AU LECTEUR

Bien que cela me contrarie un peu de le dire, j’ai été psychothérapeute (conseiller psychologique) pendant plus de trente-trois ans. Ce qui revient à dire que durant une période d’un tiers de siècle j’ai essayé de venir en aide à un vaste échantillonnage de notre population : à des enfants, à des adolescents, à des adultes, à des personnes qui avaient à faire face à des problèmes pédagogiques, professionnels, personnels ou conjugaux ; à des individus « normaux », « névrosés » et « psychotiques » (les guillemets indiquent que pour moi ce sont là des appellations trompeuses), à des individus qui viennent d’eux-mêmes pour demander de l’aide, à d’autres qui sont envoyés pour obtenir de l’aide : à ceux qui ont des problèmes mineurs, à ceux qui considèrent que leur vie est complètement désespérée et sans avenir.

Je considère comme un grand privilège d’avoir eu l’occasion de connaître si personnellement et si intimement une telle quantité et une telle variété d’individus. Grâce à l’expérience clinique et à la recherche acquise pendant ces années, j’ai écrit plusieurs livres et beaucoup d’articles. Les articles figurant dans cet ouvrage ont été choisis parmi ceux que j’ai écrits pendant mes dix dernières années de travail, de 1951 à 1961. J’aimerais vous expliquer la raison pour laquelle je les ai réunis ici.

En premier lieu, je crois que la plupart de ceux-ci ont un rapport avec la vie personnelle dans la perplexité de notre monde moderne. Ce livre n’a nullement la prétention d’être un recueil de conseils ou un manuel du genre « Faites-le vous-même », mais j’ai appris que les lecteurs de ces articles les ont souvent trouvés exaltants et enrichissants. Jusqu’à un certain point ils ont donné aux lecteurs un sentiment de sécurité lorsqu’ils prennent des options personnelles et les poursuivent pour se rapprocher du type de personne qu’ils voudraient être. Donc pour cette raison, j’aimerais que ces articles puissent être mis plus largement à la disposition de tous ceux qu’ils peuvent intéresser, qu’ils soient spécialistes ou profanes. J’y tiens d’autant plus que tous mes précédents ouvrages ont été publiés à l’intention des psychologues et n’ont jamais été mis à la disposition de ceux qui sont en dehors de ce groupe. J’espère très sincèrement que beaucoup de ceux qui ne s’intéressent pas particulièrement à la « consultation » psychologique et ne manifestent pas d’intérêt particulier pour la psychothérapie trouveront dans ce qu’ils découvriront dans ce domaine les enseignements qui les renforceront dans leur vie personnelle. J’espère aussi, et j’en ai l’assurance, que tous ceux qui n’ont jamais cherché le secours d’un conseiller acquerront à leur insu – à la lecture du grand nombre d’interviews thérapeutiques de clients – plus de courage, de confiance en eux et que la compréhension de leurs propres difficultés sera facilitée alors qu’ils vivront en imagination et en pensée les efforts d’autrui vers la maturation.

Une autre raison qui m’a poussé à rédiger ce livre est le nombre croissant et l’urgence des demandes émanant de ceux qui connaissent déjà mon point de vue sur la consultation, la psychothérapie et les relations interpersonnelles. Ils ont exprimé le désir d’obtenir, réunis en un volume plus accessible, des comptes rendus sur mes travaux et sur mes récentes réflexions. Ils se sentent frustrés lorsqu’ils apprennent qu’il existe des articles non publiés qu’ils ne peuvent acheter ou lorsqu’ils tombent sur certains de ces articles qui ont paru dans des revues difficiles à trouver. Ils réclament que le tout soit réuni en un seul livre. Ceci est très flatteur pour un auteur et constitue également une obligation à laquelle j’ai essayé de répondre. Je souhaite que la sélection que j’ai faite leur plaise.

Ce livre est écrit à l’intention des psychologues, psychiatres, professeurs, enseignants, éducateurs, conseillers scolaires, conseillers religieux, travailleurs sociaux, ouvriers, chefs d’entreprises, spécialistes de l’organisation du travail, de l’économie politique et autres ; à tous ceux qui dans le passé ont trouvé que mon travail était applicable à leurs problèmes professionnels. Dans le sens le plus profond c’est à eux que je dédie ce livre.

Il y a une émotion plus complexe et plus personnelle qui m’a incité à écrire ce livre : la recherche d’un public. Depuis dix ans je cherche une solution à ce problème. Je sais que je ne m’adresse qu’à une minorité de psychologues. La majorité – dont l’orientation peut être indiquée par des termes tels que théorie de l’apprentissage, conditionnement, réponse à un stimulus – étant habituée à considérer l’individu comme un objet, ce que je dis les déconcerte souvent lorsque ça ne les agace pas. Je sais également que je ne m’adresse qu’à une fraction de psychiatres. Pour beaucoup d’entre eux et peut-être pour la plupart, la vérité sur la psychothérapie a été énoncée il y a longtemps par Freud, et ils ne sont nullement intéressés par les nouvelles possibilités, ils se désintéressent ou s’opposent à toute recherche dans ce domaine. Je sais également que je ne m’adresse qu’à une partie du groupe divergent de ceux qui s’intitulent conseillers-orientateurs. La majorité de ce groupe s’intéresse surtout à des tests et à des mesures prédictives et à des méthodes directives d’orientation.

