg, Residenz Verlag, 1962.

1344

Arthur Schnitzler, « Anatol » (1889), in Gesammelte Werke. I. Abt. Die Theaterstücke, Berlin, S. Fischer, 1912,1, p. 9-107.

1345

Arthur Schnitzler, « Paracelsus » (1892), in ibid., II, p. 957.

1346

Arthur Schnitzler, Leutnant Gustl, Berlin, S. Fischer, 1901.

1347

Arthur Schnitzler, Frau Beate und ihr Sohn (Novella), Berlin, S. Fischer, 1913.

1348

Sigmund Freud, « Zeitgemâsses über Krieg und Tod », Imago, IV (1915), p. 1-21. Standard Edition, XIV, p. 275-300. Trad. franç. : « Considérations actuelles sur la guerre et sur la mort », in Essais de psychanalyse, Paris, Payot, 1970.

1349

Arthur Schnitzler, Über Krieg und Frieden, Stockholm, Bermann-Fischer Verlag, 1939.

1350

Arthur Schnitzler, Der Geist im Wort und der Geist in der Tat, Berlin, S. Fischer, 1927.

1351

Arthur Schnitzler, Buch der Sprüche und Bedenken. Aphorismen und Fragmente, Vienne, Phaidon-Verlag, 1927.

1352

Arthur Schnitzler, Flucht in die Finstemis, Berlin, S. Fischer, 1931.

1353

Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, op. du, III, p. 95.

1354

Hermann Hesse, Der Regenmacher in Das Glasperlenspiel, Zurich, Fretz und Was-muth, 1943, II, p. 261-328.

1355

,23r3, Ag^lZ’^fhods ofStudy in Natural History, 4' éd„ Boston, Houghton, Mifflin

ana co., Ioo2, p. 296-298.

1356

Agassiz dit : « J’ai montré qu’il y avait une correspondance entre la succession des poissons dans les époques géologiques et les différentes étapes de leur développement dans

œuf – c est tout. » Quant à Ernst von Baer, l’œuvre de sa vie se résume en cette phrase : « lous les animaux naissent d’œufs et ces œufs sont identiques au début. »

1357

Sigmund Freud, « Beobachtungen über Gestaltung und feineren Bau der als Hoden beschnebenen Lappenorgane des Aals », Sitzungsberichte der Kaiserlichen Akademie der Wissenschqften, LXXV, I, Abt. (1877), p. 417-431.

1358

« Über den Ursprung der hinteren Nervenwurzeln im hinteren Riickenmark Ammo-coetes (Petromyzon Planeri) », Sitzungsberichte der Mainematisch-Naturwissenschaftlichen Klasse der Kaiserlichen Akademie der Wissenschaften, LXXV, III, Abteilung (1877), p. 15-27.

1359

Sigmund Freud, « Eine neue Méthode zum Studium des Faserverlaufes im Central-nerven-system », Archiv für Anatomie und Physiologie, Anatomische Abt. (1884), p. 453-460.

1360

Sigmund Freud, « Die Struktur der Elemente des Nervensystems », Jahrbiicher für Psychiatrie, V (1884), p. 221-229.

1361

Sigmund Freud, « Ein Fall von Himblutung mit indirekten basalen Herdsymptomen bei Skorbut », Wiener Medizinische Wochenschrift, XXXIV (1884), p. 244-246, 276-279 ; « Ein Fall von Muskelatrophie mit ausgebreiteten Sensibilitatsstôrungen (Syringomyelie) », Wiener Medizinische Wochenschrift, XXXVI (1886), p. 168-172 ; « Akute multiple Neuritis der Spinalen und Himnerven », Wiener Medizinische Wochenschrift, XXXVI (1886), p. 168-172.

1362

Sigmund Freud et Oscar Rie, Klinische Studie über die halbseitige Cerebrallahmung der Kinder, Vienne, Deuticke, 1891.

1363

Sigmund Freud, Zur Auffassung der Aphasien. Eine kritische Studie, Leipzig et Vienne, Deuticke, 1891.

1364

H. Steinthal, Einleitung in die Psychologie der Sprachwissenschaft, 2. Auflage, Berlin, Diimmler, 1881.

1365

L’importance de la théorie de Steinthal a été soulignée par Henri Delacroix, « Linguistique et psychologie », Journal de psychologie, XX (1923), p. 798-825 ; Le Langage et la pensée, Paris, Alcan, 1924, p. 493-494. Voir aussi Otto Marx, « Aphasia Studies and Lan-guage Theory in the 19th Century », Bulletin ofthe History ofMedicine, XL (1966), p. 328-349.

1366

André Ombredane, L’Aphasie et l’élaboration de la pensée explicite, Paris, PUF, 1951, p. 107-109.

1367

Jones dit que les bibliothèques de Grande-Bretagne ne possèdent aucun exemplaire de l’ouvrage de Freud sur l’aphasie et que Head ne le mentionne pas dans son livre sur l’aphasie (op. cit., I, p. 238). L’auteur a cherché à vérifier cette assertion dans deux bibliothèques de Londres, celle du British Muséum et celle du Welcome Historical Muséum ; l’une et l’autre possédaient un exemplaire de l’édition originale allemande. Henri Head (Aphasia and Kindred Disorders of Speech, Cambridge, Cambridge University Press., 1926,1, p 105) reconnaît la notion d’agnosie nouvellement introduite par Freud. L’ouvrage de Freud est cité, entre autres, par Henri Bergson dans Matière et Mémoire (Paris, Alcan, 1896, p. 131).

1368

Emil Rosenthal, Contribution à l’étude des diplégies cérébrales de l’enfance, Thèse méd., Lyon, n” 761 (1892-1893).

1369

Sigmund Freud, Zur Kenntniss der zerebralen Diplegien des Kinderalters, Leipzig et Vienne, Deuticke, 1893.

1370

Internationale Klinische Rundschau, VII (1893), p. 1209.

1371

Sigmund Freud, « Les diplégies cérébrales infantiles », Revue neurologique, I (1893), p. 177-183.

1372

Sigmund Freud, « Die infantile Zerebrallahmung », in Hermann Nothnagel, Spezielle Pathologie und Thérapie, IX, Band, II, Teil, II, Abt., Vienne, Alfred Hôlder, 1897.

1373

Cité par Van Gehuchten, dans l’article suivant.

1374

Van Gehuchten, « Contribution à l’étude du faisceau pyramidal », Journal de neurologie et d’hypnologie, I (1897), p. 336-345.

1375

D’abord publié comme Entwurf einer Psychologie, dans Sigmund Freud, Aus den Anfàngen der Psychoanalyse, Londres, Imago Publishing Co., 1950, p. 371-466. Trad. franç. dans La Naissance de la psychanalyse, Paris, PUF, 2' éd., Paris, 1969, p. 313-396.

1376

H.F. Ellenberger, « Fechner and Freud », Bulletin of the Menninger Clinic, XX (1956), p. 201-214.

1377

Heinrich Sachs, Vortrâge über Bau und Tàtigkeit des Grosshims und die Lehre von der Aphasie und Seelenblindheit fiir Aerzte und Studierende, Breslau, Preuss und Jünger, 1893, p. 110.

1378

Peter Amacher, Freud’s Neurological Éducation and its Influence on Psychoanalytic Theory, IV, n° 4 de Psychological Issues, New York, International Universities Press, 1965.

1379

E. Briicke, Vorlesungen über Physiologie, 2 vol., Vienne, Braumüller, 1876.

1380

Théodore Meynert, Klinische Vorlesungen über Psychiatrie, Vienne, Braumüller, 1890.

1381

Sigmund Exner, Entwurf zu einer physiologischen Erklarung der psychischen Ers-cheinungen, Vienne, Deuticke, 1894.

1382

Blàtter des JMischen Fraenbundes, vol. XII, nos 7-8 (juillet-août 1936), numéro spécial consacré à Bertha Pappenheim.

1383

Dora Edinger, Bertha Pappenheim, Leben und Schriften, Francfort-sur-le-Main, Ner-Tamid-Verlag, 1963.

1384

L’identité de Bertha Pappenheim et d’Anna O. a été mentionnée par Dora Edinger dans sa biographie. Elle a été confirmée à l’auteur par des communications personnelles de membres des familles Breuer et Pappenheim.

1385

Josef Breuer et Sigmund Freud, Studien über Hystérie, Leipzig et Vienne, Deuticke, 1895, p. 15-37. Standard Edition, H, p. 21-47. Trad. franç. : Études sur l’hystérie, Paris, PUF, 1956, p. 14-35.

1386

Emest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, op. cit., I, p. 246-249.

1387

Notes on the Seminar in Analytical Psychology Conducted by Dr C.G. Jung, op. cit.

1388

Jones écrit que Dora Breuer'se suicida à New York en 1942. En réalité, des documents qui se trouvent aux archives de la communauté juive de Vienne indiquent qu’elle se suicida à Vienne pour échapper au massacre des nazis.

1389

L’auteur remercie ceux qui l’ont aidé dans ses recherches : monsieur Schramm, de Gross Enzersdorf, monsieur Karl Neumayer, maire d’Inzersdorf, et le docteur W. Podhajsky, directeur de l’hôpital psychiatrique de Vienne (Psychiatrisches Krankenhaus der Stadt Wien).

1390

Madame Dora Edinger nous a fait savoir que, selon un document récemment découvert dans les archives municipales de Francfort, Bertha Pappenheim et sa mère vinrent s’établir en cette ville, en novembre 1888. Il n’a pas été possible jusqu’ici de déterminer où elles avaient vécu de 1882 à 1888.

1391

La date donnée par Breuer pour la mort du père d’Anna O. correspond toutefois à celle de la mort de Siegmund Pappenheim, ainsi que l’atteste la Heimat-Rolle de Vienne, à savoir le 5 avril 1881.

1392

Les deux documents ont été publiés par Albrecht Hirschmiiller en 1978, p. 339-375 de l’édition française (voir le complément bibliographique en fin de volume). Le deuxième document porte la signature du docteur Laupus, médecin de la clinique de Kreuzlingen. (N.dJE.)

1393

Après la publication anglaise du présent ouvrage, H.F. Ellenberger a rédigé un article sur le cas Anna O. à partir duquel il a ensuite modifié l’édition française. Voir « L’histoire d’Anna O. Étude critique avec des documents nouveaux », L’Évolution psychiatrique, 37,4 (1972), p. 693-717. Repris dans Les Mouvements de libération mythique, op. cit., et dans Beyond the Unconscious, Princeton University Press, 1993. (N.d.E.)

1394

Juan Dalma, « La Catarsis en Aristoteles, Bemays y Freud », Revista de Psiquiatrta y Psicologia Medical, VI (1963), p. 253-269 ; « Reminiscencias Culturales Clasicas en Algunas Corientes de Psicologia Modema », Revista de la Facultad de Medicina de Tucuman, V (1964), p. 310-332.

1395

Jacob Bemays, Zwei Abhandlungen über die Aristotelische Théorie des Drama, Berlin, Wilhelm Hertz, 1880.

1396

Wilhelm Wetz, Shakespeare vom Standpunkte der vergleichenden Literaturges-chischte, Hambourg, Haendke, Lehmktibe, 1897, p. 30.

1397

Ola Andersson, Studies in the Prehistory of Psychoanalysis, op. cit.

1398

Albert Villaret, article « Hystérie », Handwôrterbuch der gesamten Medizin, Stuttgart, 1888,1, p. 886-892.

1399

Josef Breuer et Sigmund Freud, Studien über Hystérie, Leipzig et Vienne, Deuticke, 1895, p. 37-89. Standard Edition, II, p. 48-105. Études sur l’hystérie, op. cit., p. 36-82.

1400

Ola Andersson, « A Supplément to Freud’s Case History of Frau Emmy v. N. » (inédit).

1401

Wemer Leibbrand, « Sigmund Freud », N eue Deutsche Biographie, Berlin, Duncker und Humblot, 1961, v. p. 407-409.

1402

« The Chronology of the Case of Frau Emmy von N. », appendice à la traduction anglaise de Breuer et Freud, Studies in Hysteria, in Sigmund Freud, Complété Works, Standard Edition, II, p. 307-3009.

1403

La présentation par Freud du cas d’Emmy von N. ne contient qu’une seule indication chronologique précise : la patiente fut effrayée après avoir lu, le 8 mai 1889, dans la Frankfurter Zeitung,- l’histoire d’un mauvais traitement infligé à un apprenti. Le département des archives de ce journal a répondu à notre enquête qu’on n’avait pu trouver aucun article de ce genre dans la Frankfurter Zeitung pendant le mois de mai 1889. Ceci confirmerait l’hypothèse formulée par les éditeurs de la Standard Edition que Freud modifia non seulement les noms et les lieux, mais aussi la chronologie de cette histoire.

1404

Un compte rendu de cette conférence a été publié dans Internationale Klinische Rundschau, VI (1892), p. 814-818, 853-856.

1405

Sigmund Freud, « Ein Fall von hypnotischer Heilung nebst Bemerkungen tiber die Entstehung hysterischer Symptôme durch den Gegenwillen », Zeitschrift fur Hypnotismus, I (1893), p 102-107,123-129. Standard Edition, I, p. 117-128.

1406

Recensé par le docteur Em. Mandl, Internationale Klinische Rundschau, VII (1893), p. 107-110.

1407

Sigmund Freud, « Quelques considérations pour une étude comparative des paralysies motrices et hystériques », Archives de neurologie, XXVI (1893), p. 29-43. Standard Edition, I, p. 160-172.

1408

Recensé par le docteur Em. Mandl, Internationale Klinische Rundschau, VII, (1893), p. 868-869.

1409

Josef Breuer et Sigmund Freud, « Über den psychischen Mechanismus hysterischer Phânomene (VorlâufgeMitteilung) », Neurologisches Zentralblatt, XK (1893), p. 4-10,43-47. Standard Edition, H, p. 13-17.

1410

Voir chap. x, p. 783.

1411

Sigmund Freud, « Charcot », Wiener Medizinische Wochenschrift, XLIII (1893), p. 1513-1520. Standard Edition, III, p. 11-23.

1412

Paul Richer, Études cliniques sur l’hystéro-épilepsie ou Grande Hystérie, Paris, Dela-haye et Lecrosnier, 1881, p. 103,116,122.

1413

Sigmund Freud, « Die Abwehr-Neuro-Psychosen », Neurologisches Zentralblatt, XIII (1894), p. 362-364,402-409. Standard Edition, El, p. 90-115.

1414

Sigmund Freud, « Über die Berechtigung von der Neurasthénie einen bestimmten Symptomkomplex als Angstneurose abzutrennen », Neurologisches Zentralblatt, XTV (1895), p. 50-66. Standard Edition, III, p. 90-115.

1415

Ewald Hecker, « Über larvierte und abortive Angstzustânde bei Neurasthénie », Zentralblatt fur Nervenheilkunde, XVI (1893), p. 565-572.

1416

Maurice Krishaber, De la névropathie cérébro-cardiaque, Paris, Masson, 1873.

1417

P.J. Kowalewsky, « Die Lehre vom Wesen der Neurasthénie », Zentralblatt fur Nervenheilkunde, XIII (1890), p. 241-244,294-319.

1418

Josef Breuer et Sigmund Freud, Studien über Hystérie, op. cit. Standard Edition, vol. IL Trad. franç. : Études sur l’hystérie, op. cit.

1419

Sigmund Freud, « L’hérédité et l’étiologie des névroses », Revue neurologique, IV (1896), p. 161-168 ; « Weitere Bemerkungen über die Abwehr-Neuropsychosen », Neurologisches Zentralblatt, XV (1896), p. 434-448. Standard Edition, III, p. 143-156, 162-185.

1420

Sigmund Freud, « Zur Etiologie der Hystérie », Wiener Klinische Rundschau, X (1896), p. 379-381, 395-397,413-415,432-433,450-452. Standard Edition, III, p. 191-221.

1421

Ceci était déjà implicitement contenu dans la théorie de la grande hystérie de Charcot, telle que l’avait développée Paul Richer, Études cliniques sur l’hystéroépilepsie ou grande hystérie, Paris, Delahaye et Lecrosnier, 1881.

1422

Telle était la procédure thérapeutique de Janet ; voir chap. vi, p. 397-399.

1423

Sigmund Freud, La Naissance de la psychanalyse, op. cit., p. 190-193 (lettre à Fliess du 21 septembre 1897).

1424

On attribue habituellement à Eugen Bleuler la création du terme Tiefenpsychologie (psychologie des profondeurs) qui fut très populaire à l’époque où la psychanalyse s’identifiait à la psychologie de l’inconscient.

1425

Voir chap. m, p. 155.

1426

Voir chap. ni, p. 184-188.

1427

Voir chap. v, p. 334-342.

1428

Le jugement de Freud, selon lequel le livre de Schemer « est écrit dans un style si ampoulé qu’il rebute le lecteur », ne s’applique qu’à la préface, non au corps de l’ouvrage, dont le style reste concis et concret, sinon vivant

1429

Karl Albert Schemer, Das Leben des Traumes (1861), op. cit., p. 203.

1430

Lynkeus (pseudonyme de Josef Popper), Phantasien eines Realisten, Dresde, Karl Reissner, 1899, H, p. 149-163.

1431

Notons que Philon d’Alexandrie écrivait déjà : « Les visions qu’ils ont dans leur sommeil sont nécessairement plus claires et plus pures chez ceux qui estiment que la beauté morale est digne d’être recherchée pour elle-même, de même que les actions qu’ils accomplissent pendant la journée sont nécessairement plus dignes d’appréciation. » Trad. franç. : Philon d’Alexandrie, Les Œuvres, t. XIX, « De Somniis », trad. de P. Savinel, Paris, Le Cerf, 1962.

1432

Le docteur André Cuvelier, de Nancy, qui a spécialement étudié l’œuvre de Liébeault, nous a fait observer que l’idée du « rêve gardien du sommeil » est en contradiction manifeste avec la doctrine de Liébeault. (Pour Liébeault c’est la fixation sur l’idée de repos qui est la gardienne du sommeil, tandis que le rêve est un élément perturbateur.) Il semble que Freud, en se référant à Liébeault, l’ait confondu avec un autre auteur, non encore identifié.

1433

Sigmund Freud, « Zum psychischen Mechanismus der Vergesslichkeit », Monats-schrift für Psychiatrie und Neurologie, IV (1898), p. 436-443 ; « Über Deckerinnerungen », ibid., VI (1899), p. 215-230 ; « Zur Psychopathologie des Alltaglebens (Vergessen, Verspre-chen, Vergreifen) nebst Bemerkungen über eine Wurzel des Aberglaubens », ibid., X (1901), p. 1-32.

1434

Sigmund Freud, Zur Psychopathologie des Alltaglebens, Berlin, Karger, 1904. Standard Edition, vol. VI. Trad. fr. : Psychopathologie de la vie quotidienne, Paris, Petite Bibliothèque Payot, 1967.

1435

Siegfried Bemfeld, « An Unknown Autobiographical Fragment, by Freud », American Imago, IV (1946), p. 3-19.

1436

Schopenhauer avait noté que ceux qui font une erreur involontaire en rendant la monnaie la font souvent à leur avantage.

1437

Wolfgang von Goethe, Hor-, Schreib – und Druckfehler, in Goethes Werke, Stuttgart et Tübingen, J.G. Cotta, 1833, XLV, p. 158-164.

1438

Rudolph Meringer et Karl Mayer, Versprechen und Verlesen, Berlin, Behrs Verlag, 1895.

1439

Hanns Gross, Handbuch fur Untersuchungsrichter, 2' éd. augm., Graz, Leuschner und Lubensky, 1894, p. 90-93.

1440

Friedrich Theodor Vischer, Auch Einer, Eine Reisebekanntschaft, Berlin, Machler, 1879.

1441

Jules Verne, Voyage au centre de la terre, Paris, Hetzel, 1864.

1442

Jules Verne, Vingt mille Lieues sous les mers, Paris, Hetzel, 1869.

1443

Par exemple Herbert Silberer, Der Zufall und die Koboldstreiche des Unbewussten, Berne, Bircher, 1921.

1444

Sigmund Freud, Der Witz und seine Beziehungen zum Unbewussten, Leipzig et Vienne, Deuticke, 1905. Trad. franç. : Le Mot d’esprit et ses rapports avec l’inconscient, Paris, Gallimard, Idées, 1969.

1445

Theodor Lipps, Komik und Humor, Hambourg, L. Voss, 1898.

1446

Témoignage de plus contre la légende qui voudrait que Freud ait « haï Vienne tout au long de sa vie ». (Voir chap. vu, p. 490.)

1447

Roland Dalbiez, La Méthode psychanalytique et la doctrine freudienne, Paris, Desclée de Brouwer, 1936,1, p. 7-37.

1448

Sigmund Freud, « Bruchstück einer Hysterie-Analyse », Monatsschrift fur Psychologie und Neurologie, XVIII (1905), p. 285-310. Standard Edition, VII, p. 7-22.

1449

Voir chap. v, p. 328.

1450

Sigmund Freud, Drei Abhandlungen zur Sexualtheorie, Leipzig et Vienne, Deuticke,

1451

1905. Standard Edition, VII, p. 130-243. Trad. franç. Trois Essais sur la théorie de la sexualité, Paris, Gallimard, 1962.

1452

Voir chap. v, p. 320-334.

1453

Auguste Forel, Rückblick aufmein Leben, Zurich, Europa-Verlag, 1935, p. 64-65.

1454

Gregory Zilboorg, Sigmund Freud. His Exploration ofthe Mind, New York, Charles Scribners’s Sons, 1951, p. 73-75.

1455

Voir chap. v, p. 322 ; chap. x, p. 805-807.

1456

Voir chap. vu, p. 585-586.

1457

Jahrbuch fur sexuelle Zwischenstufen unter besonderer Berücksichtigung der Homosexualitat, I, Leipzig, Max Spohr, 1899.

1458

Voir chap. v, p. 327-334.

1459

Patrice Georgiades, De Freud à Platon, Paris, Fasquelle, 1934.

1460

Voir chap. rv, p. 239.

1461

Voir chap. v, p. 333.

1462

E. Gley, « Les aberrations de l’instinct sexuel », Revue philosophique, XVII (1884), p. 66-92.

1463

Max Dessoir, « Zur Psychologie der Vita sexualis », Allgemeine Zeitschrift fur Psychiatrie, L (1894), p. 941-975.

1464

Albert Moll, Untersuchungen über die Libido sexualis, Berlin, H. Komfeld, 1898, vol. I.

1465

G. Herman, « Genesis », Das Gesetz derZeugung, vol. V, Libido und Manie, Leipzig, Strauch, 1903.

1466

Voir chap. v, p. 329.

1467

Erasmus Darwin, Zoonomia, or the Laws of Organic Life, I, Londres, J. Jonhson,

1801, p. 200-201.

1468

S. Lindner, « Das Saugen an den Fingem, Lippen, etc., bei den Kindem (Ludeln) », Jahrbuch fur Kinderheilkunde und Physische Erziehung, Neue Folge, XIV (1879), p. 68-69.

1469

Charles Fourier, Pages choisies, Charles Gide éd., Paris, Sirey, 1932, p. 174-182. Voir aussi Maxime Leroy, Histoire des idées sociales en France, Paris, Gallimard, 1950, p. 246-292.

1470

K.R. Hoffmann, Die Bedeutung der Excrétion im thierischen Organismus (1823). Cité par Friedrich von Muller, Spekulation und Mystik in der Heilkunde. Ein Überblick über die lei-tenden Ldeen der Medizin im letzen Jahrhundert, Munich, Lindauer, 1914.

1471

Friedrich Krauss et H. Dim, Der Unrat in Sitte, Brauch, Glauben und Gewohnheits-recht der Vôlker von John Gregory Bourke, Leipzig, Ethnologischer Verlag, 1913.

1472

Voir chap. v, p. 325.

1473

Sigmund Freud, Le Mot d’esprit et ses rapports avec l’inconscient, op. cit., p. 86.

1474

Heinrich Jung-Stilling, Theobald oder die Schwàrmer, eine wahre Geschiclâe, Francfort et Leipzig, 1785.

1475

Voir chap. v, p. 330.

1476

Voir chap. v, p. 307.

1477

Choderlos de Laclos, Les Liaisons dangereuses (1782), éd. Pléiade, Paris, Gallimard, 1959, p. 263.

1478

Jules Laforgue, « Hamlet ou les suites de la piété filiale », La Vogue, III (1886), réédité dans Œuvres complètes, Paris, Mercure de France, 1901, II, p. 17-72.

1479

Stendhal, Vie de Henry Brulard (1836), Paris, Union générale d’édition, 1964, chap. m, p. 49-59.

1480

Hans Gustav Guterbock, Kumarbi, Mythen von churristischen Kronos, Zurich, Europa-Verlag, 1946.

1481

Georges Dumézil, « Religion et mythologie préhistoriques des Indo-Européens », in Histoire générale des religions, Maxime Gorce et Raoul Mortier éd., Paris, Quillet, 1948,1, p. 448-450.

1482

-, 359- Vasubandhu, L’Abhidharmakosa de Vasubandhu, traduction et notes de Louis de La Vallée Poussin, Pans, Geuthner, 1923-1926, H, p. 50-51. On trouve une croyance semblable dans le Livre des morts tibétain.

1483

Sigmund Freud, « Traiime im Folklore », in Sigmund Freud et D.E. Oppenheim, Dreams in Folklore, New York, International Universities Press, 1958, p. 69-111.

1484

361 Laignel-Lavastine et Vinchon, Les Maladies de l’esprit et leurs médecins du xvr au XIX' siècle, Pans, Maloine, 1930, p. 108.

