3. Formation

Le MRI commença de dispenser une formation rigoureuse dès 1959, à une époque où l’expression même de psychothérapie menée conjointement avec la famille n’était connue que d’un nombre relativement restreint de praticiens dans le domaine de la santé mentale. La décennie suivante vit la prolifération massive des programmes de formation, l’introduction de cours de thérapie familiale à l’intention des internes en psychiatrie dans de nombreux centres médicaux et la fondation d’autres instituts familiaux dans de nombreuses parties des États-Unis.

Il n’est pas étonnant que cet essor rapide de la thérapie familiale en tant que méthode originale se soit accompagné d’une évolution parallèle des méthodes de formation. Mais il est difficile d’apprécier rétrospectivement les profonds changements inaugurés dans la recherche interactionnelle (et par voie de conséquence dans la formation en thérapie interactionnelle) par l’introduction d’appareils tels que le magnétophone et la vidéo. Avant leur avènement, toutes les données relatives à l’interaction étaient évanescentes, n’avaient de « réalité » que dans le moment de leur émergence et se perdaient ensuite immédiatement et irrémédiablement. L’enregistrement des données brutes élémentaires du comportement verbal et kinésique des sujets et des expérimentateurs ou des thérapeutes étant impossible, l’étude détaillée et répétée de l’interaction effective l’était également. La recherche et la formation étaient, chacune, dépendantes de descriptions fondées sur des impressions et de souvenirs approximatifs, incomplets et peu sûrs.

Les enregistrements permirent une première percée ; cependant, ils bornent la recherche aux seuls aspects acoustiques des échanges relationnels. Quant au film sonore, il requiert un appareillage complexe et des manipulations coûteuses. L’introduction de la vidéo permit une percée nouvelle. Cet équipement, n’exigeant pas d’éclairages spéciaux et permettant de visionner le nombre de fois qu’on veut les séquences aussitôt prises, constitue l’un des plus puissants moyens auxiliaires pour la formation et pour la recherche.

Dans l’article suivant, Arthur Bodin décrit certaines des applications possibles de la vidéo dans la formation des thérapeutes familiaux.