En conséquence, chaque fois qu’il a été question de publier un de mes articles, j’ai éprouvé un sentiment d’insatisfaction en le soumettant à une revue spécialisée en telle ou telle discipline. J’ai publié des articles dans ces différentes revues, mais ces dernières années la plupart de mes écrits se sont entassés sur des piles de manuscrits en attente, ou bien ils ont été polycopiés et distribués dans un circuit restreint. Cela symbolise mon attitude quant à savoir comment atteindre le public à qui je m’adresse.

Durant cette période, les rédacteurs en chef de publications plus ou moins spécialisées ayant entendu parler de ces articles ont demandé l’autorisation de les publier. J’ai toujours accepté ces propositions en spécifiant toutefois que je me réservais le droit de les donner plus tard à d’autres publications. Donc la plus grande partie de ma production de ces dix dernières années n’a pas été publiée ou alors l’a été dans des revues peu connues, ou spécialisées, ou obscures.

Cependant j’ai pris la décision de rassembler ces réflexions dans un livre afin qu’elles touchent leur propre public. Je suis certain que ce public se recrutera dans diverses disciplines dont certaines seront aussi éloignées de mon domaine que la philosophie et la science gouvernementale. Mais je crois aussi que ce public présentera une certaine unité. Je crois que ces articles relèvent d’une tendance qui a et aura son point d’impact en psychologie, en psychiatrie, en philosophie et en d’autres domaines. J’hésite à étiqueter cette tendance mais dans mon esprit elle est liée aux adjectifs tels que : « phénoménologique », « existentiel », « centré sur la personne », à des concepts tels que « l’actualisation du moi », le « devenir », « la maturation », à des individus (aux États-Unis) tels que Gordon Allport, Abraham Maslow, Rollo May. En dépit du fait que les lecteurs pour qui ce livre aura une signification profonde appartiendront à différentes disciplines, ils poursuivront des buts très divers et seront unis par l’intérêt qu’ils ont en commun pour la personne et son devenir dans notre monde moderne qui semble vouloir ignorer cette personne et la diminuer.

Il y a encore pour moi une raison pour publier ce livre ; un motif qui me tient à cœur. Il s’agit du besoin impérieux d’acquérir le maximum de connaissances de base et d’habileté pour étudier – à l’époque actuelle – les tensions qui interviennent dans le domaine des relations humaines. Les terrifiants progrès effectués par l’Homme non seulement dans le domaine de l’immensité de l’espace mais aussi dans celui de l’atome et des molécules ne peuvent apparemment que conduire à la destruction totale de notre planète à moins que nous n’accomplissions d’énormes progrès dans la compréhension et la manière de traiter les tensions qui s’élèvent entre personnes et entre groupes. Je ressens une certaine humilité quand je pense au peu de connaissances qui ont été acquises dans ce domaine. J’attends le jour où nous investirons l’équivalent du coût d’une ou deux fusées dans la recherche d’une compréhension plus adéquate des relations humaines. Mais je déplore amèrement que les connaissances que nous avons acquises soient si peu reconnues et si peu utilisées. J’espère que ce livre vous convaincra que nous possédons déjà les connaissances qui, mises en application aideraient à diminuer les tensions soulevées par les problèmes industriels, raciaux et internationaux qui existent à l’heure actuelle. Je souhaite qu’il devienne évident que ces connaissances, utilisées préventivement, pourraient aider au développement de personnes mûres, non défensives et compréhensives qui sauraient s’attaquer d’une manière constructive aux tensions futures au fur et à mesure qu’elles apparaîtraient. Si je réussis à faire comprendre à un nombre important de gens les ressources des connaissances inemployées déjà disponibles dans le domaine des relations interpersonnelles, je me considérerai alors comme hautement récompensé.

Telles sont mes raisons de publier ce livre. Qu’on me permette de conclure par quelques commentaires sur sa teneur. Les articles qui sont rassemblés ici représentent mes principaux centres d’intérêt durant ces dix dernières années13. Ils ont été rédigés dans des buts variés, pour des publics différents, ou simplement pour ma satisfaction personnelle. Chaque chapitre est précédé d’une introduction qui tend à en présenter le contenu dans un contexte clair. L’ordre dans lequel apparaissent les articles est tel qu’il représente un thème unifié, allant des problèmes les plus personnels à ceux d’une plus vaste importance sociale. J’ai éliminé les répétitions, mais lorsque différents articles traitent le même concept de manière différente, j’ai souvent conservé ces « variations sur un thème » dans l’espoir qu’elles ont la même raison d’être que pour la musique, c’est-à-dire qu’elles accentuent le sens de la mélodie.

Etant donné que ce livre est composé d’articles parus séparément, chacun peut être lu indépendamment.

Pour m’exprimer en langage clair, le but de cet ouvrage est de vous faire partager mon expérience – quelque chose de moi. Voici ce que j’ai appris dans le dédale de la vie moderne, dans le territoire vaste et inexploré des relations personnelles. Voici ce que j’ai vu. Voici ce que j’ai été amené à croire. Voici comment j’ai fait le point et comment j’ai vérifié les perplexités, les pensées, les questions, les inquiétudes et les incertitudes auxquelles j’ai fait face.

Puisse le lecteur trouver quelque chose qui lui parle dans ce don que lui fais de mes réflexions.

C. R. Rogers.