1485

Voir chap. v, p. 334.

1486

Jacque-Antoine Dulaure, Histoire abrégée des différents cultes, 2e éd., Paris, Guillaume, 1825, vol. I, Des cultes qui ont précédé et amené l’idolâtrie, vol. H, Des divinités génératrices chez les anciens et chez les modernes.

1487

Adalbert Kuhn, Die Herabkunft des Feuers und des Gôttertranks, Berlin, Dttmmler, 1859.

1488

George W. Cox, The Mythology ofthe Aryan Nations, Londres, Longmans, Green and Co., 1870, n, p. 112-130.

1489

Anton Nagele, « Der Schlangen-Kultus », Zeitschrift fur Vôlkerpsychologie und Sprachwissenschaft, Lazarus und Steinthal (1887), XVII, p. 264-289.

1490

Angelo de Gubematis, La Mythologie des plantes ou les légendes du règne végétal, 2 vol., Paris, C. Reinwald, 1878.

1491

Angelo de Gubematis, Zoological Mythology or the Legends of Animais, 2 vol., Londres, Trübner and Co., 1872.

1492

Voir chap. rv, p. 243-246.

1493

Le philosophe Léon Brunschvicg fit remarquer, plus tard, que l’interprétation mystique du Cantique des Cantiques par de dignes hommes d’Église était l’exacte contrepartie des commentaires freudiens sur les auteurs mystiques, « l’un et l’autre avec le même air d’infaillibilité » (in Mélanges offerts à Monsieur Pierre Janet, Paris, D’Artrey, 1939, p. 31-38).

1494

Otto Rank, Der Mythus von der Geburt des Helden : Versuch einer psychologischen Mythendeutung, Leipzig et Vienne, Deuticke, 1909.

1495

On trouvera des données sur le cas de cette patiente, objet de tant de publications, dans Paul Sérieux et Joseph Capgras, Les Folies raisonnantes ; le délire d’interprétation, Paris, Alcan, 1909, p. 386-387.

1496

Voir chap. x, p. 810-811.

1497

Sigmund Freud, « Analyse der Phobie eines 5-jahringen Knaben », Jahrbuch flirpsy-choanalytische und psychopathologische Forschungen, VI (1909), p. 1-109. Trad. franç. in Cinq Psychanalyses, Paris, PUF, 4e éd., 1970, p. 93-198.

1498

Oskar Pfister, Die psychanalytische Méthode, Leipzig et Berlin, Klinkhardt, 1913, p. 59-60.

1499

Sigmund Freud, « Zur Einführung des Narzissmus », Jahrbuchfür psychoanalytische undpsychopathologische Forschungen, VI (1914), p. 1-24. Standard Edition, XTV, p. 73-102.

1500

Sigmund Freud, « Triebe und Triebschicksale », Internationale Zeitschrift fur Psychoanalyse, III (1915), p. 84-100. Standard Edition, XIV, p. 117-140. Trad. franç. : « Pulsions et destins des pulsions », in Métapsychologie, Paris, Gallimard, 1968.

1501

Sigmund Freud, « Die Verdrângung », Internationale Zeitschrift für Psychoanalyse, III (1915), p. 128-129. Standard Edition, XIV, p. 146-158. Trad. franç. : « Le refoulement », ibid.

1502

Sigmund Freud, « Das Unbewusste », Internationale Zeitschrift fur Psychoanalyse, III (1915), p. 189-203, 257-260. Standard Edition, XIV, p. 166-204. Trad. franç. : « L’inconscient », ibid.

1503

Sigmund Freud, « Metapsychologische Ergânzung zur Traumlehre », Internationale Zeitschrift fur Psychoanalyse, IV (1916-1917), p. 277-287. Standard Edition, XIV, p. 222-235. Trad. franç. : « Complément métapsychologique à la théorie du rêve », ibid.

1504

Sigmund Freud, « Trauer und Mélancolie », Internationale Zeitschrift fur Psychoanalyse, IV (1916-1917), p. 288-301. Standard Edition, XIV, p. 243-258. Trad. franç. : « Deuil et mélancolie », ibid.

1505

Sigmund Freud, Jenseits des Lustprinzips, Vienne, Intemationaler Psychoanalytischer Verlag, 1920. Standard Edition, XIV, p. 7-64. Trad. franç. : « Au-delà du principe du plaisir », in Essais de psychanalyse, Paris, Petite Bibliothèque Payot, 1967, p. 7-85.

1506

Le principe freudien du plaisir-déplaisir et de sa fonction économique est « fondamentalement identique » au concept de Fechner, déclare Ludwig Binswanger (Erinnerungen an Sigmund Freud, Berne, Francke, 1956).

1507

Gabriel Tarde, Philosophie pénale, Lyon, Storck, 1890.

1508

Voir chap. rv, p. 235-236.

1509

Novalis, Fragmente ttber Ethisches, Philosophisches und Wissenschaftliches, in Sàmmtliche Werke, éd. par Karl Meissner, III (1898), p. 292,168,219.

1510

A. Tokarsky, Voprosi Filosofii i Psychologii, VIH, Moskva (1897), p. 931-978. L’auteur remercie le professeur Schipkowensky, de Sofia, d’avoir bien voulu lire ce texte et de lui en avoir envoyé un résumé.

1511

Elie Metchnikoff, Études sur la nature humaine. Essai de philosophie optimiste, 3e éd., Paris, Masson, 1905, p. 343-373.

1512

G.T. Fechner, « Vier Paradoxa », in Kleine Schriften von Dr. Mises, Leipzig, Breit-kopf und Hartel, 1875.

1513

Sabina Spielrein, « Die Destruktion als Ursache des Werdens », Jahrbuch fUr psy-choanalystische undpsychopathologische Forschungen, IV (1912), p. 464-503.

1514

Cavendish Moxon, « Freud’s Death Instinct and Ranks Libido Theory », Psychoana-lytic Review, XIII (1926), p. 294-303.

1515

Richard Schaukal, Eros Thanatos, Novellen, Vienne et Leipzig, Wiener Verlag, 1906.

1516

Karl Menninger, Man Against Himself, New York, Harcourt and Brace, 1938.

1517

Achim Mechler, « Der Tod als Thema der neueren medizinischen Literatur », Jahrbuch fiir Psychologie und Psychothérapie, III, n” 4 (1955), p. 371-382.

1518

Sigmund Freud, Das Ich und das Es, Vienne, Intemationaler psychoanalytischer Verlag, 1923. Standard Edition, XIX, p. 12-66. Trad. franç. : « Le moi et le ça », in Essais de psychanalyse, op. cit., p. 177-234.

1519

Georg Groddeck, Das Buch vom Es, Psychoanalytische Briefe an eine Freundin, Vienne, Internationale Psychoanalytischer Verlag, 1923.

1520

Sacha Nacht, cité de mémoire. A la demande de l’auteur, le docteur Nacht répondit qu’il se rappelait avoir donné cette définition, mais n’en trouvait pas lui-même la référence.

1521

Sigmund Freud, Inhibition, symptôme et angoisse, Paris, PUF, 2e éd. revue, 1968.

1522

Anna Freud, Le Moi et les mécanismes de défense, Paris, PUF.

1523

Heinz Hartmann, « The Development of the Ego Concept in Freud’s Work », International Journal of Psychoanalysis, XXXVII (1956), p. 425-438.

1524

Heinz Hartmann, « Ich-Psychologie und Anpassungsproblem », Internationale Zeitschrift fur Psychoanalyse, XXIV (1939), p. 62-135.

1525

Le ralentissement ou l’arrêt des associations pourraient s’expliquer de bien des façons. Les attribuer à la résistance intérieure du patient et attribuer à son tour cette résistance au refoulement, telle est la double hypothèse de Freud, ainsi que l’a montré Rudolf Allers. (This Suc-cessful Error ; A Critical Study of Freudian Psychoanalysis, New York, Sheed and Ward 1940, chap. I.)

1526

Sigmund Freud, « Die Freudsche psychoanalytische Méthode », in Loewenfeld, Die psychischen Zwangsercheinungen, Wiesbaden, Bergmann, 1904, p. 545-551. Standard Edition, Vn, p. 249-254.

1527

Sigmund Freud, « Die zukünftigen Chancen der psychoanalytischen Thérapie » Zen-tralblattflir Psychoanalyse, I (1910), p. 1-9. Standard Edition, XI, p. 141-152.

1528

Sigmund Freud, « Über wilde Psychoanalyse », Zentralblatt fur Psychoanalyse, I (1910), p. 91-95. Standard Edition, XI, p. 221-227.

1529

Sigmund Freud, « Die Handhabung der Traumdeutung in der Psychoanalyse », Zentralblatt fur Psychoanalyse, Il (1911), p. 109-113. Standard Edition, XII, p. 91-96.

1530

Sigmund Freud, « Zur Dynamik der Übertragung », Zentralblattfur Psychoanalyse, Il (1912), p. 167-173. Standard Edition, XII, p. 99-108.

1531

Sigmund Freud, « Ratschlâge filr den Arzt bei der psychoanalytischen Behandlung », Zentralblatt fur Psychoanalyse, Il (1912), p. 483-489. Standard Edition, XII, p. 111-120.

1532

Sigmund Freud, « Erinnem, Wiederholen und Durcharbeiten », Internationale Zeitschrift fUr Psychoanalyse, Il (1914), p. 485-491. Standard Edition, XII, p. 147-156.

1533

Sigmund Freud, « Bemerkungen über die Übertragunsliebe », Internationale Zeitschrift fur Psychoanalyse, 111(1915), p. 1-11. Standard Edition, XII, p. 159-171.

1534

Sigmund Freud, « Wege der psychoanalytischen Thérapie », Internationale Zeitschrift fur Psychoanalyse, V (1919), p. 61-68. Standard Edition, XVII, p. 159-168.

1535

Sigmund Freud, « Die endliche und die unendliche Analyse », Internationale Zeitschrift fur Psychoanalyse, XXIII (1937), p. 209-240. Standard Edition, XXIII, p. 216-253. Trad. franç. « Analyse terminée et analyse interminable », Théraplix 1970 (non commercialisé).

1536

Sigmund Freud « Abriss der Psychoanalyse », Internationale Zeitschrift fur Psychoanalyse, XXV (1940), p. 7-67. Standard Edition, XXIII, p. 144-207. Abrégé de psychanalyse, Paris, PUF, 6e éd„ 1970.

1537

René Descartes, lettre du 6 juin 1647, in Œuvres et Lettres, Paris, éd. Pléiade, Gallimard, 1958, p. 1272-1278.

1538

Un des éditeurs de Descartes dit que des histoires assez semblables ont été racontées par Stendhal et Baudelaire. Samuel de Sacy, Descartes par lui-même, Paris, Seuil, 1956, p. 119.

1539

Chap. n, p. 94.

1540

Chap. ni, p. 184-188 ; chap. vi, p. 399.

1541

R. Haym, Die romantische Schule, Berlin, R. Gaertner, 1870, p. 617.

1542

Ludwig Borne, Gesammelte Schriften, Milwaukee, Bickler and Co., 1858, H, p. 116-117.

1543

Aufrichtigkeit ist die Quelle aller Genialitat (La sincérité est la source de tout génie). C’est devenu une expression proverbiale en allemand.

1544

Ludwig Borne, Lichtstrahlen aus seinen Werken, Leipzig, Brockhaus, 1870, p. 150.

1545

Francis Galton, Memories ofmy Life, 2e éd., Londres, Methuen, 1908, p. 80.

1546

Sigmund Freud, « Zwangshandlungen und Religionsübung », Zeitschrift für Religion Psychologie, I (1970), p. 4-12. Standard Edition, IX p. 117-127.

1547

Sigmund Freud, Die Zukunft einer Illusion, Vienne, Intemationaler Psychoanalytis-cher Verlag, 1927. Standard Edition, XXI, p. 5-56. Trad. franç. : L’Avenir d’une illusion, Paris, PUF, 1971.

1548

Sigmund Freud, « Totem und Tabu, Über einige Übereinstimmungen im Seelenleben der Wilden und Neurotiker », Imago, I (1912), p. 17-33,213-227,301-333 ; H (1913), p. 1-21, 357-409. Standard Edition, XIII, p. 1-161. Éd. franç. : Totem et tabou, Paris, Petite Bibliothèque Payot, 1967.

1549

James Atkinson, Primai Law, publié comme 2e partie de Andrew Lang, Social Ori-gins, Londres, Longmans, Green and Co., 1903, p. 209-294.

1550

William Robertson Smith, Lectures on the Religion ofthe Semites, 1 » série, The Fun-damental Institutions, Londres, A. Black, 1894.

1551

Arnold Van Gennep (L’État actuel du problème totémique, Paris, Leroux, 1920) contient un exposé détaillé et une critique de ces théories.

1552

Thomas Hobbes, Leviathan (1651), in Great Books of the Westem-World, XXIII, part H, chap. XVII, p. 99-101.

1553

Sigmund Freud, Massenpsychologie und Ich-Artalyse, Vienne, Intemationaler Psy-choanalytischer Verlag, 1921. Standard Edition XVIII, p. 69-143. Trad. franç. : « Psychologie collective et analyse du moi », in Essais de psychanalyse, op. cit., p. 83-175.

1554

E. Dupréel, « Y a-t-il une foule diffuse ? », in Centre international de synthèse ; 4* semaine internationale : la Foule, Georges Bohn éd., Paris, Alcan, 1934, p. 109-130.

1555

Gabriel Tarde, Les Lois de l’imitation, Paris, Alcan, 1890.

1556

Gabriel Tarde, « Les crimes des foules », in Actes du IIP Congrès d’anthropologie criminelle (Bruxelles, août 1892), Bruxelles, Hayez, 1894, p. 73-90.

1557

Scipio Sighele, La Foule criminelle. Essai de psychologie collective. Trad. franç. : Paris, Alcan, 1892.

1558

Gustave Le Bon, Psychologie des foules, Paris, Alcan, 1895.

1559

Paul Reiwald, Vom Geist der Massen, Zurich, Pan-Verlag, 1946, p. 131-142.

1560

Sigmund Freud, Das Unbehagen in der Kultur, Vienne, Intemationaler Psychoanaly-tischer Verlag, 1930. Standard Edition, XXI, p. 64-145. Trad. franç. : « Malaise dans la civilisation », Revue française de psychanalyse, t. VII, n” 4 (1934), p. 692, réédité dans la même revue, t. XXXIV (janvier 1970), p. 9-80.

1561

Chap. iv, p. 212 ; chap. v, p. 305.

1562

Sigmund Freud, N eue Folge der Vorlesungen zur Einführung in die Psychoanalyse, Vienne, Intemationaler Psychoanalytischer Verlag, 1933. Standard Edition, XXII, p. 132. Éd. franç. : Nouvelles Conférences sur la psychanalyse, Paris, Gallimard, 1971, p. 174.

1563

Sigmund Freud, « Formulierungen über die zwei Prinzipien des psychischen Gesche-hens », Jahrbuch fur psychoanalytische und psychopathologische Forschungen, ni (1911), p. 1-8, Standard Edition, XII, p. 218-226.

1564

Sigmund Freud, « Der Dichter und das Phantasieren », Neue Revue, I (1908), p. 716-724. Trad. franç. : « La création littéraire et le rêve éveillé », in Essais de psychanalyse appliquée, Paris, Gallimard, 1971, p. 69-81.

1565

Sigmund Freud, « Das Unheimliche », Imago, VI (1919), p. 297-324. Trad. franç. : « L’inquiétante étrangeté », in ibid., p. 163-210.

1566

Anonyme (Sigmund Freud), « Der Moses des Michelangelo », Imago, HI (1914), p. 15-36. Standard Edition, XIII, p. 211-236. Trad. franç. : Le Moïse de Michel-Ange, Théra-plix, 1970 (non commercialisé).

1567

Ludwig Binswanger, « Erfahren, Versehen, Deuten », in Ausgewahlte Vortage und Aufsàtze, II, Berne, Francke, 1955, p. 40-66.

1568

Wilhelm Jensen, Gradiva, ein pompeianisches Phantasiesttick, Dresde et Leipzig, Reissner, 1903.

1569

Sigmund Freud, Eine Kindheitserinnerung des Leonardo da Vinci, Leipzig et Vienne, Deuticke, 1910. Standard Edition, XI, p. 63-137. Trad. franç. : Un souvenir d’enfance de Léonard de Vinci, Paris, Gallimard, 1952.

1570

Meyer Schapiro, « Leonardo and Freud : An Art Historical Study », Journal of the History ofldeas, VII (1956), p. 147-178.

1571

K.R. Eissler, Leonardo da Vinci : Psychoanalytic Notes in the Enigma, Londres, Hogarth, 1962.

1572

Sigmund Freud, « Psychoanalytische Bemerkungen über einen autobiographisch bes-chriebenen Fall von Paranoia (Dementia Paranoides) », Jahrbuch für psychoanalytische und psychopathologische Forschungen, vol. III (1911). Standard Edition, XII. Trad. franç.: « Remarques psychanalytiques sur l’autobiographie d’un cas de paranoïa (Dementia paranoides) », in Cinq Psychanalyses, op. cit., p. 263-324.

1573

Certains détails concernant les antécédents familiaux et personnels de Schreber, ainsi que des fragments d’observations hospitalières, ont été rassemblés par Franz Baumeyer, « The Schreber Case », International Journal of Psychoanalysis, XXXVII (1956), p. 61-74.

1574

Ida Macalpine et Richard A. Hunter, « The Schreber Base », Psychoanalytic Quar-terly, XXII (1953), p. 328-371.

1575

Sigmund Freud, « Eine Teufelsneurose im siebzehnten Jahrhundert », Imago, IX (1923), p. 1-34. Standard Edition, XXI, p. 177-194. Trad. franç. : « Une névrose démoniaque au XVIIe siècle », in Essais de psychanalyse appliquée, op. cit., p. 211-251.

1576

Ida Macalpine et Richard A. Hunter, Schizophrenia 1677 : A Psychiatrie Study of an Illustrated Autobiographical Record ofDemoniacal Possession, Londres, Dawson and Sons, 1956.

1577

Gaston Vandendriessche, The Parapraxis in the Haizmann Case of Sigmund Freud, Louvain, Publications universitaires, 1965.

1578

Sigmund Freud, « Dostojewski und die Vatertôtung », in F.M. Dostoievski, Die Urgestalt der Brader Karamazoff. Dostojewskis Quellen, Entwürfe und Fragmente. Erlautert von W. Komarowitsch, Munich, Piper, 1928, p. xm-xxxvi. Standard Edition, XXI, p. 177-194.

1579

Sigmund Freud, Der Mann Moses und die monotheistiche Religion, Amsterdam, Albert de Lange, 1939. Standard Edition, XXIII, p. 7-137. Trad. franç. : Moïse et le monothéisme, Paris, Gallimard, 1967.

1580

Eduard Meyer, Geschichte des Altertums, I. Band, II. Halfte, 5. Aufl., Stuttgart, 1926, p. 679.

1581

Friedrich Schiller, Die Sendung Moses, in Samtliche Werke, Stuttgart und Tïibingen, Cotta, 1836, X, p. 468-500.

1582

Karl Abraham, « Amenhotep IV (Ichnaton) », Imago, I (1912), p. 334-360.

1583

David Bakan, Sigmund Freud and the Jewish Mystical Tradition, Princeton, Van Nos-trand Co., 1958.

1584

La correspondance entre Einstein et Freud a été reproduite dans Einstein on Peace, Otto Nathan and Heiz Norden eds., New York, Simon and Schuster, 1960.

1585

Emilio Servadio, « Freud’s Occult Fascinations », To-morrow, VI (hiver 1958), p. 9-16.

1586

Lou Andreas-Salomé, In der Schule bei Freud, Zurich, Max Niehans, 1958, p. 191-193.

1587

Sigmund Freud, « Psychoanalyse und Telepathie », Gesammelte Werke (1941), XVII, p. 27-44 ; « Traum und Telepathie », Imago, VIE (1922), p. 1-22. Standard Edition, XVIII, p. 177-193, 197-220 ; XXII, p. 31-56 ; Neue Folge der Vorlesungen zur Einjuhrung in die Psychoanalyse, Vienne, Intemationaler Psychoanalyscher Verlag, 1933, chap. xxx.

1588

Cornélius Tabori, My Occult Diary, Londres, Rider and Co., 1951, p. 213-219.

1589

Sigmund Freud, Gesammelte Werke (1941), XVII, p. 152. Standard Edition, XXIII, p. 300.

1590

Friedrich Nietzsche, Menschliches, Alzumenschliches, 1, n° 180, in Friedrich Nietzsches Werke, Taschen-Ausgabe, Leipzig, Naumann, 1906, m, p. 181.

1591

Voir chap. vn, p. 467-473.

1592

Maria Dorer, Historische Grundlagen der Psychoanalyse, Leipzig, Félix Meiner, 1932, p. 128-143.

1593

Voir chap. v, p. 329.

1594

L’auteur est redevable à madame le professeur Ema Lesky, directrice de l’Institut d’histoire de la médecine de l’université de Vienne, d’avoir attiré son attention sur l’œuvre de Moritz Benedikt et sur son influence sur la psychiatrie dynamique.

1595

Voir chap. v, p. 330.

1596

Moritz Benedikt, « Aus der Pariser Kongresszeit. Erinnerungen und Betrachtungen », Internationale Klinische Rundschau, 111(1989), p. 1611-1614,1657-1659.

1597

Maria Dorer, Historische Grundlagen der Psychoanalyse, op. cit., p. 71-106.

1598

Gustav Adolf Lindner, Lehrbuch der empirischen Psychologie nach genetischer Méthode, Graz, Wiesner, 1858.

1599

Sigmund Freud, « Formulierung liber die zwei Prinzipen des psychischen Gesche-hens », loc. cit.

1600

Voir chap. rv, p. 241-246.

1601

Voir chap. v, p. 320-334.

1602

Voir chap. v, p. 334-342.

1603

Voir chap. v, p. 342-350.

1604

Vilfredo Pareto, Le Mythe vertuiste et la vertu immorale, Paris, Rivière, 1911 ; G.-H. Bousquet, Vilfredo Pareto, sa vie et son œuvre, Paris, Payot, 1928, p. 144.

1605

Voir chap. v, p. 331 ; chap. vn, p. 528.

1606

Voir chap. m, p. 139-140.

1607

Voir chap. vn, p. 557-558.

1608

Voir chap. vi, p. 384-389.

1609

XVIIth International Congress ofMedicine, London, 1913, Sec. XH, Part. I, p. 13-64.

1610

Voir chap. vi, p. 430.

1611

Voir chap. vi, p. 390-391.

1612

Voir chap. vi, p. 398.

1613

Ernest Jones, « The Action of Suggestion in Psychotherapy », Journal of Abnormal Psychology, V (1911), p. 217-254.

1614

Emmanuel Régis et Angelo Hesnard, La Psychanalyse des névroses et des psychoses, 2e éd., Paris, Alcan, 1922, p. 352.

1615

Voir chap. vu, p. 560-561.

1616

E. Krapf, « Lichtenberg und Freud », Acta Psychotherapeutica, Psychosomatica et Orthopaedagogica, I (1954), p. 241-255.

1617

John A. Sours, « Freud and the Philosophers », Bulletin of the History of Medicine, XXXV (1961), p. 326-345.

1618

Xavier Bichat, Recherches physiologiques sur la vie et la mort, Paris, Brosson, Gabon et Cie, 1796, p. 84.

1619

Voir chap. rv, p. 269-270.

1620

Voir chap. rv, p. 266-267.

1621

Voir chap. rv, p. 270-271.

1622

Dora Stockert-Meynert, Theodor Meynert und seine Zeit, Vienne et Leipzig, Osterreichischer Bundsverlag, 1930, p. 149-156.

1623

James Ralph Barclay, Franz Brentano and Sigmund Freud : An Unexplored Influence Relationship, Idaho State College, 17 octobre 1961 (polycopié).

1624

Voir chap. iv, p. 235-236.

1625

Voir chap. rv, p. 246-255.

1626

Voir chap. iv, p. 240.

1627

Friedrich Wilhelm Foerster, Erlebte Weltgeschiste, 1869-1953, Memoiren, Nuremberg, Glok und Lutz, 1953, p. 98.

1628

Fritz Wittels, Freud and his Time, New York, Grosset and Dunlap, 1931.

1629

Sigmund Freud, « Die Verbrecher aus Schuldbewusstsein », Imago, IV (1916), p. 334-336. Standard Edition, XIV, p. 332-333.

1630

Voir chap. v, p. 303-304. C. Dimitrov et A. Jablenski, « Nietzsche und Freud », Zeitschrift fur Psychosomatische Medizin und Psychoanalyse, XHI (1967), p. 282-298.

1631

Ce mot a été créé d’après le nom du héros d’un roman d’Ivan Gontcharov, Oblomov (1859).

1632

Sigmund Freud, « Aus der Geschichte einer infantilen Neurose », Sammlung kleiner Schriften zur Neurosenlehre, IV (1918), p. 578-717 ; V (1922), p. 1-140. Standard Edition, XVII, p. 7-122. Trad. franç. : « Extrait de l’histoire d’une névrose infantile (L’Homme aux loups) », in Cinq Psychanalystes, op. cit., p. 325-420.

1633

Ruth Mack Brunswick, « A Supplément to Freud’s History of an Infantile Neurosis », International Journal of Psychoanalysis, IX (1928), p. 439-476.

