Formations composites de traits érotiques et de traits de caractère

Nous pouvons observer dans toute une série de cas que certains traits de caractère régressent volontiers à un stade antérieur du développement érotique dont ils sont en fait les produits de sublimation ; ainsi se créent des formations composites de traits érotiques et de traits de caractère.

1° Un garçon a reconnu devant le tribunal pour enfants de Bratislava avoir dérobé des billets de banque dans un tronc en enduisant de longs bâtons de ses propres excréments et en retirant du tronc par ce moyen les billets qui s’y étaient collés1.

Ce n’est certainement pas par hasard que ce garçon, en cherchant un moyen de satisfaire son désir d’argent, a justement eu cette idée. Il suffit que le trait de caractère anal de thésaurisation réveille l’érotisme anal (la coprophilie) dont il dérive. C’est une des façons dont la représentation refoulée revient dans la représentation qui la refoule.

2° Celles qui souffrent d’une « psychose de la ménagère » donnent libre cours à leur passion incoercible du nettoyage de préférence dans les lieux d’aisance (combinaison de la propreté [trait de caractère anal] et de la coprophilie [érotisme anal]).

3° Dans plusieurs cas j’ai constaté l’existence d’une avarice marquée, mais qui ne porte que sur certaines dépenses particulières : tels le blanchissage ou le papier hygiénique. Beaucoup de gens, qui par ailleurs ont un train de vie aisé, font preuve d’une surprenante parcimonie lorsqu’il s’agit de changer de linge et se résolvent difficilement à acheter du papier hygiénique pour leur ménage. (Avarice [caractère anal] + malpropreté [érotisme anal].)

4° Dans un travail précédent2, j’ai publié le cas d’un enfant qui, pour avoir des « sous d’or » bien brillants, avalait des pièces en cuivre et les récupérait, effectivement nettoyées et brillantes, dans ses excréments. Les sucs chimiques du tube digestif avaient rongé la rouille des pièces. Combinaison de deux traits de caractère : amour de l’argent et de la propreté d’une part, et érotisme anal originel d’autre part.

5° La maniaquerie de nombreuses personnes à caractère anal atteint son point culminant dans la ponctualité avec laquelle ils évacuent leurs intestins.

6° L’obstination est un trait de caractère anal typique connu. Un moyen très populaire pour exprimer l’obstination consiste à dénuder son postérieur en invitant à des activités coprophiles. C’est l’érotisme anal primitif qui se manifeste dans ce mode d’expression.

7° L’analyse de nombreux névrosés et l’observation du comportement des enfants montrent que « jouer avec le feu », jouir du spectacle du feu, voire la tendance à allumer des incendies, est un trait de caractère érotique urétral. Beaucoup d’incendiaires étaient précisément des énurétiques autrefois et l’ambition qui s’est développée à partir de cette infériorité choisit volontiers, pour des raisons encore inconnues, ce mode érostratique pour conquérir la gloire. Une collection de cas d’incendies criminels en énumère un grand nombre où les incendiaires ont mis le feu à leur propre lit, indiquant par là la source primitive énurétique de leur trait de caractère pyromane.

8° Un monsieur qui se rappelle encore bien la faiblesse infantile de sa vessie est devenu plus tard un pompier volontaire zélé, fait qui, après ce que nous venons de dire, ne nous étonne pas outre mesure. Si l’extinction des incendies est déjà une formation composite du caractère érostratique et de l’érotisme urétral, la persistance des tendances urétrales se manifeste plus clairement encore dans le choix de sa profession. Il est devenu médecin et a choisi pour spécialité l’urologie, ce qui lui permet de s’intéresser assidûment à l’évacuation de la vessie... des autres.

S’il nous fallait encore des preuves, cette série d’observations nous fournirait un argument de plus contre les thèses erronées de Jung qui prétend qu’il ne faut pas considérer les motions érotiques qui surgissent au cours de l’analyse comme « réelles », mais seulement comme « symboliques ». L’adjonction constante des tendances érotiques aux traits de caractère apparemment déjà « stabilisés » montre mieux que tout à quel point ces motions érotiques inconscientes sont encore vivaces et comment elles profitent de toute occasion pour se réaliser sous n’importe quel déguisement, souvent fort transparent, comme nous venons de le voir.