[]

En 1964 paraissait dans le volume sept de la revue La Psychanalyse (Recherche et enseignement freudiens de la Société Française de Psychanalyse) le travail que W. Granoff et F. Perrier avaient présenté à un colloque, tenu en septembre i960 à Amsterdam, sur le thème de la sexualité féminine.

Leur texte, considéré aujourd’hui encore comme une référence indispensable à la question, était devenu introuvable. La Société Française, en effet, ayant été dissoute (pour donner naissance à l’Association Psychanalytique de France et à l’École freudienne de Paris), la revue La Psychanalyse, éditée aux P.U.F., cessa de paraître (avec le volume huit) et le numéro sur « la sexualité féminine » fut rapidement épuisé.

Paru sous le titre Le problème de la perversion chez la femme et les idéaux féminins, le texte n’a subi aucune modification. Il demeure entièrement conforme à l’original.

Il est ici précédé d’un texte, le non-lieu de la femme, écrit par René Major à l’occasion de cette nouvelle parution.