1634

David Bakan, Sigmund Freud an the Jewish Mystical Tradition, Princeton, D. Van Nostrand Co.,1958.

1635

Wilhelm Fliess, Die Beziehungen zyvischen Nase und weiblichen Geschlechtsorganen, in ihrer biologischen Bedeutung dargestellt, Leipzig et Vienne, Deuticke, 1897. Freud est souvent cité, notamment aux pages 12,99,192,197-198,218.

1636

Voir, par exemple, les critiques sarcastiques de Moritz Benedikt, « Die Nasen-Mes-siade von Fliess », Wiener Medizinische Wochenschrift (1901), LI, p. 361-365.

1637

Voir chap. v, p. 322 ; chap. x, p. 805-806.

1638

Voir chap. v, p. 326-328.

1639

Renato Poggioli, Rozanov, New York, Hillary House, 1962. V.V. Rozanov, Solitaria, avec un récit abrégé de la vie de l’auteur, par E. Gollerbach, trad. de S.S. Koteliansky, Londres, Wishart and Co., 1927.

1640

V.V. Rozanov, Izbrannoe, Vstupilelnaya Statya i Readaktiya lu, New York, Izda-telstvo Imeni Chekhova, 1956.

1641

Karl Laufer, « Dr Joseph Winthuis zum Gedâchtnis », Anthropos, LI (1956), p. 1080-1082.

1642

J. Winthuis, Das Zweigesschlechterwesen bei den Zentralaustraliem und anderen Vôlkem, Leipzig, Hirschfeld, 1928.

1643

J. Winthuis, Einführung in die Vorstellungswelt primitiver Vôlker. Neue Wege der Ethnologie, Leipzig, Hirschfeld, 1931 ; Mythos und Kutlgeheimnisse, Stuttgart, Strecker und Schrôder, Rôder, 1935 ; Mythos und Religionswissenschaft, Moosburg, Selbst-Verlag des Ver-fassers, 1936.

1644

K.R. Eissler, Medical Orthodoxy and the Future of Psychanalysis, New York, International Universities Press, 1965.

1645

Richard La Piere, The Freudian Ethic, New York, Duell, Sloane and Pierce, 1959.

1646

Voir chap. iv, p. 264-266.

1647

Un des premiers pionniers de cette étude fut l’ethnologue français Arnold Van Gen-nep. Son livre, La Formation des légendes (Paris, Flammarion, 1929), est maintenant dépassé, mais il a eu le mérite d’ouvrir la voie.

1648

René Étiemble, Le Mythe de Rimbaud, Paris, Gallimard, 1961.

1649

Voir chap. v, p. 293.

1650

Voir chap. x, p. 823, 849, 857.

1651

Voir chap. x, p. 831-832.

1652

Voir chap. x, p. 871, 875.

1653

Voir chap. x, p. 852.

1654

Voir chap. x, p. 880.

1655

Voir chap. vu, p. 552-554 ; chap. x, p. 886.

1656

Voir chap. rv, p. 219, note 11.

1657

Voir, par exemple, Critical Essays on Psychoanalysis, Stanley Rachman ed., New York, Macmillan, 1963.

1658

Jacques Lacan, Écrits, Paris, Seuil, 1966.

1659

Ludwig Binswanger, « Erfahren, Verstehen, Deuten » (1926), réédité dans Ausge-wahlte Vortrage undAufsdtze, Berne, Francke, 1955, II, p. 67-80. Paul Ricœur, De l’interprétation. Essai sur Freud, Paris, Seuil, 1965.

1660

Voir chap. I, p. 74-75.

1661

Voir chap. vn, p. 443.

1662

Alfred Adler, « Something About Myself », Childhood and Character, VH (April 1930),

p. 6-8.

1663

Phyllis Bottome, Alfred Adler, Apostle of Freedom, Londres, Faber and Faber, 1939, p. 34-35.

1664

Ces données concernant les ancêtres et la famille d’Adler sont le résultat des enquêtes minutieuses du docteur Hans Beckh-Widmanstetter dans les archives de la communauté juive et d’autres archives de Vienne. L’auteur exprime toute sa reconnaissance au docteur Hans Beckh-Widmanstetter pour l’aide qu’il lui a apportée dans ses propres recherches.

1665

Ces renseignements proviennent des recherches du docteur Hans Beckh-Widmanstetter dans les registres du cadastre de Vienne.

1666

H.A. Beckh-Widmanstetter, « Alfred Adler und Wahring », Unser Wàhring, I (1966), p. 38-42 (avec deux photographies de la maison).

1667

Phyllis Bottome, Alfred Adler, Apostle ofFreedom, op. cit., p. 28-30.

1668

Lettre de Walter Fried, de Vienne.

1669

Lettre de Ferdinand Ray, de Bentley (Australie).

1670

S’il faut en croire la tradition familiale, il y eut avant Sigmund un premier enfant, Albert, qui mourut en bas âge. Son existence n’est pas confirmée par les archives de la communauté juive de Vienne, ni par la Heimat-Rolle.

1671

Lettre du docteur Ernst T. Adler, de Berlin.

1672

Extrait d’une lettre de Kurt F. Adler, de Kew Gardens, New York.

1673

Ce détail nous a été communiqué par Kurt F. Adler.

1674

Extrait d’une lettre de Ferdinand Ray.

1675

Ces données proviennent des archives de la communauté juive de Vienne.

1676

Il ne faut pas confondre ce frère d’Alfred Adler avec le célèbre économiste Max Adler.

1677

Sa thèse était intitulée : Die Anfünge der merkantilischen Gewerbepolitik in ôsterreich (Les débuts de la politique commerciale mercantile en Autriche).

1678

Ces données ont été découvertes par H. Beckh-Widmanstetter dans les archives de l’université de Vienne.

1679

Extrait d’une lettre de madame Justine Adler, de Vienne.

1680

Beckh-Widmanstetter nous a fait remarquer que les Viennois faisaient une distinction très nette entre l’« intérieur de la ville » (innere Stadt), qui correspondait à l’ancienne ville historique, entourée de remparts démolis en 1856, les « faubourgs » (Vorstadte), de caractère urbain et protégés par une enceinte fortifiée, et la « banlieue » (Vororte), à prédominance rurale, incorporée dans la Stadt en 1890. Cela faisait une grande différence, pour un enfant, de grandir dans un Vorort ou une Vorstadt.

1681

Mânes Sperber, Alfred Adler, der Mensch und seine Lehre, Munich, Bergmann, 1926.

1682

Hertha Ogler, Alfred Adler, the Man and His Work, Londres, The C.W. Daniel Co., 1939.

1683

Phyllis Bottome, Alfred Adler, Apostle ofFreedom, op. cit.

1684

Cari Furtmüller, « Alfred Adler, a Biographical Essay », in Heinz et Rowena Ansba-cher, Superiority and Social Interest, Evanston, Northwestern University Press, 1964, p. 330-376.

1685

Phyllis Bottome, « Some Aspects of Adler’s Life and Work », in Not in Our Stars, Londres, Faber and Faber, n.d., p. 147-155 ; The Goal, New York, Vanguard Press, 1962.

1686

Voir Alfred Adler, « Two letters to a Patient », Journal oflndividual Psychology, XXII (1966), p. 112-116.

1687

Hans Beckh-Widmanstetter, Kindheit und Jugend Alfred Adlers bis zum Kontakt mit Sigmund Freud 1902, dactylographié, inédit.

1688

L’auteur est très reconnaissant au docteur Beckh-Widmanstetter pour l’avoir aidé dans ses recherches et avoir mis généreusement à sa disposition ses propres découvertes.

1689

Ce détail, et la plupart de ceux qui suivent, sont dus à Beckh-Widmanstetter, à partir de recherches d’archives.

1690

Beckh-Widmanstetter suppose qu’Adler a travaillé pendant quelque temps dans le laboratoire de pathologie expérimentale du professeur Salomon Stricker, qui disposait de plusieurs postes pour jeunes assistants, et avec qui avaient également travaillé Wagner-Jauregg et Freud.

1691

Selon les archives de l’université de Zurich, Rai'ssa Epstein y fut inscrite du 17 mai 1895 au 2 octobre 1896, et y suivit des cours de zoologie, de botanique et de microscopie.

1692

Renseignements provenant des archives de l’université de Vienne.

1693

Voir p. 620-622.

1694

En 1919, après la dislocation de la monarchie austro-hongroise, le Burgenland, province hongroise de langue allemande, fut attribué à l’Autriche, mais la partie sud resta hongroise avec la ville d’Oedenburg, aujourd’hui Sopron.

1695

Une enquête des plus minutieuses ne nous a pas permis de trouver trace dans aucun journal viennois d’un article dépréciatif sur Freud, suivi d’une réplique d’Adler. La Neue Freie Presse, qui était le quotidien de Freud, publia à plusieurs reprises des recensions d’ouvrages ou des notices sous la plume de Freud.

1696

Phyllis Bottome, Alfred Adler, Apostle ofFreedom, op. cit., p. 65.

1697

Ces renseignements proviennent de la Heimat-Rolle.

1698

Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, op. cit., p. 137-138.

1699

D’après la tradition familiale, les Adler allèrent s’établir dans la Dominikanerbastei en octobre ou novembre 1908. Selon la Heimat-Rolle, ils habitaient encore la Czemingasse en 1910.

1700

Renseignement fourni par Beckh-Wildmanstetter,

1701

Léon Trotski, Ma vie, trad. franç. par Maurice Parijanine, Paris, Gallimard, 1953, p. 230-231,285.1. Deutscher, The Prophet Armed, Trotzki : 1879-1921, Londres, Oxford Uni-versity Press, 1954, p. 193.

1702

Ce document a été découvert dans les archives de l’École de médecine de Vienne et publié par Hans Beckh-Widmanstetter, « Zur Geschichte der Individualpsychologie », Unsere Heimai, XXXVI (1965), p. 182-188.

1703

Wilhelm Stekel, The Autobiography of Wilhelm Stekel : The Life History ofa Pioneer Psychoanalyst, Emil A. Gutheil éd., Introduction de Hilda Stekel, New York, Liveright Publi-shing Co., 1950, p. 158.

1704

Beckh-Widmanstetter fait remarquer qu’Adler avait dans sa clientèle la femme d’un général appartenant aux milieux les plus élevés de l’armée.

1705

Alfred Adler, « Die neuen Gesichtpunkte in der Frage der Kriegsneurose », Medizi-nische Klinik, XIV (1918), p. 66-70.

1706

A. A., « Ein Psychiater über die Kriegspsychose », Internationale Rundschau, TV (1918), p. 362.

1707

Alfred Adler, « Bolchevismus und Seelenkunde », Internationale Rundschau, IV (1918), p. 597-600.

1708

Alfred Adler, Die andere Seite : eine massenpsychologische Studie über die Schuld des Volkes, Vienne, Léopold Heidrich, 1919.

1709

Ses idées sur la réforme de l’école sont résumées dans un opuscule : Otto Glôckel, Drillschule, Lemschule, Arbeitsschule, Vienne, Verlag der Organisation Wien der sozial-demokratischen Partei, 1928.

1710

Voir Robert Dottrens, The New Éducation in Austria, Paul L. Dengler éd., New York, John Day, 1930.

1711

Voir p. 644-645.

1712

Erwin Wexberg, Handbuch der Individual-Psychologie, Munich, Bergmann, 1926.

1713

Alfred Adler, L. Seif, O. Kaus éd., Individuum und Gemeinschaft : Schriften fur Individualpsychologie, Munich, Bergmann, n.d.

1714

Interviews publiées dansle New York Times du 20 décembre 1925, p. 12, et du 26 décembre 1926, p. 3 ; surtout : « A Doctor Remakes Éducation », Graphie Survey, LVIII (1er septembre 1927), p. 490-495.

1715

Le titre conféré à Adler ne fut pas citoyen honoraire de Vienne, ainsi que le rapporte, par erreur, Phyllis Bottome, mais bien citoyen de Vienne. Ce titre était honorifique, n’avait aucune connotation politique, et ne conférait pas d’autres droits.

1716

Renseignement fourni par les archives de la ville de Vienne. Il n’a pas été possible de retrouver le texte de l’allocution du maire, qui ne semble pas avoir été officiellement enregistrée.

1717

Les données relatives à l’achat et à la vente de la maison de Salmannsdorf nous ont été aimablement communiquées par son propriétaire actuel, Manfred Reiffenstein.

1718

Communication personnelle du docteur Joost Meerloo.

1719

Ces renseignements nous ont été aimablement communiqués par Marcus K. Milne, bibliothécaire de la ville d’Aberdeen, et C.S. Minto, bibliothécaire d’Édimbourg.

1720

Communication personnelle du docteur Alphonse Maeder.

1721

Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, op. cit., ü, p. 138.

1722

Phyllis Bottome, Alfred Adler, Apostle ofFreedom, op. cit., p. 30.

1723

Renseignement fourni par madame Alexandra Adler.

1724

Communication personnelle du docteur Eugène Minkowski.

1725

Phyllis Bottome, The Goal, op. cit., p. 138.

1726

Un témoin de cette époque héroïque nous a confirmé que ce fut Karl Novotny qui attira l’attention d’Adler sur le danger qu’il y avait à faire des cafés viennois le centre du mouvement de la psychologie individuelle.

1727

Phyllis Bottome, Alfred Adler, Apostle ofFreedom, op. cit., p. 266.

1728

Ibid., p. 50-57,129-130.

1729

Ibid., p. 57.

1730

Voir p. 647-648.

1731

Ces considérations s’inspirent pour une grande part d’une conversation avec le professeur Viktor Frankl, de Vienne.

1732

Wilhelm Stekel, The Autobiography of Wilhelm Stekel : The Life History of a Pioneer Psychoanalyst, op. cit.

1733

Wilhelm Stekel, « Über Coitus im Kindesalter, eine Hygienische Studie », Wiener Medizinische Blatter, XVIII (1895), p. 247-249.

1734

Wilhelm Stekel, Nervôse Angstzustànde und ihre Behandlung, Vorwort von Prof. Dr. Sigmund Freud, Berlin et Vienne, Urban und Schwarzenberg, 1908.

1735

Wilhelm Stekel, Die Sprache des Traumes, Munich, Bergmann, 1911.

1736

Wilhelm Stekel, Die Traüme der Dichter, Munich, Bergmann, 1912.

1737

La maison d’Adler était sise au 16 Am Dreimarkstein, celle de Stekel (appelée Linden-hof) au 2 Am Dreimarkstein, à l’angle de la Salmannsdorfstrasse.

1738

Voir Emil Gutheil, « Stekel’s Contributions to the Problem of Criminality », Journal of Criminal Psychopathology, vol. Il (1940-1941).

1739

Wilhelm Stekel, « Berufswahl und Kriminalitat », Archiv Fur Kriminal-Anthropologie und Kriminalistik, XLI (1911), p. 268-280.

1740

Wilhelm Stekel, Der telepathische Traum. Meine Erfahrungen über die Phanomene des Hellsehens im Wachen und im Traume, Berlin, Johannes Baum, 1920.

1741

Wilhelm Stekel, Briefe an eine Mutter, Zurich et Leipzig, Wendepunkt-Verlag, 1927, vol. I.

1742

La formule de Stekel, « Zwang erzeugt Gegenzwang » (la contrainte engendre la contre-contrainte), est presque identique à celle d’Adler : « Druck erzeugt Gegendruck » (la pression engendre la contre-pression).

1743

Wilhelm Stekel, Das Liebe lch. Grundriss einer neuen Diatetik der Seele, 3. Aufl., Berlin, Otto Salle, 1927.

1744

Alfred Adler, Gesundheitsbuch fiir das Schneidergewerbe, n° 5 des séries : Wegweiser der Gewerbehygiene, G. Golebiewski éd., Berlin, Karl Heymanns, 1898.

1745

Il ne semble exister aucun exemplaire de cet opuscule en Autriche, en Suisse, en France ou en Amérique du Nord. Après de longues recherches, nous en avons trouvé un exemplaire dans la bibliothèque municipale de Mônchengladbach, en Allemagne : l’auteur la remercie de le lui avoir prêté.

1746

Gerhart von Schulze-Gaevemitz, Der Grossbetrieb, ein wirschaftlicher und sozialer Fortschritt, Eine Studie aufdern Gebiete der Baumwollindustrie, Leipzig, Duncker und Hum-boldt, 1892.

1747

Alfred Adler, « Das Eindringen sozialer Triebkrafte in die Medizin », Aertzliche Stan-deszeitung, I, n° 1 (1902), p. 1-3.

1748

Aladdin, « Eine Lehrkanzel fur Soziale Medizin », Aerztliche Standeszeitung, I, n° 7

(1902), p. 1-2.

1749

Alfred Adler, « Stadt und Land », Aerztliche Standeszeitung, H, n” 18 (1903), p. 1-3 ; n’ 19, p. 1-2 ; n° 20, p. 1-2.

1750

Alfred Adler, « Staatshilfe oder Selbsthilfe », Aerztliche Standeszeitung, H, n“21

(1903), p. 1-3 ; n° 22, p. 1-2.

1751

Alfred Adler, « Der Arzt als Erzieher », Aerztliche Standeszeitung, III, n° 13 (1904), p. 4-6 ; n » 14, p. 3-4 ; n° 15, p. 4-5.

1752

Alfred Adler, « Hygiene des Geschlechtslebens », Aerztliche Standeszeitung, III, n° 18

(1904), p. 1-2 ; n° 19, p. 1-3.

1753

Voir Minutes of the Vienna Psychoanalysis Society 1 :1906-1908, Herman Nunberg, Emst Fedem éd., M. Nunberg trad., New York, International Universities Press, 1962.

1754

Alfred Adler, « Drei Psycho-Analysen von Zahleneinfàllen und obsedierenden Zâh-len », Psychiatrische-Neurologische Wochenschrift, VII (1905), p. 263-266.

1755

Alfred Adler, « Das Sexuelle Problem in der Erziehung, Die Neue Gesellschaft, VIII

(1905), p. 360-362.

1756

Alfred Adler, Studie über Minderwertigkeit von Organen, Vienne, Urban und Schwar-zenberg, 1907. Trad. franç. : La Compensation psychique de l’état d’infériorité des organes, Paris, Payot, Bibliothèque scientifique, 1956.

1757

Alfred Adler, « Der Aggressionstrieb im Leben und in der Neurose », Fortschritte der Medizin, XXVI (1908), p. 577-584.

1758

Alfred Adler, « Der Psychische Hermaphroditismus im Leben und in der Neurose », Fortschritte der Medizin, XXVIII (1910), p. 486-493.

1759

Alfred Adler, Über den Nervôsen Charakter : Grundzüge einer vergleichenden Indivi-dual-Psychologie und Psychothérapie, Wiesbaden, Bergmann, 1912.

1760

Alfred Adler, Menschenkenntnis, Leipzig, Hirzel, 1927. Trad. angl. : Understanding Human Nature, New York, Greenberg, 1927. Trad. franç. : Connaissance de l’homme, Paris, Petite Bibliothèque Payot, 1966.

1761

îmmanuel Kant, Anthropologie in Pragmatischer Hinsicht (1798), in Kants Werke, Berlin, Georg Reimer, 1791, VII, p. 117-333.

1762

Henri Lefebvre, Critique de la vie quotidienne, Introduction, Paris, Bernard Grasset, 1947.

1763

C’est ce qu’a montré notamment Ludwig Klages, Die psychologischen Errungen-schaften Nietzsches, Leipzig, A. Barthes, 1926. Voir chap. V, p. 230-236.

1764

Alexander Neuer, Mut und Entmutigung. Die Prinzipen der Psychologie Alfred Adlers, Munich, Bergmann, 1926, p. 12.

1765

Voir chap. vm, p. 608-609.

1766

Alfred Adler, « Zur Massenpsychologie », Internationale Zeitschrift für Individual-psychologie, XII (1934), p. 133-141.

1767

Alfred Adler, « Psychologie der Macht », in Franz Kobler, Gewalt und Gewaltlôsig-keit, Handbuch des aktiven Pazifismus, Zurich, Rotapfel-Verlag, 1928, p. 41-46.

1768

Paul Haberlin, Minderwertigkeitsgefiihle, Zurich, Schweizer Spiegel Verlag, 1936.

1769

Alexander Neuer, Mut und Entmutigung, op. cit., p. 13-14.

1770

F. Oliver Brachfeld, Les Sentiments d’infériorité, Genève, Mont-Blanc, 1945.

1771

Alfred Adler, « Der Komplexzwang als Teil der Persônlichkeit und Neurose », Internationale Zeitschrift für Individualpsychologie, XIII (1935), p. 1-6.

1772

Alfred Adler, « Das Problem der Distanz. Über einen Grundcharakter der Neurose und Psychose », Zeitschrift fur Individual-Psychologie, 1 (1914), p. 8-16.

1773

Alfred Adler, « On the Interprétation ofDreams », International Journal of Individual Psychology, II, n” 1 (1936), p. 3-16.

1774

Alfred Adler, Praxis und Théorie der Individualpsychologie, Vienne, Bergmann, 1920, p. 171-182. Trad. franç. : Pratique et théorie de la psychologie individuelle comparée, Paris, Payot, 1961.

1775

Adler présente dans le même article sa théorie de la paranoïa et celle de la mélancolie. Voir aussi Georges Verdeaux, La Paranoïa de compensation, Paris, Le François, 1943.

1776

Vera Strasser-Eppelbaum, Zur Psychologie des Alkoholismus. Ergebnisse experimen-teller und individualpsychologischer Untersuchungen, Munich, Reinhardt, 1914.

1777

P. Nussbaum, « Alkoholismus als individualpsychologisches Problem », in Stavros Zurukzoglu, Die Alkoholfrage in derSchweiz, Bâle, B. Schwabe, 1935, p. 603-618.

1778

Adler a exposé ses conceptions sur la vie sexuelle normale et anormale dans plusieurs articles d’une encyclopédie médkr’e : A. Bethe éd., Handbuch der normalen undpathologi-schen Physiologie, XIV, n° 1, Berlin, Springer-Verlag, 1926.

1779

Alfred Adler, Das Problem der Homosexualitat, Munich, Reinhardt, 1917. Trad. franç. : « Le problème de l’homosexualité », publié à la suite de La Compensation psychique de l’état d’infériorité des organes, op. cit.

1780

Alfred Adler, Das Problem der Homosexualitat, Erotisches Training und Erotischer Rückzug, Leipzig, S. Hirzel Verlag, 1930.

1781

Alfred Adler, « The Individual Criminal and His Cure », National Committee on Prisons and Prison Labour, New York, Annual Meeting, 1930. Voir aussi Phyllis Bottome, Alfred Adler, Apostle ofFreedom, op. cit., p. 228-235.

1782

Alfred Adler, « Danton, Marat, Robespierre. Eine Charakterstudie », Arbeiter-Zei-tung, n° 352 (25 décembre 1923), p. 17-18.

1783

Nous suivons surtout ici la systématisation présentée par madame le docteur Alexandra Adler, « Individualpsychologie (Alfred Adler) », in Handbuch der Neurosenlehre und Psychothérapie, Frankl, Gebsattel et Schultz éd., Munich, Urban und Schwarzenberg, 1959, m, p. 221-268.

1784

Alfred Adler, « Die Technik der Individualpsychologie », Die Kunst eines Lebens und Krankengeschichte zu lesen, Munich, Bergmann, 1928, vol. I. Trad. angl. : The Case of Miss R. ; The Interprétation ofa Life Story, New York, Greenberg, 1929.

1785

Alfred Adler, « The Case of Mrs. A… », Individual Psychology Pamphlets, vol. I (1931).

1786

Adler lui-même a peu écrit sur le sujet. A notre connaissance, la description la plus complète est celle de Madelaine Ganz, La Psychologie d’Alfred Adler et le développement de l’enfant, Neuchâtel, Delachaux et Niestlé, n.d.

1787

Renseignement aimablement fourni par le docteur Joshua Bierer.

1788

Le docteur D. Ewen Cameron a également ouvert un hôpital de jour à Montréal en 1946. Mais il est fondé sur des principes assez différents.

1789

Alfred Adler, Der Sim des Lebens, Vienne, Passer, 1933. Trad. franç. : Le Sens de la vie, Paris, Petite Bibliothèque Payot, rééd. 1972.

1790

La plupart de ces derniers écrits ont été réunis dans le volume édité par Heinz et Rowena Ansbacher, Superiority and Social Interest, Evanston, Northwestern University Press, 1964.

1791

Alfred Adler, « Das Todesproblem in der Neurose », Internationale Zeitschrift für Individualpsychologie, XIV (1936), p. 1-6.

1792

Alfred Adler, « Case Interprétation », Individuel Psychology Bulletin, Il (1941), p. 1-9. Réimprimé dans H. et R. Ansbacheréd., Superiority and Social Interest, op. cit., p. 143-158.

1793

« Menschsein heisst, ein Minderwertigkeitsgefiihl zu besitzen, das stândig nach seiner Überwindung drangt » (Der Sinn des Lebens, op. cit., p. 48).

1794

L’auteur est profondément reconnaissant au pasteur Emst Jahn de lui avoir aimablement prêté ses propres exemplaires de ces ouvrages (il semble qu’ils soient uniques) et pour lui avoir communiqué beaucoup de renseignements sur Alfred Adler et plusieurs de ses contemporains.

1795

Emst Jahn, Wesen und Grenzen der Psychanalyse, Schwerin i. M., Bahn, 1927.

1796

Emst Jahn, Machtwille und Minderwertigkeitsgefühl, Berlin, Martin Wameck, 1931.

