Note de l’Éditeur

En marge* figure la pagination originale des Gesammelte Werke. Les conventions relatives à la présentation de ces textes de S. Freud et les principales abréviations sont présentées en fin de volume.

Hemmung, Symptom und Angst 1925 [1926 d]

Première publication

1926 Leipzig-Wien-Zürich, Internationaler Psychoanalytischer Verlag, 136 p.

Principales éditions allemandes

1928 Gesammelte Schriften, t. XI, p. 23-115.

1948 Gesammelte Werke, t. XIV, p. 113-205.

1971 Studienausgabe, t. VI, p. 233-308.

Traduction anglaise

1959 Standard Edition, t. XX, p. 87-172 : Inhibitions, Symptoms and Anxiety.

Traductions françaises

1951 Inhibition, symptôme et angoisse, traduit par P. Jury et E. Fraenkel, Paris, Presses Universitaires de France.

1965 Même titre, traduit par M. Tort, Paris, Presses Universitaires de France.

Cette étude fut commencée en juillet 1925, en même temps que d’autres « petits articles » auxquels Freud, dans sa lettre du 21 juillet à Abraham, n’attache pas une très grande importance. Il révisa le texte en décembre, et la publication en un volume eut lieu en février 1926. Une lettre du 18 février citée par E. Jones (La vie et l’oeuvre de Sigmund Freud, Paris, Presses Universitaires de France, 1969, t. III, p. 149) exprime les réserves de Freud sur l’ensemble de ce travail.

La quasi-totalité du premier chapitre a paru en bonnes feuilles, sous le titre « Hemmungen » (Inhibitions), dans le numéro du 21 février du périodique viennois Neue Freie Presse.

Dans ce texte, Freud utilise, à côté de Hemmung, hemmen, les termes Inhibition, inhibieren. Il s’agit alors d’un contexte non pas psychologique, mais neurophysiologique ou métapsychologique : inhibition d’un processus énergétique. Ces mots sont traduits par inhibition, inhiber, mais marqués d’un astérisque.


* Dans cette édition, ces pages sont entre crochet. Note psycha.ru.