L'éventail comme symbole génital

Un patient a rêvé : « J’ai vu une femme avec un éventail à la place des organes génitaux ; elle se déplaçait au moyen de cet éventail ; elle avait les deux jambes coupées. » En raison d’un puissant complexe de castration, le patient était choqué par l’absence de pénis chez les femmes ; aussi avait-il besoin d’imaginer la vulve comme un pénis, étalé en forme d’éventail — mais tout de même un pénis1. Il préférait sacrifier les jambes de la femme.

(À rapprocher d’une perversion relativement fréquente, où le sujet ne peut trouver de satisfaction qu’auprès de femmes boiteuses ou amputées. J’ai lu un jour dans un quotidien une petite annonce où quelqu’un cherchait à correspondre avec des femmes amputées d’une jambe.)