1797

Emst Jahn et Alfred Adler, Religion und Individualpsychologie. Eine prinzipielle Auseinandersetzung über Menschenführung, Vienne et Leipzig, Passer, 1933. Trad. franç. : Religion et psychologie individuelle comparée, Paris, Payot. Voir aussi la nouvelle préface d’Ernst Jahn in Heinz et Rowena Ansbacher, Superiority and Social Interest, op. cil, p. 272-274.

1798

Izydor Wassermann, « Letter to the Editor », American Journal ofPsychotherapy, XII (1958), p. 623-627 ; « Ist eine Differenzielle Psychothérapie môglich ? », Zeistschriftf&r Psychothérapie und Medizinische Psychologie, IX (1959), p. 187-193.

1799

Heinz Ansbacher, « The Significance of the Socio-Economic Status of the Patients of Freud and of Adler », American Journal ofPsychotherapy, XIII (1959), p. 376-382.

1800

Willy Hellpach, Wirken und Wirren. Lebenserinnerungen. Eine Rechenschaft über Wert und Gluck, Schuld und meiner Génération, I, Hambourg, Christian Wegner, 1948, p. 413.

1801

Hans Kunz, « Zur grundsâtzlichen Kritik der Individualpsychologie Adlers », Zeitschrift fiir die gesamte Neurologie und Psychiatrie, CXVI (1928), p. 700-766.

1802

Phyllis Bottome, Alfred Adler. Apostle ofFreedom, op. cit., p. 17.

1803

Immanuel Kant, « Trâume eines Geistessehers, in Immanuel Kants Werke, Ernst Cas-sirer éd., Berlin, Bruno Cassirer, 1912, II, p. 329-390.

1804

Immanuel Kant, « Anthropologie in pragmatischer Hinsicht », in Immanuel Kants Werke, Ernst Cassirer éd., Berlin, Bruno Cassirer, 1922, VIII, p. 3-228.

1805

C’est Heinz Ansbacher, « Sensus Privatus versus Sensus Communis », Journal of Individual Psychology, XXI (1965), p. 48-50, qui a attiré l’attention sur cette ressemblance.

1806

Voir chap. iv, p. 226-227.

1807

Voir chap. iv, p. 255.

1808

August Bebel, Die Frau und der Sozialismus, Stuttgart, Dietz, 1879.

1809

Sofie Lazarsfeld, Wie die Frau den Mann erlebt, Leipzig et Vienne, Verlag für Sexual-wissenschaft, 1931, p. 79-82.

1810

Voir chap. rv, p. 268-269.

1811

Henri Lefebvre, La Conscience mystifiée, Paris, Nouvelle Revue française, 1936.

1812

Henri Lefebvre, Pour connaître la pensée de Karl Marx, Paris, Bordas, 1947, p. 42-43.

1813

Voir chap. v, p. 298-306.

1814

F.G. Crookshank, Individual Psychology and Nietzsche, Individual Psychology Pamphlets, n° 10, Londres, C.W. Daniel Co., 1993.

1815

Hans Vaihinger, Die Philosophie des Als Ob. System der theoretischen, praktischen und religiôsen Fiktionen der Menschheit auf Grund eines idealistischen Positivismus, Berlin, Reuther und Reichard, 1911.

1816

Bentham donna sa définition des fictions dans son ouvrage : Logical Arrangements, or Instruments of Invention and Discovery, The Works of Jeremy Bentham, Hohn Bowring éd., Édimbourg, William Tait, 1843, ni, p. 286.

1817

Joseph Wandeler, Die Individualpsychologie Alfred Adlers in ihrer Beziehung zur Philosophie des Als Ob Hans Vaihingers, Ph. D. Diss. (Fribourg, Suisse, 1932), Lachen, Buch-druckerei Gutenberg, 1932.

1818

Sarah Gertrude Millin, General Smuts, 2 vol., Londres, Faber and Faber, 1936.

1819

Jan Christiaan Smuts, Holism and Evolution, Londres et New York, Macmillan, 1926.

1820

F. Oliver Brachfeld, Les Sentiments d’infériorité, op. cit.

1821

Alfred Adler, Über den Nervôsen Charakter, Wiesbaden, Bergmann, 1912. Trad. franç. Le Tempérament nerveux, Paris, Petite Bibliothèque Payot, 1926.

1822

C’est ce qu’a bien montré Georges Blin, Stendhal et les problèmes de la personnalité, Paris, Corti, 1958,1, p. 169-217.

1823

Stendhal mentionne expressément le « sentiment continuel de son infériorité » chez Julien Sorel, Le Rouge et le Noir, chap. 40. Cf. Stendhal, Romans et nouvelles, éd. Pléiade, Paris, Gallimard, 1952,1, p. 507.

1824

Stendhal, Du rire. Mélanges d’art et de littérature, Paris, Calmann-Lévy, 1924, p. 1-30.

1825

Ralph Waldo Emerson, The Complété Works. Centenary Edition, Boston et New York, Houghton Mifflin and Co., 1903-1912, vol. II-III, VI.

1826

Helvétius, De l’esprit, Paris, Durand, 1758.

1827

Prosper Despine, Psychologie naturelle. Étude sur les facultés intellectuelles et morales dans leur état normal et dans leurs manifestations anormales chez les aliénés et chez les criminels, Paris, Savy, 1868,1, p. 291-292.

1828

Thorleif Schjeldrup-Ebbe, « Beitrâge zur Sozialpsychologie des Haushuhns », Zeitschrift fur Psychologie und Physiologie der Sinnesorgane, LXXXVÜ1 (1922), p. 225-253.

1829

David Katz, « Tierpsychologie und Soziologie des Menschen », Zeitschrift fur Psychologie und Physiologie der Sinnesorgane, LXXXVIH (1922), p. 253-264.

1830

Ralph Waldo Emerson, The Conduct ofLife, in Centenary Edition, op. cit., vol. VI, p. 59,190.

1831

Voir Louis Estève, Une nouvelle psychologie de l’impérialisme, Paris, Alcan, 1913.

1832

Ernest Seillière, Le Néoromantisme en Allemagne, I, Psychanalyse freudienne ou psychologie impérialiste, Paris, Alcan, 1928.

1833

Jules de Gaultier, Le Bovarysme, Paris, Mercure de France, n.d.

1834

N. Bryllion Fagin, The Histrionic Mr. Poe, Baltimore, Johns Hopkins Press, 1949.

1835

Joseph Dorfman, Thorstein Veblen and His America, New York, Viking Press, 1934, p. 313-319.

1836

J. W. von Goethe, Zur Farbenlehre (1810), in Sâmtliche Werke, Stuttgart, Cotta, 1833, LU, XI.

1837

Franz Josef Gall, Sur les fonctions du cerveau et sur celles de ses parties, Paris, Baillière, 1825,111, p. 181-182.

1838

Josef Popper-Lynkeus, Die allgemeine Nahrpflicht als Losung der Sozialen Frage, Dresde, Karl Reissner, 1912.

1839

Maxime Gorki, « Razrushenye Lichnosti », in Ocherki Filosofiy Kollektivizma, I, p. 351-403, Saint-Pétersbourg, 1909. Trad. allem. : Die Zerstôrung der Persônlichkeit, inAuf-sàtze, Dresde, Kaemmerer, 1923, p. 17-86.

1840

Alfred Adler, « Der Aggressionstrieb im Leben und in der Neurose », Fortschritte der Medizin, XXVI (1928), p. 577-584.

1841

Heinz et Rowena Ansbacher, The Individual Psychology of Alfred Adler, New York, Basic Books, 1956, p. 31, 32, 37, 39,458,459.

1842

Edward J. Kempf, Psychopathology, Saint Louis, C.V. Mosby Co., 1920.

1843

Harry Stack Sullivan, Conceptions of Modem Psychiatry, Washington, William Alan-son White Psychiatrie Foundation, 1947 ; The Interpersonal Theory of Psychiatry, New York, Norton, 1953 ; The Psychiatrie Interview, New York, Norton, 1954 ; Clinical Studies in Psychiatry, New York, Norton, 1956.

1844

Karen Homey, « Flucht aus der Weiblichkeit », Internationale Zeitschrift fur Psychoanalyse, XII (1926), p. 360-374.

1845

Karen Homey, « Der Mannlichkeitskomplex der Frau », ArchivfiirFrauenkunde, XIII (1927), p. 141-154.

1846

Karen Homey, « Die Angst vor der Frau », Internationale Zeitschrift ftir Psychoanalyse, XVIII (1932), p. 5-18.

1847

Karen Homey, The Neurotic Personaîity of Our Time, New York, W.W. Norton, 1937 ; New Ways in Psychoanalysis, New York, W.W. Norton, 1939 ; Ourlnner Conflicts : A Constructive Theory of Neurosis, New York, W.W. Norton, 1945 ; Neurosis and Human Growth : The Struggle towards Self-Realization, New York, W.W. Norton, 1950.

1848

Erich Fromm, Escape from Freedom, New York, Farrar, Strauss and Giroux, Inc., 1941 ; ManforHimself, New York, Reinhart, 1947 ; The Sane Society, New York, Reinhart, 1955.

1849

Ses deux principaux ouvrages sont : Der gehemmte Mensch, Berlin, Springer-Verlag, 1940, et Lehrbuch der analytischen Psychothérapie, Berlin, Springer-Verlag, 1950.

1850

Joseph Wilder, « Introduction » à Kurt A. Adler et Danica Deutsch éd., Essays in Indi-vidual Psychology, New York, Grove Press, 1959, p. xv.

1851

Ceci a été souligné à plusieurs reprises. Voir, par exemple, Ernest L. Johnson, « Exis-tential Trends toward Individual Psychology », Journal of Individual Psychology, XXII (1966), p. 33-42.

1852

Ferdinand Bimbaum, « Victor E. Frankls Existentialpsychologie individualpsycholo-gisch gesehen », Internationale Zeitschrift fur Individualpsychologie, XVI (1947), p. 145-152.

1853

J.-P. Sartre, L’Être et le néant. Essai d’ontologie phénoménologique, Paris, Gallimard, 1943, p. 643-663.

1854

Jakob Klaesi, Vom Seelischen Kranksein. Vorbeugung und Heilen, Berne, Paul Haupt, 1937.

1855

Prescott Lecky, Self-Consistency. A theory of personality, New York, Highland Press, 1945.

1856

Wilhelm Keller, Das Selbstwertstreben : Wesen. Formen und Schichsale, Munich, Reinhardt, 1963.

1857

Walter Toman, Family Constellation, New York, Springer Publishing Co. 1961. Éd. allemande augmentée, Familienkonstellationen. Ihr Einfluss auf Menschen und seine Hand-lungen, Munich, C.H. Beck, 1965.

1858

La technique d’analyse utilisée pour cette recherche est décrite dans O. Martensen-Larsen, « Family Constellation Analysis and Male Alcoholism », Acta Psychiatrica Scandi-navica, Supp., vol. CVI (1956), p. 241-247.

1859

Eric Berne, Games People Play, New York, Grave Press, 1964. Trad. franç. : Des jeux et des hommes, Paris, Stock, 1966.

1860

Paul Hâberlin, MinderwertigkeitsgefUhle, Zurich, Schweizer Spiegel-Verlag, 1936.

1861

Gustav Hans Graber, « Untermensch-Übermensch. Ein Problem zur Psychologie der Überkompensation », Acta Psychotherapeutica, IV (1956), p. 217-224.

1862

Margaret Mead et K. Heyman, Family, New York, Macmillan, 165. Voir Danica Deutsch,'« Alfred Adler and Margaret Mead, a Juxtaposition », Journal oflndividual Psycho-logy, XXII (1966), p. 228-233.

1863

Walter Goldschmidt, Man's Way, New York, Holt, Rinehart and Winston, 1959, p. 220.

1864

Alfred Adler, Introduction à Maxwell Maltz, New Faces, New Futures, New York, Richard K. Smith, 1936, p. vn.

1865

Albert Eglash et Ernst Papanek, « Creative Restitution : A Correctional Technique and a Theory », Journal oflndividual Psychology, XV (1959), p. 226-232.

1866

Noël Mailloux, O.P., « Genèse et signification de la conduite antisociale », Revue canadienne de criminologie, IV (1962), p. 103-111.

1867

Hans Hoff, « Opening address to the Eighth International Congress of Individual Psy-chology, Vienna, August 28,1960 », Journal of Individual Psychology, XVII (1961), p. 212.

1868

The Times (Londres), 25 septembre, 1939, p. 10.

1869

New York Times, 7 juin 1961.

1870

G. Lange-Eichbaum, Genie, Irrsirm und Ruhm, Munich, Reinhardt, 1927.

1871

Bernard Grasset, Remarques sur l’action, Paris, Gallimard, 1928.

1872

Voir Hans von Hentig, The Criminal and His Victim, New Haven, Yale University Press, 1948 ; Das Verbrechen, Berlin, Springer, 1962, II, p. 364-515. H.F. Ellenberger, « Psy-chological Relationships between Criminal and Victim », Archives of Criminal Psychodyna-mics, I, n° 2 (1955), p. 257-290.

1873

Jean Cocteau, « Rousseau », in Œuvres complètes, Paris, Marguerat, 1950, IX, p. 365-373.

1874

Voir chap. v, p. 297-298.

1875

Ernest Jones, The Life and Work of Sigmund Freud, New York, Basic Books, 1955, ni, p. 208. Trad. franç. : La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, op. cit., LU, p. 238.

1876

Voir chap. rv, p. 239, note 65.

1877

Voir chap. iv, p. 229.

1878

Voir chap. I, p. 75-76.

1879

Nous donnons sa date de naissance la plus probable. Certains documents portent 1793, d’autres 1795, mais la plupart la situent en 1794.

1880

Eduard His, Basler Gelehrte des 19 Jahrhunderts, Bâle, Benno Schwabe, 1941, p. 69-76.

1881

H. Haupt, Ein vergessener Dichter aus der Frühzeit der Burschenschaft, Karl Gustav Jung (1794-1864), s.l.n.d.

1882

Ernst Jung éd., Aus den Tagebttchem meines Vaters, s.l.n.d.

1883

C.G. Jung, Animadversiones quaedam de ossibus generatim et in specie de ossibus raphogeminantibus, quae vulgo ossa suturarum dicuntur, Basileae, 1827.

1884

Selon le registre d’état civil de Bâle, le prénom du psychiatre s’écrivait « Karl », mais il utilisa toujours l’orthographe plus ancienne « Cari », qui avait été celle de son grand-père.

1885

Ces détails sont empruntés à une étude d’Aniela Jaffé sur la famille de Jung, à partir de documents familiaux. Trad. franç. : Ma vie. Souvenirs, rêves et pensées, recueillis par Aniela Jaffé, Paris, Gallimard, 1966.

1886

Le professeur P. Kielholz, directeur de l’hôpital psychiatrique de la Friedmatt, nous a fait savoir que le nom du pasteur Paul Jung apparaît pour la première fois dans les rapports annuels de cette institution en 1888 et qu’il en fiit l’aumônier jusqu’à sa mort en 1896. Les comptes rendus annuels de cette période apprécient fort son caractère et les services qu’il rendait aux malades.

1887

Pierre Berteaux, La Vie quotidienne en Allemagne au temps de Guillaume II, Paris, Hachette, 1962, p. 27.

1888

Le livre d’E. A. Bennet, C.G. Jung (Londres, Barris and Rockliff, 1961), s’appuie essentiellement sur des interviews données par Jung dans sa vieillesse.

1889

Albert Oeri, « Ein paar Jugenderinnerungen », in Die Kulturelle Bedeutung der kom-plexen Psychologie, Berlin, Springer, 1935, p. 524-528.

1890

Gustav Steiner, « Erinnerungen an Cari Gustav Jung. Zur Entstehung der Autobiographie », Basler Stadtbuch (1965), p. 117-163.

1891

L’essentiel de cette autobiographie parut d’abord dans l’hebdomadaire Die Weltwoche (Zurich), du 31 août 1962 au 1 » février 1963, puis en livre : C.G. Jung, Erinnerungen, Traume, Gedanken, recueillis par Aniela Jaffé, Zurich, Rascher, 1962. Trad. franç. : cf. note 8.

1892

Un seul exemple : Albert Oeri dit que Jung avait décidé très jeune de se faire médecin ; dans son autobiographie, Jung raconte que cette décision lui est venue subitement, sous l’effet de deux rêves, peu avant de s’inscrire à l’université.

1893

Une édition de la correspondance de C.G. Jung est actuellement en préparation sous la direction du docteur Gerhard Adler.

1894

Toutes les données relatives aux noms, aux dates et aux lieux de naissance des membres de la famille Jung sont extraites des registres de la ville de Bâle.

1895

Justin Gehrig, Aus Kleinhüningens vergangenen Tagen, Bâle, 1941.

1896

Jean Delay, La Jeunesse d’André Gide, Paris, Gallimard, 1956,1, p. 193-199.

1897

Bien que Jung ne l’ait jamais nommée, cette seconde personnalité fut très probablement celle de Goethe, comme reflet de la légende de son grand-père.

1898

* Ich kann nicht glauben an was ich nicht kenne, und an was ich kenne brauche ich nicht zu glauben. »

1899

Renseignements communiqués par monsieur Hans Gutzwiller, recteur du Gymnase des humanités de Bâle.

1900

Renseignement provenant des archives d’État du canton de Bâle-Ville.

1901

Gustav Steiner, « Erinnerungen an Cari Gustav Jung. Zur Entstehung der Autobiographie », loc. cit.

1902

L’identité du jeune médium n’est plus un secret. Elle était le onzième enfant de Rudolph Preiswerk, oncle maternel de C.G. Jung. On trouvera d’autres détails dans le livre d’Ernst Schopf-Preiswerk, Die Basler Familie Preiswerk, Bâle, Friedrich Reinhardt, n.d., p. 122.

1903

Franz Jung, fils de C.G. Jung, nous a aimablement fourni des détails sur les périodes de service militaire de son père.

1904

Nous devons ce renseignement au professeur Manfred Bleuler, directeur de l’hôpital psychiatrique du Burgholzli, à Zurich.

1905

Voir chap.v.p. 314-317.

1906

Communication personnelle du docteur Alphonse Maeder.

1907

Communication personnelle du professeur Jakob Wyrsch.

1908

Le professeur Erwin Ackerknecht a bien voulu relever pour nous, dans les archives de l’université de Zurich, la liste des cours donnés par Jung en tant que Privat-Dozent.

1909

C.G. Jung, « Über die Bedeutung der Lehre Freuds flir Neurologie und Psychiatrie », Korrespondenz-BlattfUrSchweizerAerzte, XXXVIU(1908), p. 218-222.

1910

Alphonse Maeder nous a assuré avoir assisté à des incidents au cours desquels Jung aurait publiquement ridiculisé Bleuler.

1911

Communication personnelle d’Alphonse Maeder.

1912

Voir chap. x, p. 830-834.

1913

Voir chap. x, p. 839.

1914

Voir chap. x, p. 840-841.

1915

Au dire d’Alphonse Maeder, Jung donna sa démission parce que l’université de Zurich avait refusé de lui octroyer le titre de professeur.

1916

Notes on the Seminar in Analytical Psychology, Conducted by C.G. Jung (Zurich, 23 mars – 6 juillet 1925), Arranged by Members ofthe class (dactylographié), Zurich, 1926.

1917

C.G. Jung, Erinnerungen, Traume, Gedanken, op. cit., p. 103-104.

1918

Alphonse Maeder nous a dit que les psychanalystes viennois qui n’aimaient pas Jung l’avaient surnommé « Le Blond Siegfried ».

1919

Les Septem Sermones ad Mortuos ont été réimprimés dans l’édition originale allemande de son autobiographie, p. 389-398.

1920

Le terme « soi » ne rend qu’incomplètement la signification du mot Selbst que nous définirons plus loin.

1921

Alphonse Maeder nous a fait savoir qu’il était resté très proche de Jung et se considérait comme son disciple pendant toute cette période, et jusqu’en 1928.

1922

Fanny Moser éd., Spuk : Irrglaube oder Wahrglaube ?, Baden bei Zurich, Gyr, 1950, p. 250-261.

1923

C.G. Jung, Psychologische Typen, Zurich, Rascher, 1921. Trad. franç. : Les Types psychologiques, Genève, Librairie de l’université, Paris, Buchet-Chastel, 3e éd., 1967.

1924

Nous avons demandé un jour à Jung pourquoi il ne publiait pas ses observations sur les Elgoni. Il nous répondit qu’étant psychologue il ne voulait pas empiéter sur le terrain des ethnologues. On trouvera un bref récit de ce voyage (et d’autres) dans son autobiographie.

1925

Renseignement fourni par Paul Guyer, archiviste de la ville de Zurich.

1926

N eue Zürcher Zeitung, 26 novembre 1932, n° 2202, et 27 novembre 1932, n° 2210.

1927

Gustav Bally, « Deutschstammige Psychothérapie », N eue Zürcher Zeitung, 27 février 1934, n° 343.

1928

C.G. Jung, « Zeitgenôssisches », Neue Zürcher Zeitung, 13 mars 1934, n° 437 ; 14 mars 1934, n” 443 ; « Ein Nachtrag », Neue Zürcher Zeitung, 15 mars 1934, n° 457.

1929

Gustav Bally, « C.G. Jung », Neue Türcher Zeitung, 23 décembre, 1942, n” 2218, p. 2.

1930

Selon l’archiviste de l’université de Calcutta, Jung se vit conférer le titre honorifique de docteur en Droit, le 7 janvier 1938, mais ne put pas assister à la cérémonie parce qu’il était malade.

1931

Jung publia ses impressions sur l’Inde dans deux articles : « The Dreamlike World of India », et « What India Can Teach Us », dans Asia, XXXIX (1939), p. 5-8 et p. 97-98.

1932

La campagne fut lancée depuis les milieux socialistes suisses, par Theodor Schwarz et Alex von Murait ; puis elle s’étendit à certains périodiques juifs ; quelques années plus tard, un petit groupe de psychanalystes la relancèrent.

1933

Les phrases incriminées se trouvent dans un article de C.G. Jung, « Zur gegenwârtigen Lage der Psychothérapie », Zentralblatt für Psychothérapie, VH (1934), p. 1-16.

1934

Si Jung avait effectivement remplacé Kretschmer dans l’Association allemande, comme le prétend Jones, il est évident que Kretschmer l’aurait dit dans son autobiographie. Or, Kretschmer, au contraire, fait un portrait très sympathique de Jung. Voir Ernst Kretschmer, Gestalten und Gedanken, Stuttgart, Thieme, 1963, p. 133-136.

1935

Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, Paris, PUF, 1958, DI, p. 214.

1936

Voir l’article de Ernest Harms, « Cari Gustav Jung – Defender of Freud and the Jews », Psychiatrie Quarterly, XX (1946), p. 198-230.

1937

C.G. Jung, « Nach der {Catastrophe », Neue Schweizer Rundschau, Xm (1945), p. 67-88.

1938

M. Malilline, H. Puech, G. Quispel éd., Evangelium Veritatis, Studien aus dem C.G. Jung Institute, VI, Zurich, Rascher, 1957.

1939

Ludwig Marcuse, « Der Fall C.G. Jung », Der Zeitgeist.n » 36 (1955), p. 13-15 (supplément mensuel à la revue DerAufbau, New York).

1940

Israelitisches Wochenblatt, 2 mars 1956, p. 39-40.

1941

On trouvera des détails sur la cérémonie dans la Zürichsee Zeitung du 28 juillet 1960.

1942

Tels E.A. Bennet, C.G. Jung, Londres, Barrie and Rockliff, 1961 ; Richard I. Evans, Conversations with Cari Jung and Reactions from Ernest Jones, Princeton, Van Nostrand Co., 1964.

1943

Cari Jung, M.L. von Franz, Joseph L. Henderson, Jolande Jacobi, Aniela Jaffé, Man and His Symbols, Londres, Aldus Books, 1964. Édition franç. : L’Homme et ses symboles, Paris, Robert Laffont, 1964.

1944

Gustav Steiner, « Erinnerungen an Cari Gustav Jung », Basler Stadtbuch (1965), p. 117-163.

1945

Communication personnelle d’Alphonse Maeder qui faisait partie de l’équipe du Burghôlzli à cette époque.

1946

Martin Freud, Sigmund Freud, Man and Father, New York, Vanguard, 1958, p. 108-109.

1947

Communication personnelle.

1948

Martin Freud, Sigmund Freud, Man and Father, op. cit., p. 108-109.

1949

Emst Kretschmer, Gestalten und Gedanken, Stuttgart, Thieme, 1963, p. 135.

1950

Renseignement fourni par monsieur Franz Jung.

1951

Denis de Rougemont, « Le Suisse moyen et quelques autres », Revue de Paris, LXXII (1965), p. 52-64.

1952

Karl Barth, Die kirchliche Dogmatik, Zollikon, Evangelischer Verlag, 1951, vol. IÜ/4, lrc partie, § 54,1.

1953

Paul Haberlin, Der Mensch, eine Philosophische Anthropologie, Zurich, Schweizer Spiegel-Verlag, 1941.

1954

• 77. Parmi ses livres sur l’éducation, deux sont particulièrement connus : Wege undIrrwege der Erziehung (Bâle, Kober, 1918), et Eltem und Kinder, Psychologische Bemerkungen mm Konflikt der Generationen (Bâle, Kober, 1922).

1955

Paul Haberlin, Statt einer Autobiographie, Frauenfeld, Huber, 1959.

1956

Paul Haberlin, Aus nteinem Hiittenbuch. Erlebnisse and Gedanken eines Gemsjàgers, Frauenfeld, Huber, 1956.

