La dispersion

Ce mécanisme nous permet d’apprécier la très grande importance, dans l’économie de notre vie affective, du facteur distribution en matière d’amour et de haine, une importance qui est exactement la même que dans les autres systèmes économiques de la vie humaine. Notre haine est distribuée d’une façon plus libre que notre amour, mais elle est aussi plus réprimée à sa source – à l’intérieur de nous – si bien qu’elle s’échappe habituellement avec un volume et une intensité moindres. La raison en est que, chez des adultes à peu près normaux et stables du point de vue psychologique, une assez grande partie de leurs pulsions agressives est employée à l’intérieur d’eux-mêmes, soit à combattre, soit à contrôler et à régulariser le flux, l’intensité et la direction de toutes les émotions, qu’elles soient provoquées par l’amour et un désir d’harmonie ou bien par un esprit de vengeance et de destruction.

Cette méthode fondamentale de disperser et de localiser les sentiments dangereux a des conséquences diverses et nombreuses. Pour commencer, comme je l’ai expliqué, l’enfant qui est en colère et qui souffre des forces destructrices à l’intérieur de lui, éprouve le sentiment que le monde extérieur, c’est-à-dire tout d’abord sa mère, traverse un état identique de colère et de souffrance. Il perçoit donc les choses mauvaises en lui comme s’il s’agissait d’elle ou d’un défaut à elle, non comme faisant partie de lui on d’un défaut à lui. Il s’ensuit que, chez le tout petit enfant, les sensations bonnes et mauvaises contribuent largement à la formation du fondement de ses idées sur le monde extérieur et sur ce qui, dans son environnement, est réellement bon et réellement mauvais ; c’est ainsi que ce qui est bon peut être pris pour ce qui est mauvais, et inversement, d’une façon si totale qu’il n’est pas possible de maintenir un vrai sens de la réalité. C’est ce qui se passe dans la folie. Il se peut aussi qu’aille trop loin cette nécessité capitale de localiser chez la personne la plus aimée et la plus désirée les choses mauvaises et douloureuses et qu’elle conduise à rejeter injustement celle-ci et à se détourner d’elle. Ceci est un exemple des grandes difficultés qui peuvent prendre naissance à ce stade.