1957

Ibid., p. 54 ; Statt einer Autobiographie, op. cit., p. 52-55.

1958

Paul Hâberlin, « Zur Lehre vom Traum », Schweizer Archiv für Neurologie und Psychiatrie, LXVfl (1951), p. 19-46. Réimprimé in Zwischen Philosophie und Medezin, Zurich, Schweizer-Spiegel-Verlag, 1964, p. 96-136.

1959

Rudolf Steiner, Mein Lebensgang, Domach, Philosophisch-Anthroposophischer Ver-lag, 1925.

1960

Voir chap. iv, p. 236-237.

1961

Rudolf Steiner, Wie erlangt man Erkenntnisse der hôheren Welten ?, Berlin, Philoso-phisch-Anthroposophischer Verlag, 1922.

1962

Les idées de Rudolf Steiner sur le « tournant de la vie » sont dispersées dans ses œuvres. Elles ont été résumées par Friedrich Husemann, Das Bild des Menschen als Grundlage der Heilkunst, Stuttgart, Verlag Freies Geistesleben, 1956, II, p. 136.

1963

Rudolf Steiner, Geisteswissenschaftliche Erlauterungen zu Goethes Faust, Domach, Philosophisch-Anthroposophischer Verlag, 1931,1, p. 76.

1964

Rudolf Steiner, Anthroposophie und Psychoanalyse, Domach, 10 novembre 1917, vol. I. Réimprimé dans Anthroposophie, Stuttgart, vol. DI, IV (avril-septembre 1935).

1965

Gustav Steiner, « Erinnerungen an Cari Gustav Jung », Basler Stadtbuch (1965), p. 117-163.

1966

C.G. Jung, Erinnerungen, Tràume, Gedanken, op. cit., p. 106.

1967

C.G. Jung, Zur Psychologie und Pathologie sogenannter occulter Phenomane. Eine Psychiatrische Studie, Leipzig, Oswald Mutze, 1902. Trad. angl. : On the Psychology and Pathology ofSo-Called Occult Phenomenon, in C.G. Jung, Collected Works, New York, Panthéon Books, 1957,1, p. 3-88.

1968

Voir chap. n, p. 113-114.

1969

Notes on the Seminar in Analytical Psychology, Conducted by Dr. C.G. Jung (Zurich, March 23-July 6,1925), Arranged by members of the class, 1926.

1970

Une dame qui a tenu pendant longtemps un magasin de confection à Bâle, fréquenté par une clientèle distinguée, nous confirma que la cousine de Jung « travaillait bien, mais concevait des vêtements sans originalité, copiés des magazines de mode ». S’agissait-il de rivalité professionnelle ? Les psychiatres sont-ils nécessairement les meilleurs juges en matière de mode ?

1971

Archives de psychologie, Il (1903), p. 85-86.

1972

P.-E. Comillier, La Survivance de l’âme et son évolution après la mort. Comptes rendus d’expériences, Paris, Alcan, 1920.

1973

H.-R. Lenormand, Les Confessions d’un auteur dramatique, Paris, Albin Michel, 1953, H, p. 134-140.

1974

H.-R. Lenormand, L’Amour magicien (1926), in Théâtre complet, Paris, Crès, 1930, VI, p. 1-113.

1975

C.G. Jung, « Die Psychopathologische Bedeutung des Assoziationsexperimentes », Archiv für Kriminal-Anthropologie und Kriminalistik, XXII (1906), p. 145-162.

1976

C.G. Jung, DiagnostischeAssoziationsstudien, Leipzig, J.A. Barth, 1906,1909.

1977

C.G. Jung, Über die Psychologie der Dementia Praecox, Halle, C. Marhold, 1907.

1978

Eugen Bleuler et C.G. Jung, « Komplexe und Krankheitsursachen bei Dementia Praecox », Zentralblatt fur Nervenheilkunde und Psychiatrie, XXXI, n° 19 (1908), p. 220-227.

1979

C.G. Jung, Der Inhalt der Psychose, Vienne et Leipzig, Deuticke, 1908.

1980

C.G. Jung, « Zur psychologischen Tatbestandsdiagnostik », Zentralblatt fur Nerven-heilkunde und Psychiatrie, XXVIII (1905), p. 813-815.

1981

C.G. Jung, « Le Nuove Vedute délia Psicologia Criminale », Rivista di Psicologia Applicata, TV (1908), p. 287-304.

1982

Sigmund Freud, « T atbestandsdiagnostik und Psychoanalyse », Archivflir Kriminal-Anthropologie und Kriminalistik (1906), XXXVI, p. 1-10.

1983

C.G. Jung, Das Unbewusste im normalen und kranken Seelenleben, Zurich, Rascher, 1926.

1984

Richard I. Evans, Conversations with Cari Jung, Princeton, Van Nostrand Co., 1964.

1985

Puisque Jung entra au Burghôlzli le 11 décembre 1900, il est plus probable que Bleuler lui ait confié ce travail en 1901.

1986

Les médecins du Burghôlzli avaient l’habitude de se réunir environ une fois par mois, pour ce qu’ils appelaient le Referierabend, c’est-à-dire une soirée consacrée à un compte rendu et des discussions sur un ouvrage psychiatrique récent d’intérêt général. Un des membres de l’équipe était chargé du compte rendu, puis chacun posait des questions ou faisait des remarques, et Bleuler faisait les commentaires de conclusion.

1987

Aussi est-il faux, comme le prétendent certains, que le test des associations verbales ait été une « application de la psychanalyse à la méthode des tests ». Le test lui-même et la notion de « complexe » étaient antérieurs à la fondation de la psychanalyse.

1988

C.G. Jung, « Die Bedeutung des Vaters für das Schicksal des Einzelnen », Jahrbuch fur Psychoanalytische und Psychopathologische Forschungen, I (1909), p. 155-173.

1989

C.G. Jung, « Über Konflikte der kindlichen Seele », Jahrbuch fur Psychoanalytische und Psychopathologische Forschungen, Il (1910), p. 33-58.

1990

C.G. Jung, « Ein Beitrag zur Psychologie des Geriichtes », Zentralblatt fiir Psychoanalyse, Ul9 l\), p. 81-90.

1991

Friedrich Creuzer, Symbolik und Mythologie der alten Vôlker, besonders der Griechen, 4 vol., Leipzig, Leske, 1810-1812.

1992

C.G. Jung, « Wandlungen und Symbole der Libido. Beitrâge zur Entwicklungsges-chichte des Denkens », Jahrbuch fur Psychoanalytische und Psychopathologische Forschun-gen, DI, n” 1 (1911), p. 120-227 ; IV (1912), p. 162-464. Édité en livre à Leipzig et Vienne, Deuticke, 1912. Trad. franç. : Métamorphoses de l’âme et ses symboles, Paris, Buchet-Chastel, 1953,2' éd„ 1967.

1993

Miss Frank Miller, « Quelques faits d’imagination créatrice subconsciente », Archives de psychologie, V (1906), p. 36-51.

1994

Il faut souligner que ce livre subit tant de modifications dans ses éditions ultérieures que la dernière (sur laquelle ont été faites les traductions) correspond presque à un nouveau livre.

1995

C.G. Jung, « Versuch einer Darstellung der Psychoanalytischen Théorie », Jahrbuch fur Psychoanalytische und Psychopathologische Forschungen, V (1913), p. 307-441.

1996

Dans la terminologie de Vaihinger, ce ne serait pas une hypothèse, mais une fiction (voir chap. vm, p. 654).

1997

C.G. Jung, « Psycho-Analysis », Transactions ofthe Psycho-Medical Society, vol. IV, Part H (1913).

1998

C.G. Jung, Les Types psychologiques, Paris, Buchet-Chastel, 1958.

1999

C.G. Jung, « La structure de l’inconscient », Archives de psychologie, XVI (1916), p. 152-179.

2000

C.G. Jung, « Contribution à l’étude des types psychologiques », Archives de psychologie, Xm (1913), p. 289-299.

2001

Wilhelm Ostwald, Grosse Marner, Leipzig, Akademische Verlagsgesellschaft, 1909.

2002

C.G. Jung, Psychological Types, in Problems ofPersonality : Studies Presented to Dr. Morton Prince, New York, Harcourt, Brace and Co., 1925, p. 289-302.

2003

Ania Teillard, L’Ame et l’écriture, Paris, Stock, 1948, p. 89-94.

2004

Voir chap. x, p. 863.

2005

Emanuel Swedenborg, trad. angl. Heaven and Hell, Londres, Dent Everyman’s Library, 1909, p. 11-13.

2006

Friedrich Schiller, « Über naive und sentimentalische Dichtung » (1795-1796), in Samtliche Schriften, Stuttgart, Cotta, 1871, X, p. 425-523.

2007

Oliver Brachfeld, « Gelenkte Tagtraume als Hilfsmittel der Psychothérapie », Zeitschrift fiir Psychothérapie, IV (1954), p. 79-93.

2008

Alfred Binet, L’Étude expérimentale de l’intelligence, Paris, Schleicher, 1903.

2009

On raconte en fait qu’Armande est devenue peintre.

2010

C.G. Jung, Über die Energetik der Seele, Zurich, Rascher, 1928. Développé ultérieurement sous le titre : Über Psychische Energetik und das Wesen der Trâume, Zurich, Rascher, 1948. Trad. franç. : L’Énergétique psychique, Paris, Buchet-Chastel, 1956.

2011

C’est ce qu’enseignait déjà Janet. Voir chap. vi, p. 420-421.

2012

Voir chap. x, p. 812-813.

2013

La traduction « inconscient racial » est impropre et doit être écartée.

2014

Albrecht Dieterich, Eine Mithrasliturgie erldutert, Leipzig, Teubner, 1903, p. 7,62.

2015

C.G. Jung, Wandlungen und Symbole der Libido, op. cit., p. 91.

2016

En fait, le symbole du soleil phallique (Sonnenphallus) avait été mentionné par Friedrich Creuzer dans Symbolik und Mythologie der alten Vôlker (3* éd., Leipzig, Leske, 1841, ni, p. 335), ouvrage que Jung connaissait bien ; par ailleurs Dieterich avait déclaré que cette conviction était largement répandue dans de nombreux pays.

2017

William James, « On Some Mental Effects of the Earthquake » (1906), réimprimé dans Memories and Studies, Londres, Longman’s, Green and Co., 1911, p. 209-226.

2018

Charles Baudoin, « Position de C.G. Jung », Sckweizerische Zeitschrift fur Psychologie, TV (1945), p. 263-275.

2019

L’allemand distingue die Unbewusstheit (unawareness – le fait de ne pas avoir conscience) et das Unbewusste (the unconscious – l’inconscient).

2020

C.G. Jung, Erinnerungen, Traume, Gedanken, op. cit., p. 188-191.

2021

Karl Neisser, Die Entstehung derldebe. Vienne, Karl Koneggen, 1897.

2022

Thomas Hardy, The Well-Beloved. A Sketch of a Tempérament, Londres, Mcllvaine andCo., 1897.

2023

H. Rider Haggard, She. A History of Adventure, Londres, Longman’s, Green and Co., 1886.

2024

Morton Cohen, Rider Haggard. His Life and Works, Londres, Hutchinson, 1960, p. 102-114.

2025

Emma Jung, « Ein Beitrag zum Problem des Animus », in C.G. Jung, Wirklichkeit der Seele, Zurich, Rascher, 1934, p. 296-354.

2026

Les milieux jungiens signalent des descriptions littéraires de l’animus dans Mary Hay, The Evil Vineyard ; Ronald Frazier, The Flying Draper ; H.G. Wells, Christina Alberta’s Father.

2027

C.G. Jung, « Die psychologischen Aspekte des Mutterarchetypus », Eranos-Jahr-buch, VI (1938), p. 403-443.

2028

Johannes Assenmacher, Die Geschichte des Individuations Prinzips in der Scholastik, Leipzig, Meiner, 1926.

2029

Paul Bourget, Le Démon de midi, Paris, Plon, 1914.

2030

André Répond, « Le Démon de midi », L’Évolution psychiatrique (1939), n° 3, p. 87-100.

2031

Voir, par exemple, la description de cette névrose chez Velchaninov dans L’Étemel Mari de Dostoïevski et chez Claude Lothaire dans Les Profondeurs de la mer d’Edmond Jaloux.

2032

Cet aphorisme de Jung, qui circulait parmi ses disciples, ne semble pas se trouver dans ses écrits.

2033

C.G. Jung, Psychology and Religion, The Terry Lectures, New Haven, Yale Univer-sity Press,1937.

2034

Fabre d’Olivet, Les Vers dorés de Pythagore, Paris, Treuttel et Würtz, 1813. Voir Léon Cellier, Fabre d’Olivet. La vraie maçonnerie et la céleste culture, Paris, 1952, p. 75-144.

2035

Giuseppe Tucci, Teoria e practica del Mandala con particolare riguardo alla tnodema psicologia del profondo, Rome, Astrolabio, 1949. Anagarika Govinda, Mandala. Des heilige Kreis, Zurich, Origo-Verlag, 1960.

2036

August Riiegg, Die Jenseitsvorstellungen vor Dante und die übrigen literarischen Voraussetzmgen der Divina Commedia, Einsiedeln, Benziger, 1944.

2037

161. Le Voyage au centre de la terre de Jules Verne peut s’interpréter dans tous ses détails comme un voyage à travers l’inconscient, marqué par la découverte d’archétypes de plus en plus profonds, jusqu’à la rencontre d’un globe de feu (symbole de l’esprit), qui marque le début de Y énantiodromie, c’est-à-dire l’inverse de la régression et le retour au monde.

2038

Alphonse Daudet, Tartarin sur les Alpes, Paris, Calmann-Lévy, 1885.

2039

On en trouverait un exemple dans le roman autobiographique de Gertrud Isolani, Stadt ohne Mânner (Zurich, Falken-Verlag, 1945). Une jeune femme juive se trouve dans le camp de concentration de Gurs, dans les premières semaines qui suivent la défaite française. Elle et ses compagnes ne s’occupent que de problèmes quotidiens et parfois frivoles, jusqu’à ce qu’une religieuse catholique leur ouvre les yeux en leur faisant prendre conscience de l’immensité de la catastrophe qui les attend.

2040

C.G. Jung, Analytische Psychologie und Erziehung, Heidelberg, Kampmann, 1926. Trad. franç. : Psychologie et éducation, Paris, Buchet-Chastel, 1963.

2041

Voir chap. i, p. 80.

2042

C.G. Jung, Erinnerungen, Tràume, Gedanken, op. cit, p. 121-124.

2043

C.G. Jung, Die Beziehungen der Psychothérapie zur Seelsorge, Zurich, Rascher, 1932.

2044

Remarquons que c’est exactement ce que Janet écrivait en 1896 dans son article « L’influence somnambulique et le besoin de direction » (voir chap. vi, p. 398).

2045

C.G. Jung, « Die transzendente Funktion », in Geist und Werk, Zurich, Rhein Verlag, 1958, p. 3-33.

2046

Voir chap. v, p. 337-339.

2047

fl n’a pas été possible, jusqu’ici, de déterminer si l’on devait cette comparaison à Jung lui-même ou à l’un de ses disciples.

2048

Alphonse Maeder, La Personne du médecin, un agent psychothérapeutique, Neuchâtel, Delachaux et Niestlé, 1953, p. 111-134.

2049

C.G. Jung, « Was ist Psychothérapie ? », Schweizerische Aerztezeitung fur Standes-fragen (1935), XVI, p. 335-339.

2050

C.G. Jung, « Einige Bemerkungen zu den Visionen des Zosimos », Eranos Jahrbuch, V (1937), p. 15-54.

2051

M. Berthelot, Les Origines de l’alchimie, Paris, Steinheil, 1885.

2052

Herbert Silberer, Problème der Mystik und ihrer Symbolik, Vienne, H. Heller, 1914.

2053

C.G. Jung, « Die Erlôsungsvorstellungen in der Alchemie », Eranos Jahrbuch, IV (1936), p. 13-111 ; Psychologie und Alchemie, Zurich, Rascher, 1944. Trad. franç. : Psychologie et alchimie, Paris, Buchet-Chastel, 1970 ; Die psychologie der Übertragung, Zurich, Rascher, 1946. Trad. franç. : La Psychologie du transfert, Buchet-Chastel ; Symbolik des Geistes, Zurich, Rascher, 1948 ; Gestaltungen des Unbewussten, Zurich, Rascher, 1950 ; Mys-terium Conjunctionis, 2 vol., Zurich, 1955-1956.

2054

C.G. Jung, Paracelsica, Zurich, Rascher, 1942.

2055

M.Y. Evans-Wentz, The Tibetan Book ofthe Dead, or the After Death Expériences on the Bardo Plain, according to Lama Kazi Tawa Sandup’s English rende ring, Londres, Oxford University Press, 1927.

2056

Dos Tibetanische Totenbuch, trad. de Louise Gôpfert-March, avec un commentaire psychologique de C.G. Jung, Zurich, Rascher, 1935.

2057

Richard Wilhelm, Das Geheimnis der goldenen Blüte, avec un commentaire de C.G. Jung, Munich, Dom, 1929.

2058

Jung écrivit une préface pour la traduction anglaise de la version allemande de Richard Wilhelm, The I Ching, or Book of Changes, trad. de Carry F. Baynes, New York, Panthéon Books, 1950.

2059

Jung écrivit une introduction au livre de T.D. Suzuki, Die grosse Befreiung, Leipzig, CurtWeller, 1949, p. 7-37.

2060

J.W. Hauer, The Kundalini Yoga, Bericht iiber das Seminar im psychologischen Klub (Zurich, 3-8 octobre 1932), Zurich, 1933. Dactylographié.

2061

C.G. Jung, « Synchronizitat als ein Princip akausaler Zuzammenhange », in C.G. Jung et W. Pauli, Naturerklürung und Psyché, Zurich, Rascher, 1952, p. 1-107.

2062

C.G. Jung, Psychological Analysis of Nietzsche’s Zarathustra. Notes on the Seminar given by C.G. Jung, Zurich, 10 vol., 1934-1939 ; l’index a été réalisé par Mary Briner. Dactylographié.

2063

C.G. Jung, « Picasso », Neue Ztircher Zeitung, 3 novembre 1932, n” 2107. Réédité in Wirklichkeit der Seele, Zurich, Rascher, 1934, p. 170-179.

2064

C.G. Jung, « Ulysses, Ein Monolog », Europaische Revue, Vin (H) (1932), p. 547-568.

2065

Richard Ellmann, James Joyce, Londres, Oxford University Press, 1959, p. 641-693.

2066

C.G. Jung, « Wotan », Neue Schweizer Rundschau, III (1935-1936), p. 657-669.

2067

C.G. Jung, « Psychology of Dictatorship », The Observer, 18 octobre 1936, p. 15 ; « Diagnosing the Dictators », Hearst’s International Journal Cosmopolitan, CVI (January 1939), p. 22-23,116-120.

2068

C.G. Jung, Ein modemerer Mythus. Von Dingen, die am Himmel gesehen werden, Zurich, Rascher, 1958.

2069

« Unbewusstheit ist die grôsste Stinde. »

2070

Rudolf Otto, Das Heilige, Breslau, Trewendt und Granier, 1917. Trad. franç. : Le Sacré, Paris, Petite Bibliothèque Payot, 1969.

2071

Harald Schultz-Hencke, « Das religiôse Erleben des Atheisten », Psyché, IV (1950-1951), p. 417-435.

2072

C.G. Jung, « Brader Klaus », N eue Schweizer Rundschau, I (1933), p. 223-229.

2073

C.G. Jung, Aion. Untersuchungen zur Symbolgeschichte, Zurich, Rascher, 1951.

2074

C.G. Jung, Antwort auf Hiob, Zurich, Rascher, 1952. Trad. franç. : Réponse à Job, Paris, Buchet-Chastel, 1964.

2075

H.G. Wells, conversation avec Jung rapportée dans une lettre à la N eue Zürcher Zei-tung, 18 novembre 1928, n° 2116, p. 9.

2076

Interview avec Frédéric Sands, Daily Mail (Londres), 29 avril 1955.

2077

Frederik Van Eeden, « A Study of Dreams », Proceedings of the Society for Psychical Research, LXVII, n° 26 (1913), p. 413-461.

2078

Bist du auf Unendliches bezogen ? Cette phrase signifie littéralement : Es-tu en relation avec un Infini ?

2079

Voir chap. v, p. 314-316.

2080

Voir chap. vi, p. 380 ; chap. ix, p. 722-723.

2081

Alphonse Maeder, « Über die Funktion des Traumes », Jahrbuch fur psychoanaly-tische und psychopathologische Forschungen, IV (1912), p. 692-707 ; « Über das Traumproblem », V (1913), p. 647-686.

2082

Herbert Silberer, « Zur Symbolbildung », Jahrbuch fur psychoanalytische und psychopathologische Forschungen, IV (1912), p. 607.

2083

W. Leibbrand, « Schellings Bedeutung fUr die moderne Medizin », Atti del XIVe Congresso Internationale di Storia délia Medicina, vol. H, Rome, 1954.

2084

Rose Mehlich, J.G., Fitches Seelenlehre und ihre Beziehung sur Gegenwart, Zurich, Rascher, 1935.

2085

Voir chap. rv, p. 235-236.

2086

Ceci a été bien expliqué par Paul Sucher, Les Sources du merveilleux chez E.T.H. Hoffmann (Paris : Alcan, 1912), p. 132-133.

2087

Voir chap. rv, p. 236-237.

2088

Voir chap. rv, p. 231.

2089

Friedrich Creuzer, Symbolik und Mythologie der alten Vôlker, besonders der Grie-chen, Leipzig et Darmstadt, Leske, 1910, vol. I ; Leipzig et Darmstadt, Heyer et Lecke, 1911-1912, vol. H, ffl, IV.

2090

C.G. Jung, Erinnerungen, Traütne, Gedanken, op. cit., p. 166.

2091

Voir chap. iv, p. 241-246.

2092

Voir chap. n, p. 112-114.

2093

Voir chap. rv, p. 250-255.

2094

Adolf Bastian, Ethnische Elementargedanken in der Lehre vom Menschen, Berlin, 1895.

2095

Eugenio Tanzi, « Il Folk-Lore nella Patologia Mentale », Rivista di Filosofia Scienti-fica, IX (1890), p. 385-419.

2096

Léo Frobenius, Das Zeitalter des Sonnengottes, Berlin, George Reiner, 1904.

2097

Jan Nelken, « Analytische Beobachtungen iiber Phantasien eines Schizophrenen », Jahrbuch fiir psychoanalytische und psychopathologische Forschungen, IV (1912), p. 504-562.

2098

Albrecht Dieterich, Mutter Erde. Ein Versuch iiber Volksreligion, Leipzig, 1905.

2099

Léon Daudet, L’Hérédo, essai sur le drame intérieur, Paris, Nouvelle Librairie nationale, 1917.

2100

Léon Daudet, Le Monde des images. Suite de « L’Hérédo », Paris, Nouvelle Librairie nationale, 1919.

2101

C.G. Jung, The Interprétation of visions (séminaires inédits, hiver 1934, XI, p. 25).

2102

Voir Bruno Klopfer et al., « C.G. Jung and Projective Techniques », Spécial issue of the Journal of Projective Techniques, XIX, n° 3 (1955), p. 225-270.

2103

Voir par exemple John Weir Peiry, The Self in Psychotic Processes, Its Symbolization in Schizôphrenia, University of California Press, 1953 ; John Distance, Weisheit und Wahn, Zurich, Rascher, 1954 ; John Staehelin, « Mythos und Psychose », Schweizer Archiv für Neurologie und Psychiatrie, LXVHI, 1951, p. 408-414.

2104

Sheldon T. Selesnick, « C.G. Jung’s Contributions to Psychoanalysis », American Journal of Psychiatry, CXX (1963), p. 350-356.

2105

Erik Erikson, Childhood and Society, New York, W.W. Norton, 1950, p. 219-234.

2106

Robert Desoille, Exploration de l’affectivité subconsciente par la méthode du rêve éveillé, Paris, D’Artrey, 1938.

2107

Hans Trüb, Heilung aus der Begegnung, Stuttgart, Klett, 1951.

2108

H.K. Fierz, Klinik und Analytische Psychologie, Zurich, Rascher, 1963.

2109

C.A. Meier, « Psychosomatik in Jungscher Sicht », Psyché, IX (1962), p. 625-638.

2110

Hans A. Illing, International Journal of Group Therapy, VH (1957), p. 392-397 ; « C.G. Jung on the Présent Trends in Group Psychotherapy », Human Relations, X (1957), p. 77-83.

2111

« Bill W. – Cari Jung Letters », AA. Grapevine. The International Monthly Journal of Alcoholics Anonymous, XIX, n° 8 (janvier 1963), p. 2-7. (L’auteur remercie Mrs. Paula Car-penter de lui avoir procuré un exemplaire de ce numéro.)

2112

Voir « Bill’s Story », dans Alcoholics Anonymous, New York, Works Publishing, 1939, p. 10-26.

2113

HJ. Eysenck, Dimensions of Personality, Londres, Routledge and Kegan Paul, 1947, p. 10-14. Trad. franç. : Les Dimensions de la personnalité, Paris, PUF.

2114

P. Plattner, Gliicklichere Ehen, Berne, Hans Huber, 1950.

2115

Arnold J. Toynbee, A Study of History, Londres, Oxford University Press, 1954, VH, p. 722-736 ; 1954, X, p. 225-226.

2116

David Riesman, The Lonely Crowd, New Haven, Yale University Press, 1950.

2117

C.G. Jung et Karl Kerenyi, Eine Einführung in das Wesen der Mythologie, Zurich, Rascher, 1941. Trad. franç. : Introduction à l’essence de la mythologie, Paris, Petite Bibliothèque Payot, 1968.

2118

W. Pauli, « Der Einfluss archetypischer Vorstellungen auf die Bildung naturwissens-chaftlicher Theorien bei Kepler », in C.G. Jung et W. Pauli, Naturerklàrung und Psyché, Zurich, Rascher, 1952.

2119

F.M. Comford, The Unwritten Philosophy, Cambridge, Cambridge University Press, 1950, p. 10-13.

2120

Max Frischknecht, « Die Religion in der Psychologie C.G. Jungs », Religiôse Gegen-wartsfragen, Heft 12, Berne, Haupt, 1945.

2121

Hans Schar, Religion und Seele in der Psychologie C.G. Jungs, Zurich, Rascher, 1946.

2122

Hans Schar, Erlôsungsvorstellungen und ihre psychologischen Aspekte, Zurich, Rascher, 1950.

2123

Edmond Rochedieu, « Le transfert et le sentiment religieux », ActaPsychotherapeu-tica, Psychosomatica et Orthopaedagogica, ni, supplément (1956), p. 592-595.

2124

Paul Tillich, in Cari Gustav Jung, 1875-1961, A Memorial Meeting, The Analytical Psychology Club of New York (1962), p. 28-32.

2125

Qu’on nous permette de rappeler ici un souvenir personnel : lors d’un voyage en Angleterre peu après la Deuxième Guerre mondiale, nous avons eu l’occasion de visiter un monastère bénédictin : dès que l’abbé eut été informé de la présence d’un psychiatre suisse, il l’appela et l’interrogea sur Jung avec un vif intérêt.

2126

Victor White, God and the Unconscious, with a foreword by C.G. Jung, Londres, Har-ville Press, 1952.

2127

Père Hostie, C.G. Jung und die Religion, Fribourg, Karl Alber, 1957.

2128

Josef Goldbrunner, Individuation. Die Tiefenpsychologie von Cari Gustav Jung, Krailling vor Munich, Erich Wewel, 1949.

2129

Paul Evdokimov, La Femme et le salut du monde. Étude d’anthropologie chrétienne, Tournai, Casterman, 1958.

2130

Paul Reiwald, Vom Geist der Massen. Handbuch der Massenpsychologie, Zurich, Pan-Verlag, 1946, p. 213-226.

2131

Eugen Bôhler, « Die Grundgedanken der Psychologie von C.G. Jung », Industrielle Organisation, XXIX (1960), p. 182-191.

2132

Karl Schmid donne un bon résumé des idées de Bôhler dans « Über die wichtigsten psychologischen Ideen Eugen Bôhlers », in Kultur und Wirtschaft. Festschrift zum 70. Geburtstag von Eugen Bôhler, Zurich, Polygraphischer Verlag, n.d., p. 79-86.

2133

Eugen Bôhler, « Der Mythus in der Wirtschaft », Industrielle Organisation, XXXI (1962), p. 129-136.

2134

Dietrich Schindler, Verfassungsrecht und Soziale Struktur, Zurich, Schulthess, 1931.

2135

Hans Fehr, « Primitives und germanisches Recht. Zur Lehre vom Archetypus », Archiv fur Rechts – und Sozialphilosophie, vol. XLI (1954-1955).

2136

Hans Marti, Vrbild und Verfassung, Berne, 1958.

2137

Erich Fechner, Rechtsphilosophie. Soziologie und Metaphysik des Rechts, Tubingen, J.C.B. Mohr, 1956.

2138

Max Imboden, Die Staatsformen. Versuch einer psychologischen Deutung staats-rechtlicher Dogmen, Bâle et Stuttgart, Helving und Lichtenhahn, 1959.

2139

Ces sentiments sont très bien exprimés dans une lettre de Cari Burckardt à Hofmanns-thal. Voir Hugo von Hofmannsthal-Carl Burckardt, Briejwechsel, Francfort-sur-le-Main, Fischer, 1957, p. 161-163.

2140

Virgile, VIIP Églogue.

2141

J.M. Charcot, « Sur les divers états nerveux déterminés par l’hypnotisation chez les hystériques », Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des sciences, XCIV (1882) (1), p. 403-405.

2142

Pierre Janet, Les Médications psychologiques, Paris, Alcan, 1919,1, p. 155.

2143

A. Jacquet, Ein halbes Jahrhundert Medizin, Bâle, Benno Schwabe, 1929, p. 169-171.

2144

Charles Richet, « Du somnambulisme provoqué », Journal de l’anatomie et de la physiologie normale et pathologique de l’homme et des animaux, Il (1875), p. 348-377.

2145

Rudolf Heidenhain, Der sog thierische Magnetismus. Physiologische Beobachtungen, Leipzig, Breitkopf und Hârtel, 1880.

2146

Voir chap. n, p. 120.

2147

Robert G. Hillman, « A Scientific Study of Mystery : The Rôle of the Medical and Popu-lar Press in the Nancy-Salpêtrière Controversy on Hypnotism », Bulletin of the History of Medicine, XXXIX (1965), p. 163-182.

2148

Jules Liégeois, « De la suggestion hypnotique dans ses rapports avec le droit civil et le droit criminel », Séances et travaux de l’Académie des sciences morales et politiques, CXXII (1884), p. 155.

2149

H. Bernheim, De la suggestion dans l’état hypnotique et dans l’état de veille, Paris, Doin, 1884.

2150

Voir chap. n, p. 125-126 ; chap. vu, p. 460-465.

2151

Voir chap. n, p. 125-126.

2152

Sigmund Freud, « Charcot », Wiener medizinische Wochenschrift, XLm (1893), p. 1513-1520. Standard Edition, III, p. 11-23.

2153

Paul Richer, Études cliniques sur l’hystérie-épilepsie ou grande hystérie, Paris, Delahaye et Lecrosnier, 1881.

2154

Sigmund Freud, « Selbstdarstellung in Grote », Die Medizin der Gegenwart (1925) IV, p. 1-52 (citation p. 4). Standard Edition, XX, p. 7-74.

2155

Communication personnelle de madame Hélène Pichon-Janet.

2156

Communication personnelle de madame Hélène Pichon-Janet.

2157

Voir chap. vi, p. 362.

2158

Ernst Freud, qui a été assez aimable pour parcourir, à la demande de l’auteur, les lettres de Freud à sa fiancée, dit n’avoir pas trouvé mention de cette rencontre.

2159

Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, Paris, PUF, 1958,1, p. 206.

2160

Ainsi qu’en témoignent deux lettres de Freud reproduites en traduction française dans André Gaucher, L’Obsédé. Drame de la libido, avec lettres de Freud et de Pierre Janet, Paris, André Delpech, 1925.

2161

Léon Daudet, « Le moi et le soi », in L’Hérédo, Paris, Nouvelle Librairie nationale, 1917, p. 1-38.

2162

Voir chap. ix, p. 754.

2163

Voir chap. vu, p. 461-464.

2164

J. Delbœuf, « De l’influence de l’imitation et de l’éducation dans le somnambulisme provoqué », Revue philosophique, XXII (1886) (II), p. 146-171.

2165

Henri Bergson, « Simulation inconsciente dans l’état d’hypnotisme », Revue philosophique, XXII (1886) (II), p. 525-531.

2166

Voir chap. vi, p. 383.

2167

H. Bernheim, De la suggestion et de ses applications à la thérapeutique, Paris, Doin, 1886.

2168

Enrico Morselli, Il Magnetismo animale. La fascinazione e gli stati ipnotici, Turin, Roux et Favale, 1886.

2169

F.W.H. Myers, « Multiplex Personnality », The Nineteenth Century, XXX (1886), p. 648-666.

2170

E. Gumey, F.W.H. Myers, F. Podmore, Phantasms of the Living, 2 vol., Londres, Society for Psychical Research, 1886.

2171

Richard von Krafft-Ebing, Psychopathia sexualis. Eine Klinisch-Forensische Studie, Stuttgart, Enke, 1886.

2172

Benjamin Tarnowsky, Die krankhaften Erscheinungen des Gechlechtsinnes. Eine forensisch-psychiatrische Studie, Berlin, Hirschwald, 1886.

2173

Julius Wagner, « Über die Einwirkung fieberhafter Erkrankungen auf Psychosen », Jahrbuch flir Psychologie und Neurologie, VII (1887), p. 94-130.

2174

Gerhart Hauptmann, Das Abenteuer tneiner Jugend, in Samtliche Werke, Propylâen-Verlag, 1962. (Voir la description du Burghôlzli de Forel, p. 1063-1067.)

2175

Albert Moll, Ein Leben ah Arzt der Seele, Erinnerungen, Dresde, Reissner, 1936, p. 31.

2176

Docteur Crocq, L’Hypnotisme scientifique, 2e éd., Paris, Société d’éditions scientifiques, 1900.

2177

Max Dessoir, Bibliographie des modemen Hypnotismus, Berlin, Düncker, 1888.

2178

August Forel, Der Hypnotismus und seine strafrechtliche Bedeutung, Berlin et Leipzig, Guttentag, 1888.

2179

Anonyme, « L’affaire Chambige », Revue des grands procès contemporains, VII (1889), p. 21-101.

2180

P.J. Moebius, « Über den Begriff der Hystérie », Zentralblatt fur Nervenheilkunde, XI (1888), p. 66-71.

2181

Henri Bergson, Les Données immédiates de la conscience, Paris, Alcan, 1889.

2182

Voir chap. vi, p. 000-000.

2183

E. Brown-Séquard, « Des effets produits chez l’homme par des injections sous-cuta-nées d’un liquide retiré des testicules frais de cobaye et de chien », Comptes rendus hebdomadaires des séances et mémoires de la Société de biologie, 9e série, 1,1889, p. 415-419.

2184

« Congrès international de psychologie physiologique », Revue philosophique, XXVm (1889) (II), p. 109-111,539-546.

2185

Premier Congrès international de l’hypnotisme expérimental et thérapeutique (Paris, 8-12 août 1889), comptes rendus publiés par Edgar Bérillon, Paris, Doin, 1890.

2186

Marcel Briand, Premier Congrès international de l’hypnotisme, op. cit., p. 182-187.

2187

Bourru et Burot, Premier Congrès international de l’hypnotisme, op. cit., p. 228-240.

2188

Congrès international de 1889. Le magnétisme humain appliqué au soulagement et à la guérison des malades, Rapport général, Paris, Georges Carré, 1890.

2189

J.M. Charcot, Leçons du mardi à la Salpêtrière. Policlinique (1888-1889), Paris, Progrès médical, 1889, p. 247-256.

2190

A. A. Liébeault, Le Sommeil provoqué et les états analogues, Paris, Doin, 1889.

2191

Albert Moll, Der Hypnotismus, Berlin, Komfeld, 1889.

2192

G. Anton, « Hypnotische Heilmethode und mitgeteilte Neurose », Jahrbuch fur Psychiatrie, VDI (1889), p. 194-211.

2193

' 53. Voir chap. m, p. 178.

2194

Voir chap. v, p. 346.

2195

Moritz Benedikt, « Aus der Pariser Kongreszeit. Erinnerungen und Betrachtungen », Internationale Klinische Rundschau, III (1889), p 1531-1533, 1573-1576, 1611-1614, 1657-1659,1699-1703,1858-1860.

2196

Voir chap. v, p. 331.

2197

Adolf Striimpell, Aus dem Leben eines deutschen Klinikers. Erinnerungen und Beobachtungen, Leipzig, F.C.W. Vogel, 1925, p. 217-219.

2198

William James, The Principles ofPsychology, 2 vol., New York, H. Holt, 1890.

2199

Anonyme, « Michel Eyraud et Gabrielle Bompard », Revue des grands procès contemporains, IX (1891), p. 19-107.

2200

H. Bernheim, De la suggestion, Paris, Albin Michel, n.d., p. 170-171.

2201

J. Grasset, « Le roman d’une hystérique. Histoire vraie pouvant servir à l’étude médico-légale de l’hystérie et de l’hypnotisme », La Semaine médicale, X (1890), p. 57-58.

2202

Georges Gilles de La Tourette, Traité clinique et thérapeutique de l’hystérie d’après l’enseignement de la Salpêtrière, Paris, Plon, 1891.

2203

Voir chap. vi, p. 389-390.

2204

« La manifestation en l’honneur du Dr Liébeault le 25 mai 1891 », Revue de l’hypnotisme, V (1890-1891), p. 353-359.

2205

Moritz Benedikt, « Über Neuralgien und neuralgische Affektionen und deren Behandlung », Klinische Zeit – und Streitfragen, VI, n° 3 (1892), p. 67-106.

2206

Voir chap. v, p. 331.

2207

J.M. Charcot, « La foi qui guérit », Revue hebdomadaire, I (1892) ; Archives de neu-rologia, XXV (1893), p. 72-87.

2208

J.M. Charcot, « Sur un cas d’amnésie rétro-antérograde probablement d’origine hysté-risque », Revue de médecine, XII (1892), p. 81-96. (Avec une suite d’A. Souques, même revue, même année et même volume, p. 267-400, 867-881.)

2209

Voir chap. vi, p. 391.

2210

Voir chap. vi, p. 425.

2211

Louis-Henri-Charles Laurent, Des états seconds. Variations pathologiques du champ de la conscience, thèse méd. (Bordeaux, 1891-1892), n° 13, Bordeaux, Cadoret, 1892.

2212

International Congress on Experimental Psychology. Second session, Londres, Williams and Norgate, 1892.

2213

Adolf Strümpell, Über die Entstehung und die Heilung von Krankheiten durch Vorstel-lungen, Erlangen, F. Junge, 1892.

2214

Marcel Prévost, L’Automne d’une femme, Paris, Lemerre, 1893.

2215

Richard von Krafft-Ebing, Hypnotische Expérimente, Stuttgart, Enke, 1893.

2216

Voir chap. vn, p. 517.

2217

Revue neurologique, I (1893), p. 36.

2218

Heinrich Obersteiner, Die Lehre vom Hypnotismus, Vienne, Breitenstein, 1893, p. 44.

2219

F.W.H. Myers, « The Subliminal Consciousness », Proceedings ofthe Society for Psy-chical Research, IX (1893-1894), p. 3-25.

2220

J. Michell Clarke, « Critical Digest, Hysteria and Neurasthenia », Brain, XVII (1894), p. 119-178,263-321.

2221

J. Dallemagne, Dégénérés et déséquilibrés, Bruxelles, Lamertin, 1894, p. 436,445-446.

2222

Pierre Janet, Contribution à l’étude des accidents mentaux chez les hystériques, thèse méd. (Paris, 1892-1893), n° 432, Paris, Rueff, 1893, p. 252-257.

2223

Moritz Benedikt, Hypnotismus und Suggestion. Eine Klinisch-psychologische Studie, Leipzig et Vienne, Breitenstein, 1894, p. 64-65.

2224

Voirchap. n, p. 131.

2225

Auguste Motet, L’Affaire Valroff. Double tentative de meurtre. Somnambulisme allégué, Paris, Baillière, 1893.

2226

A. Lyubimov, Professor Sharko, Nautshno-biografitshesky etiud, Saint-Pétersbourg, Tip. Suborina, 1894.

2227

Voir chap. n, p. 134.

2228

Voir chap. vn, p. 518,577-578, chap. x, p. 767.

2229

Voirchap. n, p. 132.

2230

Voir chap. n, p. 134-135.

2231

Voir chap. vi, p. 391-395.

2232

Voir chap. vi, p. 396.

2233

Gustave Le Bon, Psychologie des foules, Paris, Alcan, 1895.

2234

Voir chap. vn, p. 508-513.

2235

Umpfenbach, Zeitschrift fur die Psychologie und Physiologie der Sinnesorgane, X (1896), p. 308-309.

2236

E. Bleuler, Münchener medizinische Wochenschrift, XLII1 (1896), p. 524-525.

2237

Adolf Strümpell, Deutsche Zeitschrift fur Nervenheilkunde, VIII (1896), p. 159-161.

2238

J. Michell Clarke, Brain, XIX (1896), p. 401-414.

2239

F.W.H. Myers, « Hysteria and Genius », Journal ofthe Society for Psychical Research, Vin, n° 138 (avril 1897), p. 50-59.

2240

Havelock Ellis, « Hysteria in Relation to Sexual Emotions », The Alienist and Neu-rologist, XIX (1898), p. 599-615.

2241

Johann Bressler, « Kulturhistorischer Beitrag zur Hystérie », Allgemeine Zeitschrift für Psychiatrie, LIH (1895-1897), p. 333-376.

2242

Voir chap. I, p. 49-52.

2243

Paul Ranschburg et Ludwig Hajos, N eue Beitràge zur Psychologie des Hysterischen Geisteszustandes. Kritisch-experimentelle Studien, Leipzig et Vienne, Deuticke, 1897.

2244

Richard von Krafft-Ebing, « Zur Suggestionsbehandlung der Hysteria Gravis », Zeitschrift fur Hypnotismus, IV, n° 1 (1896), p. 27-31.

2245

Richard von Krafft-Ebing, Arbeiten aus dem Gesamtgebiet der Psychiatrie und Neuropathologie, Leipzig, Barth, 1897, III, p. 193-211.

2246

Alfred Freiherr von Berger, « Chirurgie der Seele » (1896). Réimprimé partiellement dans Almanach der Psychoanalyse, Vienne, Intemationaler Psychoanalytiker Verlag, 1933, p. 285-289.

2247

Hugo von Hofmannsthal, Elektra, Berlin, Fischer, 1904.

2248

Cité par Walter Jens, Hofmannsthal und die Griechen, Tübingen, Niemayer, 1955, p. 155.

2249

Hermann Bahr, Dialog vom Tragischen, Berlin, Fischer, 1904.

2250

Theodor Herzl, Der Judenstaat. Versuch einer modemen Losung der Judenfrage, Leipzig et Vienne, M. Breitenstein, 1896.

2251

III. Intemationaler Kongress fur Psychologie in München vom 4. bis 7. August 1896, Munich, J.F. Lehmann, 1897.

2252

Theodor Lipps, in ibid., p. 146-164.

2253

Georg Hirth, in ibid., p. 458-473.

2254

Voir chap. m, p. 187 ; chap. vi, p. 398-399.

2255

Albert Freiherr von Schrenck-Notzing, (sogennanntes Doppel-lch), Vienne, Hôlder, 1896.

2256

Voir chap. V, p. 309-312.

2257

F.W.H. Myers, « Hysteria and Genius », Journal of the Society for Psychical Research, VIII (1897), p. 50-59.

2258

L. Lôwenfeld, Lehrbuch der gesamten Psychothérapie mit einer einleitenden Darstel-lung der Haupttatsachen der medizinischen Psychologie, Wiesbaden, Bergmann, 1897.

2259

Voir chap. vi, p. 399.

2260

Pierre Janet, « Traitement psychologique de l’hystérie », in Traité de thérapeutique, Albert Robin éd., fascicule 15,2e partie, Paris, Rueff, 1898, p. 140-216.

2261

A.W. Van Renterghem, Liébeault en Zijne School, Amsterdam, Van Rossen, 1898.

2262

Voir chap. v, p. 315.

2263

Albert Moll, Untersuchungen über die Libido sexualis, Berlin, H. Komfeld, 1898, vol. I.

2264

Jahrbuch fur sexuelle Zwischenstufen unter besonderer Berücksichtigung der Homo-sexualitat, Leipzig, Max Spohr, 1899.

2265

Charles Féré, L’Instinct sexuel. Évolution et dissolution, Paris, Alcan, 1899.

2266

E. Husserl, Logische Untersuchungen, Halle, Niemeyer, 1890, vol. I.

2267

Voir chap. vi, p. 366.

2268

IIe Congrès international de l’hypnotisme (Paris, 12-16 août 1900), Paris, Revue de l’hypnotisme, Vigot, 1902, p. 320. Comptes rendus publiés par le docteur Bérillon et le docteur Farez.

2269

Voir chap. m, p. 208.

2270

/V' Congrès international de psychologie (Paris, 20-26 août 1900), Paris, Alcan, 1901.

2271

Voir chap. v, p. 339.

2272

Paul Farez, « L’hypnotisme et l’évocation du subconscient », IVe Congrès international de psychologie (1900), Paris, Alcan, 1901, p. 670-674.

2273

Le Figaro, 29 août 1900.

2274

Voir chap. v, p. 346-347.

2275

Anonyme (D. Metzger), Autour « des Indes à la planète Mars », Paris, Librairie spirite, 1901.

2276

Édouard Claparède, « Théodore Floumoy. Sa vie et son œuvre. 1854-1920 », Archives de psychologie, XVIII (1923), p. 1-125.

2277

Voir chap. vn, p. 473-476.

2278

lise Bry et Alfred H. Rifkin, « Freud and the History of Ideas : Primary Sources, 1886-1910 », Science and Psychoanalysis, V (1962), p. 6-36.

2279

William Stem, Zeitschrift für Psychologie und Psychophysiologie der Sinnesorgane, XXVI (1901), p. 30-133.

2280

Naecke, Archiv fur Kriminal-Anthropologie und Kriminalistik, VII (1901), p. 168-169.

2281

W. Weygandt, ZentralblattfürNervenheilkunde, XXIV (1901), p. 548-549.

2282

Théodore Floumoy, Archives de psychologie, Il (1903), p. 72-73.

2283

Henri Bergson, « Le rêve », Bulletin de l’Institut psychologique international, I (1901), p. 97-122 ; réimprimé dans la Revue scientifique, 4e série, XV (1901), p. 705-713, et dans la Revue de philosophie, I (1901), p. 486-489.

2284

Emil Raimann, Die hysterischen Geistesstôrungen. Eine Klinische Studie, Leipzig et Vienne, Deuticke, 1904.

2285

Dans le même livre, Raimann exprime une appréciation favorable sur la théorie de l’hystérie de Breuer et Freud. Il est étrange que Jones puisse avoir vu dans ce livre une violente attaque contre Freud.

2286

Max Burckhardt, « Ein modernes Traumbuch », Die Zeit, 6 janvier 1900, n° 275, p. 911 ; et 13 janvier 1900, n° 276, p. 25-27.

2287

Die Umschau, IV, n° 11 (10 mars 1900), p. 218-219.

2288

« H. K., Traiime und Traumdeutung », Fremden-Blatt, LIV, n° 67 (10 mars 1900), p. 13-14.

2289

Arbeiter-Zeitung, XII, n° 289 (21 octobre 1900).

2290

Neues Wiener Tageblatt, 29 et 30 janvier 1902.

2291

Ces deux dernières analyses ont été découvertes par Hans Beckh-Widmanstetter. L’auteur le remercie, ainsi que K.R. Eissler, pour les photocopies qu’ils lui ont procurées.

2292

Voir chap. v, p. 284.

2293

J. Babinski, « Définition de l’hystérie », Revue neurologique, IX (1901), p. 1074-1080.

2294

Sigmund Freud, Über den Traum, in Loewenfeld et Kurella, Grenzfragen des Nerven und Seelenlebens, Wiesbaden, Bergmann, 1901, p. 307-344. Standard Edition, V, p. 633-686.

2295

lise Bry et Alfred Rifkin, « Freud and the History of Ideas : Primary Sources », loc. cit.

2296

Hermann Komfeld, Psychiatrische Wochenschrift, Il (1900-1901), p. 430-431.

2297

Ziehen, Jahresbericht über die Leistungen und Fortschritte aufdem Gebiete der Neurologie und Psychiatrie, V (1901), p. 829.

2298

Moebius, Schmidt’s JahrbUcher der in und ausldndischen gesammten Medizin, CCLXIX (1901), p. 271.

2299

Liepmann, Monatsschrift ftir Psychiatrie und Neurologie, X (1901), p. 237-239.

2300

Giessler, Zeitschrift ftir Psychologie und Physiologie der Sinesorgane, XXIX (1902), p. 228-236.

2301

O. Kohnstamm, Fortschritte der Medizin, XX (1902), p. 45-46.

2302

A. Pick, Prager Medizinische Wochenschrift, XXVI (1901), p. 145.

2303

Voss, St. Petersburger Medizinische Wochenschrift, XXVI (1901), p. 325.

2304

Voir chap. vn, p. 527.

2305

Jahresbericht über die Leistungen und dent Gebiete der Neurologie und Psychiatrie, V (1901).

2306

Hermann Rohleder, Vorlesungen über Sexualtrieb und Sexualleben des Menschen, Berlin, Fischer, 1901.

2307

AlbertMoll,« ÜbereinewenigbeachteteGefahrderPrügelstrafebeiKindem », Zeitschrift fur Psychologie urtd Physiologie der Sinnesorgane, XXVIII (1902), p. 203-204.

2308

Heinrich Schurtz, Altersklassen und Mannerbünde. Eine Darstellung der Grundfor-men der Gesellschaft, Berlin, G. Reimer, 1902.

2309

Theodor Dunin, Grundsàtze der Behandlung der Neurasthénie und Hystérie, Berlin, Hirschwald, 1902.

2310

Congrès des médecins aliénistes et neurologistes de France, 12e session (Grenoble, 1902), II, Paris, Masson, 1902.

2311

Voir chap. IX, p. 708-710.

2312

Théodore Floumoy, « Nouvelles observations sur un cas de somnambulisme avec glossolalie », Archives de psychologie, I (1902), p. 101-255 ; cit. p. 116.

2313

XIVe Congrès international de médecine, Madrid (23-30 avril 1903), volume général, 1904, p. 295.

2314

Voir chap. vi, p. 399-402.

2315

F.W.H. Myers, Human Personality and Its Survival ofBodily Death, 2 vol., Londres, Longmans, Green and Co., 1903.

2316

Voir chap. v, p. 349.

2317

Otto Weininger, Geschlecht und Charakter, Vienne, Braumtiller, 1903.

2318

Dans l’abondante littérature concernant Weininger, voir notamment David Abraham-sen, The Mind and Death of Genius, New York, Columbia University Press, 1946.

2319

Voir chap. vu, p. 538.

2320

Daniel Paul Schreber, Denkwürdigkeiten eines Nervenkranken, Leipzig, Oswald Mutze, 1903.

2321

Wilhelm Jensen, Gradiva. Ein pompeianisches Phantasiestück, Dresden et Leipzig, Reissner, 1903.

2322

Voir chap. v, p. 322.

2323

Voir chap. v, p. 322.

2324

Voir chap. m, p. 152-153.

2325

Voir chap. vi, p. 367-368.

2326

Les comptes rendus du Congrès ne permettent pas de déterminer s’il s’agissait d’une exposition de livres ou simplement d’une liste d’ouvrages recommandés.

2327

Jean Camus et Philippe Pagniez, Isolement et psychothérapie, Paris, Alcan, 1904, p. 5-82.

2328

Paul Dubois, Les Psychonévroses et leur traitement moral, Paris, Masson, 1904.

2329

Voir chap. vn, p. 527-528.

2330

Sigmund Freud, « Die Freudsche psychoanalystiche Méthode », in L. Lôwenfeld, Die psychischen Zwangserscheinungen auf klinischer Grundlage dargestellt, Wiesbaden, Berg-mann, 1904, p. 545-551. Standard Edition, VH, p. 249-254.

2331

Willy Hellpach, Grundlinien einer Psychologie der Hystérie, Leipzig, Wilhelm Engel-mann, 1904.

2332

Emil Raimann, Die Hysterischen Geistesstôrungen. Eine Klinische Studie, Leipzig et Vienne, Deuticke, 1904.

2333

Édouard Claparède, Psychologie de l’enfant et pédagogie expérimentale, Genève, Kiindig, 1905.

2334

Alfred Binet et Théodore Simon, « Méthodes nouvelles pour le diagnostic du niveau intellectuel des anormaux », L’Année psychologique, XI (1905), p. 191-244.

2335

August Forel, Die sexuelle Frage, Munich, Reinhardt, 1905.

2336

lise Bry et Alfred H. Rifkin, « Freud and the History of Ideas : Primaiy Sources, 1886-1910 », loc. cit.

2337

Medizinische Klinik, Il (1906), p. 740.

2338

ArchivfUr Kriminal-Anthropologie und Kriminalistik, XXIV (1906), p. 166.

2339

Wiener klinische Rundschau, XX (1906), p. 189-190.

2340

Psychological Bulletin III (1906), p. 280-283.

2341

Jahrbuchfür sexuelle Zwischenstufen, VII (1906), p. 729-748.

2342

Otto Soyka, « Zwei Bûcher », Die Fackel, n° 191 (21 décembre 1905), p. 6-11.

2343

Voir l’expérience de William James lors du tremblement de terre (chap. ix, p. 726-727).

2344

Eugen Bleuler, Affektivitat, Suggestibilitât, Paranoïa, Halle, Marhold, 1906.

2345

Eugen Bleuler, « Freud’sche Mechanismen in der Symptomatologie von Psychosen », Psychiatrisch-Neurologische Wochenschrift, VIII (1906-1907), p. 316-318, 323-325, 338-340.

2346

Voir chap. ix, p. 710-713.

2347

Gustav Aschaffenburg, « Die Beziehungen des sexuellen Leben zur Entstehung von Nerven und Geisteskrankheiten », Münchener medizinische Wochenschrift, LIII (1906), p. 1793-1798.

2348

Adolf Meyer, « Fundamental Conceptions of Dementia Praecox », British Medical Journal II (1906), p. 757-760.

2349

Cari Spitteler, Imago, Iéna, Diederichs, 1906.

2350

Voir chap. v, p. 322.

2351

A.A. Brill, Introduction du traducteur à C.G. Jung, The Psychology ofDementia Prae-cox, Nervous and Mental Disease Monographs, 1936.

2352

Voir chap. vin, p. 625-628.

2353

Otto Rank, Der Künstler. Ansatze zu einer Sexualpsychologie, Vienne, Heller, 1907.

2354

Premier Congrès international de psychiatrie, de neurologie, de psychologie et de l’assistance des aliénés (Amsterdam, 2-7 septembre 1907), Amsterdam, De Bussy, 1908.

2355

Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, op. cit., U, p. 119.

2356

Le récit de Jones pourrait faire croire que la séance ne fut qu’une attaque massive contre les théories de Freud. Les comptes rendus officiels donnent une impression différente : la plupart des orateurs n’avaient d’autre préoccupation que de défendre leurs propres théories ; parmi les autres, il y eut autant de partisans que d’adversaires de Freud.

2357

Monatsschrift fur Neurologie und Psychiatrie, XXII (1907), p. 562-572.

2358

Cette prétendue affirmation de Janet ne se trouve pas dans les comptes rendus du Congrès. Il peut s’agir d’une remarque faite entre deux séances. Elle n’en a pas moins été déformée par la suite : Janet aurait déclaré publiquement que la psychanalyse (pas seulement la théorie freudienne de l’hystérie) était une « mauvaise plaisanterie ».

2359

Emest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, op. cit., n, p. 127.

2360

A.A. Friedlander, « Über Hystérie und die Freudsche psychoanalytische Behandlung derselben », Monatsschrift fur Psychiatrie und Neurologie, XXII (1907), Ergansungsheft, p. 45-54.

2361

W. Weygandt, « Kritische Bemerkungen zur Psychologie der Dementia Praecox », Monatsschrift fur Psychiatrie und Neurologie, XXII (1907), p. 289-302.

2362

M. Isserlin, Zentralblatt fur Nervenheilkunde und Psychiatrie, XVIII (1907), p. 329-343.

2363

Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Paris, Librairie de « Pages Libres », 1908.

2364

Karl Kraus, « Apocalypse (Offener Brief an das Publikum) », Die Fackel, X, n° 261/ 262 (13 octobre 1908), p. 1-14.

2365

Edward Ryan, « A Visit to the Psychiatrie Clinics and Asylums of the Old Land », American Journal oflnsanity, LXV (1908-1909), p. 347-356.

2366

R.C. Clarke, « Notes on Some of the Psychiatrie Clinics and Asylums of Germany », American Journal oflnsanity, LXV (1908-1909), p. 357-376.

2367

Clarence P. Obemdorf, A History of Psychoanalysis in America, New York, Grune and Stratton, 1953, p. 75.

2368

H.W. Gruhle, Zentralblatt fur Nervenheilkunde, XXXI (XIX) (1908), p. 885-887.

2369

Karl Kraus, « Tagebuch », Die Fackel, X, n° 256 (5 juin 1908), p. 15-32.

2370

Karl Abraham, « Verwandtenehe und Neurose », Zentralblatt fiir Nervenheilkunde, XXXH (1909), p. 87-90.

2371

Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, op. cit., Il, 120.

2372

VP Congrès international de psychologie (1909), Rapports et comptes rendus, Édouard Claparède éd., Genève, Kttndig, 1910.

2373

W.B. Parker éd., Psychotherapy : A Course of Reading in Sound Psychology, Sound Medicine, and Sound Religion, 3 vol., New York, Centre Publishing Co., 1909.

2374

A. A. Brill, « Freud’s Method of Psychotherapy », Psychotherapy, n, n' 4, p. 36-47.

2375

Richard C. Cabot, « The Literature of Psychotherapy », Psychotherapy, ni, n” 4, p. 18-25.

2376

Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud ; op. cit., H, p. 56-69.

2377

Lectures and Addresses Delivered before the Departments of Psychology and Peda-gogy in Célébration ofthe Twentieth Anniversary of the Opening of Clarke University, Sep-teniber 1909, 2 vol., Worcester, Mass., 1910.

2378

Voir chap. vn, p. 484.

2379

J.I. Sadger, « Die Bedeutung der psychoanalytischen Méthode nach Freud », Zentral-blatt für Nervenheilkunde und Psychiatrie, XXX (XVIII) (1907), p. 45-52 (les extraits cités se trouvent p. 50).

2380

A. Friedlander, « Hystérie und moderne Psychoanalyse », Congrès international de médecine, Budapest (1909), sect. XII, p. 146-172.

2381

Caroline E. Playne, The Neuroses of the Nations, Londres, Allen and Unwin, 1928.

2382

F.T. Marinetti, « Le futurisme », Le Figaro, n° 51 (20 février 1909).

2383

Anonyme, Jubilé du professeur Bernheim (12 novembre 1910), Nancy, 1910.

2384

Voir chap. vu, p. 568-569.

2385

Ernest Jones, « The Œdipus Complex as an Explanation of Hamlet’s Mystery : A Study in Motive », American Journal of Psychology, XXI (1910), p. 72-113.

2386

Sigmund Freud, « Brief an Dr. Friedrich Krauss », Anthropophyteia, VH (1910), p. 472-473, Standard Edition, XI, p. 221-227.

2387

Il est intéressant de noter qu’à la même époque Ludwig Zamenhof, le créateur de l’espéranto, cherchait à confier la direction de son organisation à un non-Juif. Voir Israeli-tisches Wochenblatt, XI (1912), p. 541-542.

2388

Hans Bliiher, Traktat über die Heilkunde, Stuttgart, Klett, 1926. (Cité de la 3' édition, 1950, p. 99-107.)

2389

Sigmund Freud, « Über wilde Psychoanalyse », Zentralblatt fur Psychoanalyse, I (1910), p. 91-95. Standard Edition, XI, p. 221-227.

2390

Oskar Pfister, Die psychanalytische Méthode, Leipzig et Berlin, Klinkhardt, 1913, p. 59-60.

2391

Journal fur Psychologie und Neurologie, XVII, Ergânzugsheft (1910-1911), p. 307-433.

2392

Alfred Hoche, « Eine psychische Epidémie unter Aertzten », Medizinische Klinik, VI (1910), p. 1007-1010.

2393

Ludwig Frank, Die Psychanalyse, Munich, E. Reinhardt, 1910.

2394

Eugen Bleuler, « Die Ambivalenz », Festschrift der Dozenten der Universitat Zurich, Zurich, Schultherz, 1914.

2395

Roger Vittoz, Traitement des psychonévroses par la rééducation du contrôle cérébral, Paris, Baillière, 1911.

Le lecteur pourra trouver d’autres détails sur la méthode de Vittoz dans la thèse de médecine de Robert Dupond, La Cure des psychonévroses par la méthode du Dr Vittoz (Paris, Jouve, 1934) et dans un opuscule rédigé par une admiratrice, Henriette Lefebvre, Un sauveur, le docteur Vittoz (Paris, Jouve, s.d.).

2396

E. Bleuler, Dementia Praecox, oder Gruppe der Schizophrenien, in G. Aschaffenburg, Handbuch der Psychiatrie, Spezieller Teil, 4. Abt., 1 Halfte, Vienne, Deuticke, 1911. Voir chap. v, p. 315-316.

2397

Grete Meisel-Hess, Die Intellektuellen, Berlin, Oesterheld, 1911, p. 341 -346.

2398

Lors d’une des audiences postérieures au naufrage, un passager de troisième classe déclara sous serment que, durant les opérations de sauvetage, une porte séparant la dernière classe du pont supérieur avait été verrouillée. Les passagers de troisième classe qui avaient réussi à s’en échapper avaient été obligés de briser la serrure. (Titanic Disaster. Hearing before a Subcommittee on Commerce, United States Senate, 62nd Congress, 2nd session, Document n° 726, Washington, Government Printing Office, 1912, p. 1021.)

2399

Friedrich von Bemhardi, Deutscliland und der nachste Krieg, Stuttgart, Cottas Nach-folger, 1912.

2400

Il n’a pas été possible de déterminer si une partie des fonds de la fondation a été déboursée. La Breuer-Stiftung fut l’une des nombreuses victimes de l’inflation de l’après-guerre. Quand la monnaie autrichienne se stabilisa en 1922,10 000 couronnes valaient 1 shilling (un septième de dollar).

2401

L’auteur est redevable à madame Kâthe Breuer de lui avoir montré ces documents, et à monsieur George H. Bryant, petit-fils de Josef Breuer, de lui avoir fourni des renseignements complémentaires.

2402

Sir James Frazer, Totemism and Exogamy. A Treatise on Certain Early Forms of Superstition and Society, 4 vol., Londres, Macmillan Co., 1910.

2403

Émile Durkheim, Les Formes élémentaires de la vie religieuse. Le système totémique en Australie, Paris, Alcan, 1912.

2404

Richard Thumwald, « Die Denkart als Wurzel des Totemismus », Korresponenzblatt der deutschen Gesellschaft fur Anthropologie, Ethnologie und Urgeschichte, 1911, p. 173-179.

2405

Wilhelm Wundt, Elemente der Vôlkerpsychologie, Leipzig, Alfred Krôner, 1912.

2406

Otto Rank, Dos Inzest-Motiv in Dichtung und Sage, Leipzig et Vienne, Deuticke, 1912.

2407

L’auteur remercie le docteur Gustab Morf pour avoir attiré son attention sur l’intérêt de cet épisode, et le département des archives de la N eue Zürcher Zeitung pour l’aide qu’il lui a apportée.

2408

Voir chap. x, p. 826.

2409

Richard B. Goldschmidt, Portraits from Memory : Recollections of a Zoologist, Seattle, University of Washington Press, 1956, p. 35.

2410

Johann Michelsen, Ein Wort an geistigen Adel deutscher Nation, Munich, Bonsels, 1911.

2411

Normann Malcolm, Ludwig Wittgenstein : A Memoir, Londres, Oxford University Press, 1958.

2412

Otto Rank et Hanns Sachs, Die Bedeutung der Psychoanalyse fur die Geisteswissen-schaften, Wiesbaden, Bergmann, 1913, p. 68.

2413

Hans Blüher, Werke und Tage. Geschichte eines Denkers, Munich, Paul List, 1953, p. 252.

2414

Cette même année, Marinetti publiait un roman, Le Monoplan du pape, roman politique en vers libres (Paris, Sansot, 1912), histoire « choquante » d’un pape kidnappé et voyageant en avion. On ne pouvait guère deviner alors que bien des jeunes lecteurs vivraient suffisamment longtemps pour voir un pape se rendre à Jérusalem et à New York.

2415

Communication personnelle du docteur Alphonse Maeder.

2416

Sigmund Freud, « Gross ist die Diana der Epheser », Zentralblatt fur Psychoanalyse, H (1912), p. 158-159. Standard Edition, XII, p. 342-344.

2417

Voir chap. n, p. 110-111.

2418

Ludwig Frank, Affektstôruneen, Berlin, J. Springer, 1913.

2419

Voir chap. vm, p. 628-630.

2420

17th International Congress ofMedicine (London, 1913), Sect. 12, Parts I and II, Londres, Henry Frowde, 1913.

2421

Cet épisode a donné lieu à une des légendes les plus tenaces dans l’histoire de la psychiatrie : Janet est censé avoir insulté Freud et avoir proclamé que « la psychanalyse ne pouvait naître que dans une ville aussi immorale que Vienne ». Il suffit de se reporter au texte de la communication de Janet pour se rendre compte qu’il citait Ladame, lequel avait cité l’opinion de Friedlander sur le genius loci, à savoir l’intérêt particulier porté par le public viennois à la pathologie sexuelle après les publications de Krafft-Ebing et d’autres.

2422

Ernest Jones, Free Associations : Memories of a Psycho-Analyst, Londres, Hogarth Press, 1959, p. 241.

2423

Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, op. cit., U, p. 105.

2424

Robert Wollenberg, Erinnerungen eines alten Psychiaters, Stuttgart, Enke, 1931,

p. 126.

2425

Lou Andreas-Salomé, In der Schule bei Freud. Tagebuch eines Jahres 1912-1913, Zurich, Max Niehans, 1958, p. 190.

2426

Voirchap. rx, p. 712.

2427

Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, op. cit., U, p. 116.

2428

L’auteur remercie madame Paula Hammet, de Melbourne, qui a mené pour son compte des recherches à ce sujet, et qui a pu faire la lumière en interrogeant des personnes qui avaient bien connu la famille du pasteur Donald Fraser.

2429

Le professeur Birger Strandell a aimablement entrepris des recherches dans les archives de l’université d’Uppsala et nous a procuré une photocopie des discussions du conseil de la faculté à propos de la candidature de Sperber. Parmi les opposants, un seul fit, en passant, une remarque désobligeante sur l’article de Sperber traitant de l’origine sexuelle du langage. En fait, cet article ne joua aucun rôle dans le rejet de la thèse de Sperber.

2430

Ernest Jones, Free Associations : Memories ofa Psycho-Analyst, op. cit., p 225.

2431

Voir chap. vn, p. 567.

2432

Voir chap. vn, p. 546.

2433

Voir chap. vi, p. 368.

2434

Henri Bergson, Les Deux Sources de la morale et de la religion, Paris, Alcan, 1932, p. 166-167.

2435

Robert A. Kann, The Multinational Empire, 2 vol., New York, Oregon Books, 1964.

2436

Z.A.B. Zerman, The Break-Up ofthe Hasburg Empire, 1914-1918, Londres, Oxford University Press, 1961, p. 24.

2437

Ce faisant, le gouvernement austro-hongrois se contentait de suivre les habitudes politiques de l’époque. Deux mois plus tôt, le gouvernement des États-Unis avait entrepris une expédition contre le Mexique, à Veracraz, pour répondre à un acte d’agression beaucoup moins grave. Pour illustrer la situation austro-serbe, imaginons ce qui se serait passé si le président Wilson avait été assassiné à Santa Fe par un groupe de terroristes du Nouveau-Mexique, armés, entraînés et dirigés par la police secrète mexicaine avec l’appui occulte d’une grande puissance.

2438

Félix Somary, Erinnerungen aus meinern Leben, Zurich, Manasse-Verlag, 1959, p. 114.

2439

Cité par Georges Pascal, Pour connaître la pensée d’Alain, 3e éd., Paris, Bordas, 1957, p. 176-177.

2440

Romain Roland, « Au-dessus de la mêlée », Journal de Genève, (22-23 septembre 1914), supp., p. 5.

2441

Hermann Hesse, « O Freunde, nicht diese Tône ! », Neue Zürcher Zeitung, n” 1487 (3 novembre 1914), p. 1-2.

2442

Josef Breuer, lettre à Maria Ebner-Eschenbach, 28 juin 1914. (Aimablement communiquée par madame Kathe Breuer.)

2443

Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, op. cit., H, p. 182.

2444

Voir chap. vi, p. 368-369.

2445

Albert Moll, Ein Leben als Arzt der Seele, Erinnerungen, Dresde, Cari Reissner, 1936, p. 192-193.

2446

August Forel, Rückblick auf mein Leben, Zurich, Europa-Verlag, 1935, p. 263-270.

2447

Voir, entre autres, les documents officiels réunis sous le titre The Memoirs ofNaim Bey. Turkish Official Documents Relating to the Déportations und Massacres of Amenions, Londres, Hodder and Stoughton, 1920.

2448

Joseph Babinski et Eugène Froment, Hystérie, pithiatisme et troubles nerveux d’origine réflexe en neurologie de guerre, Paris, Masson, 1917.

2449

J. Wagner-Jauregg, « Erfahrungen îiber Kriegsneurosen », Wiener medizinische Wochenschrift, 1916-1917.

2450

Horace W. Frink, Morbid Fears and Compulsions : Their Psychology and Psychoa-nalytic Treatment, New York, Dodd Mead, 1918.

2451

Herbert Silberer, Durch Tod zum Leben, Leipzig, Heims, 1915.

2452

Hans Blühler, Die Rolle derErotik in der Mannergesellschaft, Iéna, Diederich, 1917-1919.

2453

Georg Friedrich Nicolai, Die Biologie des Krieges. Betrachtungen eines deutschen Naturforschers, Zurich, Orell-Füssli, 1917.

2454

Voir le numéro spécial du magazine suisse Du, XXVI (septembre 1966), « Zurich, 1914-1918 ».

2455

S’il faut en croire Friedrich Glauser, Tristan Tzara alla jusqu’à simuler la maladie mentale devant une commission médicale roumaine ; il répondait simplement « Da, Da » (oui, oui) à toutes les questions posées par les experts. (Voir Schweizer Spiegel, octobre 1931.)

2456

Jakob Moreno Levy, « Einladung zu einer Begegnung », Daimon, eine Monatschrift, n° 1 (février 1918), p. 3-21.

2457

Ernst Lothar, Das Wunder des Überlebens. Erinnerungen und Erlebnisse, Hambourg-Wim, Paul Zsolnay, 1960, p. 36-37.

2458

« Ich habe wie Sie eine unbandige Zuneigung zu Wien und Oesterreich. » Remarquons qu’il s’agit là d’un autre témoignage s’inscrivant en faux contre la légende qui voudrait que Freud ait nourri toute sa vie une profonde haine à l’égard de Vienne.

2459

Malcom Bullock, Austria, 1918-1938 : A Study in Failure, Londres, Macmillan Co., 1939, p. 67.

2460

Est caractéristique, à cet égard, un opuscule de Hermann Hesse, Blick ins Chaos, Berne, Verlag Seldwyla, 1921.

2461

Oswald Spengler, Der Untergang des Abendlandes : Umriss einer Morphologie der Weltgeschichte, 2 vol., Munich, Beck, 1919, 1922. Trad. franç. : Le Déclin de l’Occident, Paris, Gallimard, 1948.

2462

Karl Kraus, Die Letzten Tage der Menschheit (1926), in Werke, Munich, Kôsel-Ver-lag, 1957, vol. V.

2463

Voir chap. vrn, p. 608-609.

2464

Paul Fedem, « Zur Psychologie der Révolution ; die Vaterlose Gesellschaft », Der Aufstieg, Neue Zeit – und Streitschriften, n° 12/13, Leipzig et Vienne, Anzengruber Verlag, 1919.

2465

A. Aichhom éd., Saatkômlein. Mitteilungen zum Ausbau des Hortbetriebes der Wiener stâdtischen Knabenhorte, Erstes Heft, Vienne, 1917.

2466

Voir chap. x, p. 870-871.

2467

Clarence P. Obemdorf, A History of Psychoanalysis in America, New York, Grune and Stratton, 1953, p. 75.

2468

Sandor Ferenczi et al., Zur Psychoanalyse der Kriegsneurosen, Vienne, Intemationa-ler Psychoanalytischer Verlag, 1919, Préface de Freud.

2469

Voir chap. vi, p. 369,402-411.

2470

Hermann Hesse, Demian, die Geschichte einer Jugend, von Emil Sinclair, Berlin, S. Fischer, 1919.

2471

.331. Hermann Hesse avait entrepris une analyse jungienne en 1916 et 1917 avec le docteur Joseph Lang à Lucerne, puis, en 1920, il avait eu des « entretiens thérapeutiques » avec Jung lui-même. Il écrivit Demian en 1917, et le publia deux ans plus tard. (Renseignement fourni par madame Ninon Hesse, dans une lettre du 15 mars 1964.)

2472

Alec Mellor, La Torture, son histoire, son abolition, sa réapparition au XXe siècle, Tours, Marne, 1961.

2473

Voir, par exemple, Maurice Sachs, Au temps du Bœuf sur le toit, Paris, NRF, 1939, p. 108-127.

2474

Il est significatif que, dans les romans de Marcel Proust, il n’y ait aucune allusion aux boissons alcooliques, alors que dans ceux de Hemingway et d’autres écrivains d’après-guerre l’alcool coule à flots.

2475

Philippe Soupault, Paul Éluard, Pierre Drieu la Rochelle, Joseph Delteil, André Breton et Louis Aragon, Un cadavre, Paris, 1924. Partiellement réédité dans Maurice Nadeau, Histoire du surréalisme, H, Documents surréalistes, Paris, Seuil, 1948, p. 11-15.

2476

Dans l’abondante littérature consacrée au surréalisme, voir en particulier : Maurice Nadeau ; Histoire du surréalisme, 2 vol., Paris, Seuil, 1948 ; M. Carrouges, André Breton et les données fondamentales du surréalisme, Paris, Gallimard, 1950 ; Yves Duplessis, Le Surréalisme, Paris, PUF, 1958.

2477

Herbert Silberer, « Bericht über eine Méthode, gewisse symbolische Halluzinations-Erscheinungen hervorzurufen und zu beobachten », Jahrbuch flir psychoanalytische und psy-chopathologische Forschungen, I (1909), p. 513-525.

2478

Voir chap. vi, p. 390-391.

2479

L’une des mieux connues est celle d’André Breton et Philippe Soupault, Les Champs magnétiques, Paris, Au Sans-Pareil, 1921.

2480

André Breton, Entretiens, 1913-1952, avec André Parinaud, Paris, NRF, 1952, p. 89-91.

2481

Ceci n’était pas aussi nouveau que le croyaient les surréalistes. Lors de la psychose collective appelée Ghost Dance Religion, des Indiens d’Amérique du Nord réalisèrent systématiquement des objets entrevus dans leurs visions et rêves. Voir James Mooney, The Ghost Dance Religion and the Sioux Outhreak of 1890, Fourteenth Annual Report of the Bureau of Ethnology for 1892-1893, Part II, Washington, 1896.

2482

André Breton et Paul Éluard, L’Immaculée Conception, Paris, Corti, 1930.

2483

Voir chap. vu, p. 485.

2484

Une partie de l’article de Freud sur l’analyse par des non-médecins parut dans La Révolution surréaliste, ni, n” 9/10 (octobre 1927), p. 25-32. Une partie de son essai sur Le Mot d’esprit et ses rapports avec l’inconscient parut dans Variétés, numéro spécial (juin 1929), p. 3-6, sous le titre « L’humour ».

2485

Quant à Jung, on raconte qu’il aurait dit à propos des productions dadaïstes : « C’est trop idiot pour être schizophrénique. »

2486

Henri Ey, « La psychiatrie devant le surréalisme », L’Évolution psychiatrique (1948), n 4, p. 3-52.

2487

Cet épisode a été appelé, à tort, le procès Wagner-Jaurreg. Il s’agissait, en fait, d’une enquête administrative concernant non seulement Wagner-Jauregg mais plusieurs autres anciens neuropsychiatres militaires.

2488

L’auteur exprime toute sa reconnaissance à madame Renée Gicklhom pour lui avoir prêté le manuscrit de son ouvrage inédit, Der Wagner-Jauregg « Prozess », compte rendu détaillé de l’enquête, reproduisant le texte des principaux documents et le sténogramme des discussions. Le compte rendu donné par Jones ne restitue pas la véritable atmosphère des débats, parce qu’il ne tient compte que du rapport écrit de Freud, non de ses interventions orales durant les discussions.

2489

Le rapport d’expertise de Freud fut d’abord publié en traduction anglaise dans la Standard Edition, XVII, p. 210-215.

2490

En fait, la notion de « fuite dans la maladie » avait déjà été formulée presque dans les mêmes termes par Ideler (voir chap. rv, p. 244-245) et était assez courante dans la médecine romantique.

2491

Rappelons qu’on ne parlait pas moins de onze langues dans les armées de l’Empire multinational.

2492

Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, op. cit., ni, p. 23-27.

2493

Julius Wagner-Jauregg, Lebenserinnerungen, von L. Schônbauer et M. Jantsch éd., Vienne, Springer, 1950, p. 71-73.

2494

Eugen Bleuler, Naturgeschischte der Seele und ihres Bewusstwerdens, Berlin, Springer, 1921.

2495

Voulant indiquer ainsi que, comme Goethe pour son Second Faust, Bleuler avait composé cet ouvrage vers la fin de sa vie et qu’il s’agissait d’une œuvre profonde et obscure.

2496

August Forel, Le Monde social des fourmis, 5 vol., Genève, KOndig, 1921.

2497

Voir chap. vi, p. 419-426.

2498

Voir chap. ix, p. 719-722.

2499

Ernst Kretschmer, Kôperbau und Character, Berlin, Springer, 1921, p. 189-192 ; Medizinische Psychologie, Leipzig, Thieme, 1922, p. 149-156.

2500

H.F. Ellenberger, « The Life and Work of Hermann Rorschach (1884-1922) », Bulletin ofthe Menninger Clinic, XVIII (1954), p. 173-219.

2501

Hermann Rorschach, Gesammelte Aufsatze, Berne, Huber, 1965.

2502

Hermann Rorschach, Psychodiagnostik : Methodik und Ergebnisse eines wahreh-mungsdiagnostischen Experiments (Deutenlassen von Zufallsformen), Berne, Bircher, 1921. Trad. franç. : Psychodiagnostic, Paris, PUF.

2503

Voir chap. vu, p. 565.

2504

C.P. Obemdorf, A History of Psychoanalysis in America, New York, Grune and Strat-ton, 1953, p. 138.

2505

Georges Seldes, Can These Things Bel, New York, Brewer, Warren and Putnam, 1931, p. 409-424.

2506

Georg Groddeck, Der Seelensucher. Ein psychoanalytischer Roman, Vienne, Inter-nationaler Psychoanalytischer Verlag, 1921.

2507

Hermine von Hug-Helmuth, Tagebuch eines halbwüchsigen Màdchens, Vienne, Inter-nationaler Psychoanalytischer Verlag, 1918.

2508

Cyril Burt, British Journal of Psychology, Medical Section, I (1920-1921), p. 353-357.

2509

Cyril Burt note que cet écrit fait non seulement preuve de qualités littéraires et de cohérence logique qu’on n’attend pas d’une adolescente, mais que les banalités personnelles qui emplissent ordinairement les journaux d’adolescents en sont étrangement absentes. L’auteur, d’autre part, se donne mille peines pour décrire la personnalité et les relations des gens dont elle parle. Certaines scènes sont si longues que certains jours elle aurait dû passer au moins cinq heures à écrire, alors qu’à l’évidence les conditions matérielles dans lesquelles elle vivait ne le permettaient pas. On peut se demander aussi pourquoi elle aurait pris la peine de recopier intégralement le texte de longues lettres au lieu de les glisser simplement dans son journal.

2510

Ivan Kinkel, Kem veprosa zapsikologicheskite osnovi iproizkhoda na religiata, Sofia, 1921.

2511

Jacob Klaesi, « Über die therapeutische Anwendung der Dauemarkose mittels Som-nifens bei Schizophrenen », Zeitschrift fur die gesamte Neurologie und Psychiatrie, LXXTV (1922), p. 557-592.

2512

Émile Coué, La Maîtrise de soi par l’autosuggestion consciente, nouvelle édition, Nancy, chez l’auteur, 1922.

2513

Ella Boyce Kirk, My Pilgrimage to Nancy, New York, American Library Service,

1922.

2514

Ludwig Binswanger, « Über Phânomenologie », Schweizer Archiv fur Neurologie und Psychiatrie, XII (1957), p. 322-330.

2515

Jean Piaget, Le Langage et la pensée chez l’enfant, Neuchâtel, Delachaux et Niestlé,

1923.

2516

Eugène Minkowski, « Étude psychologique et analyse phénoménologique d’un cas de mélancolie schizophrénique », Journal de psychologie normale et pathologique, XX (1923), p. 543-558.

2517

Martin Buber, Ich und Du, Leipzig, Insel-Verlag, 1923.

2518

Voir chap. vu, p. 551-552.

2519

Georg Groddeck, Das Buch vom Es. Psychoanalytische Briefe an eine Freundin, Vienne, Intemationaler Psychoanalytischer Verlag, 1923.

2520

Ivan Dm. Ermakov éd., Psikhologicheskaya i psikhoanalitichseskaya, ni, Osnovnie psikhologicheskie teorii v psikhoanalize (1923).

2521

Ivan Kinkel, « Sotsialna psikhopatiya v revolutsionnit dvizheniya », Annuaire de l’université de Sofia, XIX (1924).

2522

Sandor Ferenczi et Otto Rank, Entwicklungsziele der Psychoanalyse, Vienne, Inter-nationaler Psychoanalytischer Verlag, 1924.

2523

Otto Rank. Dos Trauma der Geburt und seine Bedeutung fiir die Psychoanalyse, Vienne, Intemationaler Psychoanalytischer Verlag, 1924. Trad. franç. : Le Traumatisme de la naissance, Paris, Payot, 1968.

2524

Edward Glover, « The Therapeutic Effect of Inexact Interprétations : A Contribution to the Theory of Suggestion », International Journal of Psychoanalysis, XII (1931), p. 397-411.

2525

Sandor Ferenczi, Versuch einer Genitaltheorie, Vienne, Intemationaler Psychoanaly-tischer Verlag, 1924.

2526

Remarquons, en passant, que la névrosée Ellida avait exprimé une théorie semblable dans La Dame de la mer (Fruenfra havet, 1888) d’Ibsen.

2527

Eugen Bleuler, Die Psychoide, das Prinzip der organischen Entwicklung, Berlin, Springer, 1925.

2528

Comelia Stratton Parker, « The Capital of Psychology », The Survey, New York, LIV (septembre), p. 551-555.

2529

Theodor Reik, Gestandniszwang und Strqfbedürfnis. Problème der Psychoanalyse und der Kriminologie, Vienne, Intemationaler Psychoanalytischer Verlag, 1925.

2530

August Aichhom, Verwahrloste Jugend, die Psychoanalyse in der Fürsorgeerzie-hung. Zehn Vôrtrage zur ersten Einführung, mit eine Geleitwort von Prof. Dr. Sigmund Freud, Leipzig, Internationale Psychoanalytische Bibliothek, n” 19,1925.

2531

Voir chap. x, p. 853-854.

2532

Alexander R. Luria, « Psikhoanaliz kak sistema monisticheskoi psikhologii », Psik-hologii i Marxisma, 1925, p. 47-80.

2533

Enrico Morselli, La Psicanalisi, Turin, Bocca, 1926,1, p. 19.

2534

Léon Daudet présente sa propre version dans son livre : La Police politique, ses moyens et ses crimes, Paris, Denoël et Steele, 1934, p. 170-324.

2535

André Gaucher, L’Obsédé. Drame de la libido, avec des lettres de Freud et de Pierre Janet, Paris, Delpeuch, 1925.

2536

Kurt Tucholsky, « Heir Maurras vor Gericht », Gesammelte Werke, Hambourg, Roh-wolt Verlag, n.d., U, p. 217-223.

2537

Pierre Janet, De l’angoisse à l’extase. Études sur les croyances et les sentiments, I, Paris, Alcan, 1926. (Voir aussi chap. vi, p. 421.)

2538

Pierre Janet, Les Stades de l’évolution psychologique, Paris, Maloine, 1926.

2539

Pierre Janet, Psicologia de los sentimientos, Mexico, DF. Sociedad de Ediçion y Libreria Franco-Americana, 1926.

2540

C. Jung, Das Unbewusste im normalen und kranken Seelenleben, Zurich, Raschei,

1926.

2541

Voir chap. m, p. 188-189.

2542

Au Bureau des recherches surréalistes, à Paris, était exposé un exemplaire de l’Introduction à la psychanalyse de Freud, entouré de fourchettes « comme une invitation à le dévorer ». Voir André Masson, « Le peintre et ses fantasmes », Les Études philosophiques. II, n° 4 (1956), p. 634-636.

2543

Sigmund Freud, Die Zukunft einer Illusion, Vienne, Intemationaler Psychoanalyti-scher Verlag, 1927. Trad. franç. : L’Avenir d’une illusion, Paris, PUF, 1971.

2544

Oskar Pfister, « Die Illusion einer Zukunft, Eine freundschaftliche Auseinanderset-zung mit Sigmund Freud », Imago, XIV (1928), p. 149-184.

2545

Fedem et Meng, Das Psychoanalytische Volksbuch, Stuttgart, Hippokrates-Verlag,

1927.

2546

Heinz Hartmann, Die Grundlagen der Psychoanalyse, Leipzig, Thieme, 1927.

2547

Franz Alexander, Psychoanalyse der Gesamtpersônlichkeit ; neun Vorlesungen über die Anwendung von Freud’s Ichtheorie auf die Neurosenlehre, Vienne, Intemationaler Psy-choanalytischer Verlag, 1927.

2548

Wilhelm Reich, Die Funktion des Orgasmus. Zur Psychopathologie und zur Soziolo-gie des Geschlechtslebens, Vienne, Intemationaler Psychoanalytischer Verlag, 1927.

2549

Otto Rank, Die Technik der Psychoanalyse, Leipzig et Vienne, Deuticke, 1926, vol. I.

2550

Voir chap. vm, p. 630-638.

2551

Ludwig Frank, Die Psychokathartische Behandlung nervôser Stôrungen, Leipzig, Thieme, 1927.

2552

Max Bircher-Benner, Der Menschenseele Not, Erkrankung und Gesundung, 2 vol., Zurich, Wendepunkt-Verlag, 1927-1933.

2553

Eugène Minkowski, La Schizophrénie, Paris, Payot, 1927.

2554

Martin L. Reymert éd., Feelings and Emotions. The Wittenberg Symposium, Worces-ter, Clark University Press, 1928.

2555

M.K. Petrova, « Posleoperatsionnyi nevroz serdtsa, tchastyu analizirovannyi samim patsientom-fiziologom », Klinitcheskaya Meditsina, VIII (1930), p. 937-940. L’auteur remercie le professeur P. Kupalov de Leningrad de lui avoir envoyé une photocopie de cet article qui ne figure pas dans les Œuvres complètes de Pavlov.

2556

Martin Heidegger, Sein und Zeit, Ttibingen, Niemayer, 1927.

2557

Voir chap. vn, p. 570-571.

2558

C.G. Jung, Beziehungen zwischen dem Ich und dem Unbewussten, Darmstadt, Reichel, 1928 (trad. franç. : La Dialectique du moi et de l’inconscient, Paris, Gallimard, 1964) ; Über die Energetik der Seele, Zurich, Rascher, 1928 (trad. franç. : L’Énergétique psychique, Paris, Buchet-Chastel, 1956). Voir chap. rx.

2559

C.G. Jung, Contributions to Anaiytical Psychology, traduit par C.F. Baynes et H.G. Bayes, Londres, Kegan Paul, 1928.

2560

V.E. Freiherr von Gebsattel, « Zeitbezogenes Zwangsdenken in der Melancholie (Ver-suche einer Konstruktiv-genetischen Betrachtung der Melancholiesymptome) », Nervenarzt, I (1928), p. 275-287.

2561

Edmund Jacobson, Progressive Relaxation, Chicago, University of Chicago Press,

1928.

2562

Voir chap. vn, p. 566.

2563

Franz Alexander et Hugo Staub, Der Verbrecher und seine Richter, Vienne, Intema-tionaler Psychoanalytischer Verein, 1929. Il existe une traduction anglaise revue et augmentée, The Criminal, the Judge and the Public : A Psychological Analysis, New York, Macmillan, 1931.

2564

Yuriy V. Kannabikh, Istoriya psikhiatrii, Leningrad, Gos. Med. Izd., 1929, p. 455-458,470-471.

2565

Nicolaus Krestnikoff, « Die heilende Wirkung hervorgerufener. Reproduktionen von pathogenen affektiven Erlebnissen », Archiv fur Psychiatrie und Nervenkrankheiten, LXX-XVIII (1929), p. 369-410.

2566

Hermann Simon, Aktivere Krankenbehandlung in der Irrenanstalt, Berlin, De Gruyter, 1929.

2567

Voir chap. x, p. 818.

2568

Hans Berger, « Über das Elektrenkephalogramm des Menschen », Archiv fur Psychiatrie und Nervenkrankheiten, LXXXVII (1929), p. 527-570.

2569

Ludwig Bauer, Morgen wieder Krieg. Untersuchung der Gegenwart, Blick in die Zukunft, Berlin, Rowohlt, 1931.

2570

Ludwig Binswanger, « Über Ideenflucht », Schweizer Archivflir Neurologie und Psychiatrie, XXVII (1931), p. 203-217 ; XXVIII (1932), p. 18-26 ; XXVIII (1932), p. 183-202 ; XXIX (1932), p. 1 et 193 ; XXX (1932), p. 68-85.

2571

Melanie Klein, The Psychoanalysis of Children, Londres, Hogarth Press, 1932.

2572

J.H. Schultz, Dos autogène Training (konzentrative Selbstentspannung), Leipzig, Thieme, 1932.

2573

J.L. Moreno, Group Method and Group Psychotherapy, New York, Beacon House, 1932.

2574

Rappelons qu’en juillet 1936 Ernest Jones rencontra encore à Bâle M.H. Gôring, Bôhm et Müller-Braunschweig ; il obtint de Goring des promesses qui devaient garantir la liberté de la pratique psychanalytique. Voir Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, op. cit., DI, p. 214.

2575

Wilhelm Reich, Charakteranalyse, Copenhague, Sexpol Verlag, 1933.

2576

Eugène Minkowski, Le Temps vécu. Études phénoménologiques et psychopathologiques, Paris, D’Artrey, 1933.

2577

Albert Einstein, Mein Weltbild, Amsterdam, Querido, 1934, p. 36-69, 72. Trad. firanç. : Conceptions scientifiques, morales et sociales, Paris, Flammarion.

2578

Sigmund Freud, N eue Folge der Vorlesungen zur Einführung in die Psychoanaly-tische, Vienne, Intemationaler Psychoanalytischer Verlag, 1933. Trad. franç. : Nouvelles Conférences sur la psychanalyse, Paris, Gallimard, 1971.

2579

C.G. Jung, Wirklichkeit der Seele, Zurich, Rascher, 1934.

2580

Gerhard Adler, Entdeckung der Seele, von Sigmund Freud und Alfred Adler zu C.G. Jung, Zurich, Rascher, 1934.

2581

J.L. Moreno, Who Shall Survive ?, Washington, Nervous and Mental Disease Co., 1934.

2582

Manfred Sakel, N eue Behandlungsmethode der Schizophrénie, Vienne et Leipzig, Perles, 1935.

2583

Egaz Moniz, « Les premières tentatives opératoires dans le traitement de certaines psychoses », L’Encéphale, XXXI, n° 2 (1936), p. 1-29.

2584

Pierre Janet, L’Intelligence avant le langage, Paris, Flammarion, 1936. Voir chap. vi, p. 415.

2585

Voir chap. vn, p. 553.

2586

L.J. von Meduna, Die Konvulsionstherapie der Schizophrénie, Halle, Cari Marhold, 1937.

2587

L. Szondi, « Analysis of Marnages », Acta Psychologica, Ht (1938), p. 1-80.

2588

Mark Wischnitzer, To Dwell in Safety. The Story of Jewish Emigration Since 1800, Philadephie, Jewish Publication Society of America, 1948.

2589

Léopold Ehrlich-Hichler, « 1938 » – Ein Wiener Roman, Vienne, Europaischer Verlag, n.d.

2590

Voir chap. v, p. 309.

2591

Cité par Anne-Marie Wettley, August Forel, Salzbourg, Otto Müller, 1953, p. 116-117.

2592

Hans Wolfgang, Hôrbiger. Ein Schicksal, Leipzig, Koehler und Amelang, 1930.

2593

Ironie du sort, le quartier général du Hôrbiger Institut s ’ établit dans la maison qui avait appartenu à Alfred Adler, à Salmannsdorf.

2594

H.S. Bellamy, A Life History of Our Earth. Based on the Geological Application of Hoerbiger’s Theory, Londres, Faber and Faber, s.d.

2595

Ugo Cerletti et L. Bini, « L’elettroschock », Archivio générale di neurologia, psichia-tria e psicoanalisi, XIX (1938), p. 266-268.

2596

.456. Robert Desoille, Exploration de l’affectivité subconsciente par la méthode du rêve éveillé, Paris, D’Artrey, 1938.

2597

Harry Stack Sullivan, « Introduction to the Study of Interpersonal Relations », Psy-chiatry, I (1938), p. 121-134.

2598

Arnold Toynbee et Frank T. Ashton-Gwatkin, The World in March, 1939, Londres et New York, Oxford University Press, 1952.

2599

Le Centenaire de Théodule Ribot et Jubilé de la psychologie scientifique française, Agen, Imprimerie française, 1939. Ni la Bibliothèque nationale à Paris, ni le Collège de France n’en possèdent d’exemplaire. (Voir chap. vi, p. 370.)

2600

Voir chap. vm, p. 664-665.

2601

Voir chap. vu, p. 554.

2602

Cité d’après la traduction donnée par le Times (Londres) du 24 novembre 1945. Voir Pastermadjian, Histoire d’Arménie depuis les origines jusqu’au traité de Lausanne, Paris, Samuelian, 1949, p. 456.

2603

Erich Fromm, Escape from Freedom, New York, Farrer and Rinehart, 1941.

2604

Ludwig Binswanger, Grundformen und Erkenntnis menschlichen Daseins, Zurich, Niehans, 1941.

2605

Cari R. Rogers, Counseling and Psychotherapy : Newer Concepts in Practice, Boston, Houghton Mifflin, 1942.

2606

Marc Guillerey, « Médecine psychologique », in Alexis Carrel et Auguste Lumière, Médecines officielles et médecines hérétiques, Paris, Plon, 1943.

2607

Edward Weiss et O. Spurgeon English, Psychosomatic Medicine, Philadelphie, W.B. Saunders Co., 1943.

2608

Flanders Dunbar, Psychosomatic Diagnosis, New York, P. Hoeber, 1943.

2609

W.A. Stoll a montré l’importance de cette découverte du point de vue psychiatrique dans « Lysergsaurediathylamid, ein Phantastikum aus der Mutterkomgruppe », Schweizer Archiv fur Neurologie und Psychiatrie, I, X (1947), p. 279-323. Voir aussi B. Holmstedt et Lil-jestrand, Readings in Pharmacology, New York, Pergamon Press, 1963, p. 209.

2610

Voir chap. vm, p. 667.

2611

J.J. Lopez Ibor, « Psicopatologia de la angustia », tiré à part de la Revista Clinica Espahola (1943). La théorie de l’angoisse de Lopez Ibor est développée et exposée dans son livre La Angustia Vital, Madrid, Paz Montalvo, 1950.

2612

Ludwig Binswanger, « Der Fall Ellen West », Schweizer Archiv fur Neurologie und Psychiatrie, LIE (1944), p. 255-277 ; LIV, p. 69-117, 330-360 ; LV, p. 16-40.

2613

Pierre Janet, Les Obsessions et la psychasthénie, Paris, Alcan, 1903,1, p. 33-41.

2614

Léopold Szondi, Schicksalsanalyse, Bâle, Benno Schwabe, 1944.

2615

Karl Abraham, Klinische Beitràge zur Psychoanalyse, Vienne, Intemationaler Psy-choanalytischer Verlag, 1921, p. 231-258. Cf. aussi Psychoanalytische Studien zur Charakter-bildung (1925).

2616

Maurice Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception, Paris, Gallimard, 1945.

2617

Henri Baruk, Psychiatrie morale expérimentale, individuelle et sociale, Paris, PUF, 1945.

2618

Alphonse Maeder, Wege zur seelischen Heilung, Zurich, Rascher, 1945.

2619

JJ. Moreno, Group Therapy, New York, Beacon House, 1945.

2620

Chap. n, p. 84-86.

2621

Chap. iv, p. 218-220.

2622

Chap. rv, p. 220.

2623

Chap. v, p. 314-315.

2624

Chap. rv, p. 256-259 ; chap. Il, p. 116-119.

2625

Chap. rv, p. 260-274.

2626

Chap. vn, p. 566.

2627

Chap. v, p. 353.

2628

Chap. x, p. 848.

2629

Chap. vn, p. 589.

2630

Chap. n, p. 109.

2631

Chap. iv, p. 241-246.

2632

Chap. iv, p. 258-260.

2633

Chap. v, p. 306-312.

2634

Chap. vi, p. 426-427.

2635

Chap. vn, p. 573.

2636

Chap. vm, p. 649.

2637

Chap. rx, p. 749.

2638

Robert Burton, The Anatomy of Melancholy, Oxford, John Lichfield, 1621.

2639

George Cheyne, The English Malady, Londres, Strahan, 1735.

2640

B.A. Morel, « Du délire émotif », Archives générales de médecine, 6e série, VU (1866),. 385-402,530-551,700-707.

2641

Chap. x, p. 875.

2642

Chap. vn, p. 470-472.

2643

Chap. iv, p. 248-249.

2644

Chap. ix, p. 703-704.

2645

Chap. vn, p. 470-472.

2646

Chap. ix, p. 688-691.

2647

Chap. ni, p. 208-209.

2648

Gabriel Tarde, La Philosophie pénale, Lyon, Storck, 1890, p. 165-166.

2649

Chap. vm, p. 649.

2650

H.F. Ellenberger, « La psychiatrie et son histoire inconnue », L’Union médicale du Canada, XC (1961), p. 281-289.

2651

Chap. il, p. 89.

2652

Chap. il, p. 90-91.

2653

Chap. il, p. 101-103.

2654

Chap. ni, p. 159-161.

2655

Chap. h, p. 111-113.

2656

Chap. I, p. 49-50.

2657

Chap. il, p. 133-134.

2658

Chap. vn, p. 509-513.

2659

Chap. vi, p. 362-363 ; 381-382.

2660

Chap. vi, p. 420-421.

2661

Chap. v, p. 346-348 ; chap. x, p. 804.

2662

Chap. rx, p. 709.

2663

Chap. vu, p. 519.

2664

Chap. vu, p. 583.

2665

Chap. vn, p. 564.

2666

Chap. x, p. 830.

2667

Chap. ix, p. 753.

2668

Chap. vm, p. 629 ; 654.

2669

Chap. vu, p. 570.

2670

Chap. x, p. 807-808.

2671

Chap. x, p. 812-813.

2672

Chap. v, p. 325.

2673

Chap. vn, p. 528.

2674

Edmond de Goncourt, La Fille Elisa, Paris, Charpentier, 1873.

2675

Ernest Jones, La Vie et l’œuvre de Sigmund Freud, op. cit., 11, p. 385.

2676

Chap. I, p. 74.

2677

Chap. ix, p. 713.

2678

Hans Kunz, « Die existentielle Bedeutung der Psychoanalyse in ihrer Konsequenz fîir deren Kritik », Der Nervenarzt, III (1930), p. 657-668.

2679

D’autres systèmes de psychiatrie dynamique ont été conçus, par exemple, par Arthur Schnitzler (chap. vu, p. 497-499), Léon Daudet (chap. ix, p. 754-755) et André Breton (chap. x, p. 857-859).

2680

Chap. v, p. 349.

2681

Ancien chef de clinique, directeur scientifique du Centre de documentation Henri-Ellenberger.